Luttez contre la rétention d’eau de manière naturelle

Rédigé par Alan, le 13 Oct 2015, à 10 h 44 min

Si vous vous sentez gonflé(e), les jambes un peu boursouflées ou lourdes : voici quelques astuces pour combattre un mal très répandu : la rétention d’eau dans les jambes ou les bras.

Faites-vous de la rétention d’eau ?

Toute sensation de jambes lourdes n’est pas forcément due à la rétention d’eau, mais parfois le corps emmagasine plus d’eau qu’il n’en élimine.

La rétention d’eau se manifeste par un gonflement du corps, qui peut survenir à plusieurs endroits en fonction de la cause :

  • une inflammation, à la suite d’une entorse par exemple. Elle disparaîtra assez vite avec le soin de la cause.
  • un déséquilibre alimentaire : les causes sont variées, allant de l’abondance de sel à l’intolérance au lactose ou au gluten. La rétention d’eau se fait alors souvent dans les jambes ou les bras.
  • un déséquilibre hormonal : cela va d’une pilule mal dosée à la ménopause, en passant par un traitement hormonal (oestrogènes par exemple. Vous pouvez potentiellement gonfler de partout. Vous aurez le même genre d’effets secondaires en cas de problème du système lymphatique.
rétention d'eau jambes lourdes conseils

Au-delà des symptômes il faut comprendre les raisons pour lesquelles vous faites de la rétention d’eau © Shutterstock

  • une mauvaise circulation sanguine peut aussi provoquer de la rétention d’eau, particulièrement au niveau des pieds ou des chevilles.
  • la prise de certains médicaments (pour l’hypertension notamment) et il faudra dans ce cas le signaler à votre médecin.

Évitez les idées reçues : le sucré, l’alcool, les crudités ou le manque d’eau n’ont rien à voir avec la rétention d’eau de manière directe. De la même manière, il ne faut pas se priver d’eau ! Attention aussi : en cas de gonflement important, ou d’oedème, consultez votre médecin ! De toute façon, avant de prendre des mesures, il faut connaître la cause de cette rétention d’eau. Voici néanmoins quelques conseils généraux.

Combattez naturellement la rétention d’eau

Bien entendu, la rétention d’eau augmente avec la chaleur, facteur que vous ne pouvez pas toujours éviter, mais d’autres mesures peuvent être prises facilement.

Évitez les vêtements serrés

jean-vetements-textile-01

Des habits trop serrés empêchent la bonne circulation du sang et donc favorisent la rétention d’eau.

La deuxième mesure principale consiste à transformer son alimentation

Rétention d’eau : diminuez le sel !

C’est l’une des premières mesures à prendre. Le sel est présent partout et spécifiquement dans la charcuterie, le fromage mais également les produits industriels comme les pizzas, les soupes en brique, ou encore les sauces. Or si on mange trop salé, le sel est présent dans les tissus et amène l’eau, attirée par les milieux concentrés. L’organisme a besoin de sel, mais pas plus de 6g, et on a tendance à en consommer quotidiennement 12g en moyenne… A faire : privilégier les produits frais, la cuisine maison, évitez les produits naturellement riches en sel. On peut aussi découvrir ou redécouvrir les autres épices, qui apportent du goût : herbes aromatiques, piment, poivre, cumin, … les possibilités sont nombreuses.

Vérifiez les intolérances alimentaires

La rétention d’eau peut provenir d’une intolérance au gluten ou au lactose. On a alors tendance à gonfler au niveau des mains ou des paupières. Or du gluten, il y en a un peu partout, dès qu’on mentionne le blé, le seigle, l’orge… Le lactose se trouve principalement dans les produits laitiers.

