Comment allier sport et lecture à l’école ?

À l’occasion de la journée du sport à l’école, revenons sur une initiative américaine pas toute jeune, mais qui a le mérite de concilier sport et lecture : ‘Read and Ride’ qui fait entrer le vélo dans les classes…

Rédigé par Nolwen, le 26 Sep 2018, à 14 h 15 min

Pour allier sport et lecture à l’école, un programme Read-and-Ride existe depuis près de 10 ans aux États-Unis. On n’en pas vraiment entendu parler en France. Peut-être parce qu’il paraît innovant, voire iconoclaste, voire pas sérieux aux yeux de certains. Pourtant, on pourrait peut-être s’en inspirer…

Pédaler et lire en même temps

Pour les enfants, rester assis sans bouger pendant de longues heures peut poser de sérieux problèmes. Certains ont vraiment des difficultés à canaliser leur énergie, et de fait, ne parviennent pas à apprendre au mieux de leurs capacités. Une source d’anxiété ou de frustration pour eux ! Partant de ce constat l’idée de leur permettre de bouger en classe est excellente.

sport et lecture

Une séance de lecture à vélo ! © Read-and-Ride

Lire aussi : École : et si bouger permettait de mieux apprendre ?

Une initiative nous vient des États-Unis : le programme Read-and-Ride. Le concept ? Permettre aux élèves de lire des magazines ou des livres qui leur plaisent ou de discuter de la leçon du jour, tout en pédalant sur un vélo d’intérieur.

Sport et lecture : de meilleurs résultats

Read and Ride exige donc un peu d’équipement et de l’espace. Les professeurs peuvent amener cette activité à l’école de 2 façons :

  1. Ils peuvent choisir de n’installer qu’un vélo et d’instaurer un système de rotation avec les élèves. Le vélo peut également servir à canaliser un élève trop actif pour se concentrer ou à faire patienter ceux qui finissent avant les autres.
  2. Les écoles peuvent équiper une salle de plusieurs vélos à laquelle les classes ont accès à tour de rôle.

Pédaler rend la lecture moins fastidieuse © Read-and-Ride

Les enfants qui ont pu profiter du programme le plébiscitent et témoignent que lire en pédalant rend le pédalage moins fastidieux… et vice-versa pour des élèves qui ne sont pas attirés par la lecture.

Les enseignants ont pour leur part constater que le niveau de compréhension des textes et d’attractivité pour la lecture s’en trouve considérablement amélioré.

Les observations faites en école primaire ont montré qu’à la fin de l’année scolaire, les élèves qui avaient passé le plus de temps dans une classe Read and Ride ont eu un score meilleur que les autres : ils ont obtenu une note 83 % à leurs tests de lecture contre 43 % pour ceux qui y avaient passé le moins de temps.

L’avantage est évidemment double :

  • brûler des calories dans un pays où les élèves ne font pas assez d’exercices et sont trop souvent obèses
  • (re)donner le goût de la lecture et de l’étude

Pour une fois qu’à l’école on n’oppose pas la lecture au sport, nous trouvons que l’initiative est bien plus maligne qu’elle n’en a l’air au premier abord. Pas vous ?

D’autres idées pour un apprentissage actif

En plus du programme Read-and-Ride, on trouve aussi dans certaines classes aux États-Unis des systèmes ingénieux qui font que les enfants peuvent continuer à bouger tout en étudiant toute la journée.

  • des pédaliers d’appartement glissés sous les tables
  • des ballons d’exercice à la place des chaises
  • des bureaux debout

Les bouncy bands pour être actif et en mouvement sans quitter sa chaise

Idéales pour les enfants (mais aussi les adultes !) qui restent difficilement en place et ont des problèmes de concentration, les bouncy bands sont des bandes élastiques qui se placent entre les pieds d’une chaise ou d’un pupitre/bureau, et sur lesquelles on fait rebondir ses pieds, pour relâcher l’excès d’énergie, d’anxiété ou d’ennui !

Article mis à jour
Illustration bannière : Une classe en pleine séance de lecture – © Read and Ride
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Super; cet article explique avec justesse comment soumettre les enfants aux exigences de productivité des salariés de demain, au détriment de la qualité. J’ai peine à croire que cela puisse leur permettre de canaliser leur attention, à faire deux choses à la fois je doute qu’ils ne finissent pas par survoler simplement leur lecture, voire par se blesser.
    Et cet argument, trop souvent lu et relu dans des publications « fitness » : continuons à manger n’importe quoi et en excès, de toute façon, on va « brûler des calories ». Il serait trop simple et peu coûteux de leur proposer de quoi se nourrir correctement et de leur faire faire des jeux de plein air, quoi !

  2. Avez vous déjà tenté de lire en faisant du vélo d’appartement ?
    Bah moi oui, et franchement, c’est pas agréable, alors je suis plutôt contente que les activités soient séparées.
    Les enfants ont-ils si peu de temps qu’ils doivent faire plusieurs choses à la fois ? Comment peuvent-ils apprendre à faire les choses avec plaisir et en pleine conscience si déjà il faut tout rentabiliser…

  3. L’idée est très bonne mais n’arrivera jamais en France car d’une part, rares sont les écoles où il y a une pièce vide où pourraient être stockés des vélos et surtout, le financier n’est pas là ! La grande majorité des écoles n’est même pas équipée correctement en terme d’ordinateurs et d’accès internet (on est encore loin des classes mobiles, TNI et tablettes qui équipent toutes les écoles américaines…)

Moi aussi je donne mon avis