Ces substances que nous cache … Kinder Surprise

Les Kinder surprise sont une friandise bien connue et appréciée des enfants. À part La surprise à l’intérieur, quelles sont les substances que cache le Kinder Surprise ?

Ces substances que nous cache ... Kinder Surprise

Je suis une célèbre confiserie recouverte de chocolat au lait, assortie d’une surprise dans une capsule jaune. Les enfants me réclament souvent à leurs parents. J’appartiens au groupe Ferrero qui a dans son portefeuille des produits vedettes comme Nutella. Je suis ?

Kinder Surprise. Kinder, dont toute sa gamme de produits, est devenu un succès planétaire. Ce qui ne l’empêche pas d’être montré du doigt car accusé d’un marketing dépassé et démagogique ainsi que de contribuer à l’obésité des enfants. Ces accusations sont-elles justifiées ?

Kinder surprise ; un marketing ringard et démagogique ?

Doublement accusé de « ringardise publicitaire » et d’incitation à l’obésité, Kinder avait chargé son agence de publicité de revoir ses campagnes publicitaires dès septembre 2003. Les campagnes devaient désormais viser en priorité le public adulte afin de « responsabiliser les parents ».

Les spots sont alors en rupture avec le ton des publicités précédentes. Le grand verre de lait, omniprésent jusqu’alors, disparaît, et l’enfant sage et modèle est remplacé par un enfant plus dynamique, plus moderne, répondant ainsi aux attentes des nutritionnistes. Au total, Ferrero est le troisième investisseur agroalimentaire en publicité TV sur le marché français et investit près de 100 millions d’euros par an. Une présence et une créativité qui ont jusqu’ici permis au Kinder Surprise de supplanter tous ses rivaux. Les autres marques d’oeufs chocolatés, même estampillées Disney, ne sont pas prêtes de détrôner le champion.

Les chiffres clé de Kinder Surprise

  • Le chocolatier italien Ferrero a inventé l’oeuf Kinder en 1973. Les ventes ont débuté en France en 1975.  Depuis, les Kinder Surprise se sont vendus depuis à plus de 30 milliards d’unités.
  • 7 millions unités d’oeufs ont été vendus en France en 2005
  • Cent trente-cinq millions d’oeufs vendus chaque année en France, 1,5 milliard dans plus de trente pays,
  • Le taux de notoriété assistée des Kinder Surprise atteint 96 %, un score digne de Coca-Cola ou de Michelin.

Comment les produits Kinder sont-ils fabriqués ?

La plupart des produits Kinder sont fabriqués à partir de :

  • 15 % de Cacao pour satisfaire la gourmandise,
  • du sucre pour un apport de glucides simples soit un apport énergétique immédiat et rapide,
  • du lait comme source de calcium.

Voici la proportion exacte des ingrédients telle qu’affichée sur les produits : chocolat supérieur au lait 47 %  (sucre, lait en poudre, beurre de cacao, pâte de cacao, lait écrémé en poudre), graisses végétales, beurre concentré, émulsifiants (lécithines (soja), vanilline).

Au total, on compte 32 % de produits laitiers et 15 % de cacao. Le chocolat utilisé est un chocolat pur beurre de cacao.

  • Graisses végétales  : sources d’acides gras,
  • Noisettes  : sources d’acides gras insaturés et de vitamine.  Ferrero se vante d’acheter les meilleures noisettes du monde, notamment grâce à la puissance d’achat de Nutella,
  • Céréales : froment, orge, riz, épeautre et sarrasin pour Country ; (froment pour Délice et Pingui) qui sont des sources de glucides complexes,
  • Des additifs  : plusieurs additifs comme on le voit ci-dessous.

La composition de Kinder Surprise

Très énergétique, Kinder Surprise a un fort taux de lipides, autrement dit c’est un aliment très gras. Kinder Surprise contient de l’huile végétale, qui pourrait être de l’huile de palme, faute de précision sur l’étiquette. Vérification faite auprès de la marque, « L’huile utilisée est de l’huile de palme non hydrogénée ». Mais il faut noter que Ferrero est membre de la Table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) depuis 2005. RSPO a été créée en 2004 pour promouvoir l’utilisation de l’huile de palme durable.

Quels sont les additifs utilisés dans les Kinder ?

  • E471 – monostéarine  : Issu de matières grasses d’origine indéterminée (animale ou végétale), il s’agit de mono et diglycérides d’acides gras qui servent d’agents de texture. C’est un émulsifiant et stabilisant utilisé pour donner du volume, de la tenue et du moelleux au produit. On en trouve dans certains riz au lait, les purées en poudre…
  • E322 – Lécithines :  c’est un sous-produit de l’huile du soja. La Lécithine de soja empêche l’eau et les graisses de se séparer dans les aliments. Dans l’alimentation, la lécithine de soja, ne représente pas plus de 1 % du poids total d’un aliment, agit comme un agent émulsifiant ou stabilisant. On en trouve dans bien des produits, comme les biscuits.

Un arôme de vanille synthétique

L’arôme le plus fréquemment utilisé dans la gamme Kinder est la vanilline de synthèse. Les autres arômes qui peuvent être utilisés dans certains produits Kinder font partie du secret de fabrication.

vanille

Le prix de revient de la vanille est très élevé et les extraits de vanille naturelle sont trop coûteux pour les industriels. C’est pourquoi ils utilisent la vanilline synthétisée à partir de dérivés du pétrole. Cette molécule est identique à celle extraite des gousses de vanille ou obtenue par fermentation d’aiguilles de pins. Mais seules ces deux dernières productions sont considérées comme naturelles ; la vanilline de synthèse est un arôme artificiel. Elle présente toutefois l’avantage de ne coûter que 15 € le kilo environ contre 1500 € le kilo pour son équivalent naturel.

Lire la suite :

Faut-il donner Kinder aux enfants ?