Pour être sûr, on peut essayer de se passer de ces éléments pendant une dizaine de jours et voir si ce changement d’alimentation a une incidence sur la rétention d’eau. Néanmoins, plusieurs facteurs peuvent expliquer la rétention d’eau, et le régime sans gluten est devenu très à la mode…

Il faut savoir que l’intolérance reste rare et qu’il vaut mieux vérifier sa santé avec un médecin que de s’inventer des régimes excluant des aliments. Ces régimes ne doivent pas être suivis sans un avis médical, qui vous permettra notamment d’empêcher les carences.

Mangez de bonnes protéines

lentillesCorail

Si le sang ne contient pas assez de protéines, l’eau se concentre non pas dans le sang mais vers un milieu plus concentré, les tissus, sans être réabsorbée. On peut alors gonfler.

La solution est simple : il faut manger des protéines pour éviter les carences (entre 55g et 65g pour un homme par jour, et de 45g à 55g pour une femme). On privilégiera les protéines végétales, présentes dans les céréales complètes, les légumineux (quinoa, soja, riz, lentilles, …), les oléagineux (amandes, noix, noisettes, …). Vous pouvez aussi boire du lait végétal.

Faites-vous masser !

Pourquoi ? Le drainage est en général dispensé sur les bras et les jambes. Il permet de supprimer l’eau en trop que stockent les tissus. Les massages et les exercices font travailler les muscles profonds (ceux qui sont au plus près des os), ce qui aide le corps à éliminer l’eau accumulée.

Deux sortes de massages

Le drainage passif

Ce type de massage est réalisé en institut ou par un kinésithérapeute. Dans ce cas, il est remboursé en cas d’oedème.

Le drainage actif

Faire travailler les muscles profonds a un effet positif sur la circulation et permet de diminuer la rétention d’eau. Les sports de fond comme la natation, la bicyclette, ou la marche, sont particulièrement recommandés, ainsi que le vélo-aquatique – dit aquabike dans bon nombre de centres – : avec de longs mouvements, des efforts doux sans chocs, tous les muscles de la jambe travaillent, pendant que l’eau masse.

massage

Le drainage lymphatique

Attention, ce type de massage profonds, connus pour être efficaces pour stimuler la circulation de la lymphe (d’où leur nom) et le sang, doit être pratiqués par un professionnel, par un kinésithérapeute plus précisément. Certains instituts de beauté proposent des soins « anti rétention d’eau » ou « drainants » mais il faut vérifier que son personnel est formé à ces techniques particulière, notamment celles du drainage lymphatique manuel.

Ce type de drainage est très doux et appliqué délicatement avec la paume des mains avec des gestes qui suivent le sens de circulation de la lymphe. Normalement, des résultats sont visibles après quelques séances. La sécu ?  Ces drainages ne sont pas pris en charge par l’Assurance maladie, saut si l’oedème a été causé par une pathologie grave (comme un cancer par exemple). Un médecin peut vous confirmer la prise en charge (ou non).

Et les produits drainants ?

rétention d'eau jambes lourdes conseils

L’eau froide est une solution à court terme, même si elle ne résout pas la cause de la rétention d’eau © Shutterstock

Rétention d’eau : faut-il prendre des produits drainants ?

Pourquoi ? Les produits drainants peuvent aider le corps à se défaire de son excès en eau en la redirigeant vers le sang, qui la conduit ensuite aux reins avant qu’elle soit éliminée par l’urine.

Il existe trois types de drainants :

1. Les produits draineurs

Légers et naturels, ils offrent de bons résultats, et sont sans danger. Parmi eux, on trouve l’hamamélis, la vigne rouge ou le fragon, disponibles sous forme de compléments alimentaires en pharmacie.

2. Les aquarétiques

Ce sont des associations de plantes ou de produits chimiques, qui ont des effets diurétiques légers. On peut les trouver en pharmacie sans ordonnance.

3. Les diurétiques

L'asperge, le légume détox de printemps

Les produits diurétiques sont efficaces, mais pas sans danger c’est pourquoi on les achète en pharmacie avec une ordonnance médicale : Les diurétiques peuvent causer d’importants dommages aux reins et faire disparaître le potassium dont le corps a pourtant besoin. Les diurétiques sont réservés à des patients dont la maladie – cardiaque, rénale ou hépatique – provoque de la rétention d’eau ». Attention : Les diurétiques sont des médicaments ; ne les prenez pas sans avis médical.

L’avis de la diet’ : Pour un effet drainant, je vous recommande les légumes drainants qui ont le meilleur effet en ce sens, des légumes riches en potassium : l’aspergele chou, le poireau, le radis noir qui a une action purifiante sur la bile.

On verra en fonction de la saison bien entendu !

Pour mieux profiter de leurs vertus, consommez-les en soupe ou bouillon, faites des pots-au-feu.

Les NEWSLETTERS Nutrition - Alimentation

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Pour moi, le gonflement se voie surtout au niveau du visage: les yeux et les joues.
    Je m’ inquiète vraiment

  2. Bonjour tout le monde!, Un article très intéressant. Je ne voudrais pas oublier de dire que, pour éviter la rétention d’eau savons tous qu’il est bon de boire beaucoup d’eau. Mais nous oublions de penser que boire beaucoup d’eau est nécessaire que cette eau est de faible minéralisation et donc pas coûté nous buvons.
    Je pense qu’il n’a pas été bien comprise. Cela signifiait que je ai un osmoseur et depuis, je suis sans rétention d’eau.

  3. bonjour
    je bois énormément de boissons cocalight;thé et café)mais pas d’eau j’ai remarqué que j’avais grossis des cuisses et pris du poids est ce que ca pourrait être de la rétention d’eau ?

  4. Bonjour,
    J’ai 50 ans et je ne bois pas d’eau : pas de panique, je bois du thé vert nature toute la journée (jamais de sodas, sirops, café). Je voulais savoir si cela est préjudiciable pour ma santé ? Merci.

  5. merci Lavandounette pour m’avoir répondu , oui effectivement je bois de l’eau avec du sirop .mais bon il ne faut pas oublier aussi que mon age  » 50 ans  » y joue peut-être un rôle aussi .je ne peu pas boire de l’eau sans rien dedans je suffoque . pour se qui es du livre je vais voir . il y a aussi des médicaments pour éliminée le trop d’eau dans le corps .

    • L’eau j’y mets quelques gouttes de citron sans rien d’autre, c’est pas calorifique et ça laisse juste un léger goût agréable qui permet d’avaler l’eau quand on n’y arrive plus (comme moi aussi).

    • J’ai 56 ans (demain), je bois bcp d’eau naturelle, jamais de sirop ni de soda sucré, du thé et 2 tasses de café et ne suffoque jamais, ça n’est pas l’âge! Je marche2 fois par semaine, fais du sport 2 soirs après mon travail et précise que j’ai 4 grands enfants. Alors il faut savoir que lorsque l’on force un peu son rythme on a plus soif étonnant boit beaucoup plus! Alors en piste!

  6. Bonjour !

    je bois beaucoup de café ,+ un litre d’eau plus sirop part jours , je trouve que j’élimine pas beaucoup d’eau , y a t’il un problème ?

    • Oh oui, il y a un problème ! Le café, vous ne deviez en prendre que maximum 3 tasses par jour (plus, ça flingue le foie, mais bien évidemment, on ne vous le dit pas). Et au lieu de boire juste de l’eau, vous prenez du SIROP !!!! donc du sucre. Industriel peut-être même, ce qui n’arrange rien.
      Eau + sucre ou sirop = considéré comme un ALIMENT par votre corps, pas comme une boisson.
      Attaquez le livre  » Le bain dérivatif ou D-Cooling way » aux Editions Du Rocher pour mieux éliminer…..

    • L’âge ? Moi ça commence direction -> Urologue !

      Sinon, ma vessie ne se vide qu’à moitié, donc elle est à nouveau remplie deux fois plus vite et j’ai des envies pressantes toutes les 15 minutes pffff… vive l’eau sèche en poudre !

Moi aussi je donne mon avis