Les bienfaits du romarin

Le romarin, cette plante qui fleure bon le Sud et le soleil, ne se contente pas de parfumer délicatement les plats. L’herbe aux couronnes comme on la surnomme est aussi reconnue, et ce depuis l’Antiquité, pour ses multiples vertus. Découvrez tous les bienfaits du romarin.

Les bienfaits du romarin

Le romarin, une plante qui a marqué l’Histoire

Le romarin est un arbrisseau originaire du bassin méditerranéen. Rosmarinus officinalis pousse à l’état sauvage dans les maquis et les garrigues calcaires du sud de la France.

D’ailleurs, la plante participe grandement à l’identité culinaire de la méditerranée. Le romarin est en effet très largement utilisé en cuisine pour aromatiser les grillades, les légumes et les plats en sauce.

Le romarin a laissé de nombreuses traces dans notre Histoire. Les Egyptiens pensaient que déposer des rameaux de romarin dans les sépultures des pharaons aidait à fortifier leur âme avant de passer dans l’autre monde.

romarin-bienfaits_shutterstock_169718198

Les bienfaits du romarin © ULKASTUDIO Shutterstock

Durant l’Antiquité, les étudiants grecs confectionnaient des couronnes de rameaux de romarin car la plante était supposée stimuler la mémoire. Cette croyance n’est pas forcément fantasque puisque des scientifiques ont cherché à savoir si le romarin pouvait effectivement stimuler l’intellect. Il s’avère qu’une étude(1) récente a démontré qu’inhaler de l’huile essentielle de romarin augmentait les capacités de concentration.

Au fil des générations, le romarin revêtait également un caractère sacré. Ainsi, on s’en servait lors de cérémonies telles que les mariages ou les enterrements. Il était également d’usage de se servir du romarin pour chasser les mauvais esprits.

Enfin, le romarin a toujours été reconnu comme un fortifiant : on brûlait des rameaux pour purifier l’air ou on le respirait pour se soigner. Également, le romarin infusé dans du vin rouge constituait une boisson fortifiante et qui aider à régler les problèmes digestifs.

Le romarin, un allié beauté et santé

Que ce soit en cuisine, en tant que cosmétique ou en phytothérapie, on exploite les feuilles de romarin et les sommités des fleurs séchées qui contiennent la plus grande concentration de principes actifs. En aromathérapie, on extrait également son huile essentielle. Enfin, les bourgeons de romarin sont aussi utilisés en gemmothérapie.

romarin-santé_shutterstock_294205166

Le romarin : allié santé © Nolaluce Shutterstock

 

Substances actives du romarin et leurs bienfaits

Les bienfaits du romarin s’expliquent par sa teneur en nombreuses substances actives dont les effets bénéfiques sur l’organisme sont reconnus :

  • des flavonoïdes qui sont de puissants antioxydants permettant de neutraliser les radicaux libres et ainsi prévenir l’apparition de maladies cardiovasculaires et d’autres maladies liées au vieillissement ;
  • des diterpènes qui sont connus pour être antimicrobiens et anti-inflammatoires ;
  • des acides phénoliques ;
  • des phytoestrogènes qui agissent comme les hormones féminines ;
  • et de l’essence riche en camphre, en cinéole, en alpha-pinène, en bornéol et en camphène.

Le romarin est reconnu scientifiquement quant à ses effets bénéfiques sur les troubles gastriques, les troubles rhumatismaux, la circulation sanguine, l’amélioration des fonctions du foie et comme antiseptique léger (2).


Lire pages suivantes :

Comment consommer le romarin pour se soigner

Le romarin en cosmétique


(1) Moss, Cook et al. Aromas of rosemary and lavender essential oils differentially affect cognition and mood in healthy adults
(2) La Commission E (collège de scientifiques qui évalue et approuve l’usage thérapeutique de plantes) et l’ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy) reconnaissent l’efficacité du romarin pour soulager les troubles gastriques et son efficacité en tant que complément pour soulager les troubles rhumatismaux et de la circulation sanguine des mains, des pieds et des jambes. L’ESCOP recommande aussi le romarin pour améliorer les fonctions biliaires et hépatiques et comme antiseptique léger en usage externe.