Manger du poisson en été : 10 espèces qui ne sont pas menacées

Les poissons et les fruits de mer sont des mets appréciés, notamment en été. Cependant, la surexploitation de nombreuses espèces nous oblige à veiller à ne consommer que les espèces de poisson et de fruits de mer qui ne sont pas menacées de disparition.

Rédigé par Elodie, le 17 Aug 2015, à 14 h 11 min

La crevette

shutterstock-poisson-crevette-ete-mer-ocean-peche

Choisissez la crevette bio © Shutterstock

La crevette est riche en vitamine B12, qui permet de fabriquer de nouvelles cellules et entretient les cellules nerveuses, et en phosphore et sélénium. Ces deux dernières protéines sont d’excellents antioxydants et permettent la régénérescence des tissus. Choisissez des crevettes élevées en Europe, où le contrôle sanitaire est plus intense qu’en Asie où les élevages intensifs ont déjà été la cause de catastrophes sanitaires à cause de maladies bactériennes, fongiques et virales qui s’étaient propagées. Certains élevages de crevettes menacent des écosystèmes fragiles comme ceux des mangroves en Amérique du Sud La pêche de crevettes sauvages dans les mers et océans menace l’écosystème des fruits de mer ,mais aussi celui des tortues de mer qui peuvent être prises involontairement dans les filets des crevettiers. Préférez donc des crevettes certifiées Aqualabel comme c’est le cas pour les crevettes du groupe Unima où elles ne sont pas nourries avec des additifs médicamenteux, des OGM et des farines animales. Elle sont d’ailleurs, les seules crevettes bio dans le monde.

Lire page suivante : la moule

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. En tant que poissonnier je me dois de préciser certaines exactitudes sur cet article, tout d’abord ce n’est pas de la dorade grise mais de la dorade royale sur la photo la dorade royale a une couronne dorée entre les deux yeux d’ou son nom, ensuite les photos du merlan et du maquereau sont échangées et pour finir l’été ce sera surtout la saison du Thon Rouge nettement meilleur en gout texture et qualité pour tous vos sushis… bises

  2. Un article voisin de celui-ci constate que le prix du poisson bat tous les records. En mixant les deux articles, on obtient un petit miracle : on trouve des poissons qui ne sont pas ou plus menacés de disparition, qui coûtent parfois moins cher que les légumes prévus pour les accompagner, et qui (cerise sur le gâteau si j’ose dire) vont régaler la tablée. Je recommande particulièrement le maquereau. Bien frais, il ne réclame comme recette qu’un trait d’huile d’olive dans la poêle ou sur le gril, tant il est naturellement savoureux. Comme j’habite sur le littoral atlantique, j’en achète pêchés du jour à 3 euros le kg chez le poissonnier.

Moi aussi je donne mon avis