10 conseils pour réduire son empreinte écologique en vacances

Relax, déconnectés, en voyage plus qu’à la maison, les Français ont tendance à mettre de côté les bonnes habitudes écocitoyennes mises en place au quotidien. Pourtant, même loin de chez soi, les écogestes pour limiter notre empreinte écologique en vacances – oui, même en vacances – peuvent bien nous suivre… Parce que finalement on y est déjà bien habitué·es à présent et ça coûte peu si ce n’est pas moins !

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 7 Jul 2021, à 18 h 19 min
10 conseils pour réduire son empreinte écologique en vacances
Précédent
Suivant

7. Soyez vigilant sur le contenu de vos valises

Vêtements, trousse à pharmacie, trousse de toilette, lessive : chaque petit geste compte !

N’hésitez pas à prendre avec vous vos huiles essentielles préférées pour les petits bobos du quotidien. Surtout, évitez les produits cosmétiques bourrés de substances douteuses pour la santé et l’environnement – souvenez-vous des particules de plastique qui finissent dans les eaux où l’on aime tant se baigner !

Préférez des produits naturels comme le savon d’Alep ou le savon de Marseille. Pensez aux alternatives aux coton-tiges, et aussi à la cup en remplacement des tampons qui eux aussi tapissent le fond des océans.

empreinte écologique en vacances

Protégez-vous et la nature qui vous entoure même en vacances © Nadya Korobkova

Inutile de s’encombrer d’emballages : partez avec les flacons ou les tubes dont vous avez besoin et jetez (dans la bonne poubelle !) les emballages avant de partir.

Rendez-vous dans la rubrique Tourisme de consoGlobe pour savoir quoi mettre dans votre sac-à-dos pour partir cet été.

8. Ne laissez aucune trace de votre passage

Emballages, mégots, sacs plastique : en vacances, faire attention à ses déchets est primordial. Si vous voyagez à l’étranger, essayez de rentrer avec vos produits à recycler comme les piles par exemple.

Limitez aussi les achats emballés dans du plastique : privilégiez les artisans locaux au « Made in China » pour vos souvenirs de vacances. Aussi, la une du journal local comme emballage est une « valeur ajoutée » aux souvenirs qui font vraiment plaisir !

empreinte écologique en vacances

L’artisanat local fabrique les meilleurs souvenirs de vacances © Marco Ossino

Certains pays ne sont pas encore au point sur le traitement de ce type de déchets, ce qui amène à des situations complètement dramatiques.

Ces recommandations sont valables également lorsqu’on voyage sur l’eau, où en plus, il faut faire attention de ne pas perturber la faune et la flore déjà très fragilisée.

9. Respecter la faune et la flore : la moindre des choses pour limiter son empreinte écologique en vacances

C’est tellement agréable de découvrir des paysages différents de ce que l’on voit tous les jours. Aidez à préserver notre environnement en évitant de sortir des sentiers battus, au risque de déranger les animaux ou de piétiner des végétaux.

empreinte écologique en vacances

Respectez la faune et la flore où que vous vous trouviez © blue-sea.cz

Lire aussi – Les écogestes en Méditerranée

En mer :

  • Ne jamais toucher les coraux avec les doigts, les palmes, l’ancre d’un bateau…
  • Respecter les organismes marins qu’ils soient végétaux, animaux ou minéraux
  • Ne rien ramasser sans savoir
  • Se conformer aux réglementations concernant les activités de plaisance ou de pêche (ou chasse) de loisirs, et dans ce cas-là, bien évidemment, respecter les tailles et quantités autorisées

Et éviter les crèmes solaires polluantes.

10. Où que l’on se trouve, garder les mêmes réflexes écolo !

Vous faites attention à votre empreinte écologique toute l’année en privilégiant les transports propres, en consommant local ou en évitant de gaspiller l’électricité ?

Lire aussi : Les Français seraient moins écolo sur la route des vacances

Alors, ne relâchez surtout pas vos efforts pendant les vacances, au contraire !

Article republié

Illustration bannière : Des vacances reposantes et écolo – © goodluz
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. J’aime voyager en ayant un impact moindre sur notre jolie planète, malheureusement certaines destinations ne peuvent échapper à l’avion… pouvez vous préciser quelles agences ou compagnies aériennes redistribuent l’argent à des éco actions? Merci

    • Toutes les destinations sont accessibles à qui veut vraiment y aller 😉

  2. That is really fascinating, You’re an excessively professional blogger. I have joined your rss feed and sit up for looking for more of your wonderful post. Also, I have shared your web site in my social networks

  3. Les hotels ne changent pas les draps tout les jours. Si vous laissez vos serviettes par terres, ils les changent. donc ne laissez pas les serviettes par terre.

  4. Je pars en vacances en co-voiturage, c’est bon pour la planète mais aussi pour le porte-monnaie, ce n’est pas négligeable. J’ai la chance d’aimer la France ou en tous cas l’Europe en général, ce qui m’évite de prendre l’avion plusieurs fois dans l’année … je reconnais qu’il faut faire un effort pour cela, la facilité voudrait que je saute dans ma voiture pour aller très vite où j’ai envie. Pour tous les jours, les courses à moins de 3/4 kms de la maison, c’est le vélo et le sac à dos. Bien évidemment, si j’avais une famille de 4 enfants, ce serait difficile, si je travaillais aussi, ce qui n’est plus mon cas … donc on peut faire des choses mais certains plus que d’autres …

Moi aussi je donne mon avis