20 sur Vins : mettez l’ail et l’oignon en flacons !

Rédigé par Véronique Desarzens, le 3 Oct 2015, à 12 h 30 min

Pas de quoi faire des folies cette semaine, avec notre nouveau rendez-vous de vins sur 20 ! Voici cette fois des sirops, élixirs et vins très sages, qui profiteront pour certains à toute la famille. À préparer dès maintenant pour les avoir sous la main lorsque le moment sera venu…

Si les centenaires sont particulièrement nombreux dans les régions où l’oignon a une place de choix dans l’assiette, ce n’est pas sans raison : diurétique, anti-infectieux, bénéfique pour le système cardio-vasculaire, capable de renforcer nos défenses naturelles, l’oignon est un véritable aliment médicament.

légume de saison oignon été

Les oignons sont disponibles un peu toute l’année, mais également en juillet © Shutterstock

Sa culture, tout comme sa réputation, remonte à la nuit des temps. En Mésopotamie déjà, on lui prêtait le pouvoir de tout guérir. Les études les plus récentes confirment que, à défaut de tout soigner, il présente de très nombreuses propriétés, aussi bien à titre préventif que curatif. Riche en vitamine C, l’oignon contient de nombreux minéraux et oligo-éléments, dont de toujours précieux antioxydants.

Vin d’oignon

Vous apprécierez ce vin pour éliminer plus vite aussi bien la grippe que les raideurs musculaires, dues par exemple à des efforts physiques inhabituels, ou encore certains oedèmes.

  • Hachez finement 500 g d’oignons, et mélangez-les à 150 g de miel, de préférence de thym.
  • Ajoutez ensuite 1 litre de vin blanc doux, en remuant au fur et à mesure avec une cuillère en bois. Laissez reposer 2 semaines, en remuant tous les 2 jours, puis filtrez.

Grippe, courbatures et articulations douloureuses : 2 verres par jour.

En cas d’oedème des jambes ou des chevilles  : 2 cuillerées à soupe avant chaque repas.

Prévention des troubles de la prostate  : la sagesse populaire recommande de prendre 2 à 4 cuillerées à soupe par jour de cet élixir par jour. En cas de doute, vous consulterez bien sûr votre médecin sans tarder !

Le saviez-vous ?

Les oignons entiers, ainsi mis à macérer, étaient très prisés de certains peuples orientaux qui leur prêtaient des qualités aphrodisiaques. À vous de voir…

Macération d’oignon

Le miel a des qualités expectorantes et antiseptiques. Voici une excellente manière d’en profiter :

  • Émincez un gros oignon épluché en fines rondelles, placez-le dans un saladier, et recouvrez le tout de 3 cuillerées à soupe de miel biologique liquide.
  • Couvrez, laissez reposer une nuit et filtrez le lendemain.

Enrouement, bronchite, toux : 1 cuillerée à café 3 ou 4 fois par jour.

L’ail : une panacée pour les Anciens. Et pour vous ?

Connu depuis plus de 5000 ans, l’ail est originaire des steppes de l’Asie centrale d’où il se répandit ensuite rapidement sur tout le pourtour méditerranéen, probablement grâce aux nomades et aux marchands. Les Anciens le considéraient comme une panacée, et il a de tout temps été fort apprécié, comme aliment et comme condiment, mais aussi pour ses vertus médicinales.

ail-vins-elixir-sante

S’il fait l’unanimité depuis la plus haute Antiquité, ce n’est pas sans bonnes raisons. L’ail renferme une huile essentielle dont le principal composant est l’alliine, dont l’effet est comparable à celui de la pénicilline, puisqu’elle détruit microbes, bactéries et autres agents pathogènes. Il contient aussi des vitamines, des sels minéraux et des oligo-éléments, dont le sélénium, un précieux antioxydant.

Sirop d’ail

Antiseptique, bactéricide et expectorant, l’ail est précieux contre les maladies contagieuses, ainsi que pour soigner bronchites, grippes et autres affections respiratoires.

  • Versez l’équivalent d’une grosse tasse d’eau bouillante sur 100 g de bulbes d’ail épluchés et écrasés. Laissez infuser 15 minutes, passez.
  • Ajoutez 250 g de sucre, et mélangez bien.

Toux : 2 cuillerées à soupe par jour.

Hypertension : laissez bouillir la même préparation pendant 30 minutes, et prenez 3 cuillerées à soupe par jour.

Cet élixir réunit, lui, les propriétés antiseptiques de l’ail et du miel :

  • Hachez 10 gousses d’ail, mettez-les dans un récipient et recouvrez de 5 cuillerées à soupe de miel biologique liquide.

Touxet bronchites  : une cuillerée à café toutes les deux heures.

Alcoolature d’ail

Apprécié pour ses qualités antiseptiques, bactéricides et expectorantes, fort utiles pour soigner bronchites, grippes et autres affections respiratoires, ainsi que pour son action antiseptique sur les organes digestifs, l’ail a surtout de remarquables propriétés hypotensives. Pour en profiter, mangez-en régulièrement, et suffisamment. Et prévoyez, 10 jours par mois, une petite cure plus concentrée :

  • Pelez et coupez en très petits morceaux 50 g d’ail, recouvrez de 2,5 dl d’alcool à 60°, et laissez macérer pendant 21 jours en agitant le flacon matin et soir.

En cas d’hypertension, pour abaisser le taux de mauvais cholestérol, pour favoriser une bonne circulation sanguine ou à titre préventif contre les maladies cardio-vasculaires : 15 à 20 gouttes 2 ou 3 fois par jour, en cure de 10 jours par mois.

Bronchite, toux : 15 à 20 gouttes matin et soir, pendant quelques jours seulement.

Vive l’ail, sous toutes ses formes !

Recommandé aujourd’hui pour faire baisser le taux de mauvais cholestérol, grâce à son effet hypotenseur, l’ail aiderait également à prévenir les troubles cardiovasculaires.

soigner un rhume remèdes naturels

L’ail peut aider à soigner un rhume © Shutterstock

Grand allié de la circulation sanguine, il a de nombreuses autres qualités.

Ses propriétés antiseptiques, antibiotiques, expectorantes et vermifuges le font apprécier aussi bien pour se prémunir des maladies contagieuses que pour traiter la bronchite et autres infections hivernales, pour lutter contre certains troubles intestinaux, la diarrhée par exemple, ou simplement pour se fortifier. Frais, en poudre, en sirop ou sous forme de gélules, ne vous en privez donc pas !

En usage externe, pommade, emplâtre ou cataplasme, il est utile contre les cors, les verrues, les affections cutanées mais aussi les rhumatismes et certaines douleurs dorsales.

  • Surtout, ne renoncez pas à manger de l’ail sous prétexte qu’il donne une haleine abominable. Pour la « neutraliser », il suffit de mâcher après le repas quelques brins de persil, des feuilles de menthe ou un grain de café.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis