Le DHA ou les vertus de l’oméga-3 au quotidien

Parmi les « super aliments », après la spiruline, la chlorelle, et les super fruits, voici le DHA. Le DHA, un miracle nutritionnel, est encore peu connu, mais fait de plus en plus d’adeptes. Jugez plutôt.

Rédigé par Emma, le 15 Mar 2016, à 15 h 15 min

Les sources du DHA

DHA végétal ou DHA animal ?

Le DHA n’existe pas dans toutes les sources d’oméga-3. Il n’y en a pas dans les aliments d’origine végétale terrestre, mais il y en a dans ceux d’origine animale, terrestre ou marine.

Pour simplifier, pour obtenir du DHA, il existe deux grandes possibilités : soit l’huile de poisson (DHA animal), soit les extraits de micro-algues (DHA végétal marin).

Le DHA d’origine animale

Les oméga-3 d’origine animale terrestre sont concentrés dans les abats (foie, rognons, cervelle, etc.). Mais ils sont beaucoup moins consommés depuis les différentes crises sanitaires (vache folle, …).

Les oméga-3 d’origine animale marine sont présents dans les huiles des poissons, en particulier dans les poissons gras (maquereauhareng, saumon). Ces derniers aiment particulièrement manger les planctons et les algues qui contiennent de l’ALA, et le transforment en DHA et EPA en des quantités plus importantes que ne ne peut le faire le corps humain.

Il nous suffit donc de manger ces poissons pour bénéficier d’un bon apport en oméga-3, et plus particulièrement en DHA.

Mais ce n’est pas si simple… L’huile de poisson présente le risque de contenir des résidus de métaux lourds comme le mercure, le PCB ou les pesticides. Ces polluants s’accumulent en effet dans les graisses des poissons. Ainsi les poissons les plus riches en oméga-3 présentent le facteur de risque de contamination le plus élevé.

Autre souci : il faut une demi-tonne de poissons pour obtenir un litre d’huile. La production de DHA à partir du poisson n’est donc pas écologique. Elle participe à aggraver le problème de la surpêche dans nos océans contre laquelle les quotas de pêche tentent de lutter.

Une autre source animale marine de DHA est le phytoplancton et le krill. Mais, là aussi, la disparition de cette nourriture naturelle pour les animaux marins participerait à l’extinction de nombreuses espèces.

Le DHA d’origine végétale

Les oméga-3 d’origine végétale terrestre sont présents dans les huiles de colza, de noix, de soja ou, bien entendu, dans les margarines qui contiennent ces huiles végétales.

DHA huiles-olives-vierges

Spiruline, chlorelle

Il existe aussi des sources d’oméga-3 d’origine végétale marine, et particulièrement de DHA  : ce sont les micro-algues, telles que spiruline, chlorelle, et Schyzochitrium. Elles présentes de nombreux avantages :

  • Une culture écologique : les progrès de la biotechnologie permettent maintenant de cultiver ces micro-algues en bioréacteur, en milieu contrôlé et 100 % propre, sans risque de résidus.
  • Une réduction du CO2 : la production d’une tonne de micro-algue absorbe 2,2 tonnes de CO2, réduisant ainsi l’empreinte carbone.
  • Une production d’oxygène : les micro-algues participent à la production d’oxygène depuis leur apparition il y a 3,5 milliards d’années.
  • Des concentrations importantes : les concentrations en DHA dans les huiles extraites des micro-algues sont plus importantes que celles des huiles de poissons.

Par sa préservation de la biodiversité et par sa qualité sanitaire garantie, c’est cette catégorie de DHA d’origine végétale marine que consoGlobe a retenue pour sa boutique.

Il s’agit d’un DHA pur, issu d’une micro-algue de type Schyzochitrium, sans substance toxique, et durable et non allergène.

Où trouver du DHA de qualité ? Sur la boutique consoGlobe.

dha boutique

Lire page suivante : Pourquoi prendre du DHA ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

21 commentaires Donnez votre avis
  1. Deux omissions, voire erreurs, importantes dans votre article :
    1)Les oméga-3 d’origine végétale terrestre présents dans les huiles de colza, de noix, de soja ne sont pas du DHA mais de l’ALA, précurseur de DHA ou EPA. Or, la conversion de l’ALA en DHA ou EPA est en pratique très faible, en raison de nombreux facteurs limitants qu’il serait trop long de détailler ici.
    2) la spiruline a par ailleurs plein d’autres qualités, mais elle n’apporte pas de DHA! Elle contient ALA (avec le problème de conversion déjà évoqué) et AGL (oméga 6).

  2. Bonjour Madame je prend de la DHA depuis 1988 a 025 comment puis je en commandais ,car les jeunes docteur veulent pas nous faire l’ordonnance , et comme mon medecien et parti a la retraite je suis très ennuyée , je vous remercie de votre réponse Mme BAILLON

  3. bonjour,
    je suis atteinte d’un lymphome folliculaire de grade 1 a 2. Mes resultats sanguins de ce mois ci sont bien plus mauvais que ceux de l’an passé.
    La maladie évolue et elle est incurable. je n’ai que 50 ans . Je suis sure qu’il y a des moyens naturels pour stopper cette evlution.
    L’alimentation, le sport, la soffrologie ….. Je recherche toutes les infos sur le sujet, pourririez vous m’aider?
    Merci

  4. bonjour, j’ai un glaucome puis je prendre un complément alimentaire en DHA et huile de poisson
    merci pour votre réponse

  5. Très bon et a un pouvoir régulateur de l’organisme.

  6. me dhemb kryt edhe urinen nuk po muj ta mbaj edhe veten pe ndi se jam e luhdor a mund te me tregoni qfar kam ? po dyshoj se kom diqka ama po pres nje pergjigje tek ju ?

  7. le DAH est génial!!!!

Moi aussi je donne mon avis