L’Ail des ours : une plante condiment à découvrir

Connaissez-vous l’ail des ours ? Non, ce n’est pas une plante potagère cultivée par nos amis à fourrure dans leurs grottes mais bien une plante sauvage à déguster par tous, en ce début de printemps !

Rédigé par Consoglobe, le 10 May 2016, à 12 h 20 min

Christine, qui a rejoint consoGlobe.com sur Facebook, vous fait découvrir ce condiment aux vertus étonnantes.

« J’ai la chance de vivre dans un petit coin de verdure et au fil des conversations entre amis ou de rencontres au gré de balades, j’apprends à découvrir et consommer cette nature qui nous entoure.

C’est à mon tour de passer le flambeau et de vous faire partager tous les petits trucs qui transforment un repas en une aventure culinaire et un apprentissage du respect de ce qui nous entoure
».

L’ail des ours, où le trouver ?

L’ail des ours pousse dans les sous-bois assez humides alors profitez d’une sortie familiale pour aller dénicher  un petit coin où vous reviendrez chaque année faire votre marché.

Les feuilles ressemblent, de loin, à celles du muguet qui lui est toxique. Toute erreur sera évitée avec les quelques indices qui vont suivre.

L’ail des ours se propage

ail-des-ours-feuilles-foret-01Et il ne semble pas cohabiter avec le muguet : là où vous le trouverez, il recouvrira entièrement le sol de la forêt.

La feuille de l’ail des ours n’est pas épaisse

Pas comme celle du muguet, donc, et il dégage, avant même de l’avoir frotté, un parfum d’ail.

L’ail des ours, quand et comment le récolter ?

Les feuilles apparaissent début avril, les fleurs début mai jusque juin. Pour ma part, je récolte des feuilles et des pousses de fleurs de mi avril à mi mai.

  • Préférez un sac de toile ou de coton plutôt que le bon vieux et polluant sac en plastique qui, à mon avis, dégrade le produit récolté.
  • Ne récoltez que ce dont vous avez besoin et préférez les grandes feuilles en laissant les jeunes pousses.

L’ail des ours, comment le consommer ?

A déguster cru ou cuit mais toujours bien lavé.

  • Crues, les feuilles finement hachées et les fleurs peuvent accompagner salade, asperges ou être incorporées dans une mayonnaise ou du beurre par exemple. Le beurre peut être soit tartiné sur un pain grillé, soit utilisé pour la cuisson.

ail-des-ours-oignon-snack-sandwich

  • Cuites, les feuilles peuvent être rajoutées à tous les plats mais toujours en fin de cuisson. Vous pouvez aussi les intégrer dans toutes vos tartes salées avant mise au four.

Christine vous recommande :

« Je puise aussi dans les livres tout complément utile avant de récolter dans la nature, je vous recommande « Secrets des plantes » de Michel Pierre et Michel Lis, et pour ceux qui sont dans l’est de la France : « Glaner dans l’Est »  de François Vernier, Philippe Degrave et Henri Mathé ».

Bonne balade à vous et une très belle découverte de cette nature bonne à consommer !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




36 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, est ce que quelqu’un sait s’il y en a dans le vercors ?

    • C’est possible, mais à mon avis uniquement sur les versants plein nord. Tu dois concentrer tes recherches sur des lieux frais et humides, en évitant les sols trop caillouteux. Dans le Bugey (sud du massif du Jura), il disparaît entre 800 et 900 mètres. Donc tu peux espérer en trouver légèrement plus haut dans le Vercors, mais à mon avis pas au-dessus de 1 000 mètres. Bonne cueillette et surtout bon courage pour la dégustation (je déteste le goût de cette plante au plus haut point!)

  2. Pour ceux qui passent à obernai en Alsace, le sentier de l’ehn (parcours de santé) regorge d’ail des ours), les rives en sont entierement occupées. L’odeur est caractéristique, je ne sais vraiment pas comment on pourrait se tromper. Et chantez une baLLade pendant votre baLade..

  3. Je suis au Québec, j’ai eu la chance d’en recevoir quelques bulbes d’un ami jardinier de France, il y a quelques années. Maintenant j’en ai une belle petite colonie dans un coin du jardin. Au Québec il y a l’ail des bois, mais elle est protégée, il est interdit de la récolter – il y a eu trop d’abus 🙁 . Alors cet ail des ours est un vrai plaisir. Je vous recommande d’en mettre au jardin, pourquoi pas? 🙂

  4. Merci pour toutes ces belles infos ! Ça m’a beaucoup aidé pour ma récolte !

  5. je crois que mon message n’est pas parti
    Je disais donc que j’habite dans la Vienne près de Poitiers, dans ma région je n’ai jamais entendu parlé de l’ail des ours.
    Comment cela se présente, dans graines ou des oignons ? et ou peut-on trouver cet aromate qui semble plaire à tout le monde dans les messages ci dessus
    si quelqu’un peut éclairer ma lanterne ? merci de la réponse
    cordialement

  6. bonjour à toutes et à tous,
    j’habite dans la Vienne, et n’est jamais trouvé d’ail des ours, ou peut-on trouver quelques graines ou quelques oignons, je ne sais pas comment cela se présente
    merci de votre réponse
    cordialement

  7. On en a trouvé dans nos belles forêts des Ardennes bonne cueillette à tous

  8. j’en ai trouvé facilement sur Compiègne à proximité d’un étang

  9. c’est peut être l’ail des bois

  10. J’ai l’ail des ours dans un coin de mon jardin ou il y a pas beaucoup de soleil. Je fait du beurre à l’ail des ours avec, comme le beurre aux herbes. Comme il y a l’ail des ours seulement au printemps je congèle aussi le beurre fabriquer.

  11. Bonjour,
    J habite à petite rosselle.
    Je voudrais savoir oû trouver de l ail des ours dans les forêts les plus proches de ma ville.
    Merci de me renseigner
    . Josiane kochems

  12. Je cherche moi aussi des plants ou des bulbes d’ail des ours<; J'ai essayé les graines Baumaux mais ça ne marche pas. Si quelqu'un ou quelqu'une peut m'n fournir? J'habite entre Nantes et la mer.
    Merci
    Françoise

  13. Je m’adresse à kergozou ginette la bretonne: si sa proposition de fournir des bulbes ou plants d’ail des ours tient toujours, peut-elle me fournir un e.mail ou ses coordonnees, car j’en cherche déjà depuis un bon moment et mes essais à partir de la graines ont été plutôt décevants.
    Merci
    Françoise

  14. super l’ail des ourses ;;;j’en ai dans mon jardin mais j’aimerai savoir quelles sont ses vertus thérapeutique

    merci

    • bonjour je voudrais avoir quelque bulbes je suis en normandie me contacter merci

    • Dans quelle région êtes vous, nous en Corse elle est très fréquente, ses vertus : selon mes connaissances riche en vitamines C, elle est délicieuse, fines, tout se mange, la fleur, la feuille, et enfin le bulbe en étant vigilant de conserver la reproduction, c’est du pur Bio, Ce sont les Ours, qui l’on dit, comme l’ail traditionnelle, un bon vermifuge, et un anti dépresseur, car c’est le printemps et c’est gratos …Ne pas le dire, ils vont nous taxer …

  15. Bonsoir,

    Je viens de découvrir « l’ail des ours  » en Roumanie hier soir et je voudrais savoir où je peux en trouver en France pour acheter, sur Paris?….je sais, question très difficile…..mais si quelqu’un peut me donner un indice, je serais très contente.
    En Roumanie , on le trouve au marché, cueilli par les paysans qui vendent la productions naturelles de leurs forets.

    Merci pour une info….et sinon merci tout court pour toutes ces infos…..

    • sur des catalogues comme « les graines baumaux », tu reçois des bulbes qu’il faut planter à l’automne (peut se faire en jardinière en ville) récolte des feuilles mi avril mi mai Ressemble au muguet. attention le muguet est toxique

    • je peux vous fournir des bulbes d’ail des ours j’en est dans mon jardin je demeures en bretagne et vous ?

    • Disponible au rayon assaisonnement dans les magasins bio (trouvé chez Satoriz)

  16. Qui peux dir c’est trouv l’ail ours quelle droi dans loire i cher

  17. bonsoir, j ai la chance de connaitre une foret où cela pousse en quantité (je suis nordiste), et quand il fait bon cela sent fort l ail, les abeilles adorent les fleurs. dans l’ail des ours tout est comestible, bulbe (mais la plante ne repousse pas) feuilles, tige et fleur, mais toutes les parties n ont pas la même intensité de gout. les graines peuvent facilement germer mais n ont pas une durée germinative tres longue. A faire cru ou cuit, conserver dans un bon vinaigre ou de l huile

  18. Personnellement,l’ail des ours pousse dans mon jardin très facilement un peu partout et aussi à proximité du muguet!C’est une plante facile à cultiver,moi je ne m’en occupe pas,et chaque année je suis surprise par l’étendue de ces jolies fleurs blanches qui me font penser à de petites étoiles!Et en plus,j’adore l’ail donc…. :-))

  19. Il est possible de cultiver l’ail chez vous seulement il est important de ne manger que la feille, autrement l’année suivant hops! fini plus d’ail
    lorsque vous la replanter dans votre cour il faut la seulement la repiquer avec la partie blanche caché dans la terre et la partie rose à la vue.

  20. Je suis comme Frank versé en botanique mais avec une très grande pratique de terrain, pour un phytothérapeute et botaniste je trouve son commentaire un peu léger: trouvez-moi une plante a odeur d’ail qui soit toxique. Ni le sceau de salomon ni la colchique (toxiques d’accord) ont très peu à voir avec l’ail des ours (ou alors à un très jeune stade), c’est au muguet qu’il faut faire attention, un peu à l’arum sauvage aussi à la rigueur (qui d’ailleurs vous piquera la langue comme jamais, enfin l’arum tacheté, pas celui d’Italie). Dans tous les cas cueillez un premier brin qui sente vraiment l’ail, mettez le de côté il vous servira de référence (quand vos mains sentent l’ail vous ne sentez plus rien d’autre que vos mains!), cueillez brin par brin et lors du lavage excluez tout brin différent des autres. Quant à cultiver de l’ail des ours dans votre « jardin », bon courage… (ombre+fraîcheur+humidité=sous-bois). Ca me fait un peu douter du sérieux des phytothérapeutes…

    • Il est vrai que pour s’y connait un peu, impossible de confondre l’ail des ours avec quoi que ce soit d’autre, ne fut ce que par son odeur.
      Néanmoins, en 2010 il y a encore eu deux cas mortels de confusion avec la colchique…

    • je trouve ca très sérieux d’avertir les personnes des dangers… J’avoue que sans le commentaire de Franck j’aurais fait moins attention…

  21. excellent je connais l’ail des ours depuis quelques année c’est vraiment très bon faites en bon usage

  22. Merci pour cet article mais tout à fait d accord avec Franck Dubus , je déconseillerais d’en chercher .en Suisse des personnes seraient mortes à cause d’une méprise facile avec une autre plante! donc évitez de chercher l’ail des ours sauvage!

  23. Pour le conserver ciseler les feuilles et les recouvrir d’huile d’olive. A conserver au frais et à utiliser comme cela pour parfumer des pâtes où autres plats.

  24. dans mon jardin,il y en a beaucoup en ce moment, une vraie pelouse à l’ombre, je sens l’ail des ours avant de le voir, avant de lire votre article, nous avons diné avec une omelette aux pates fraiches,quelques rondelles de tomate et un bouquet d’ail ciselé avec ses fleurs, exquis!!!
    essayez de faire une quiche lorraine en remplaçant les lardons par des fleurs d’ail des ours, ne pas oublier de ciseler qqs feuilles pour la déco et le gout, vous ne pouvez pas ne pas aimer

  25. Merci Christine pour cet article,

    j’enseigne la phytothérapie et la botanique et je me permet d’insister sur le risque de confusion qui régulièrement donne lieu à des intoxications. D’autres plantes comme la colchique, le sceau de salomon…sont des faux amis réellement dangereux. Il suffirait de quelques feuilles dans un pistou. Pensez aussi qu’étant à la mode cette ressource risque d’être rapidement menacée (certaines espèces d’ail sauvage sont protégés et peuvent être cueilli par confusion), alors pourquoi pas planter dans le jardin des espèces comme l’ail des ours…

  26. Je confirme c’est délicieux !!! j’en ai encore trouvé tout récemment sur un marché allemand …..hélas je ne connais pas d’endroits près de chez moi où en cueillir !Merci Christine, j’ai partagé sur FaceBook .

  27. Merci, Christine, ton article est super. Depuis longtemps je cherchais, en vain, à identifier cette jolie plante. C’est chose faite et je sais à présent où trouver l’ail des ours que j’ai croisé sans savoir qui il était.

Moi aussi je donne mon avis