Les 5 pièges à éviter dans l’alimentation estivale

L’été est là, avec ses jours les plus longs, ses grandes vacances, propices à la détente, voire au relâchement et aux rythmes perturbés… jusque dans les repas. Comment éviter les pièges et adopter la meilleure alimentation estivale possible ?

Rédigé par Emma, le 3 Aug 2019, à 17 h 05 min

En été, on privilégie les aliments frais et les recettes pauvres en graisses pour faire plaisir à ses papilles. En cette saison, on a surtout envie de petits plats légers et faciles à digérer, de cuisine méditerranéenne, de barbecues… Mais ce n’est pas parce que c’est les vacances qu’il ne faut pas être vigilant ! Nos conseils pour une bonne alimentation estivale.

Alimentation estivale : les pièges à éviter

Des grillades aux salades, en passant par les boissons, certains pièges alimentaires qui accentuent les apports caloriques peuvent être évités. Suivez nos conseils alimentation estivale pour ne pas tomber dans certains pièges.

1 – Les salades : assaisonnées à point et variées… Mais attention !

Elles sont l’un des plats vedettes de l’été. À juste titre !

Confectionnées avec les nombreux légumes de cette saison bénie pour sa variété, elles sont rafraichissantes, riches en vitamines, en minéraux et en fibres, et de tous les repas, en version fruits ou légumes et pourquoi pas les deux !

alimentation estivale

Les salades, la touche de fraîcheur dans l’alimentation estivale © Barbara Dudzinska

Mais attention, leur composition peut jouer sur leur digestibilité… et sur les apports caloriques.

Les pièges à éviter

Un assaisonnement trop riches en graisses.

Les salade qui baignent dans l’huile ne sont pas franchement agréables à manger, d’autant plus qu’elles perdent leur fraicheur et leur goût.

Des ingrédients très caloriques

Les croûtons ou lardons sont agréables pour leur croquant ou leur goût fumé, mais pas en trop grande quantité, ni de façon systématique

Trop de crudités systématiques

Certains intestins fragiles ne supportent pas de ne manger que des légumes et fruits crus, plus riches en vitamines et minéraux, certes, mais pas digestes pour tout le monde.

Nos conseils alimentation estivale

Assaisonnez juste en juste quantité et qualité

À la bonne dose et avec les bonnes matières grasses ajoutées, l’assaisonnement n’aura pas d’incidences sur votre poids ni sur votre prise de sang.

Repère de consommation en lipides ajoutés :

30 g par jour et par personne

Soit 3 cuillères à soupe, une fois par repas

Ce qui peut se transformer en 10 g de beurre pour le matin, et 1 cuillère à soupe d’huile le midi, et le soir.

Pour la vinaigrette, on peut utiliser 1/2 cuillère à soupe, et garder l’autre 1/2 pour la cuisson d’une viande ou d’autre chose, par exemple.

Quant à la qualité des matières grasses, privilégiez les huiles de colza, de noix ou de soja de première pression à froid pour leur richesse en oméga-3, et variez-les avec les autres huiles pour apporter des omégas-6. Une idée, tentez les sauces à base de yaourt !

Variez les salades

Pas seulement les recettes, mais aussi les cuissons. Des légumes cuits  rentrent dans la composition de nombreuses salades (les haricots verts de la salade niçoise sont un bon exemple ; les poivrons cuits aussi) et sont mieux supportés par les intestins fragiles.

Ajoutez des féculents dans les salades

Riz, pâtes, semoule de blé, quinoa, lentilles, haricots rouges ou blancs  : les avantages des féculents sont nombreux.

  • ils composent un plat complet 
  • ils apportent de l’énergie
  • ils permettent d’avoir moins faim entre les repas

Lire page suivante : les fruits, la cuisson

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis