Les erreurs à ne pas faire quand on peint un meuble

Repeindre un meuble en bois demande un certain savoir-faire et quelques astuces à connaître pour un résultat au top !

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 17 Sep 2020, à 16 h 00 min

Que vous ayez des mains en or ou que vous soyez novice en la matière, sachez reconnaître quelques erreurs à ne surtout pas ou plus commettre quand vous décidez de peindre un meuble en bois.

Peinture meuble bois : les indispensables

Vous vous êtes mis en tête de relooker un meuble en bois chiné ou récupéré. Félicitations : les activités manuelles sont reconnues comme étant bonnes pour le moral et pour le bien être en général. Mais pour que le résultat soit au rendez-vous, quelques prérequis sont indispensables.

Préparer la surface avant de repeindre un meuble

Poncer avant de repeindre un meuble – © aerogondo2

Avant de peindre un meuble en bois vieilli, il est indispensable d’avoir une surface bien propre. Dépoussiérez-le à l’aide d’un chiffon microfibre et de la brosse de votre aspirateur. Ensuite, nettoyez avec une éponge humide et du savon noir ou du savon de Marseille.

Attention à ne pas faire de nettoyage à grandes eaux : vous risqueriez de fragiliser le bois !

Ensuite, poncez la surface de votre meuble afin d’en supprimer toutes les irrégularités et pour permettre à la peinture pour bois de bien accrocher. Commencez par du papier abrasif à gros grain puis recommencez avec du papier à grain fin.

Peut-on peindre un meuble en bois sans ponçage ?

Vous n’avez ni le temps ni l’envie de poncer votre meuble à rénover ? On vous comprend ! Il est possible de le faire à condition d’utiliser une peinture à l’eau multisupport ou de la résine. Avant de peindre, passez un papier de verre et nettoyez bien la poussière.

Enfin, appliquez une sous-couche. Sans elle, la peinture n’adhérera pas correctement et risquera de s’écailler en un rien de temps. Ce serait dommage !

Quelle peinture pour meuble en bois choisir ?

Pour relooker un meuble en bois, il est bien entendu indispensable de choisir une peinture adaptée au support. Vous pouvez donc choisir une peinture pour meuble acrylique classique ou une peinture à effet pour encore plus de personnalité. Veillez quand même à ce qu’elle soit facile d’entretien.

Appliquer une seule couche serait une erreur : en matière de peinture de meuble en bois, deux couches de peinture sont obligatoires.

N’oubliez pas d’appliquer un vernis de finition pour protéger le meuble et faciliter son nettoyage.

Rénovation meuble : quelques erreurs à ne pas commettre

Evitez ces petites erreurs courantes si vous avez entrepris de peindre un meuble en bois vieilli !

Erreur n°1 : zapper la préparation

Poncer avant de peindre un meuble vernis, c’est très bien. Boucher les petits trous dans le bois, c’est beaucoup mieux !

Pour ce faire, appliquez une pâte à bois pour des petits trous ou du mastic pour les plus gros. Laissez sécher et éliminez le surplus avec un papier de verre fin. Evitez également de laisser la peinture existante : la finition ne sera pas jolie du tout et la peinture sera moins résistante.

Erreur n°2 : oublier la protection

Se protéger quand on bricole – © Seksun Guntanid

Même s’il ne s’agit pas de gros travaux, il est tout de même important de protéger la pièce dans laquelle vous relookez votre meuble mais aussi vous-même. Installez une bâche de protection au sol et portez gants, masque, lunettes et vieux vêtements qui ne craignent plus rien.

Erreur n°3 : oublier le temps de séchage

Respectez scrupuleusement le temps de séchage entre les couches indiqué sur le pot. N’hésitez pas à laisser la peinture durcir à l’abri pendant au moins deux jours avant d’utiliser votre meuble.

Erreur n°4 : négliger les détails

Pour peindre avec précision surtout si vous réalisez des motifs ou que vous peignez en deux couleurs, munissez-vous de ruban adhésif. Une fois qu’on déborde, c’est très difficile à rattraper ! De la même manière, procédez à un test peinture sur une partie qui ne se voit pas afin d’éviter les mauvaises surprises.

Erreur n°5 : se lancer dans un gros chantier

Dernière erreur mais pas des moindres : sous-estimer la difficulté ! Si vous êtes grand·e débutant·e, exercez-vous sur un petit meuble comme une table de chevet ou un guéridon. Une fois que vous vous serez fait la main, vous pourrez vous attaquer à l’armoire normande offerte par votre grand tante !

Illustration bannière : Peinture meuble bois – © Halfpoint
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis