Cuisinez les légumes de saison en novembre : le panier AMAP

Novembre est entre deux saisons, et on peut encore profite des légumes d’automne avant d’entrer dans l’hiver. Si les champignons sont toujours de sortie, il est également encore temps de se régaler de courges et de se remettre aux radis.

Rédigé par Alan, le 1 Nov 2016, à 11 h 27 min

Guide par région de ce que vous allez trouver ce mois-ci dans votre panier AMAP et conseils pour en profiter au mieux.

Région Nord : un panier AMAP du Nord

Dans la région Nord, voici quelques légumes que vous risquez bien de retrouver dans votre panier AMAP du mois de novembre.

Pommes de terre « Ditta »

Côté cuisine : la pomme de terre n’est pas considérée comme un légume par les nutritionnistes mais plutôt comme un féculent, notamment pour sa richesse en amidon. Elle est un aliment de consommation courante, souvent utilisée comme accompagnement. On peut la cuire à l’eau, à la vapeur, à la poêle, au four et l’utiliser nature, dans des soupes, en purée ou en gratin, selon les variétés. La Ditta se conserve très bien et tient bien à la cuisson, cela en fait donc une bonne alliée pour débuter les temps froids. Dans d’autres paniers, on trouvera sans doute d’autres variétés d’automne.

yeux gonflés yeux fatigués soulager beauté

Les pommes de terre crues donnent un bon résultat sur les cernes © Shutterstock

Côté bienfaits : la pomme de terre n’est pas un mauvais aliment à condition de ne pas la consommer que sous forme de frites ! Riche en minéraux, la pomme de terre contient également des vitamines. Certaines sortes de pommes de terre sont riches en antioxydants, notamment celles à chair violette, ce qui pourrait prévenir les maladies cardiovasculaires.

Poireaux

Côté cuisine : le poireau peut être consommé cru avec une vinaigrette mais surtout cuit. On ne consomme que la partie blanche du poireau mais les feuilles peuvent être ajoutées à un bouillon pour le goût. Privilégiez la cuisson à l’eau ou à la vapeur pour garder tout le goût de ce légume qui se mange nature, en soupe, en fondue ou en quiche.

légumes poireaux

Poireau : pour une soupe ou une fondue ? © Shutterstock

Côté bienfaits : le poireau est peu calorique et riche en fibres ; il se digère très bien. Avec ses vitamines C et E ainsi que sa pro-vitamine A, on prête au poireau des vertus antioxydantes, permettant de préserver les cellules du vieillissement.

Betteraves rouges « formanova »

Côté cuisine : elle se conserve deux à trois semaines au réfrigérateur et s’accorde bien avec le canard, le fromage de chèvre ou les noix de Saint-Jacques. On peut aussi la manger nature ou l’inclure dans une salade.

betterave rouge légume de saison novembre

Purée de betterave rouge © ziashusha Shutterstock

Côté bienfaits : attention à l’apport calorique mais certaines, les plus grosses, sont riches en fibres très digestes, même pour des intestins fragiles. Le légume permet d’apporter des minéraux au corps et de le tonifier. La betterave est également riche en vitamine B, en potassium, calcium et magnésium et aide à lutter contre l’anémie. On lui prête aussi des propriétés pour réguler la pression artérielle.

Mâche, mesclun ou autre salade

Côté cuisine : crue ou cuite à l’eau, à la vapeur ou à la poêle, la salade est l’alliée des régimes alimentaires équilibrés. Très peu calorique, la salade peut facilement accompagner un repas et s’adapte à toutes les envies. Attention : elle se conserve très peu de temps au frigo.

mesclun salade saison légume

La mesclun n’est pas une variété à part entière mais un mélange de pousses variées © Shutterstock

Côté bienfaits : la salade est riche en fibres et absorbée en début de repas, elle facilite la digestion des autres aliments. Très rassasiante, elle est aussi riche en vitamines K qui facilite la densité osseuse. La salade est aussi bonne pour la vue, limite les carences en magnésium et vous permet de rester en meilleure santé.

Butternut ou autre courge

Côté cuisine : de la même famille que la citrouille, le potiron se reconnaît par sa couleur jaune-orangée. Pour le consommer, il faut enlever peau et graine pour ne garder que la chair. Cette dernière peut être cuisinée en purée, à la poêle, en soupe, pour des accompagnements ou des desserts. Les graines de potiron peuvent être consommées si elles sont grillées ! En ce qui concerne les autres courges, c’est au cas par cas. Dans certains cas on pourra consommer la peau, dans d’autres cas il faudra l’enlever. Difficile d’être exhaustif vu le nombre de courges existant, mais renseignez-vous au moment de l’achat.

courge butternut légume de saison novembre

Courge butternut ouverte © picturepartners Shutterstock

Côté bienfaits : le potiron, comme toutes les courges, est peu calorique et contient beaucoup d’eau. Mais il est surtout riche en potassium, très bon pour la pression artérielle. Parce qu’il contient peu de sodium, le potiron convient parfaitement aux personnes régulant leur consommation de sel. Comme le laisse présager sa chair orangée, le potiron est riche en vitamines A et est donc un excellent antioxydant.

Carottes

Côté cuisine : la carotte est très facile à déguster. Vous pouvez la consommer crue : râpée ou entière, en jus, ou encore cuite au four, à l’eau, en purée ou à la vapeur. Les feuilles de la carotte peuvent être ajoutées à un bouillon pour plus de goût.

carotte-legume-alimentation-05-banCôté bienfaits : la carotte contient beaucoup de caroténoïdes, comme le bêta-carotène, neutralisant les radicaux libres du corps. La vitamine A contenue dans la carotte favorise une bonne vision, une meilleure qualité des muqueuses et une bonne croissance osseuse. Les carottes aideraient le corps à lutter contre les maladies cardio-vasculaires, certaines formes de cancer ainsi que les cataractes.

Oignons frais rouges ou jaunes

Côté Cuisine : comme l’échalote, l’oignon est plus souvent utilisé comme condiment que comme légume. Il peut être consommé cru, cuit, frit, farci, confit ou mariné.

alimentation-cuisinier-nourriture-smart-gastronomy-cuisine-oignons-02-ban

Côté bienfaits : on reconnaît à l’oignon plusieurs bienfaits et notamment son action hypoglycémiante. L’oignon cru serait très bénéfique pour le système cardiovasculaire puisqu’il permet de fluidifier le sang. Il est également antimicrobien et légèrement diurétique.

Lire page suivante : région Nord-Ouest, un panier AMAP de Bretagne

Courge butternut cuisinée © Brent Hofacker Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis