Prendre soin de son côlon grâce à l’alimentation

Pour éviter les problèmes de constipation et plus généralement, réguler son transit, il existe des moyens simples et naturels, à appliquer au quotidien. En voici quelques uns.

Rédigé par Sonia C, le 21 Oct 2016, à 7 h 15 min

Le côlon, ou gros intestin, est la partie terminale du tube digestif, qui reçoit les restes d’aliments non digérés, en vue d’être éliminés. L’absorption des nutriments et des oligo-éléments essentiels au fonctionnement et à l’entretien de notre organisme est réalisée en amont, au niveau de l’intestin grêle. Le côlon, quant à lui, va réabsorber une certaine quantité d’eau, ce qui va avoir tendance à rendre les selles plus compactes. Plus le séjour des selles dans le côlon est important, plus celles-ci vont avoir tendance à se déshydrater. Devenues plus dures, leur expulsion est alors difficile, voire douloureuse.

Prendre soin de son côlon : des moyens simples et naturels, à appliquer au quotidien

Privilégiez une alimentation riche en fibres : l’apport conseillé pour un adulte est d’environ 30 g par jour, un peu moins – de 20 à 25 g – pour les personnes âgées au delà de 75 ans, et ce pour éviter les désagréments digestifs tels que ballonnements et coliques. Or, la majorité de la population ne consomme pas assez de fibres. En cause, des repas pris sur le pouce, tout préparés, la mode de la junk food, les aliments raffinés, etc.

Réintroduire des fruits et légumes de saison progressivement – pour habituer le tube digestif – est l’une des façons les plus saines de redonner le sourire à ses intestins. Pensez à intégrer un fruit à chaque repas, ou en collation. De même, une portion de légumes devrait être présente le midi et le soir. En lasagnes, gratins, farcis, à la vapeur, crus… Il existe mille et une façons de les accommoder, pour ne pas se lasser.

fruits-soin-colonVive les céréales complètes

Heureusement pour ceux qui ne seraient décidément pas fan(e)s de carottes, on peut trouver des sources de fibres très intéressantes dans les céréales complètes et les légumes secs. Là encore, si leur goût peut surprendre au début, rien n’empêche de les associer à des sauces tomates maison, des herbes fraîches – basilic, persil, origan… – pour en atténuer la saveur particulière.

On se lève tous pour les noix

Les oléagineux sont une excellente source de fibres : noix de cajou, du Brésil, de Grenoble, amandes, noisettes, graines de courge… À saupoudrer à raison de 30 g par jour dans les salades, les yaourts, à incorporer à des tartes salées, des pains…

noix-cajou-soin-colonDe même, les fruits secs tels que pruneaux, abricots, peuvent être pris en équivalence.

Le psyllium, le son d’avoine ou de blé sont aussi des solutions pratiques, peu coûteuses et efficaces pour parvenir à l’apport conseillé : une cuillère à soupe à mélanger à un laitage suffit souvent à faire la différence au bout de quelques jours.

Les fibres, en stimulant le péristaltisme intestinal, vont avoir un rôle de régulateur naturel du transit. En outre, elles apportent une sensation de satiété. En ralentissant l’absorption des sucres et du cholestérol, elles améliorent la glycémie et participent à la régulation du poids.

Enfin, on pensera évidemment à s’hydrater correctement, afin de ramollir suffisamment les selles. En suivant ces conseils, vos intestins vous diront merci.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis