Le sirop d’agave, bienfaits, usages et limites

Sirop d’agave, jus d’agave, recettes à l’agave, cette plante cactée est à la mode et ce n’est pas pour rien. Le sirop d’agave possède en effet de nombreuses qualités, notamment comme substitut au sucre blanc. Mais il a d’autres vertus pour la santé et pour la cuisine. Goûtons donc ce fameux sirop d’agave.

Rédigé par Nolwen, le 12 Feb 2019, à 14 h 20 min

Bienfaits et vertus du sirop d’agave

Trop de sucre, notamment de sucre raffiné, n’est pas bon pour la santé. Or la consommation annuelle de sucre raffiné atteint 70 kg par personne. Autant de sucre est un facteur aggravant les risques de développement des cancers et de l’artériosclérose.

sirop agave

La saga des sucres © Anna Mente

L’agave possède un haut pouvoir sucrant et pourtant son index glycémique est très bas (15) comparé à celui du sucre blanc (70) ou du miel (85), mais cela dépend du mode de culture et du processus de fabrication. De ce fait, on peut l’utiliser comme un produit sucrant au goût neutre et passe-partout.

Le saviez-vous ?

En fonction du mode de culture et du processus de transformation, l’index glycémique du sirop d’agave peut varier de 15 à 90.

Il est donc très important d’opter pour un sirop bio, à la production contrôlée et de vérifier l’index glycémique avant d’acheter.

Le sirop d’agave est également moins calorique que le sucre blanc (350 kCal pour 100 g contre 400 pour le sucre blanc)

Les qualités nutritionnelles de l’agave

On l’a vu, 2 cuillères à soupe de sirop d’agave remplacent 100 g de sucre sans perdre de goût. Le sirop d’agave a un pouvoir 40 % plus sucrant que la saccharose tout en apportant moins de calories.

Le sirop d’agave contient naturellement :

  • du fer,
  • du calcium,
  • du potassium
  • du magnésium
  • des sels minéraux
  • de la silice qui, associée au calcium, joue un rôle important pour prévenir la décalcification et l’ostéoporose qui guettent avec l’âge

Les avantages santé du sirop d’agave

On peut tout de même recommander la consommation de sirop d’agave comme substituts au sucre traditionnel aux personnes affectées par une surcharge pondérale ou ayant des taux élevés de cholestérol ou de triglycérides.

L’utilisation du sirop d’agave en substitution du sucre permet d’éviter une hausse soudaine de la glycémie et donc un pic de glycémie dans le sang (pic insulinémique – hormone hypoglycémiante secrété en réponse à une hausse du taux de sucre dans le sang).

le sirop d’agave est moins cariogène que le sucre raffiné. Autrement dit, mangez plus d’agave et vous aurez moins de caries qu’avec le sucre blanc.

Dernier avantage du sirop d’agave : il peut être utilisé comme antibactérien en traitement d’infections légères et de certaines maladies de peau.

sirop agave

Du sirop d’agave bio © Brent Hofacker

Sirop d’agave, attention à l’excès de sucre

Une forte consommation de sucre augmente le taux d’insuline dans l’organisme et le risque de développer un cancer. En effet, la sécrétion d’insuline s’accompagne de la libération d’IGF (un facteur de croissance). L’IGF favorise la croissance des cellules, dont les cellules cancéreuses, mais elle stimule également la production de facteurs émis lors de la réponse inflammatoire, qui aident aussi à la prolifération de tumeur.

Autre frein à l’utilisation du sirop d’agave : sa teneur en fructose

Une forte consommation de sirop d’agave, naturellement riche en fructose, peut augmenter le taux de triglycérides dans le sang. Or, les triglycérides sont des graisses et peuvent favoriser l’apparition de maladies cardiovasculaires.

D’autre part, le fructose reste un sucre qui fait grossir.

Autres limites du sirop d’agave

La mode du sirop d’agave à travers le monde font émerger d’autres préoccupations comme :

  • le mode d’extraction de la sève (parfois chimique) ;
  • le bilan environnemental de sa fabrication et de son importation

Avec son grand pouvoir sucrant, le sirop d’agave est donc un bon moyen de réduire sa consommation de sucre, ce qui peut contribuer à limiter la prise de poids. Mais, il ne s’agit pas d’un édulcorant, comme on le croit souvent : il convient donc de le consommer avec modération puisque malgré son index glycémique faible, il participe à l’augmentation du taux de sucre dans le sang !

Article mis à jour et republié
Illustration bannière : Sirop d’agave – © Pat_Hastings
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

56 commentaires Donnez votre avis
  1. Sirop d’Agave danger, cet édulcorant « sain » est encore pire que le sucre ordinaire !!!
    Grosse arnaque.
    L’auteur de cet article est financé par les compagnie importatrice de sirop d’agave…

    • Il serait bon dans ce cas d’argumenter.

  2. Bon sang j’aimerais VRAIMENT , mais Vraiment que les articles publiés soient le plus proche possible de la vérité , j’en perd confiance en tout et à tout
    Quel est donc le meilleur produit pour remplacer le sucre blanc
    Merci

    • Je crois que le sucre de coco est une bonne solution. Mais, de toute manière le mieux est de consommer tout avec modération. Il n’y a pas de solution miracle.

  3. Que des bêtises !!

    • il suffit de demander à un diabetologue qui vous dira quoi manger ….et le mieux pour moi c est d oublier le sucre

  4. Article intéressant. Toutefois les sirops d’agave ne sont pas tous de bonne qualité : voir Que choisir de fevrier 13 testés 10 fraudés) !

    • c’est ce qui est dit dans l’article …. suffit de le lire.

  5. Pas vraiment d’accord.

    En effet, le fructose dont le sirop d’agave est est composé est métabolisé directement par le foie…et fabrique à la longue le « foie gras », une stéatose du foie.

    Ce sirop n’est pas du tout conseillé aux diabétiques, justement…

  6. Les végétaliens considèrent que le sirop d’agave est un aliment acceptable, c’est à dire un aliment « cru » dont la température de cuisson ne dépasse pas 45°C… pour les « crus » uniquement (20 à 30 euros le kg !)

    Autre point de vue …. source : https://www.consoglobe.com/sirop-agave-bienfaits-et-usages-cg/comment-page-2#comment-1635992
    « Le sirop d’agave, présenté comme étant naturel, peu raffiné, traditionnel, semble alors une bonne alternative.
    Mais est-ce bien vrai ?
    Ce sirop est tiré d’une plante mexicaine ressemblant à un cactus … mais il faut raffiner beaucoup le jus qu’on en tire, pour en faire un produit sucrant !
    Il est en effet nécessaire de filtrer et chauffer le jus d’agave, ou alors, le faire fermenter puis le filtrer via du charbon, pour ôter ses impuretés..juste comme on fait pour le jus de betterave ou pour fabriquer le (si toxique) sirop de glucose-fructose !
    Aun final, il contient même bien plus de fructose que ce dernier !
    « Traditionnel » ? S’il est vrai que les Mexicains en tirent un « miel », ils se contentent de le faire bouillir durant plusieurs heures,(il n’est donc plus cru) et ne lui font subir aucun processus de purification – ce qui n’est pas le cas des sirops d’agave du commerce ! C’est en fait un édulcorant, créé par l’industrie dans les années ’90.

    « Tout comme pour le “méchant sucre”, les industriels emploient, pour le purifier, des acides et divers produits chimiques.
    Et il n’est même pas tiré de la plante d’agave (ou yucca) mais de la racine d’un arbre, dont le composant principal est l’amidon, tout à fait comme d’autres céréales (blé, riz ou maïs) et d’inuline (un hydrate de carbone indigestible).
    « Naturel » ? Contrairement à ce que l’on peut penser, le fructose ne se trouve pas dans les fruits, ni nulle part dans la nature ! »

    • Evita,
      Vos propose sont en fait assez inexacts : le glucose a un pouvoir glycémique élevé, contrairement au fructose bien mieux assimilé par le corps, et avec un index plus faible. Vous critiquez internet, mais vos sources légèrement éronées sur fructose-glucose, vous les avez lues sur un autre site (nutrition.fr, je suppose). l’agave ne se fait pas bouillir, mais chauffer lentement pour évaporation et réduction (donc concentration). Vous parlez de l’inuline : l’inuline est présente quasiment dans toutes les plantes : or, celles ci- lorsqu’elles ont une teneur correcte en inuline, ne peuvent pas synthétiser l’amidon…

      On voit donc ici la limite de l’internet, les « complotistes » alimentaires, et les erreurs qui s’accumulent…

      si l’inuline est « indigestible », c’est surtout qu’elle n’est pas transformée avant d’atteindre le colon, ou elle devient un prébiotique.
      Mais cela a du vous échapper dans vos recherches….

      Enfin, celle ci est au contraire indiquée dans le traitement du diabète, puisqu’elle n’élève pas le taux de sucre (n’étant pas métabolisée avant le colon)…

      Voila Evita, de quoi vous faire remonter des abysses de la stupidité rencontrée surement malgré vous sur la toile…

  7. merci pour tout ces renseignements ,je suis diabetique et j ‘ai du cholesterol,je vais utiliser ce sirop.cordialement

    • santenatureinnovation.com/ne-gaspillez-pas-votre-argent-avec-le-sirop-dagave-2/
      Pour quelle raison ? Parce que les « marketeurs » qui ont lancé le sirop d’agave ont eu l’idée de génie de le faire passer pour une substance d’un nouveau genre, au pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre, sans plus d’effet sur la glycémie (taux de sucre sanguin) que des fruits, donc recommandé pour les diabétiques, tout en étant entièrement « naturel » et, bien entendu, « biologique ».

      De plus, les campagnes de communication qui ont accompagné le lancement du sirop d’agave ont habilement laissé entendre qu’il s’agissait d’un produit traditionnel, utilisé de longue date au Mexique.

      Cette opération a permis de faire avaler au consommateur le prix exorbitant du sirop d’agave, tout en multipliant les lignes de produits alimentaires dont il entre dans la composition : on trouve aujourd’hui des boissons, des barres de céréales, des desserts et de nombreux autres produits au sirop d’agave, et tout cela dans les rayons diététiques ou bio des magasins.

      Et pourtant, en réalité, le sirop d’agave n’est ni traditionnel ni bon pour la santé.

      Son index glycémique (effet sur le taux de sucre dans le sang) peut être aussi élevé que celui du glucose pur. Et il n’est ni recommandé pour les diabétiques, ni pour les personnes qui cherchent à perdre du poids ou retrouver un équilibre alimentaire.

    • sante nature innovation …………. mouais j’ai déjà donné je ne retiens pas ce site dans les références.

  8. Bonjour,
    Je suis végétalienne, et je préfère le sirop d’agave neutre à la stévia(la vraie) qui a un goût assez réglissé et qui modifie le goût des aliments qu’elle sucre. Si vous n’en sentez pas le goût, regardez la composition du produit dit « stévia » que voua achetez. Il y a beaucoup d’abus avec ce produit aussi. C’est mélangé à la panoplie d’autres édulcorants de synthèse surtout si c’est en poudre. Et c’est sûr que ça n’a pas de goût. regardez aussi le pourcentage de stévia dans la composition, vous en serez étonné(e)s.

  9. Bonjour,
    Je suis végétalienne, et je préfère le sirop d’agave sans goût à la stévia ( l qui a un goût assez réglissé et qui transforme les aliments qu’elle sucre. Si vous n’en sentez pas le goût, regardez la composition du produit dit « stévia » que voua achetez. Il y a beaucoup d’abus avec ce produit aussi. C’est mélangé à la panoplie d’autres édulcorants de synthèse surtout si c’est en poudre. Et c’est sûr que ça n’a pas de goût. regardez aussi le pourcentage de stévia dans la composition, vous en serez étonné(e)s.

  10. Apres del canser de pancreas de ma fille, je me suis mis avec de produits alimenter plus saines, legumes, fruit sirop d’agave. Etc etc.Je rogrete que les medecin ne recomander tous sa. Pourqouis,?

    • coucou
      ben pour se faire du fric encore et toujours plus avec leur « patient » en tout cas le transmettre aux enfants

  11. Ben dis-donc, ça contient du fer, du calcium, OK mais combien ? J’ai regardé vite fait la composition moyenne : 0,1 mg/100g de fer, il faudrait se taper plus de 10 kg de sirop d’agave par jour pour ses besoins en fer ou au moins 1,5 ou 2 kg par jour pour considerer que c’est une source de fer (15% des apports recommandés). Calcium, c’est pire encore.
    En fait, c’est comme le miel ou le sirop d’érable ou le sucre, ça contient surtout du glucose et du fructose, pour le reste, c’est du goût, des aromes et du folklore…

  12. Je me demande quel est l’impact écologique d’une production à grande échelle de cette plante et les transports mondiaux. En tant que consommatrice je suis intéressée par cette plante mais cet effet de mode n’aura t il pas de dommages collatéraux ?

Moi aussi je donne mon avis