Quels fruits et légumes sont les plus contaminés par les pesticides ?

Manger des fruits et des légumes oui, mais pas n’importe lesquels. Un rapport de l’ONG Générations futures alerte sur la présence de traces de pesticides sur de nombreux fruits et légumes non bio analysés.

Rédigé par Consoglobe, le 21 Feb 2018, à 10 h 45 min

Que faut-il éviter de manger pour ne pas ingérer de pesticides ? Des chercheurs ont analysé une série de fruits et légumes entre 2012 et 2016 et le constat est alarmant.

Quels sont les fruits les plus contaminés ?

Le rapport de l’ONG Générations futures a été élaboré à partir de données officielles fournies par la DGCCRF (Direction générale de la répression des fraudes). Dans cette enquête, 19 fruits et 33 légumes ont été analysés. Les résultats sont inquiétants pour la santé des consommateurs : en tête du classement, les raisins (89 % des échantillons testés étaient porteurs de résidus de pesticides), les mandarines (88,4 %) et les cerises (87,7 %) sont les plus pollués.

© anitasstudio

Viennent ensuite les pamplemousses, les fraises, les nectarines et les oranges. Les fruits contenant le moins de résidus de pesticides sont les mirabelles (34,8 % des lots testés en étaient porteurs) et les kiwis (27,1 %). Des taux tout de même élevés ! Dans les résultats décryptés par Générations futures, on s’aperçoit que certains fruits dépassent le seuil maximal de résidus autorisés, comme les mangues et les papayes.

Herbes fraîches et endives sont les plus contaminés

Parmi les 33 échantillons de légumes étudiés, on trouve peu de pesticides dans les choux-fleurs et les asperges. En revanche, le céleri branche remporte la palme avec 86,6 % des échantillons contaminés. Les endives (72,7 %) viennent juste après. L’ONG souhaite sensibiliser les consommateurs et le gouvernement afin que celui-ci incite les producteurs à réduire pour de bon le taux de pesticides sur les cultures.

pesticides fruits

© Cegli

Quels risques pour le consommateur ? « Les pesticides présentent un risque toxique pour certains organismes qu’ils ne ciblent pas. Les effets de ces toxiques, présents même en faibles quantités, en mélange et/ou sur de longues périodes, peuvent poser de graves problèmes sanitaires : troubles neurologiques ou du comportement, du développement, certains cancers, troubles de la fertilité ou de la reproduction… ».

Lire page suivante : Les fruits et légumes les plus traités en 2015 et 2014

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




138 commentaires Donnez votre avis
  1. Pour connaitre le nutriscore des aliments (celui que les industriels nous cache) il y a une application pour smartphone qui est formidable: YUKA
    Vous scannez le code barre qui est sur l’emballage et vous aurez aussitôt l’appréciation
    (la base de données est open source) avec les justifications (additifs dangereux par exemple) de plus, lorsque c’est possible, YUKA vous conseille un aliment moins mauvais

  2. il ne faut pas donner le % de fruits testés mais le % d’insecticide au dessus de la norme autorisée (on s en fiche de savoir que 89% des raisins achetés ont des traces d’insecticides ce qu’on doit savoir c’est si ils sont que 0.5% au dessus du seuil toléré ou 500% au dessus du seuil toléré).

  3. Sur votre enquête des fruits les plus pesticidés, votre résultat est: les raisins (89 % des échantillons testés étaient porteurs de résidus de pesticides), les mandarines (88,4 %) et les cerises (87,7 %) sont les plus pollués.

    Je vous informe que les pommes et les pêches sont les fruits les plus traités! Ils ne figurent même pas dans votre liste.

    Votre enquête est-elle fiable?

    Cdt

  4. bonjour, On s’emballe sur le diésel tout en sachant que les voitures récentes ont fait d’énormes progrès, et alors que les voitures électriques avec leur bien trop faible autonomie ne sont même pas valables, mais pour les pesticides on a le temps, on laisse des délais, alors qu’on ingurgite un tas de poisons sans le savoir. Ce n’est pas écrit sur les emballages de légumes ou de fruits quels traitements ils on subi.

    Et ça, ce n’est pas normal.

    Et lorsque les agriculteurs traitent ils ne respectent pas de distance avec les habitations, ni avec les cours d’eau, et ça en toute impunité.
    Même s’il y a des plaintes, tout tombe à l’eau et le pollueur n’est pas inquiété.

    Il y a même des voisins « généreux » qui passent du roundup chez vous par dessus le grillage, alors que c’est loin d’être la savane en plus.

    Il y a encore des inconditionnels de ces cochonneries, des inconscients.
    Il a même couru le bruit que certains producteurs passaient un peu de roundup pour faire blanchir les salades (moins fatiguant que de les attacher.)

    Je connais un adepte du roundup qui avait passé du produit sur de l’herbe fraîchement poussée. Son chien est allé mangé de l’herbe (les chiens font cela pour se purger), eh bien le chien a été très malade, il ne s’en est jamais remis et il est mort… Maintenant, je crois que notre pollueur a compris.

  5. D’accord

  6. Ben, moi je vis a la campagne, carrémment en zone agricole.
    Même les petits agriculteurs sulfatent leurs champs, même en plein hiver. Et je vois combien de fois par an ils sulfatent et combien de produits différents ils mélangent dans leurs cuves a chaque traitement. Et je suis né dans une ferme. Et je vois combien de paysans meurent d’un cancer, de parkinson, ou deviennent « Alzeimer » à moins de 60 ans.
    Je vois également combien et comment les animaux d’élevage sont piqués et alimentés avec des poisons.
    Tout cela dans une indifférence soigneusement entretenue, y compris par la MSA.
    Le Maître mot dans l’agriculture reste le RENDEMENT !!
    Le RENDEMENT…. L’argent et le PROFIT.
    Et la santé du consommateur est totalement dérisoire dans la balance.
    A chacun de comprendre ce qu’il a à faire.
    Pour ma par je déménage, je pars vivre en ville.
    et j’essaye de manger bio et sain le plus possible
    Bonne Journée.

  7. Le chiffre qu’il faut avant tout retenir c’est que près de 98% des analyses sont conformes aux limites légales. Il faut aussi savoir que ces limites sont définies avec des marges de sécurité énormes (x 100) par extrapolation par rapport aux effets observés lors des études toxicologiques.
    C’est un peu comme si on limitait la vitesse des véhicules à 1,3 km/heure sur autoroute!
    Il faut aussi souligner que les échantillons ont été prélevés en plus grande quantité pour les fruits et légumes déterminés comme étant à risque dans les études antérieures.
    On aimerait aussi avoir le détail des échantillons entre la France et les produits importés…
    N’oubliez pas que l’ONG qui présente ces informations de manière très anxiogène a pour but avoué de faire interdire les pesticides car elle est essentiellement financée par l’Industrie du Bio (pas les agriculteurs Bio) qui se lèche les babines en pensant aux profits futurs (et non pas aux générations)lorsqu’elle importera des produits soit disant bios de pays où les normes sont loin d’être au niveau de celles de la France. D’où l’acharnement médiatique avec des informations présentées de manière incomplète et orientée…

  8. JE VOUS INVITE A CONSOMMER TOUT ALIMENT ISSU DE L’AGRICULTURE PAYSANNE AFRICAINE(villages). A TRES BIENTOT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • C’est vrai que ce sont les meilleurs produits s’il n’y a pas d’usine ou d’exploitation minière dans la région – seul problème c’est très difficile de les obtenir en Europe ..

  9. ahah faut pas sortir de saint CYR pour comprendre il suffit de voir les années entre 2000 et 2009 et puis 2013 et 2014 et ensuite les études faite en 2014 et depuis plus de cinquante ans on nous polu l’air notre mère nourricière la terre les rivières et les océans, il suffit de regarder en l’air combien de trainée de fumée d’avion voyez-vous, sur les mers combien de navire de guerre et sou-marin navire marchand, de pèche et de loisir et de fusée,de bombe de guerre et sans compté la consommation de médicament et lessive qui vont dans les égouts ensuite traité pour avoir de l’eau potable alors qu’elle est contaminé et le surplus est rejeter a la mer, il faut chercher a comprendre pourquoi des mammifères marins échoue sur les plages de France et d’ailleurs et on vient nous bassiner sur les voitures et camions qui pollue on se fout pas de notre geu…… par hasard ou alors on nous prend pour des abrutis. si vous vouler connaitre la vie de l’arbre et bien taper ARBRE sur Google.alors ou est le BIO foutaise et mensonge d’une hypocrisie totale ce n’est que du bisnes pour enrichir certain hypocrite et mal-faisant, désolé c’est mon coup de gueule car j’en ai mare de ces mensonge. sur ce passer une bonne soirée et médité bien.

  10. Lire que le Mais n’est pas contaminé , me fait bien sourire,
    car dans son livre « Anti-Cancer », David Servan-Schreiber explique bien comment lui et ses cousines et cousins alors enfants, ont été très durement contaminés lorsqu’ils jouaient durant leurs vacances d’été dans des champs de Mais,
    suite au fait que ce dit « Mais » était très largement imprégné par des pesticides en grande quantité, et que ceux ci se retrouvaient dans l’air dans la poussière générée par les fibres végétales des épis de mais qui avaient été secoués soit par le vent,
    soit par les enfants qui dans leurs jeux secouaient involontairement ces épis de Mais porteurs de pesticides mortels.
    Rien que le fait de respirer involontairement ces poussières d’épis de mais porteurs de multiples pesticides, fut plus tard générateur de cancers survenus entre l’age de 30 et 40 ans chez David Servan-Schreiber et chez toutes ses cousines et tous ses cousins, et ceci sans exception.

  11. Les « 12 salopards » ne font pas référence à des fruits et légumes mais à 12 composés chimiques utilisés dans l’agriculture et l’industrie (PCB, DDT, etc) et qui ont été bannis en Europe. Le poivron n’est donc pas un salopard et il ne devrait pas contenir de composé salopard non plus (puisque interdits)… Ca sème la confusion et c’est probablement une mauvaise interprétation de l’article original en anglais.

  12. quels sont les pesticides utilisé dans la culture de fruits et les légumes en Afrique

  13. Bizarre, bizarre, quand je lis votre article sur les légumes et les fruits plus ou moins contaminés aux pesticides; il y a une liste des produits les + contaminés ou ont lit que les aubergines sont dans la liste des + et plus bas dans la liste des moins. Alors les aubergines soit + ou moins contaminés ? il faudrait peut-être relire les articles nous y verrions plus clair !!!!!!!!!

  14. Moi aussi je ne comprends rien
    Faut savoir
    Dans la première liste, les aliments sont les plus pollués, et après, le moins pollués ! ahah

    • Tout a fait d’accord, c’est incomprehensible ! Ils citent notamment l’Aubergine comme étant le plus polué dans la première liste et elle figure aussi dans la liste des moins polués 🙁 C’est bien dommage que cet article manque autant de rigueur.

  15. Bonjour
    Je suis un conseiller en exploitation agricole. Le sujet m’intéresse à plus d’un titre. Je voudrai savoir les normes acceptables de polluant qu’on peut retrouver dans les fruits et légumes.

Moi aussi je donne mon avis