Migraines : gingembre vs médicaments

Les études sur la médecine naturelle et la médecine conventionnelle se font du coude à coude, mais lesquelles sont les plus fiables ? Prenons l’exemple avec ce trouble qui touche de nombreux Français : les migraines

Rédigé par Atman, le 24 Mar 2017, à 7 h 10 min

Dans le domaine de la médecine naturelle, les études comparatives manquent cruellement à l’inverse de la médecine conventionnelle. La raison en est simple : ce genre d’études demandent des financements. Lorsqu’une étude vise à identifier un remède naturel peu coûteux et qu’elle cherche des financements, commence alors un véritable parcours du combattant. Quel laboratoire pharmaceutique voudrait prendre le risque d’affecter un tel marché pour identifier un remède naturel et bon marché ? L’exemple des migraines, ce mal devenu si courant, mérite d’être mis en avant.

Migraines : faut-il prendre du gingembre ou des médicaments ?

Lorsque l’on sait qu’une enquête de l’Organisation Mondiale de la Santé datant de 2011 signalait que 50 à 75 % de la population mondiale souffrent de migraines chaque année(1), il devient aisé de comprendre qu’il s’agit là d’un marché colossal.

En effet, les revenus liés aux médicaments contre la migraine se comptent en milliards d’euros chaque année. Ceux-ci devraient atteindre près de 4 milliards de dollars d’ici 2023(2).

 

migraines, médicaments

Et pourtant, certaines équipes scientifiques parviennent à mener ce type d’études et elles méritent notre attention. C’est le cas de l’étude comparative entre les effets du gingembre et du « Sumatriptan », un médicament utilisé mondialement qui existe sous différents noms commerciaux : Imitrex, Treximet, Imigran(3).

Cette étude date de 2014, mais… Qui en a entendu parler ?

Il y est pourtant présenté en conclusion que l’absorption d’un huitième de cuillère à thé de gingembre en poudre était tout aussi efficace contre les migraines que la dose normale de ce médicament.

Notons également que le résultat positif se produit dans le même intervalle de temps que la version médicamenteuse, et sur toute forme d’intensité de migraines. En fait, cette très faible dose de gingembre a même remporté sensiblement le bras de fer : 86 % des sujets traités médicalement ont signalé la disparition de leur migraine, contre 88 % pour la version naturelle.

Le gingembre, le meilleur allié pour lutter contre les migraines

Cerise sur le gâteau : le gingembre n’a occasionné que peu d’effets secondaires durant la période du test, ce qui ne fut pas le cas du Sumatriptan (vertiges, effet sédatif, brûlures d’estomac, etc.). 20 % des sujets se sont plaints d’effets secondaires après la prise du médicament, contre 4 % pour la prise du gingembre. Ajoutons un peu de crème sur la cerise qui est déjà sur le gâteau : un huitième de cuillère à thé de gingembre en poudre coûte 3.000 fois moins cher que son concurrent.

migraines, gingembre

Enfin, utilisé contre les migraines, le gingembre n’a pas généré jusqu’ici de cas médicaux signalant des patients atteints d’une crise cardiaque suite à son ingestion, contrairement au Sumatriptan dont la réputation ne peut pas en dire autant.

Même si de telles études viennent nous éclairer pour reconsidérer nos choix face à certains maux communs, il convient de rappeler que la meilleure médecine reste celle qui adresse les causes plus que les symptômes : qualité de l’alimentation, stress, fatigue, tabac, alcool, manque d’activité physique figurent parmi les causes les plus courantes de migraines auxquelles il est souvent nécessaire de remédier en premier.

Illustration bannière © fizkes – Shutterstock

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Amoureux de la nature et éternel explorateur du bien-être, j'ai publié un essai de sciences humaines sur ces thèmes. Également nomade, je parcours...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis