Les légumes oubliés : le panais pour charmer votre palais

Pour changer des sempiternels pommes de terre et poireaux, évoquons quelques légumes anciens, tombés aux oubliettes, mais qui aujourd’hui font un retour remarqué sur les tables, même les plus raffinées. Cette semaine, découvrons le panais.

Rédigé par Guillaume, le 14 Jan 2011, à 17 h 08 min

Disponible dès la fin de l’automne et tout l’hiver, le panais est un légume d’antan qui se décline dans des recettes sucrées ou salées et apporte de nombreux bienfaits pour la santé.

Description du panais

Légume des saisons froides, cousin de la carotte, le panais (ou pastinaca sativa) a été progressivement délaissé au profit de la pomme de terre. Pourtant ce légume-racine dispose de nombreux atouts qui charmeront de nombreux palais, car en plus d’être très goûteux, il est aussi excellent pour la santé.

Originaire des pays méditerranéens, il était très populaire au Moyen-Âge. Il est resté prisé dans les pays d’Europe du nord (en Angleterre, tout particulièrement). Aujourd’hui, il constitue l’un des fers de lance du renouveau des « légumes anciens ».

panais

Purée de panais © Barbro Bergfeldt

Nutrition et bienfaits sur la santé

Plus riche que la carotte en vitamines (B9, C, E) et minéraux, bien fourni en fibres douces et bien tolérées, il peut s’agrémenter de nombreuses manières. Il est 2 fois plus riche en glucides que la carotte

Il est source de potassium, de vitamine B9 et de fibres

Les enfants peuvent le consommer à partir de 6 mois

Comment se déguste le panais ?

De saveur plutôt sucrée, il est souvent marié à la pomme de terre qu’il permet de relever en purée.

Il est aussi très surprenant en soupe ou en potage, agrémente très bien les pot-au-feu ou les couscous. Plus généralement, le goût du panais permet de relever nombre de recettes grâce à sa finesse toute savoureuse.

Avec son goût quelque peu sucré, le panais peut même servir en confiture  !

panais

Panais grillés au four © Olha Afanasieva

Il est recommandé de choisir des panais de taille moyenne car les petits se conservent moins longtemps (risque de dessèchement) alors que les gros auront tendance à contenir trop de fibres.

Le saviez-vous ?

Les feuilles et les tiges se consomment également

Le panais au potager

Il se sème de février à juin. La récolte pourra commencer dès septembre mais il est à noter que le panais ne craint pas le gel.

Aucun soin particulier n’est nécessaire, mais il faut l’arroser impérativement en cas de sècheresse. Il convient également de désherber régulièrement et de pailler pour maintenir au frais.

panais

Le panais au jardin © Deyan Georgiev

Le panais est un légume très résistant, ce qui est un atout considérable pour les adeptes du potager biologique. Seuls le mildiou et la mouche de la carotte pourront vous causer quelques embêtements mais en réagissant prestement, il n’y a pas de gros problème à craindre.

Illustration bannière : Panais – © Yulia von Eisenstein
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Guillaume dès la fin de ses études a eu envie d'écrire pour partager ses connaissances et ses convictions. Guillaume est notre spécialiste Habitat durable...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis