Cuisinez les légumes d’avril de votre région !

Comme chaque mois, faisons un petit tour de France pour découvrir ce que nous trouverons dans les paniers AMAP de nos régions en avril…

Rédigé par Aurore, le 1 Apr 2021, à 13 h 37 min
Cuisinez les légumes d’avril de votre région !
Précédent
Suivant

Légumes d’avril en région Sud-Est : un panier AMAP du Rhône

Dans le Sud-Est, vous allez surement vous régaler de :

Des salsifis

Côté cuisine : le salsifis est un légume que l’on consomme peu et pourtant, il est très facile de le préparer (sauf pour l’épluchage). Simplement, vous pouvez le consommer cru, cuit à la vapeur ou en sauce. Vous pouvez également ajouter des salsifis à vos gratins.

légumes d'avril

Salsifis ou scorsonères © hjochen

Côté bienfaits : le salsifis contient de l’inuline qui préserverait du cancer de l’intestin et du sein. En cas de constipation, le salsifis peut également contribuer à retrouver un transit intestinal régulier. Les vitamines du groupe B présentes dans ce légume permettent d’apporter de l’énergie et contribuent au bon fonctionnement du système neurologique.

Des oignons

Côté Cuisine : comme l’échalote, l’oignon est plus souvent utilisé comme condiment que comme légume. Il peut être consommé cru, cuit, frit, farci, confit ou mariné

Côté bienfaits : on reconnait à l’oignon plusieurs bienfaits et notamment son action hypoglycémiante. L’oignon cru serait très bénéfique pour le système cardiovasculaire puisqu’il permet de fluidifier le sang. Il est également antimicrobien et légèrement diurétique.

Des lentilles

Côté cuisine : souvent vendues au rayon des légumes secs, les lentilles sont à faire tremper dans l’eau au moins 6 heures avant de les cuisiner. Ensuite, plongez un volume de lentilles pour trois volumes d’eau et faites cuire à feu doux. Vous pouvez les manger froides, en salade, ou chaudes en accompagnement. Les lentilles peuvent également se marier aux purées et soupes.

Côté bienfaits : la lentille faisant partie de la famille des légumineuses, elle aurait un rôle protecteur contre les maladies cardio-vasculaires et le cancer colorectal. Elle permettrait également un meilleur contrôle du diabète. Les lentilles sont surtout riches en phosphore (bon pour la santé des os), en fer (essentiel à l’oxygénation du sang), en manganèse (permettant de lutter contre les radicaux libres).

Des betteraves

Côté cuisine : la betterave rouge se consomme crue ou cuite, mais elle est plus souvent cuite dans un grand volume d’eau. Très colorée, elle se marie à merveille aux salades et aux viandes.

En cuisine, vous pouvez conserver un morceau ou le jus d’une betterave pour colorer les sauces, les vinaigrettes, les pâtes et le riz.

légumes d'avril

Betteraves © Mark Skalny

Côté bienfaits : on prête à la betterave un pouvoir protecteur contre le cancer de la peau ou du poumon ainsi qu’un pouvoir antioxydant très important. Les feuilles de betteraves peuvent également être consommées comme celles de l’épinard et seraient très bonnes pour la santé des yeux. La betterave est diurétique et tonifiante. Comptez une quarantaine de calories pour 100 grammes de ce légume.

De la mâche

Côté cuisine : la mâche se consomme comme une salade, avec une vinaigrette. Parce que ses feuilles sont fragiles, il faut la consommer rapidement après l’achat et ne l’assaisonner qu’au dernier moment pour que les feuilles ne « cuisent » pas dans le vinaigre. Vous pouvez également la cuisiner comme les épinards ou l’utiliser dans les soupes.

Côtés bienfaits : la mâche est particulièrement appréciée pour son faible apport calorique (moins de 20 calories/100 grammes) et sa richesse en vitamine C et bêta-carotènes. Antioxydante, la mâche favorise un bon transit intestinal et boosterait le système immunitaire.

Lire page suivante : Région Est : un panier AMAP de Lorraine

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Mais si, l’asperge peut se manger crue et a même un très bon goût ; elle contient un alcaloïde (l’aspargine) dont les vertus disparaissent à la cuisson ; Norman Walker la recommande même sous forme de jus, souvent en association avec le jus de carotte, pour les dysfonctionnement des reins, les troubles lymphatiques,le diabète, l’anémie ; son jus aide, toujours d’après N Walker, à désintégrer les cristaux d’acide oxalique et est donc bénéfique pour les rhumatisants, en association avec jus de betterave, carotte et concombre ; Norman Walker déconseille la consommation d’oseille, d’épinard et de rhubarbe cuits à cause de l’acide oxalique car la cuisson transforme cet acide en élément inorganique sous forme de cristaux (lu dans « votre santé par les jus frais de légumes et de fruits » du Dr Norman W. Walker

Moi aussi je donne mon avis