Le rhume attaque ? Sirops naturels et vins de santé contre-attaquent

Rédigé par Véronique Desarzens, le 17 Oct 2015, à 11 h 49 min

Vins de santé et sirops naturels peuvent vous aider à résister aux virus de l’hiver. Lorsque cela ne suffit pas, ils sont aussi là pour soulager, apaiser une toux, calmer un rhume… Armez-vous pour l’hiver !

Combattre le rhume avec les vins de plantes

Il y a les grands classiques, que l’on connaît tous, et quelques préparations moins courantes. On vous a déjà proposé le sirop de plantain, l’alcoolature et le sirop d’ail, la teinture-mère d’échinacée, vous pouvez aussi profiter d’un bon sirop de sureau ou de violette, sans oublier les toujours efficaces origan, thym ou marjolaine. Plus quelques autres…

Vin d’aunée

Le médecin grec Dioscoride préconisait déjà la racine d’aunée pour calmer la toux tout en tonifiant l’organisme. Depuis, différentes recherches ont démontré son action anti-infectieuse. Tonique et antitussive, l’aunée entre très naturellement dans la composition de ce vin destiné à soulager les voies respiratoires en difficulté. Pour le préparer :

  • Versez 40 g de camomille allemande et 10 g de baies de genièvre dans un litre de vin rouge, ou blanc et dans ce cas liquoreux. Chauffez à feu doux, et retirez avant ébullition.
  • Ajoutez 100 g de racines d’aunée coupée en petits morceaux et laissez macérer une nuit avant de filtrer.

Pour soulager les voies respiratoires, prenez un petit verre le matin à jeun et avant les repas.

vin de plantes combattre le rhume

Aunée © CC, Radu Privantu

Pour la petite histoire, cette même racine était autrefois appréciée râpée, pour parfumer les plats, les gâteaux et les boissons.

Sirop de myrte contre rhume et toux

Ce buisson vert foncé, dont le feuillage persistant est composé de feuilles ovales et pointues, est fréquent sur le pourtour méditerranéen. Feuilles fraîches ou séchées, boutons floraux, fleurs, fruits frais ou séchés, racines et écorce, toute la plante peut est utilisée, que ce soit en cuisine, en infusions, en parfumerie, en huile essentielle… ou en sirop :

  • Versez 1 litre d’eau bouillante sur 75 g de feuilles séchées, laissez infuser 8 heures dans un récipient couvert, puis passez.
  • Ajoutez 1,5 kilo de sucre et chauffez jusqu’à obtention d’un sirop.

Rhume ou toux : entre 2 et 4 cuillerées à soupe par jour.

vin de plantes combattre le rhume

Myrte commun © CC, Giancarlo Dessì

Le saviez-vous ? Les feuilles écrasées du myrte ont un effet cicatrisant et désinfectant : n’hésitez donc pas à les appliquer sur une plaie, en cas d’éruption cutanée ou d’irritation.

Sirop d’oseille, pour quand le rhume pointe son nez

La saveur acidulée de ses jeunes feuilles convient bien à la préparation de soupes « sauvages ». Les autres qualités de l’oseille en font aussi une bonne alliée santé : dépurative et fébrifuge, digestive, légèrement diurétique et laxative en infusion, astringente et cicatrisante en compresse, certains la recommandent aussi en sirop, pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme lorsqu’il y a des virus dans l’air et le rhume pointe son nez.

  • Écrasez des feuilles d’oseille fraîches et pressez-les à travers un tissu très fin, pour en recueillir le jus.
  • Pesez le jus, ajoutez le même poids de sucre, et chauffez très doucement le tout, sans cesser de remuer, jusqu’à obtention d’un sirop épais.
  • Versez ce dernier dans une petite bouteille, et conservez-le au réfrigérateur.

Pour garder la forme, prévenir les infections : deux cuillères à soupe par jour, dans une infusion ou un peu d’eau.

vin de plantes combattre rhume virus

Oseille au potager bio © Shutterstock

Attention : renoncez à consommer de l’oseille si vous souffrez de goutte, de rhumatismes ou de calculs rénaux !

Quelques autres bons plans contre la toux

Maux de gorge, rhume, toux… de nombreux sirops, à base de plantes, de fleurs ou même de légumes excellent à les soulager. En plus des recettes déjà proposées, voici en bref quelques classiques et quelques autres moins connus.

Tout simple et très efficace aussi, le sirop de poireau : cuisez pendant 30 minutes 150 g de poireau par litre d’eau, laissez tiédir, puis ajoutez le même poids de miel.

Un grand classique familial : le sirop de rave : coupez une rave en rondelles que vous déposerez dans un saladier, recouvrez-les de sucre candy (à défaut, le sucre brun convient aussi), et placez le tout une nuit au réfrigérateur.

Bronchite, aiguë ou chronique : recueillez le jus et prenez-en 1 cuillerée à café 3 fois par jour.

Pour préparer un sirop d’oignon, faites cuire 100 g d’oignon haché dans 200 ml d’eau pendant 5 à 10 minutes, puis filtrez. Ajoutez 1 cuillerée à soupe de miel et chauffez doucement jusqu’à l’obtention d’un sirop épais.

Toujours pour soulager les problèmes respiratoires, Sainte Hildegarde préconisait également un vin dont voici la recette :

  • Versez 4 pincées de noix de muscade râpée, 10 g de camomille allemande, 10 g de semences de fenouil, 4 rondelles de gingembre et 10 g de romarin dans un litre de vin rouge.
  • Ajoutez encore 2 cuillerées de miel, et laissez macérer le tout une semaine au soleil, en remuant chaque jour.
  • Prenez ensuite quelques cuillerées à soupe avant chaque repas.

Toux : de 2 à 4 cuillerées par jour de l’un ou l’autre de ces sirops.

Illustration bannière : Femme se mouchant © Goodluz Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis