Comment arrêter le hoquet : 6 astuces simples

Avoir le hoquet est un mal bénin mais agaçant. Néanmoins, les astuces de grand-mère fonctionnent très bien. Découvrez comment faire passer le hoquet rapidement.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 8 Jan 2021, à 15 h 00 min
Comment arrêter le hoquet : 6 astuces simples
Précédent
Suivant

Pas besoin de médicaments, ni de beaucoup d’accessoires, ces quelques astuces simples sont aisées à mettre en place pour vous soulager rapidement.

Avoir le hoquet n’est pas une fatalité !

Les causes sont nombreuses mais très courantes : manger des aliments épicés, avaler trop d’air d’un coup, boire trop d’alcool, et ainsi de suite. Toutes ces causes irritent le nerf phrénique, provoquant des contractions du diaphragme. Le hoquet n’est pas grave en soi mais il fatigue le corps rapidement.
Autant dire que la vie de Charles Osborne, détenteur du record de la plus longue période avec un hoquet n’a pas dû s’amuser pendant les 68 ans qu’il a mis à s’en débarrasser. Rassurez-vous toutefois : pour la grosse majorité d’entre vous c’est l’affaire de quelques minutes. Voici comment s’en sortir rapidement.

La fatigue chronique, un symptôme qui peut dissimuler les causes

1 – Retenir son souffle pour faire passer le hoquet

Quand le diaphragme se contracte à répétition, il ferme la glotte, ce qui provoque le bruit caractéristique du hoquet. On peut donc chercher à agir sur le diaphragme pour l’immobiliser au maximum. Ainsi, il se détend et le cycle cesse.
Pour cela, l’une des possibilités est tout simplement de retenir votre respiration, une méthode que Platon décrivait déjà dans son Banquet. Remplissez vos poumons d’air en gonflant la poitrine et retenez votre respiration quelques secondes en restant calme.

2 – Boire de l’eau pour arrêter le hoquet

On fait passer le hoquet en buvant de l’eau depuis l’antiquité classique – © 9nong

Dans le Banquet de Platon, le médecin Eryximaque propose également une autre méthode : boire de petites gorgées d’eau successives. Le plus efficace est d’ailleurs de le faire en retenant sa respiration.
Certaines personnes conseillent également de boire en plaçant la bouche à l’endroit où vous placeriez votre nez (à l’envers en quelque sorte), ou encore de boire avec une cuillère avec la tête penchée. Ces méthodes plus acrobatiques permettraient de détendre le nerf plus rapidement. Quoi qu’il en soit, boire suffirait dans la plupart des cas.

3 – Respirer dans un sac en papier

Ne laissez pas les enfants jouer avec des sacs sans surveillance et n’abusez pas de cette méthode si vous êtes seul·e, mais cette technique fonctionne bien. On l’utilise d’ailleurs régulièrement en cas d’attaque de panique.
L’effet de cette méthode porte sur le niveau de COdans le sang, d’où le fait qu’il ne faut pas la prolonger, mais sur une durée courte, les muscles et les nerfs se détendent.

Comment arrêter le hoquet avec des produits du quotidien

Si ces méthodes ne suffisent pas, on peut également compter sur quelques astuces de grand-mère pour faire passer le hoquet.

4 – Le citron ou le vinaigre pour arrêter le hoquet

Les raisons sont encore peu étudiées, mais le citron et le vinaigre font partie des trucs de grand-mère les plus répandus pour faire passer le hoquet. Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Si vous n’êtes pas trop sensible, mâchez simplement une tranche de citron, ou avalez un peu de jus de citron ou de vinaigre.
Une autre possibilité courante est d’y associer du sucre. Versez un peu de vinaigre ou de citron sur un sucre de manière à ce qu’il soit bien imprégné et avalez-le. Le sucre serait alors également bénéfique car il réduirait la pression sur le diaphragme.

Le citron agit sur le hoquet – © Atiwan Janprom

5 – Stimuler le nerfs phrénique pour faire passer le hoquet

C’est la raison pour laquelle on demande aux gens de nous effrayer quand on a le hoquet. La peur coupe le souffle et augmente l’oxygène dans le sang. Le nerf phrénique est ainsi stimulé.
Une autre possibilité nous vient encore du médecin Eryximaque. Elle consiste à renifler un parfum fort ou une épice pour nous faire éternuer. Cette méthode était d’ailleurs considérée comme la plus efficace au Symposium antique.

6 – Comment arrêter le hoquet avec des glaçons

Il semble que le froid agisse directement sur le nerf phrénique en le détendant. Vous pouvez ainsi découper un ou deux glaçons et avaler les petits morceaux. D’autres personnes préféreront appuyer un glaçon sur le ventre pour le même effet.

Bon courage !

Illustration bannière : Avoir le hoquet : comment arrêter le hoquet  – © B-D-S Piotr Marcinski
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis