Les céréales complètes diminuent le risque de maladies cardiovasculaires

Blé, riz, sarrasin, orge, épeautre, avoine… Les céréales complètes sont source de bienfaits, notamment celui de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires.

Rédigé par Emma, le 22 Feb 2018, à 14 h 00 min

Quels sont les réels effets des céréales complètes sur la santé, plus particulièrement sur les risques de cancer et de maladies cardiovasculaires ?

Coeur et céréales complètes font bon ménage

Si vous faites attention à votre alimentation et que vous souhaitez manger plus sainement, pensez aux bienfaits des céréales complètes. Leur efficacité n’est plus à prouver.

C’est en étudiant le devenir sur près de 30 ans de plus de 118.000 personnes aux États-Unis, que des chercheurs ont constaté 2 choses(1) :

  • une plus grande consommation de céréales complètes est significativement associée à une mortalité générale plus faible et par conséquent une espérance de vie rallongée.
céréales complètes

© Stephen Cook Photography

  • la consommation de céréales complètes permet de limiter les maladies cardiovasculaires. En revanche pour les cancers, elles n’ont pas d’impact sur une diminution des risques.

Ce constat est valable aussi avec l’ajustement d’autres paramètres comme le tabagisme, l’activité physique et l’IMC.

Quelles céréales et en quelle quantité ?

Ce sont surtout les céréales COMPLÈTES qui sont bénéfiques, pas les raffinées ! Toujours selon ces études, remplacer une portion de céréales raffinées par une portion de céréales complètes serait associé à une diminution de 8 %  de la  mortalité cardiovasculaire.

Les céréales complètes bio

Blé, riz, sarrasin, orge, épeautre, avoine

Sous forme de : farines, pains, pâtes, semoule, boulgour, flocons pour le petit déjeuner

Les céréales complètes meilleures que la viande rouge

Les résultats sont encore plus significatifs avec certains aliments dont la viande rouge notamment. Les chercheurs ont constaté que lorsqu’une portion de viande rouge est remplacée par une portion de céréales complètes, la diminution du risque cardiovasculaire augmente jusqu’à 20 % !

céréales complètes

© aboikis

La bonne portion : 28 g de céréales complètes par jour

Avec une portion de 28 g de céréales complètes par jour, les scientifiques ont constaté que la mortalité globale était diminuée de 5 %, et que les risques cardiovasculaires l’étaient de 9 %.

La comparaison avec la viande rouge est intéressante. Elle rejoint en tout point le principe de l’alimentation méditerranéenne qui favorise les céréales et les produits de la mer – aux dépends des viandes, surtout de la viande rouge, et dont les bénéfices santé sont reconnus aujourd’hui.

L’avis de la diététicienne

Voilà encore un argument qui remet les céréales à la place qu’elles méritent dans les menus quotidiens. Bien sûr, elles doivent être complètes, c’est important de le redire. Et complètes signifie aussi biologiques, car ce sont les couches extérieures (les enveloppes de son de la graine) qui absorbent tous les pesticides.

La portion étudiée est finalement très faible : 28 g, c’est tout juste deux cuillères à soupe de grains de semoule crue, ou une grosse tranche de pain ! On peut imaginer que si on en mange le double, le risque cardiovasculaire sera diminué d’autant plus. Donc, 28 g de céréales complètes par jour, c’est facile à mettre en place.

À vos menus, donc, avec au moins 28 g des céréales complètes chaque jour !

Retrouvez des céréales complètes bio de cette recette sur l’épicerie en ligne Il était une noix !

Il était une noix - épicerie bio en vrac

Il était une noix, épicerie de produits Bio sur mesure partage vos valeurs :

  • Une alimentation saine et gourmande, sans pesticides, engrais chimiques, OGM et issus de l’Agriculture Biologique.
  • Un respect de l’environnement et de l’éthique, une réduction du gaspillage alimentaire et du suremballage.
  • Une consommation raisonnée et responsable grâce au vrac, vous achetez la juste quantité au meilleur prix !

 

Illustration bannière : 28 g de céréales complètes par jour et ça fait toute la différence © rangizzz
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Erreur récurrente :
    le sarrasin n’est pas une céréale !!!!! bien que son nom courant soit « blé noir ».
    Il appartient à la famille des polygonacées.
    Dans la liste, il y a : blé, riz, blé…. l’auteure a certainement voulu parler de blé dur (Triticum
    durum, espèce distincte du blé tendre : Triticum aestivum).
    C’est à partir de blé dur que l’on fabrique la semoule…le couscous, les pâtes alimentaires etc.
    Le blé tendre servant lui à fabriquer le pain, les pâtisseries, les biscuits…

    Il y a toujours en arrière plan le postulat gravé dans le marbre : comme c’est « bio », c’est beau, c’est bon, c’est bien !!!!
    Les tenants du « bio » ont malheureusement oublié les fondamentaux de la biologie !
    D’une part : l’AB s’auto-autorise 349 « biopesticides » (qui évidemment ne sont pas dangereux, eux, mais sont quand même « -cides »). Donc manger « bio » ne signifie pas ipso facto sans pesticides (teneur légale autorisée des autres, les méchants qui eux sont forcément dangereux = 5%).
    Qui dit absence de traitement dit présence de maladies et notamment de mycotoxines autrement plus dangereuses que tous les pesticides actuellement utilisés … qu’ils soient autorisés par l’AB ou les vilains « chimiques ». Malheureusement, on rencontre plus fréquemment des teneurs trop élevées en mycotoxines (il en existe de nombreuses et toutes ces toxines sont cancérigènes).

    Par ailleurs, attention pour certaines catégories de populations et notamment les femmes qui font de l’ostéoporose…. je leur déconseillerai plutôt de manger uniquement des céréales complètes …en effet, il existe dans les sons une teneur importante d’acide phytique et celui ci complexe le calcium qui n’est alors plus assimilable…

    @didier :
    Ah bon parce que le boulanger « industriel » il n’utilise pas une vraie levure boulangère ???

    Attention à bien distinguer allergie au gluten (assez rare malgré tout) de l’intolérance au gluten (maladie coeliaque).
    Le problème des allergies n’est pas évitable avec quelque aliment que ce soit.
    Il est quasi impossible d’éviter de manger des protéines dans une ration alimentaire normale, or, toutes les protéines sont allergéniques. Fort heureusement, une faible proportion des populations sont allergiques à telle ou telle protéine. Lorsqu’on a identifié qu’elle était la protéine (ou les) qui est responsable … il faut alors éviter de manger des aliments qui la contienne.

  2. Et le gluten, dans tout ça?

    • en utilisant une vraie levure boulangère (levain), il y a nettement moins de problème. le fait de manger du pain industriel est pour beaucoup dans l’allergie au gluten

Moi aussi je donne mon avis