Insomnies : faut-il rester couché ou se lever ?

En France, un tiers de la population souffre de troubles du sommeil, et pour 84% des cas, d’insomnies. Difficultés à s’endormir, éveils nocturnes ou réveils précoces rendent pour certains la journée qui suit des plus laborieuses : fatigue, irritabilité, troubles de la concentration…

Rédigé par Annabelle, le 25 Oct 2016, à 14 h 00 min

Quelle est la bonne attitude à avoir en cas d’insomnie, rester couché ou se lever ?

Le sommeil, comment ça marche ?

Nous passons un tiers de notre vie à dormir… C’est le temps nécessaire à notre organisme pour qu’il puisse se régénérer et fonctionner correctement.

insomnies, manque de sommeil, repos

On ne devrait pas parler du sommeil d’ailleurs mais plutôt de sommeils au pluriel puisqu’en réalité une nuit est composée d’une phase de sommeil lent et d’une phase de sommeil paradoxal.

Le sommeil lent est découpé en différents stades, du stade 1 qui est celui de la transition de l’état de veille à celui de l’endormissement, au stade 4, pendant lequel le sommeil devient profond. Pendant le sommeil lent, toutes les fonctions du corps ralentissent petit à petit, au fur et à mesure que le sommeil devient plus profond.

C’est ensuite qu’intervient la phase de sommeil paradoxal pendant laquelle l’activité du cerveau augmente jusqu’à devenir aussi intense qu’à l’état de veille : c’est à ce moment que nous nous mettons à rêver.

insomnie, sommeil, rêve

On appelle cette phase « sommeil paradoxal » car pendant que le cerveau est très actif, provoquant des mouvements oculaires très rapides (les fameux REM ou Rapid Eye Movement), paradoxalement, le corps lui est inerte, les muscles paralysés.

À la fin de ces deux phases qui durent 90 minutes en moyenne, le cycle s’achève et un nouveau commence. Trois à cinq cycles vont s’enchaîner de cette manière pendant toute la nuit de sommeil.

Chaque individu possède son propre rythme  : nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil. Si pour un adulte la moyenne se situe autour de 7 ou 8 heures de sommeil par nuit, certains petits dormeurs se contentent de 6 heures à peine pour être en forme, alors que d’autres auront besoin de 9 heures au moins pour se ressourcer.

Pourquoi sommes-nous insomniaques ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles on peut éprouver des difficultés à tomber dans les bras de Morphée. Dans la moitié des cas, l’insomnie est liée à des raisons psychologiques : anxiété (difficultés d’endormissement), stress (réveil et somnolence entre 4h et 5h du matin), dépression (réveils précoces).

insomnie, repos, manque de sommeil

L’insomnie peut aussi être liée à des pathologies comme l’hyperthyroïdie, les reflux gastro-oesophagiens, les rhumatismes… Certaines maladies liées au sommeil entraînent des cas d’insomnies. Parmi les plus connues :

  • le syndrome des jambes sans repos qui se traduit par des sensations extrêmement désagréables au niveau des membres inférieurs pendant la journée et au coucher – des impatiences – qui obligent à bouger, et des mouvements intempestifs pendant la nuit ;
  • les apnées du sommeil qui induisent un morcellement du sommeil.

Enfin, des facteurs environnant ou des habitudes de vie expliquent certaines insomnies : la prise d’excitants comme le thé ou le café, les activités physiques intenses en soirée, un régime alimentaire trop riche et des repas trop copieux le soir, trop d’alcool…

Lire page suivante : que faire en cas d’insomnies ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. Passiflore,aubepine, valériane, camomille : 4 plantes infusees(bio;)) qui m’aident par période de stress qui m’empecherait de dormir . La nature nous offre tout naturellement !

  2. De 1972 à 2007, j’ai souffert d’insomnies entraînant à la longue des maladies (dépression et cancer). Mon médecin traitant ne voulait pas me prescrire de somnifères car elle craignait le pire pour moi (suicideà. Les compléments alimentaires ne me faisaient absolument rien et puis un jour, j’ai commencé des recherches sur internet et je suis tombée sur la mélatonine. Je me suis alors dite que c’était peut-être ma dernière chance et le 14 mars 2007, je prenais ma 1ère gellule de mélatonnine. Quelques jours après, j’ai ressenti ses effets positifs et depuis je dors ! Je me lève en forme, ne suis plus déprimée et j’ai repris le goût de vivre Rares sont les nuits où je ne dors pas. Ca m’arrive encore de temps en temps quand je me couche trop tard ou que je suis anxieuse et que j’ai oublié la mélatonnine.

  3. Bonjour,

    Je viens de m’inscrire sur ce site je suis toute nouvelle et je vois que vous avez tous des petits soucis de sommeil de jambes lourdes. avez vous essayé des produits naturel comme du gel à boire à l’aloé véra moi je sais que cela m’a guéri de mes insomnies voir même de mes problèmes intestinaux quand à ma fille cela l’a beaucoup aider pour ces allergies.
    Si
    Je serai ravi de vous aider

  4. Bien souvent, ces problèmes peuvent être améliorés par la pratique de la méditation et celle du Qi Gong : apprendre à respirer profondément et doucement, en effectuant quelques mouvements simples et lents, apprendre à diriger l’énergie du corps pour évacuer le stress et se recharger en énergie apaisante…
    Par exemple :
    Vous êtes allongé dans votre lit. Dégagez vos bras des couvertures. Inspirer profondément et doucement en montant les bras sur le côté, vers le haut du corps et redescendre les bras devant, le long de la ligne médiane du corps en soufflant le son Siiiiiiii longuement (même sans faire trop de bruit !!!) et en imaginant emporter dans les jambes puis dans les pieds et enfin hors du corps, les stress, les impatiences, la chaleur excessive et tous les soucis. Imaginer que tout cela sort du corps sous forme de fumée noirâtre qui va aller s’enfoncer profondément dans la terre et être recyclée par la terre. Après chaque respiration, vous ramenez vos mains sur votre ventre, juste sous le nombril (main droite d’abord pour les femmes et vous posez la gauche sur la droite, c’est l’opposé pour les hommes).
    vous gardez les mains sur le ventre et vous respirez doucement, naturellement. Sentez l’inspire et sentez l’expire comme des mouvements libres et détendus, des mouvements de bien-être dans votre corps. Souriez à votre respiration, à votre tranquillité comme si elle était installée dans votre ventre, sous vos mains. Et recommencez 2 fois ce cycle de respiration avec les mouvements de bras qui chassent les tensions dans la terre suivi de la respiration tranquille dans le ventre.
    A reproduire jusqu’au sommeil !
    Les mots clefs : respirer doucement, chasser par les pieds tout ce qui gêne sous forme de fumée noire, respirer dans le ventre et sentir notre propre ventre comme un gros chat qui ronronne.
    Dodo assuré.
    J’attends vos retours. Essayez plusieurs soirs de suite et dites-moi si ça marche !

  5. Bien souvent, ces problèmes peuvent être améliorés par la pratique de la méditation et celle du Qi Gong : apprendre à respirer profondément et doucement, en effectuant quelques mouvements simples et lents, apprendre à diriger l’énergie du corps pour évacuer le stress et se recharger en énergie apaisante…
    Par exemple :
    Vous êtes allongé dans votre lit. Dégagez vos bras des couvertures. Inspirer profondément et doucement en montant les bras sur le côté, vers le haut du corps et redescendre les bras devant, le long de la ligne médiane du corps en soufflant le son Siiiiiiii longuement (même sans faire trop de bruit !!!) et en imaginant emporter dans les jambes puis dans les pieds et enfin hors du corps, les stress, les impatiences, la chaleur excessive et tous les soucis. Imaginer que tout cela sort du corps sous forme de fumée noirâtre qui va aller s’enfoncer profondément dans la terre et être recyclée par la terre. Après chaque respiration, vous ramenez vos mains sur votre ventre, juste sous le nombril (main droite d’abord pour les femmes et vous posez la gauche sur la droite, c’est l’opposé pour les hommes).
    vous gardez les mains sur le ventre et vous respirez doucement, naturellement. Sentez l’inspire et sentez l’expire comme des mouvements libres et détendus, des mouvements de bien-être dans votre corps. Souriez à votre respiration, à votre tranquillité comme si elle était installée dans votre ventre, sous vos mains. Et recommencez 2 fois ce cycle de respiration avec les mouvements de bras qui chassent les tensions dans la terre suivi de la respiration tranquille dans le ventre.
    A reproduire jusqu’au sommeil !
    Les mots clefs : respirer doucement, chasser par les pieds tout ce qui gêne sous forme de fumée noire, respirer dans le ventre et sentir notre propre ventre comme un gros chat qui ronronne.
    Dodo assuré.
    J’attends vos retours. Essayez plusieurs soirs de suite et dites-moi si ça marche !

  6. Bien souvent, ces problèmes peuvent être améliorés par la pratique de la méditation et celle du Qi Gong : apprendre à respirer profondément et doucement, en effectuant quelques mouvements simples et lents, apprendre à diriger l’énergie du corps pour évacuer le stress et se recharger en énergie apaisante…
    Par exemple :
    Vous êtes allongé dans votre lit. Dégagez vos bras des couvertures. Inspirer profondément et doucement en montant les bras sur le côté, vers le haut du corps et redescendre les bras devant, le long de la ligne médiane du corps en soufflant le son Siiiiiiii longuement (même sans faire trop de bruit !!!) et en imaginant emporter dans les jambes puis dans les pieds et enfin hors du corps, les stress, les impatiences, la chaleur excessive et tous les soucis. Imaginer que tout cela sort du corps sous forme de fumée noirâtre qui va aller s’enfoncer profondément dans la terre et être recyclée par la terre. Après chaque respiration, vous ramenez vos mains sur votre ventre, juste sous le nombril (main droite d’abord pour les femmes et vous posez la gauche sur la droite, c’est l’opposé pour les hommes).
    vous gardez les mains sur le ventre et vous respirez doucement, naturellement. Sentez l’inspire et sentez l’expire comme des mouvements libres et détendus, des mouvements de bien-être dans votre corps. Souriez à votre respiration, à votre tranquillité comme si elle était installée dans votre ventre, sous vos mains. Et recommencez 2 fois ce cycle de respiration avec les mouvements de bras qui chassent les tensions dans la terre suivi de la respiration tranquille dans le ventre.
    A reproduire jusqu’au sommeil !
    Les mots clefs : respirer doucement, chasser par les pieds tout ce qui gêne sous forme de fumée noire, respirer dans le ventre et sentir notre propre ventre comme un gros chat qui ronronne.
    Dodo assuré.
    J’attends vos retours. Essayez plusieurs soirs de suite et dites-moi si ça marche !
    http://qi.gong.poitiers.esc.voila.net/stagesresidentiels/index.html

  7. c’est rigolo le coup des doublons!

  8. non,je n’ai jamais écrit ce commentaire,d’où sort ce doublon?

  9. la lecture ou la méditation relaxent et aident à reprendre un sommeil interrompu. Pour ma part un reflux oesophagien agréménté du syndrome des jambes sans repos perturbent pas mal mon sommeil mais la méditation surtout m’est très utile .

  10. salut je suis sujet a faire de l’apnée du sommeil et je dort les yeux ouverts.Au temps vous le dire je suis une boule de nerf et une force de la nature

  11. Mon rituel du soir à moi, c’est le démaquillage (indispensable) et surtout les huiles essentielles! L’indispensable c’est celle de lavande en massage sur le ventre et même le dos. Cela atténue les contractures musculaires (la gaulthérie idem).
    Sinon, je conseille à tous ceux qui ont des problèmes d’endormissement la passiflore et la valériane. Je m’en suis servie à long terme et depuis je ne prends plus d’anxiolytiques. Ce sujet est concis mais sérieux.

  12. Depuis la naissance de mon dernier enfant qui a maintenant 20 ans, je souffre d’insomnies de milieu de nuit. Cet enfant n’a pas fait ses nuits durant 3 ans 1/2, malgré tous les remèdes possibles; seule l’école a réussi à le fatiguer! Depuis,je bénéficie en gros de deux nuits normales par semaine;sinon, je me réveille vers 3,4 ou 5h et reste éveillée durant deux heures, le temps qu’un cycle de sommeil revienne! Je suis entre deux eaux, j’ai le cerveau embrumé, et alors,incapable de lire(oui, oui!), je regarde la télé.Si je dois me lever pour un rendez-vous à 8 h par exemple,après une insomnie, je suis “dans les choux”.La pleine lune aussi m’empêche de dormir( tandis que la pluie me berce).Cela perturbe ma vie, c’est certain.Mais je refuse de prendre des somnifères.Je veux le moins de médicaments possible.Parfois(rarement), il m’arrive de rattraper mon manque de sommeil en faisant 20 mn de sieste après le repas de midi.Il est certain qu’une bonne nuit est suivie d’une journée où l’on a la forme!

  13. Pour les jambes sans repos, dont je souffre, j’ai remarqué que la température basse dans ma chambre m’aider à me soulager, à m’endormir. A ceci et surtout la période d’hiver, je prends un supplément de magnésium (surtout plus de chocolat, ou gélules.) Aussi, depuis un an, pour les insomnies, je me lève, et je mange tranquillement un bout de gruyère … et ceci marche à tous les coups, je m’endors.

Moi aussi je donne mon avis