Le maquereau, un poisson que l’on peut acheter

Bon marché et riche en oméga-3, le maquereau fait partie des poissons que l’on peut manger puisque l’état des stocks est considéré comme sain.

Rédigé par Annabelle, le 30 Aug 2018, à 15 h 00 min

Après la raie, l’anchois, le thon et quantité d’autres espèces regroupées dans le « Guide poisson » de consoGlobe, continuons notre série en nous penchant cette fois-ci sur le maquereau. Le poisson que l’on nomme maquereau chez nous est le Scomber scrombus peut en fait désigner le maquereau bleu, le maquereau commun. Il est différent du maquereau espagnol, scromber colias, ou thazard tacheté, du Scromber japinucus qu’on trouve en Asie-Pacifique. il peut aussi être confodu avec le chinchard !

Le maquereau, un poisson non menacé riche en omega-3

Bon marché et riche en DHA, un type d’oméga-3 nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, le maquereau peut être consommé régulièrement. Les maquereaux de Cornouailles bénéficiant d’un label, comme ceux de l’Atlantique Nord et Nord-Est, peuvent être consommés toute l’année.

Description du maquereau

Le maquereau est un poisson d’eau salée, appartenant à la même famille que le thon. Il se reconnaît facilement grâce à son ventre blanc, ses flancs nacrés et son dos zébré.

maquereau

Des zébrures facilement reconnaissables © Kirill Zakabluk

D’une taille moyenne de 35 cm, les plus gros spécimens peuvent atteindre 80 cm. Son allure effilée montre que ce poisson est un nageur hors pair, pouvant atteindre la vitesse de 10 km/h. Et comme il est dépourvu de vessie natatoire, il doit nager constamment sinon il risquerait de couler !

Habitat et moeurs

Grégaire, le maquereau se déplace en bancs compacts de centaines d’individus – ce qui facilite sa pêche, et vit à des profondeurs allant jusqu’à 200 m. Il se nourrit de crustacés en nageant la bouche ouverte en période de reproduction, et chasse aussi de petits poissons fourrages comme les éperlans, les anchois, ou les sprats. Ce poisson jeûne tout l’hiver…

Il passe l’hiver au large et se rapproche des côtes du printemps à au début de l’automne, pour se reproduire. Le mâle et la femelle acquièrent leur maturité sexuelle vers l’âge de trois ans, quand ils atteignent 30 cm. Un maquereau peut vivre jusqu’à 20 ans.

La répartition des populations

Le maquereau évolue dans l’Atlantique Nord sur une zone qui s’étend de Saint-Pierre et Miquelon à la mer de Barents, jusqu’aux côtes d’Afrique de l’Ouest. Il fréquente également la Méditerranée et la mer Noire.

Il est très abondant dans l’Atlantique Nord-Est où il existe deux populations distinctes de maquereaux :

  • en mer de Norvège
  • en mer Celtique : la population passe l’hiver à l’entrée de la Manche, puis se disperse au nord autour de la Grande-Bretagne et au sud le long des côtes françaises.

Les différents noms du maquereau

On l’appelle Barrat dans le Roussillon, Avrion à Nice, Auviet vers Granville, ou en encore Lisette quand il est jeune.

maquereaux

Banc de maquereaux © Rich Carey

Maquereau Scomber scrombus : état des stocks et pêche

Ce poisson se pêche de différentes manières :

  • à la cuillère tournante, ou à la mitraillette (hameçons munis de plumes)
  • le chalutage hautier, côtier ou pélagique ; méthode de pêche décriée car peu sélective.

Ressource : FEU VERT

Le stock d’Atlantique Nord-Est n’est pas menacé et la consommation de maquereaux de cette provenance peut être recommandée. Il est d’ailleurs certifié MSC.

Taille minimum de capture : OUI

Selon l’espèce, la taille minimale de capture du maquereau varie de 18 cm (Méditerranée), 20 cm dans l’Atlantique Nord et 30 cm en Mer du Nord.

En Manche, dans le but de protéger les juvéniles, un « box maquereau » a été instauré. Il protège la nourricerie située au sud des côtes anglaises de Cornouailles. Dans cette zone, les captures de maquereaux ne peuvent pas dépasser 15 % du poids total des captures, toutes espèces confondues, sauf une dérogation accordée aux « petits métiers ».

maquereau

Des dérogations pour les petites pêches © Krasowit

TAC : OUI

Pour 2018, le Total Autorisé de Capture établi par les pays membres de l’accord qu’ont signé les Îles Féroé, la Norvège et l’UE, limite les prises à 816 798 tonnes. De son côté, le Conseil International pour l’Exploration de la Mer (CIEM) préconise plutôt 550.948 t pour bien protéger le stock reproducteur de mer du Nord.

Lire page suivante : qualités nutritionnelles

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. salut je souhaite contacter avec del clients intereses au achat en gros du maquereau d’espagne pour plus d’informations n’esitez pas a contacter merci

  2. c’ est bon aussi bouilli dans l’eau

    • bonjour, Quant on pense que la mer et les océans récupèrent tous les égouts, tous les produits chimiques qui sont employés, on se dit qu’un poisson ne peut pas être bio, loin de là.

      Et même si le poisson pourrait être un aliment intéressant, on est un peu réticent à cause de cela.

      J’en achète assez peu, juste une fois de temps en temps. ça me paraît plus raisonnable

  3. evitez absolument celui de l’embouchure de la Seine!! bourré de toxique! il faudrait vraiment être sur de ce qu’on achete!

  4. le filet de maquereau c’est le top!
    par contre, si on prend la marque petit navire, elle provient d’Altantique nord…donc…
    je parle du maquereau en boite. Lequel doit-on prendre?
    faut-il éviter le maquereau en boite?

  5. L’un des poissons les plus riches en oméga-3,et si facile à cuisiner. Il faut choisir des petits maquereaux, ils ont meilleur goût et auraient des concentrations de mercure inférieures à la norme. Car comme chacun sait le poisson est la principale source de mercure à laquelle nous sommes hélas exposés. Ce métal se trouve naturellement dans l’environnement, mais les rejets causés par l’industrialisation rendent la consommation de certains poissons dangereux pour la santé. Certains poissons prédateurs sont d’ailleurs déconseillés par l’AFSSA.

  6. j’adore le maquereau, c’est un poisson qui a le gout de la mer alors que d’autres sont fades

    • il a aussi une bonne source domega 3

  7. Le maquereau est excellent quand il est mariné, quant à le manger grillé au four… il faut qu’il soit bien frais. Quand on l’achète aux petits pêcheurs du bord de mer, et qu’il est pêché du jour, c’est un régal. Mais très vite, il prend un goût fort que je ne trouve pas très agréable !

    • et au barbecue …..pas mal non plus !!

Moi aussi je donne mon avis