Fini l’élevage des vers, vive la soie d’agave

Quand on parle de fibres naturelles, on pense souvent au coton ou au lin, mais il en existe d’autres, comme l’agave. Ses fibres permettent de produire la soie d’agave, une alternative à la soie traditionnelle dont le tissage d’un demi kilo brut nécessite l’utilisation de 3 000 insectes.

Rédigé par Lucia García Botana, le 21 Jun 2016, à 20 h 22 min

Les fibres extraites de l’agave, un type de cactus originaire du Mexique et très cultivé au Maroc, ont une esthétique très ressemblante à la soie produite selon les techniques de sériciculture traditionnelle. Mais l’avantage de cette alternative est qu’elle permet d’éviter l’élevage des vers à soie.

La soie d’agave, un textile naturel issu de cactus

La production de soie fait en effet polémique car les cocons sont placés dans une étuve à 70 ou 80°C, voire gazés, afin de tuer les chrysalides avant d’être trempés dans l’eau bouillante pour dérouler le fil. La soi d’agave représente donc une option plus éthique et végane. De plus, l’agave peut être cultivée de façon biologique, sans nuire à l’environnement, sur des terrains très arides, ce qui rend son exploitation rentable.

Savez-vous combien de kilos de soie sont produits à chaque seconde dans le monde ? La réponse dans Planetoscope

soie d'agave, un tissu vegan fait à partir de cactus

Les feuilles d’agave, également comestibles – on en tire un nectar (ou sirop) aux vertus édulcorantes -, sont très résistantes et faciles à transformer. Certaines espèces contiennent une grande quantité de fibres, à partir desquelles on peut produire des fils végétaux d’excellente qualité.

Saviez-vous que :

L’agave est une plante formant une rosette de feuilles épaisses, et qui ne fleurit qu’une seule fois, lorsqu’elle arrive à maturité, au bout de 8 à 25 ans, parfois même 100 ans, en fonction des espèces. Une hampe florale, pouvant atteindre les 15 m de haut, s’élève alors du centre de la plante qui meurt peu de temps après que les graines aient fini de se développer : un phénomène appelé monocarpie

La soie d'agave est une alternative végétale à la soie obtenue à partir des vers

Le processus de production de fibres textiles à partir d’agaves est resté inchangé depuis des siècles : les feuilles d’agave sont écrasées, puis débarrassées de tout résidu vert. Les fibres sont ensuite séparées, lavées puis peignées pour séparer les filaments blancs, que l’on peut ensuite teindre avec des colorants végétaux. La soie d’agave correspond à la philosophie du zéro déchet, puisqu’elle peut servir d’engrais écologique après son usage en tant que vêtement.

soie de cactus : un tissu durable et vegan

Écharpe en soie d’agave d’Equal Earth

Ainsi, non seulement les textiles en fibres d’agave sont entièrement biodégradables, mais ils affichent aussi l’aspect lisse et brillant de la soie issue de l’élevage des vers à soie, et font également preuve d’une grande résistance. La soie d’agave est donc un autre exemple de matériaux utilisés par des sociétés plus traditionnelles et dont l’industrie de la mode pourrait s’inspirer pour devenir plus durable et respectueuse de l’environnement.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai grandi dans la région rurale de Galicia, en Espagne, où les montagnes et les forêts rencontrent l'océan Atlantique. Ma conscience envers la protection...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis