Ces substances que nous cache … Coca-Cola

Rédigé par Jean-Marie, le 18 Jan 2013, à 12 h 09 min

Coca – La face cachée de la marque la plus puissante du monde

« Rafraîchir le monde » avec des bouteilles de Coca Cola

La marque qui veut « rafraîchir le monde » a besoin de beaucoup d’eau, d’énormément d’eau : litres d’eau utilisés par la Coca Cola company pour la production de ses boissons. En effet, sur les milliards de litres, un peu moins de 40 % sont utilisés pour la production des boissons. Les 60 % d’eau restants servent lors du processus de fabrication du soda : pour le rinçage, le chauffage ou la climatisation. Autrement dit, pour fabriquer 1 litre de boisson, l’entreprise utilise en moyenne 2,5 litres d’eau

  • En France, Coca-Cola a optimisé la consommation d’eau : pour produire 1 litre de boisson, on consomme 1,46 Litres d’eau, contre 1,54 litres il y a trois ans. Le poids des emballages a aussi été réduit  : 1 PET d’1,5 l pèse aujourd’hui 40 g, contre 43 g il y a quelques années.

L’empire Coca Cola

Coca-Cola est la plus grande marque du monde et c’est aussi le soda le plus vendu au monde. Chaque jour, la multinationale vend près de 2 milliards de bouteilles dans le monde.

Le marché français des sodas est encore « sous-développé » selon Coca-Cola : si la France est à l’indice 100, la Grande-Bretagne est à 200 et la Belgique à 300.

Consommation annuelle par habitant /anSource image : http://wikipedia.fr/
Planetoscope : Consommation de Coca Cola dans le monde

La société Coca Cola confie sa production à des « anchos bottlers » qui sont des embouteilleurs qui animent les différents marchés nationaux ou régionaux et auxquels elle livre son fameux sirop secret.

D’où vient alors l’approvisionnement en eau nécessaire à la fabrication des milliards de litres de Coca Cola vendus en Amérique du Nord ?

Réponse : elle provient des nappes phréatiques dans chaque région du monde. Pour l’Amérique du Nord, elle provient notamment de San Cristobal, dans une nappe phréatique du Chiapas au Mexique. Pourquoi là ? Sans doute parce que l’ex-Président mexicain de 2000 à 2006, Vicente Fox, était aussi… l’ancien président de Coca-Cola au Mexique. Le problème n’est d’ailleurs pas là, bien mais dans l’absurdité d’un approvisionnement. Jugez plutôt :

  • Coca-Cola paie pour pouvoir prélever 750 000 litres d’eau de la nappe phréatique par jour, ce qui entraîne une raréfaction de l’eau et parfois des coupures.
  • Les locaux, souvent des Indiens, boivent alors autre chose : de l’eau de pluie quand c’est possible et le plus souvent finissent par se désaltérer ( !) en buvant… du Coca Cola. Absurde.
  • Bilan : les Mexicains dans leur ensemble sont devenus les plus gros consommateurs de Coca-Cola du monde (225 litres par an et par personne) et on prévoit que bientôt 100 % des Mexicains pourront devenir obèses  !

 

Conclusion  : La Coca-Cola Company, forte de ses 47 milliards de dollars de chiffre d’affaires, n’est évidemment pas sans ignorer tous ces faits, toutes ces accusations.

Comme bien des grands groupes, elle cherche à donner le change en entamant de nombreux chantiers de RSE ou de Développement durable. Elle fait des efforts sur l’emballage, la consommation d’eau, les transports, etc.

Reste que boire du soda en si grande quantités pose de réels problèmes de diététique et de santé publique (sans même parler d’environnement). Le marketing de Coca est en effet si puissant que certaines personnes en viennent à ne rien boire d’autre, pendant et hors des repas !

Comment leur rappeler le plaisir d’une bonne eau fraîche ?

*

Coca, la formule n’est pas si secrète depuis longtemps

Cela fait belle lurette que la recette du Coca est publiée dans la presse : déjà en 1979  l’Atlanta Journal-Constitution publiait une photo montrant une recette rédigée sur le supposé cahier de John Pemberton, le pharmacien inventeur. Sur internet, on avait aussi publié la liste des ingrédients, rédigée par un certain Joe Jacobs qui était le propriétaire de la pharmacie où le premier Coca-Cola fut vendu. Pas de surprise, à part la présence de jus de prune et de trèfle.

La (supposée) recette du Coca-Cola

Voici la traduction de la recette présumée du Coca-Cola. Les quantités indiquées ne sont donc pas absolument exactes mais peuvent être trouvées dans la recette originale en anglais). Coca‑Cola contient :

  • Eau : 10 l + gaz carbonique – pour un arôme pétillant et rafraîchissant
  • Acide phosphorique : obtenu à partir de minéraux naturels et de phosphore brut, ce qui confère au Coca‑Cola une note pétillante et corsée
  • Acide citrique : 85 ml
  • Caféine : 28 ml, pour vivifier la boisson (également contenue dans le thé, le café et même dans le chocolat). Son arôme amer, dans la formule secrète, donne au Coca‑Cola un effet rafraîchissant, discrètement stimulant.
  • Sucre  : 30 (unité de mesure illisible sur le document) ; un aliment de base naturel, produit à partir de canne à sucre ou de betteraves à sucre
  • Jus de citron : 946 ml
  • Vanille : 28 ml
  • Caramel : 42,5 ml ou davantage : confère au Coca‑Cola sa couleur brune. Le caramel liquide est obtenu en faisant chauffer fortement du sucre avec une source de chaleur sèche. Le sucre prend alors sa couleur foncée et sa consistance liquide (liqueur de sucre) pour obtenir un arôme de torréfaction âcre,
  • « Arôme 7X », à base d’huiles essentielles (utiliser 56,6 ml de cet arôme pour 18,9 l de sirop),
  • Alcool  : 227 ml
  • Huile essentielle d’orange : 20 gouttes
  • Huile essentielle de citron : 30 gouttes
  • Huile essentielle de muscade : 10 gouttes
  • (Huile essentielle ?) Coriandre : 5 gouttes
  • (Huile essentielle ?) Neroli : 10 gouttes
  • (Huile essentielle ?) Cannelle  : 10 gouttes

*

Je veux témoigner

(1) Robert Lustig, pédiatre endocrinologue à San Fransisco
(2) Reportage Coca Cola et la formule secrète, O. Mokieejewski et R. Icard, diffusée sur France2 le 8 janvier 13 / Livre : Coca Cola l’enquête interdite,  de William Reymond

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

73 commentaires Donnez votre avis
  1. Pire et, on le découvre avec le « covid19 » !Les plus touchés sont les diabétiques et, les obèses !ça fait un moment,que les pouvoirs publics alertent sur ce phénomène de surpoids et, de surdosage !Mais, les lobbys forts dans le domaine risquent de revoir leur copies et, payer beaucoup de dommages et, intérêts ! (Un mal ou un bien?).

  2. L’aspartame ,le coca n’en contiendrait pas alors ? Ce faux-sucre responsable du diabète et, de l’obésité !

  3. c’est bon le coca cola

Moi aussi je donne mon avis