Vacances : 10 animaux sauvages à observer cet été

Pour un été proche de la nature , ConsoGlobe a sélectionné pour vous une dizaine d’espèces d’exception. Petit tour en images des animaux que l’on pourra, avec un peu de patience et de discrétion, observer cet été !

Rédigé par Étienne Vergne, le 24 Jul 2022, à 18 h 15 min
Vacances : 10 animaux sauvages à observer cet été
Précédent
Suivant

Pour admirer la nature, pas besoin de s’évader dans une contrée exotique. La biodiversité française et européenne compte assez de surprises pour en mettre plein les mirettes à la petite famille. Cet été, partons à la découverte de notre biodiversité ordinaire.

Quels animaux peut-on observer en été ?

Une paire de jumelles et une bonne dose de patience révéleront peut-être une vocation de naturaliste. Notre petite sélection d’animaux que l’on peut observer durant l’été.

 Chamois ou Isards, les as de la grimpe

Ce capriné particulièrement agile habite la plupart des régions montagneuses françaises. Dans les Pyrénées, on l’appelle Isard. Ses capacités pulmonaires et cardiaques exceptionnelles lui permettent de parcourir 1.000 m de dénivelé en un quart d’heure.

animaux sauvages

Très agile, le chamois peut grimper le long de barres rocheuses © Pavel Hajer

Pour un randonneur, il n’est pas rare d’apercevoir une harde de chamois sur une pente particulièrement escarpée ou une crête.

Marmotte, la mascotte des alpages

Ce rongeur emblématique s’observe non seulement dans les Alpes et les Pyrénées, mais aussi dans le Massif Central, les Vosges et le Jura. Si elle hiberne en hiver, on rencontre la marmotte d’avril à octobre sur les pentes ensoleillées et dégagées où elle creuse ses galeries parmi les éboulis et les rochers.

animaux sauvages

Les sifflements de la marmotte égaient la montagne tout l’été © Arto Hakola

La présence d’une colonie se détecte grâce au sifflement poussé par les guetteurs à l’approche d’un intrus.

Sur les traces du bouquetin

Cet animal aux cornes immenses a été récemment réintroduit dans les montagnes françaises. La France compte deux espèces. Celle issue des populations présentes en Suisse ou en Italie et le bouquetin ibérique qui habite désormais les Pyrénées ariégeoises.

animaux sauvages

Le bouquetin est capable de se balader où nous ferions de l’escalade © Ondrej Prociscky

Notez que de nombreux offices de tourisme et parcs naturels régionaux organisent des excursions avant le lever du soleil pour observer chamois et bouquetins.

Le cuivré des marais qui papillonne de fleur en fleur

Le cuivré des marais (Lycaena dispar) est une espèce de papillon de jour magnifique et très connu des amateurs grâce à ses couleurs magnifiques et marquées. En danger et protégé au niveau national, il faut l’observer sans le déranger !

animaux sauvages

Présent dans les prairies naturelles du Marais poitevin, ce papillon tient son nom du rouge doré de ses ailes bordées de noir © Rudmer Zwerver

Vous pourrez le trouver dans des zones humides (plaines inondables ou au bord des rivières) en train de butiner des plantes nectarifères comme la salicaire.

Le vol de l’aigle royal

Difficile d’apercevoir cette espèce protégée. Mais pas impossible.
Reconnaissable à son plumage marron clair et ses deux mètres d’envergure, l’aigle royal niche sur des falaises inaccessibles et parfois au sommet des arbres.

animaux sauvages

On voit l’aigle royal quand il tournoie dans le ciel en montagne © Ian Duffield

En France,  on peut l’observer dans les massifs montagneux situés au sud d’une ligne reliant Biarritz à Annecy.

Lire aussi : La Harpie féroce, un rapace hors norme

Gypaète barbu, le plus grand rapace d’Europe

Présente dans les Pyrénées, l’espèce est classée en danger et a été récemment réintroduite dans les Alpes et les Cévennes. Ce charognard se caractérise par son plumage ventral de couleur rouille orangée et les plumes noires accrochées à son bec.

animaux sauvages

Le gypaète barbu fait partie des quatre espèces de vautours présents en France © Martin Mecnarowski

Vous pourrez reconnaître le gypaète barbu lorsqu’il vole : silhouette longiligne, queue en losange et ailes effilées.

Avis aux ornithologues en herbe ! Certains parcs naturels régionaux proposent des excursions pour observer les rapaces.

Sanglier, le coureur des bois

C’est le mammifère le plus commun des forêts d’Europe. Malgré sa prolifération, il fuit l’être humain qui le traque depuis des temps immémoriaux.

animaux rares et exceptionnels

© Martin Prochazkacz

Il est toujours possible d’observer le sanglier après avoir préalablement repéré ses zones de passage ou de nourriture.

Ver luisant ou lampyre, le lampion naturel

Apercevoir sa lueur lors d’une soirée champêtre est toujours un plaisir ! Le plus souvent, il s’agit d’une femelle juchée sur un brin d’herbe ou un buisson qui tente d’attirer un mâle avec son abdomen bioluminescent.

animaux sauvages

Avez-vous vu des lucioles cette année ? © Ian Redding

Lire aussi : Bioluminescence – quand la nature nous éclairera

Pour observer ces animaux en été, armez-vous de patience et gardez l’oeil aux aguets dans les prés en bordure de bois lors des nuits d’été bien douces.

Le cri de la chauve-souris

La France compte 34 espèces de chiroptères. De curieuses bestioles particulièrement utiles pour chasser les insectes nuisibles aux cultures et aux arbres fruitiers. La rénovation des bâtiments, l’éclairage des monuments, l’abattage d’arbres creux menacent aujourd’hui leur habitat et leur terrain de chasse.

animaux sauvages

La chauve-souris, arme fatale contre les moustiques © Rudmer Zwerver

Les 28 et 29 août aura lieu la 25e nuit internationale des chauves-souris. Des animations seront programmées dans toutes les régions par des associations de sauvegarde. Notamment des sorties nocturnes où vous pourrez les observer et les écouter grâce à un appareil à ultrason.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici

Le combat du lucane cerf volant ou Grande biche

Ce coléoptère à grosses mandibules s’est raréfié. Mais, lors des crépuscules d’été, il n’est pas rare d’assister aux combats aériens des mâles (lucane cerf-volant) qui se disputent les faveurs d’une femelle (Grande Biche).

animaux observer été

Toujours impressionnant à croiser le lucane cerf-volant ! © Rorue

Leur vrombissement est impressionnant.

Article mis à jour et republié
Illustration bannière : Animaux sauvages dans la nature : des animaux rares et exceptionnels © MirasWonderland
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis