Le sirop d’agave, bienfaits, usages et limites

Sirop d’agave, jus d’agave, recettes à l’agave, cette plante cactée est à la mode et ce n’est pas pour rien. Le sirop d’agave possède en effet de nombreuses qualités, notamment comme substitut au sucre blanc. Mais il a d’autres vertus pour la santé et pour la cuisine. Goûtons donc ce fameux sirop d’agave.

Rédigé par Nolwen, le 12 Feb 2019, à 14 h 20 min

L’agave est une plante qui pousse principalement au Mexique, même si aujourd’hui, on peut la trouver dans toutes les régions chaudes et sèches. Ainsi, l’agave americana par exemple, s’est particulièrement bien adaptée au climat méditerranéen. Mais c’est de l’agave bleu, ou agave tequilana, dont nous allons parler aujourd’hui : populaire et appréciée, c’est cette plante particulière qui entre dans la composition de la tequila et du mescal, mais aussi du sirop d’agave.

Le sirop d’agave, un sucre naturel

Le sirop d’agave est un sucrant naturel qui est issu de l’extraction de la sève de cactus, les agaves, qui poussent sur les sols volcaniques du sud Mexique.

sirop agave

Exploitation d’agave bleu au Mexique – © T photography / Shutterstock

Les agaves sont de grandes plantes qui ressemblent également aux yuccas et à la famille des aloe-vera. Il en existe plus de 100 variétés, mais la plus utilisée est l’Agave Bleue, la piña d’agavecar, car c’est celle qui contient le plus de fructose.

L’agave, l’eau de miel fabuleuse des Aztèques

Le nectar ou sirop  d’agave est utilisé depuis bien longtemps au Mexique et était déjà connu des Aztèques qui appréciaient son goût léger. Fabuleux nectar, ce sirop est aussi appelé nectar d’agave, « eau de miel » ou « aguamiel » car il est plus liquide que le miel.

Rappel

Le sirop d’agave de couleur blond clair est le jus sucré extrait de l’agave bleu, un cactus qui pousse au Mexique. Filtré et concentré par évaporation, il est naturellement constitué de fructose (sucre naturel du fruit).

Si les Aztèques donnaient l’agave en offrande aux dieux, ils utilisaient son sirop pour améliorer la nourriture et les boissons. L’agave était aussi utilisé à des fins thérapeutiques, notamment comme antibactérien pour soigner les maladies de la peau.

L’agave peut aussi servir à fabriquer des fibres naturelles pour fabriquer des textiles vegan. Pour en savoir plus lire aussi : Fini l’élevage des vers, vive la soie d’agave

Le sirop d’agave fait son miel de la mode anti-sucre

Le sirop d’agave est donc un produit naturel sucrant. Extrait de cactus et à l’index glycémique très faible, le sirop d’agave est donc un très bon ingrédient pour tous ceux qui souhaitent limiter leur consommation de sucre.

sirop agave

Agave bleu © Sashko Tkachenko

Attention

Toutefois il ne faut pas prendre le sirop d’agave pour un édulcorant  : ce produit doit être consommé avec modération car il participe à l’augmentation du niveau de sucre dans le sang

Comment est produit le sirop d’agave ?

Pour produire du sirop d’agave, essentiellement constitué de fructose, il faut extraire le jus du coeur de la piña, lorsque la plante a entre 7 et 10 ans. Il faut donc lui retirer ses feuilles afin de dévoiler son coeur (piña) qui ressemble vraiment à un ananas, pesant entre 25 et 75 kg.

Le jus de l’agave est ensuite filtré, chauffé doucement, pour d’hydrolyser les glucides en sucre. Le jus de l’agave est ensuite concentré en un sirop liquide. C’est ce procédé d’obtention par évaporation qui explique la différence d’une marque à une autre de son intensité sucrée et desa fluidité.

Le saviez-vous ?

Le principal glucide du sirop d’agave est une forme complexe de fructose appelé inuline.

sirop agave

La piña d’agave prête à être utilisée pour devenir du sirop, de la téquila ou du mescal © Bernardo Ramonfaur

Le sirop d’agave est un aliment acceptable pour les végétaliens qui peuvent l’utiliser en remplacement du miel.

Idées pour utiliser le sirop d’agave

Comme la stevia, le sirop d’agave est une des nouvelles stars de nos cuisines. Ses qualités nutritionnelles, son haut pouvoir sucrant, sa couleur claire et son goût neutre en font un aliment facile à utiliser au quotidien, dans de nombreuses préparations et plats.

Le sirop d’agave pour sucrer boissons ou yaourts

Le sirop d’agave s’accorde particulièrement aux boissons chaudes comme le thé vert et le thé à la menthe.

Contrairement au sucre ou au miel, le sirop d’agave se dissout très bien dans les liquides froids. Plus sucrant à basse température, il est donc parfait pour adoucir les smoothies, thés glacés et jus, mais aussi pour sucrer yaourts, fromages blancs ou salades de fruits.

Le sirop d’agave pour cuisiner

Le sirop d’agave est intéressant pour sucrer à froid : grâce à son aspect liquide, on n’a pas besoin de chauffer les préparations pour incorporer le sucre.

Le sirop d’agave est très utile en pâtisserie et facile à utiliser dans les pâtes à gâteaux et autres préparations sucrées.

Astuce pratique

100 grammes de sucre peuvent être remplacés par 75 g de sirop d’agave

L’agave peut remplacer le sucre dans les cakes, les marbrés, les madeleines, les gâteaux au chocolat ou aux fruits. Il est aussi parfait comme garniture pour les crêpes ou les pancakes.

sirop agave

Excellent sur les pancakes © Pat_Hastings

Pour les préparations fruitées (compotes, coulis…), le sirop d’agave, léger, s’harmonise parfaitement à la fin de la cuisson.

Le sirop d’agave permet d’adoucir en quelques secondes une sauce salée ou acide ou par exemple, de transformer une sauce poivrons-tomates en chutney.

Le sirop d’agave pour la décoration des desserts

Le sirop d’agave pour l’esthétique : le sirop d’agave aide à donner la petite touche finale pour napper et faire briller les gourmandises.

Par exemple, pour faire briller une tarte au citron, il suffit d’étaler du sirop d’agave sur la crème avec le dos d’une cuillère.

Très pratique pour la crème chantilly ou pour faire briller son plat de fruits : il suffit de les rouler dans du sirop d’agave pour les rendre immédiatement brillants. De même, faire tomber quelques gouttes de sirop d’agave sur une tarte aux fraises ou une coupe de fruits rouges pourra leur donner de l’éclat.

Lire la suite  : Bienfaits, avantages santé et limites du sirop

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

56 commentaires Donnez votre avis
  1. Sirop d’Agave danger, cet édulcorant « sain » est encore pire que le sucre ordinaire !!!
    Grosse arnaque.
    L’auteur de cet article est financé par les compagnie importatrice de sirop d’agave…

    • Il serait bon dans ce cas d’argumenter.

  2. Bon sang j’aimerais VRAIMENT , mais Vraiment que les articles publiés soient le plus proche possible de la vérité , j’en perd confiance en tout et à tout
    Quel est donc le meilleur produit pour remplacer le sucre blanc
    Merci

    • Je crois que le sucre de coco est une bonne solution. Mais, de toute manière le mieux est de consommer tout avec modération. Il n’y a pas de solution miracle.

  3. Que des bêtises !!

    • il suffit de demander à un diabetologue qui vous dira quoi manger ….et le mieux pour moi c est d oublier le sucre

  4. Article intéressant. Toutefois les sirops d’agave ne sont pas tous de bonne qualité : voir Que choisir de fevrier 13 testés 10 fraudés) !

    • c’est ce qui est dit dans l’article …. suffit de le lire.

  5. Pas vraiment d’accord.

    En effet, le fructose dont le sirop d’agave est est composé est métabolisé directement par le foie…et fabrique à la longue le « foie gras », une stéatose du foie.

    Ce sirop n’est pas du tout conseillé aux diabétiques, justement…

  6. Les végétaliens considèrent que le sirop d’agave est un aliment acceptable, c’est à dire un aliment « cru » dont la température de cuisson ne dépasse pas 45°C… pour les « crus » uniquement (20 à 30 euros le kg !)

    Autre point de vue …. source : https://www.consoglobe.com/sirop-agave-bienfaits-et-usages-cg/comment-page-2#comment-1635992
    « Le sirop d’agave, présenté comme étant naturel, peu raffiné, traditionnel, semble alors une bonne alternative.
    Mais est-ce bien vrai ?
    Ce sirop est tiré d’une plante mexicaine ressemblant à un cactus … mais il faut raffiner beaucoup le jus qu’on en tire, pour en faire un produit sucrant !
    Il est en effet nécessaire de filtrer et chauffer le jus d’agave, ou alors, le faire fermenter puis le filtrer via du charbon, pour ôter ses impuretés..juste comme on fait pour le jus de betterave ou pour fabriquer le (si toxique) sirop de glucose-fructose !
    Aun final, il contient même bien plus de fructose que ce dernier !
    « Traditionnel » ? S’il est vrai que les Mexicains en tirent un « miel », ils se contentent de le faire bouillir durant plusieurs heures,(il n’est donc plus cru) et ne lui font subir aucun processus de purification – ce qui n’est pas le cas des sirops d’agave du commerce ! C’est en fait un édulcorant, créé par l’industrie dans les années ’90.

    « Tout comme pour le “méchant sucre”, les industriels emploient, pour le purifier, des acides et divers produits chimiques.
    Et il n’est même pas tiré de la plante d’agave (ou yucca) mais de la racine d’un arbre, dont le composant principal est l’amidon, tout à fait comme d’autres céréales (blé, riz ou maïs) et d’inuline (un hydrate de carbone indigestible).
    « Naturel » ? Contrairement à ce que l’on peut penser, le fructose ne se trouve pas dans les fruits, ni nulle part dans la nature ! »

    • Evita,
      Vos propose sont en fait assez inexacts : le glucose a un pouvoir glycémique élevé, contrairement au fructose bien mieux assimilé par le corps, et avec un index plus faible. Vous critiquez internet, mais vos sources légèrement éronées sur fructose-glucose, vous les avez lues sur un autre site (nutrition.fr, je suppose). l’agave ne se fait pas bouillir, mais chauffer lentement pour évaporation et réduction (donc concentration). Vous parlez de l’inuline : l’inuline est présente quasiment dans toutes les plantes : or, celles ci- lorsqu’elles ont une teneur correcte en inuline, ne peuvent pas synthétiser l’amidon…

      On voit donc ici la limite de l’internet, les « complotistes » alimentaires, et les erreurs qui s’accumulent…

      si l’inuline est « indigestible », c’est surtout qu’elle n’est pas transformée avant d’atteindre le colon, ou elle devient un prébiotique.
      Mais cela a du vous échapper dans vos recherches….

      Enfin, celle ci est au contraire indiquée dans le traitement du diabète, puisqu’elle n’élève pas le taux de sucre (n’étant pas métabolisée avant le colon)…

      Voila Evita, de quoi vous faire remonter des abysses de la stupidité rencontrée surement malgré vous sur la toile…

  7. merci pour tout ces renseignements ,je suis diabetique et j ‘ai du cholesterol,je vais utiliser ce sirop.cordialement

    • santenatureinnovation.com/ne-gaspillez-pas-votre-argent-avec-le-sirop-dagave-2/
      Pour quelle raison ? Parce que les « marketeurs » qui ont lancé le sirop d’agave ont eu l’idée de génie de le faire passer pour une substance d’un nouveau genre, au pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre, sans plus d’effet sur la glycémie (taux de sucre sanguin) que des fruits, donc recommandé pour les diabétiques, tout en étant entièrement « naturel » et, bien entendu, « biologique ».

      De plus, les campagnes de communication qui ont accompagné le lancement du sirop d’agave ont habilement laissé entendre qu’il s’agissait d’un produit traditionnel, utilisé de longue date au Mexique.

      Cette opération a permis de faire avaler au consommateur le prix exorbitant du sirop d’agave, tout en multipliant les lignes de produits alimentaires dont il entre dans la composition : on trouve aujourd’hui des boissons, des barres de céréales, des desserts et de nombreux autres produits au sirop d’agave, et tout cela dans les rayons diététiques ou bio des magasins.

      Et pourtant, en réalité, le sirop d’agave n’est ni traditionnel ni bon pour la santé.

      Son index glycémique (effet sur le taux de sucre dans le sang) peut être aussi élevé que celui du glucose pur. Et il n’est ni recommandé pour les diabétiques, ni pour les personnes qui cherchent à perdre du poids ou retrouver un équilibre alimentaire.

    • sante nature innovation …………. mouais j’ai déjà donné je ne retiens pas ce site dans les références.

  8. Bonjour,
    Je suis végétalienne, et je préfère le sirop d’agave neutre à la stévia(la vraie) qui a un goût assez réglissé et qui modifie le goût des aliments qu’elle sucre. Si vous n’en sentez pas le goût, regardez la composition du produit dit « stévia » que voua achetez. Il y a beaucoup d’abus avec ce produit aussi. C’est mélangé à la panoplie d’autres édulcorants de synthèse surtout si c’est en poudre. Et c’est sûr que ça n’a pas de goût. regardez aussi le pourcentage de stévia dans la composition, vous en serez étonné(e)s.

  9. Bonjour,
    Je suis végétalienne, et je préfère le sirop d’agave sans goût à la stévia ( l qui a un goût assez réglissé et qui transforme les aliments qu’elle sucre. Si vous n’en sentez pas le goût, regardez la composition du produit dit « stévia » que voua achetez. Il y a beaucoup d’abus avec ce produit aussi. C’est mélangé à la panoplie d’autres édulcorants de synthèse surtout si c’est en poudre. Et c’est sûr que ça n’a pas de goût. regardez aussi le pourcentage de stévia dans la composition, vous en serez étonné(e)s.

  10. Apres del canser de pancreas de ma fille, je me suis mis avec de produits alimenter plus saines, legumes, fruit sirop d’agave. Etc etc.Je rogrete que les medecin ne recomander tous sa. Pourqouis,?

    • coucou
      ben pour se faire du fric encore et toujours plus avec leur « patient » en tout cas le transmettre aux enfants

  11. Ben dis-donc, ça contient du fer, du calcium, OK mais combien ? J’ai regardé vite fait la composition moyenne : 0,1 mg/100g de fer, il faudrait se taper plus de 10 kg de sirop d’agave par jour pour ses besoins en fer ou au moins 1,5 ou 2 kg par jour pour considerer que c’est une source de fer (15% des apports recommandés). Calcium, c’est pire encore.
    En fait, c’est comme le miel ou le sirop d’érable ou le sucre, ça contient surtout du glucose et du fructose, pour le reste, c’est du goût, des aromes et du folklore…

  12. Je me demande quel est l’impact écologique d’une production à grande échelle de cette plante et les transports mondiaux. En tant que consommatrice je suis intéressée par cette plante mais cet effet de mode n’aura t il pas de dommages collatéraux ?

Moi aussi je donne mon avis