Stressé(e) ? Pensez à respirer !

Le plus grand anti-stress naturel est en permanence là, à portée de chacun. Encore faut-il s’en rappeler lorsque l’adrénaline commence à monter, et surtout, l’utiliser consciemment !

Rédigé par Véronique Desarzens, le 26 Feb 2017, à 17 h 50 min

La respiration est à la base de notre équilibre physiologique, mais aussi affectif et psychique. Idéalement, elle devrait se régler spontanément, selon les besoins immédiats du corps. Mais la réalité est souvent autre.

Respirer pour ne pas laisser le stress s’installer

De nombreux facteurs, vie sédentaire, manque de plein air, travail au bureau, dos courbé sur un ordinateur, tensions physiques ou psychologiques… Tout cela nous éloigne de la saine habitude de respirer amplement, à pleins poumons.

Et que dire alors du stress ! Il a pour effet de bloquer le diaphragme, qui est le muscle principal de la respiration. Dès que l’on est tendu, angoissé, stressé, la respiration, et plus particulièrement la phase de l’expiration, s’en ressent. Elle devient plus courte, moins régulière et plus haute.

Conséquence : l’air se renouvelle trop peu. Plus la respiration est courte, moins on emmagasine d’air dans les poumons, et moins le sang se renouvelle et se purifie. Tout l’organisme en souffre, et c’est la porte ouverte à différents troubles fonctionnels. Concernant le stress, c’est un véritable cercle vicieux, car pour bien lui résister, la meilleure réponse est précisément de respirer : une bonne respiration est porteuse à la fois de calme et d’énergie.

Un don naturel à ré-apprivoiser au plus vite

Il suffit que quelques dizaines de nos 20.000 respirations quotidiennes deviennent conscientes pour modifier notre état et augmenter notre résistance au stress.

respirer, stressIl n’y a donc pas une minute à perdre : entrecoupez vos journées de petits moments pendant lesquels vous ne ferez rien d’autre que de respirer calmement et profondément. Absurde, alors que vous avez tant à faire et sans arrêt ? Essayez plutôt !

La manière la plus simple est aussi la plus efficace, et ces quelques minutes prises à mieux respirer en valent largement la peine :

  • Inspirer très doucement par le nez, sans forcer, en gonflant d’abord le ventre puis en laissant la cage thoracique s’ouvrir.
  • Expirer ensuite doucement, par le nez ou par la bouche.

Plus vous deviendrez conscient de votre respiration, mieux elle vous aidera à vous détendre chaque fois que vous en ressentirez le besoin.

Et une fois de plus, vive le mouvement !

Si vous êtes souvent sous pression, bougez : c’est absolument indispensable à votre bien-être ! Le mouvement, l’activité physique réduisent la tension, libèrent les émotions refoulées, soulagent l’esprit et favorisent le sommeil.

Lire aussi : combattre le stress et les insomnies grâce à la phytothérapie

Choisissez un sport ou une activité pour le plaisir qu’il vous procure, en laissant de côté la notion de résultats, de performances. Natation, tennis ou squash pour vraiment se dépenser et se défouler, mais aussi jogging, danse, jeux d’équipe, aviron en été, ski en hiver, ou encore arts martiaux et sports zen pour apprendre à gérer son énergie… Vous n’avez que l’embarras du choix.

Et si vraiment le sport, ce n’est pas votre truc, réservez au moins quelques heures par semaine à la marche : une modeste mais excellente alliée pour vous aider à décompresser, et à bien respirer !

Petits mais incontournables pour réapprendre à se sentir mieux dans sa peau et dans son corps : « Respirez pour mieux vivre » , des exercices simples pour gérer toutes les situations du quotidien, proposés par Sandra et Olivier Stettler, et « Se relaxer pour mieux vivre », de Jean-Dominique Larmet, tous deux dans la collection de poche des éditions Jouvence.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis