Le DHA ou les vertus de l’oméga-3 au quotidien

Parmi les « super aliments », après la spiruline, la chlorelle, et les super fruits, voici le DHA. Le DHA, un miracle nutritionnel, est encore peu connu, mais fait de plus en plus d’adeptes. Jugez plutôt.

Le DHA ou les vertus de l'oméga-3 au quotidien

Le DHA, ou acide docosahéxaéonique – à ne pas confondre avec le DHEA – est l’un des trois oméga-3 nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés (AGPI), dont le précurseur est l’acide alpha linolénique (ALA). Celui-ci ne pouvant être synthétisé par l’organisme, les besoins doivent être couverts par l’alimentation. Par ailleurs, la conversion d’ALA en DHA dans notre organisme est limitée par différents facteurs. Mais on trouve le DHA dans les poissons et les algues.

Qu’est ce que le DHA ? Quel est son rôle ?

Le DHA :

  • assure la fluidité des membranes ;
  • est indispensable au fonctionnement du cerveau (97 % des 14 % d’oméga-3 contenus dans le cerveau est du DHA) ;
  • participe à la transmission de l’influx nerveux ;
  • est indispensable à l’oeil : dans la rétine, 93 % des oméga-3 est du DHA(3)

DHA et DHEA

Il ne faut pas confondre le DHA avec le DHEA, un androgène réputé pour ses effets antivieillissement, mais dont l’efficacité est encore contestée.

Le DHA est l’oméga 3 le plus abondant dans les membranes des cellules humaines car il est un des éléments essentiels de la fonctionnalité cellulaire.

 

DHA et omega-3

Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés (AGPI n-3) à longue chaîne dits essentiels, parce qu’ils sont indispensables à la bonne santé de l’organisme qui les fabrique, mais en quantités très insuffisantes. C’est pourquoi les oméga-3 doivent absolument être fournis par l’alimentation, sous peine de carences importantes qui entraînent de vrais dangers pour l’organisme.

D’autres acides gras, comme les saturés (AGS), ne sont pas « essentiels ».

Les trois oméga-3 constituants les AGPI :

  • L’acide alpha-linolénique (ALA) : il est totalement indispensable car le corps humain ne sait pas le fabriquer. Il est le précurseur des deux autres oméga-3. Il doit absolument être apporté par l’alimentation.
  • Les acides eicosapentaénoïque (EPA) et docosahéxaénoïque (DHA) : ils peuvent être synthétisés par notre organisme à partir de l’ALA. Mais la conversion de l’ALA en DHA est insuffisante pour couvrir les besoins. Il faut donc aussi apporter du DHA par l’alimentation.

Le DHA en résumé

L’acide docosahéxaénoïque (DHA) est un acide gras polyinsaturé à longue chaîne oméga-3 constituant en particulier les cellules.

Présent en grande quantité dans le cerveau, le DHA joue de nombreux rôles structurels et fonctionnels. Ainsi, il permettrait de ralentir le déclin cognitif avec l’âge.

Le DHA a aussi des fonctions non spécifiques qui lui permettrait aussi de contribuer à un effet protecteur contre les maladies neurodégénératives.

Lire la suite : Où trouver du DHA