Sport : les jeunes Français sont trop sédentaires

En France, les jeunes font de moins en moins de sport. Un constat qui inquiète les autorités puisqu’en parallèle, l’obésité augmente, tant chez les adolescents que chez leurs parents.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 24 Nov 2016, à 10 h 35 min

Dans son dernier rapport, l’OCDE s’inquiète du manque d’activité physique des jeunes Français. Les adolescents se sédentarisent et leur poids augmente, impliquant de lourdes conséquences sur leur santé.

Seules 6 % des filles de 15 ans ont une activité physique quotidienne

Les jeunes Français ne font pas assez de sport. C’est ce que révèle le panorama de la santé 2016 de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publié mercredi 23 novembre. Selon ces données, seuls 14 % des garçons et 6 % des filles âgés de 15 ans en France exerceraient quotidiennement une activité physique.

Les adolescents français arrivent en bas du classement européen, puisque la moyenne des 27 pays de l’Union indique que 20 % des garçons et 10 % des filles font du sport tous les jours. Interrogé par Les Échos, l’économiste de la santé Gaëtan Lafortune explique que « quand on devient un adolescent, on change de centres d’intérêts, on arrête le sport et on reste planté devant son ordinateur ». Si ce constat est le même pour tous les adolescents européens, il est particulièrement visible en France et pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé.

sport, jeunesse, santé

L’obésité, un fléau en progression en Europe

L’obésité est l’un des premiers effets visibles de cette sédentarité qui s’observe depuis plusieurs années. L’OCDE note ainsi que depuis 12 ans, le surpoids augmente considérablement en Europe. En 2013-2014, 17 % des Européens entraient dans cette catégorie. Sur ce terrain pourtant, la France est relativement épargnée. « Seuls » 14 % des adolescents sont en surpoids. Les filles doivent toutefois davantage se méfier, puisqu’elles semblent plus sujettes à l’obésité que les garçons.

Ces chiffres s’observent également chez leurs aînés. Les adultes français étaient, en 2014, 15 % à être obèses, soit 6 % de plus qu’en 2000 où les résultats étaient bien en-deçà de la moyenne européenne. Sachant que « dans ce genre d’enquêtes, les hommes ont tendance à se grandir et les femmes à s’amincir […] on peut supposer que les taux de surpoids réels sont plus élevés », note Gaëtan Lafortune.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour, concernant la pratique du sport de nos enfants, nous devions dépenser des centaines d’euros pour que nos enfants Lycéens pratiquent qui du judo, du basket, et le tennis inabordable.étudiants,c’est idem.
    Aucune pratique de sport qq qu’il soit n’est prévue dans les FAC, ou UNIVERSITE faute de pouvoir payer.Aussi, tous les résultats obtenus en athlétisme, et autre sports acquis par des français sont extraordinaires.
    Bien à vous, Codialement

Moi aussi je donne mon avis