Les substances que nous cache la crème solaire

La crème solaire, meilleure alliée pour nous protéger du soleil ? Si elle constitue une protection efficace, elle peut contenir des substances toxiques pour l’organisme…

Rédigé par Alan Van Brackel, le 23 Jun 2019, à 14 h 20 min

Présentée comme une panacée il y a vingt ans, à l’époque des cabines d’UV et du bronzage californien, la crème solaire est aujourd’hui regardée avec suspicion : elle ne serait pas inoffensive pour l’organisme, et causerait du tort à la vie aquatique déjà bien mise à mal. Quelles sont les accusations présentées contre la crème solaire ?

Des substances toxiques dans la crème solaire ?

Les principaux reproches que l’on fait aux produits solaires sont de ne pas être assez efficaces, et de laisser passer des substances dans le sang potentiellement cancérigènes. Pas question toutefois de se passer de crème solaire en cas d’exposition au soleil. Mais de quoi est-elle faite ?

La composition de la crème solaire

Tout d’abord, il est nécessaire d’opérer une distinction entre crème solaire classique et crème solaire bio. Les crèmes solaires classiques contiennent des filtres UV chimiques, qui ne sont pas autorisés dans le règlement bio. Les crèmes solaires bio contiennent des filtres solaires minéraux qui agissent de façon « physique » : ils bloquent les rayons du soleil, d’où leur texture souvent plus pâteuse (mais moins nocive).

Voici la composition d’une crème solaire classique :

  • des filtres ultraviolets : composés chimiques filtrant les UV-B le plus généralement.
  • une émulsion (crème ou lotion) ou un huile. On trouve des émulsions grasses et des émulsions aqueuses (moins grasses au toucher).
  • des conservateurs ;
  • des agents stabilisateurs de l’émulsion ;
  • des anti-radicaux libres (vitamines) ;
  • des épaississants ;
  • des agents hydratants.

Les fabricants de crème solaire sont souvent face à un casse-tête devant les envies des consommateurs, qui souhaitent à la fois un produit qui ne colle pas, mais qui résiste à l’eau, qui protège mais qui ne laisse pas de traces. D’où l’utilisation de substances très complexes d’un point de vue chimique, pouvant être dangereuses pour notre corps.

Les filtres UV chimiques, à éviter

C’est du côté des filtres UV chimiques que l’on trouve le plus de substances toxiques. En effet, plusieurs d’entre elles sont supposées être des perturbateurs endocriniens, c’est à dire qu’ils peuvent modifier le fonctionnement des cellules du corps humain.

creme solaire toxique

On évite l’exposition directe au soleil © verona studio

Le problème est que ces filtres chimiques ne restent pas sur la peau et pénètreraient dans l’organisme, à des taux de concentration supérieurs aux taux habituellement autorisés : c’est ce que montre une étude de 2019 sur les produits solaires chimiques (1)

C’est notamment le cas des substances suivantes : benzophénone et tous ses dérivés (benzophénone 1,2 et 3, dihydroxybenzophénone…), de l’homosalate, et de l’OMC (Octyl Methoxycinnamate).

En ce qui concerne cette dernière, des perturbations hormonales ont été relevées par une étude américaine effectuée en 2011(2).

L’OMC possèderait des effets sur le développement des cellules, et notamment de la thyroïde et des cellules reproductrices. Il s’agit néanmoins d’un produit autorisé par l’Agence Française du Médicament, selon laquelle l’OMC « ne semble pas présenter un risque pour la santé des consommateurs dans les conditions prévisibles d’utilisation ».

Lire page suivante : les substances toxiques contenues dans la crème solaire

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

15 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai oublié de préciser qu’on peut fabriquer ses propres crèmes solaires sans produits chimiques en achetant les ingrédients sur le célèbre site Aromazone.

  2. Plus que tout autre chose, c’est la connaissance qui va vous protéger du soleil.
    Tout le monde semble oublier que le corps humain possèdent la capacité de fabriquer de la mélanine pour se protéger du soleil, sauf les blonds et les roux qui en produisent moins.
    Si on vit dehors en été en bougeant, sans rester des heures sous le cagnard, on a pas besoin de crème solaire.
    Je ne mets pas de crème solaire et je ne prend pas de coups de soleil, quand ma peau est un peu bronzée, elle est protégée, cela dit je ne fais pas « le merlan frit » sur la plage pourtant j’habite pas loin.
    La plage pour moi c’est en juin ou en septembre (trop de monde en saison estivale !) et je ne reste pas au soleil sans bouger, et surtout je n’expose pas les parties non bronzées de mon corps au risque justement de les brûler.
    Un peu de bon sens et on peut se passer de crème solaire.
    Oui mais dans notre société, revenir bronzé au boulot signifie encore : regardez je suis parti en vacances, je fais partie de la classe sociale qui peut se le permettre, je ne suis ni un pauvre ni un looser.
    Ce que je dis est véridique, j’ai une copine pour qui partir en vacances c’est le summum de la réussite et pour le prouver aux autres il faut ramener des preuves : le bronzage.
    Si quelqu’un revenait au boulot sans être bronzé elle lui faisait une remarque devant tout le monde : ben t’es pas parti en vacances ?
    Faut dire que sa peau reflète bien sa surdose de soleil !

  3. L’OMS recommande 20min d’exposition au soleil (pas de bronzage) par jour. Si vous décidez de passer 8h à faire la crêpe en maillot faut pas s’étonner de choper des coups de soleil ou des mélanomes !

    La crème solaire est comme le reste, à consommer avec raison et modération. L’été lorsque vous vous exposer à un soleil plus haut et particulièrement autour de la période du zénith, il est indispensable de se protéger et la meilleur protection pour ces heures c’est d’être à l’ombre ou habillé manches longues. Si vous ne pouvez pas vous abriter alors la crème solaire est indispensable.

    Et ce n’est pas sur les 10 jours par an que cela va vous faire du mal si vous choisissez une crème de qualité. Pour ça comme pour le reste, jetez un oeil à la liste des ingrédients et renseignez vous autour de vous voire auprès d’un dermatologue.

    • Alan Van Brackel

      Mais… bien d’accord avec vous, barney 🙂

  4. Il faut bien comprendre, que qui dit « crème » qu’elles soient solaires ou cosmétiques, contiennent de l’eau, jusqu’à 90%, et que toutes ces molécules chimiques leurs sont indispensables, ils ne savent pas faire une crème sans ! Car l’eau va entraîner des moisissures, et des altérations du produit, alors, pour neutraliser et conserver, on en rajoute… 🙁

    Evidemment, des gens se disent « allergiques » au soleil ! Encore une manipulation de plus de l’esprit humain. J’ai voyagé dans le monde entier, vu des personnes qui passent leurs vies sous le soleil (de plomb), ils n’ont pas d’allergies ni de cancer de la peau !

    Ah oui, leur nourriture ne provient pas de la grande distribution, ils ne prennent pas de médicaments, ne se lavent pas avec des savons de synthèse aux produits chimiques, et ne s’appliquent ni crème solaire ou cosmétique, alors, cherchez l’erreur.

    Sinon, pour celle et ceux qui veulent profiter du soleil et bronzer naturellement, il y a 1 seul produit que j’utilise régulièrement, c’est le M.290 Sun-Care, 100% naturel et sans aucun additif. Avant 2011, on le trouvait dans les magasins bio, mais depuis le labo (WILLY-MULLER) qui le fabrique ne fait plus que de la vente directe, vous pourrez le trouver sur leur site willy-muller.info, et franchement, vous serez étonné des résultats. Bon c’est un peu plus cher qu’une crème soit disant solaire, mais c’est efficace, et j’en achète un seul grand flacon par an, qui suffit pour plusieurs personnes

    PS.: Et, cet article ne vous parle des méfaits du titanium et des métaux lourds, que vous trouverez dans toutes les crèmes solaires (écran anti-UV) y compris les « bio) »sous forme de dioxyde et d’oxyde de zinc et de dioxyde et d’oxyde de titanium, + de nTiO2 nano-particules de titanium, dont les dernières études démontrent qu’ils sont cancérigène au même titre, voir plus élevé que l’amiante.

    • Très bon raisonnement Gérard dans ton PS !
      Un peu de titanium, un peu de zinc, etc. etc.= cumul ! Les métaux lourds, entre autres, s’accumulent dans le corps, alors même 10 jours par an c’est trop si on multiplie cela par chaque année, si on y ajouter métaux dans les plombages, vaccins, pesticides, médicaments, poissons, etc. etc. ! ET merci pour ton tuyau!

  5. Bonjour,

    Hélas, je suis resté coincé 3 semaines en bord de mer l’été dernier (grosse panne de véhicule)en bord de mer du côté de Montpellier.
    chaleur torride et étouffante,je suis donc allé à la plage….mais 2 fois seulement, en effet, j’étais écœuré de voir ces nappes d’huile solaire flotter en surface….le meilleur moyen de choper toutes les saloperies que les gens trimballent (mycoses, et autres maladies), car quand vous sortez de l’eau, toutes ces huiles se collent à votre corps, et même une douche immédiate ne peut toujours vous débarrasser de ces corps gras qui en plus comme le soulève cet article sont probablement pas très bonnes pour la santé, d’autant que toutes les sortes s’y trouvent et s’y mélangent !!! 🙁 je signale en passant aussi que toutes « leucytes »= allergies au soleil ont de possibles origines chimiques, en effet, je suis devenu allergique au soleil depuis que j’ai travaillé dans les champs pour lade cerises

  6. difficile de savoir en effet ce que contiennent les crèmes solaires, mais ce que je sais, c’est que je n’est pas le droit de trop m’exposer au soleil, car je suis en rémission depuis quelques semaines d’un mélanome choroïdien, non seulement je dois me protéger donc les yeux, mais aussi la peau, car celle-ci étant déjà très fragile avant le traitement, l’est encore plus maintenant! Malheureusement, je fais d’énormes allergies, donc le soleil…et oui, qui me provoque des plaque rouges st des boutons sur le visage, mais si j’ai le malheur d’appliquer une crème solaire, cela empire, et me brûle comme si j’avais pris un coup de soleil!! Mon fils à le même problème, lui n’est pas allrgique au soleil, ne fait pas d’allergie comme moi, mais lui aussi ne tolère pas les crème solère, et brûle à leurs contacte, Du coup, il n’ose plu en mettre, et va au soleil sans protection au risque du pire, mais il faut le comprendre, quand il brûle avec la crème, et n’a rien sans!!

  7. il faut demander aux japonaises ce qu’elles emploient pour ne pas bronzer une ombrelle oui chapeau manches longues

    • ben…la plupart de nos jours utilisent tout simplement des éclaississants, car il ne faut pas oublier que d’origine, les asiatiques ne sont pas tout à fait blanc, même sans aller au soleil!! et les éclaississants qu’ils utilisent ne sont pas très très bons pour leur santé, encore moins que nos crèmes solaires si ceux-ci contiennent en plus des dermocorticoïdes ou des dérivés contenant du mercure si les crèmes sont faites clandestinement ils ont tout gagné!!. Mais même sans cela, ces crèmes peuvent provoquer de l’acné des infections, des atrophies, des problèmes de pigmentation, du diabéte, des problèmes rénaux ou même neurologique, ce qui ne les empêchera pas de se choper un petit cancer de la peau, car cela ne les protège en outre pas des effets nocifs du soleil

  8. suite à un carcinome baso cellulaire ,je dois utiliser en permanence une protection solaire ,j’utilise les produits Spirig ,Daylong sur les conseils de ma dermatologue,je commence à me demander s’il va falloir que je reste enfermée tout l’été ou si ces produits sont sûrs .Toutes ces polémiques sont fatigantes ….Qui croire ?

    • J’utilise aussi la crème solaire daylong, par quoi l’avez vous remplacée?

  9. Bonjour,

    Et un débat de plus ! La crème solaire a ses avantages & ses inconvénients ! Comme tout ou presque d’ailleurs ! Pour faire un monde, il faut des riches & des pauvres, le mal & le bien, des médicaments qui guérissent & d’autres parts qui tuent le corps humain à petit feu, le noir & le blanc…

  10. ça fait peur tous ces produits chimiques, d’autant que la crème solaire bio est très controversée aussi mais… on ne met rien et on attend le cancer de la peau ? ou on ne met plus le nez dehors dès qu’il y a du soleil ?
    le choix entre la peste et le choléra en somme… une solution..??

    • Solution = un parasol…
      Si vous allez à la plage… disons pas plus de 20 min au soleil avec intermittence bain de mer (pas de crème, ça pollue la mer et votre santé), tee-shirt manches longues, chapeau, ombre, et très bonne lunettes bien sûr (enfants et adultes pareil). Cela devrait être logique.
      Là où je suis d’accord c’est qu’en effet, les produits chimiques (médicaments, alimentation industrielle, et 98 % de tous les autres produits) représentent bien la peste. Mais dire que le soleil c’est le choléra, non : c’est grâce à lui entre autres qu’il y a la vie. Disons que c’est à nous de nous en protéger. Nous ne sommes pas des dieux, c’est à nous de respecter les éléments naturels, la terre, et de nous y adapter. Pas l’inverse. Le marketing vend de la merde (tant qu’il y a des acheteurs…) alors qu’il y a toujours d’autres solutions.
      Si vous voulez sortir et qu’il y a un fort soleil, il y a un truc pas mal qui s’appelle une ombrelle. 😉

Moi aussi je donne mon avis