Ces substances que nous cache Cillit Bang

Le Cillit Bang est vendu comme un nettoyant super puissant capable de venir à bout des saletés sans même avoir à frotter. Il contient toutefois des produits très nocifs pour la santé et l’environnement. Des produits nettoyants plus naturels peuvent le remplacer, non toxiques et tout aussi efficaces.

Ces substances que nous cache Cillit Bang

Que trouve-t-on dans un flacon de Cillit Bang, le nettoyant surpuissant capable de venir à bout des saletés sans même avoir à frotter ? Rien de très bon à notre avis, surtout si on regarde de près les informations inscrites sur l’emballage. Irritant pour les yeux, la peau, les muqueuses respiratoires… il serait sûrement plus raisonnable de troquer la bouteille violette contre un bidon de vinaigre blanc !

La formule décapante de Cillit Bang

Qu’y a-t-il dans les flacons de ce produit ménager présenté comme « miracle » par la société Reckitt-Benckiser ? On ne peut pas dire que le groupe britannique y soit allé de main morte lorsqu’il a lancé son nettoyant surpuissant au début des années 2000.

Photo : Marina Imperi

Un packaging « haut en couleur » qui pique les yeux, un nom à coucher dehors, des codes empruntés aux comics et des publicités surréalistes ont permis au nettoyant de faire une entrée fracassante dans les foyers.

Le nettoyant surpuissant « contre les dépôts calcaires, les restes de savon, les saletés tenaces et la rouille » agit seul, sans besoin d’aucun effort. Souvenez-vous de la fameuse pièce crasseuse que l’on trempe dans le produit et qui en ressort toute propre, comme un sou neuf !

Mais pour que le produit fasse preuve d’une telle efficacité (même si les résultats sont largement exagérés), il va sans dire que la chimie y est pour beaucoup.

Regardons de plus près la liste des ingrédients de notre Cillit Bang, nettoyant surpuissant.

Source : fiche sécurité metro

Acide sulfamique, irritant

L’acide sulfamique de formule NH2SO3H est un solide cristallin blanc, incolore et inodore, soluble dans l’eau, où il s’hydrolyse lentement.

Il est irritant pour les yeux et irritant pour la peau. Il est également classé comme substance nocive pour les organismes aquatiques, pouvant entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement.

Acide oxalique, nocif

L’acide oxalique – appelé également sel d’oseille – de formule C2H2O4 est lui aussi un solide cristallin, incolore et inodore, soluble dans l’eau.
Il est nocif en cas de contact direct avec la peau et en cas d’ingestion. L’absorption par les muqueuses et par la peau peut provoquer des troubles de la circulation sanguine et des dommages rénaux.

 

Acide formique, corrosif

L’acide formique ou acide méthanoïque de formule CH2O2 est un liquide incolore, à l’odeur âcre et pénétrante.
Il peut provoquer de graves brûlures sur la peau. Projeté dans l’oeil, il peut produire des opacités cornéennes définitives.

Alcools éthoxylés, C9-C11, 6 OE, C10, nocifs

Les alcools éthoxylés, AE, sont des tensioactifs non ioniques. Ils sont utilisés dans les produits ménagers pour leur pouvoir dégraissant. Ils sont très difficilement dégradables.
Ils sont irritants pour la peau et peuvent entraîner de graves lésions oculaires.

Bilan : Cillit Bang est un excellent exemple de produit nocif inventé par la société de consommation et dont on peut tout à fait se passer avec le plus grand bonheur pour le porte-monnaie et pour la santé de l’environnement (et de la nôtre).

*

La suite p.2> Fabriquez votre dégraissant naturel !