Le panier AMAP du mois de février

Chaque mois, consoGlobe met son nez dans la composition des paniers de saison et passe au crible les différents légumes. Voici ceux que vous pourrez trouver dans les paniers AMAP de votre région au mois de février.

Rédigé par Aurore, le 5 Feb 2019, à 14 h 15 min

Panier AMAP de février – Région Nord : un panier AMAP du Pas-de-Calais

Ce mois-ci dans le Pas-de-Calais, il y a fort à parier que vous trouverez dans votre panier AMAP :

Les classiques du panier AMAP de février : pommes de terre et carottes

Voir le Panier AMAP de février du Sud-Est

Dans le Nord en février, dégustez des navets

Côté cuisine : si le navet se conserve 10 à 20 jours, les fanes du légume doivent être consommées dans les 3 à 4 jours suivant l’achat (si elles ont été placées au frigo). Le navet doit être cuit à l’eau ou à la vapeur pour conserver sa texture. Il peut aussi être saisi à la poêle ensuite. Il s’agit d’un accompagnement très sain, et il est aussi utilisé dans les purées et le pot-au-feu.

panier amap février

Navets © julie deshaies

Côté bienfaits : le navet est très peu calorique du fait de sa haute teneur en eau. Riche en vitamine C et en fibres, le navet stimule le transit intestinal. Riche également en minéraux, le navet assure une bonne santé à notre organisme.

Tradition du Nord oblige, on retrouve aussi la betterave rouge dans les panier de février

Côté cuisine : la betterave rouge se consomme crue ou cuite, mais elle est plus souvent cuite dans un grand volume d’eau. Très colorée, elle se marie à merveille aux salades et aux viandes. En cuisine, vous pouvez conserver un morceau ou le jus d’une betterave pour colorer les sauces, les vinaigrettes, les pâtes et le riz.

Lire aussi : La betterave : un concentré de bienfaits toute l’année

Côté bienfaits : on prête à la betterave un pouvoir protecteur contre le cancer de la peau ou du poumon ainsi qu’un pouvoir antioxydant très important. Les feuilles de betteraves peuvent également être consommées comme celles de l’épinard et seraient très bonnes pour la santé des yeux. La betterave est diurétique et tonifiante. Comptez une quarantaine de calories pour 100 g de ce légume.

Assaisonnez vos plat grâce aux échalotes

Côté Cuisine : l’échalote est un légume utilisé comme condiment, pour assaisonner et relever les plats. L’échalote se consomme aussi bien crue, que saisie, cuite au four, caramélisée, confite, en confiture ou en chutney. À la poêle, à la casserole, au four ou simplement hachée, consommez l’échalote comme il vous plait !

panier amap février

Échalotes © Fecundap stock

Côté bienfaits : l’échalote est surtout antioxydante et antimicrobienne, ce qui permet de lutter en partie contre les radicaux libres et donc les maladies liées au vieillissement et les bactéries. Les composés sulfurés présents dans le légume protège le système digestif.

Petit dernier de panier AMAP de février dans le Nord : le topinambour

Côté cuisine : délaissé depuis plusieurs années, le topinambour revient doucement dans les cuisines. Légume dit « racine », il ne doit pas traîner dans votre frigo car il se conserve mal. Le topinambour peut être cuit au four, à la vapeur, à la poêle ou encore dans l’eau. Avec un goût légèrement sucré, le topinambour rappelle l’artichaut. Il peut être consommé en soupe, en accompagnement ou encore en purée.

Lire aussi : Le topinambour, un légume qui ne s’oublie pas

Côté bienfaits : riche en fer et en vitamines, ce légume est surtout connu pour préserver la santé intestinale et l’équilibre. Le topinambour renferme également des sucres et des glucides qui favorisent l’absorption des minéraux et notamment le calcium et magnésium.

Lire page suivante : région Île-de-France : un panier du Val-de-Marne

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis amapienne à Toulouse. Cette semaine, mon panier se compose de chicorée rouge, que je ne sais pas trop comment cuisiner, autrement que en salade.
    Nous avons eu ce mois-ci une grande variété de légumes :
    choux vert frisé, céleri rave, des poireaux, des carottes, des pommes de terre, de la mache, des radis d’hiver (très gros radis!), de la courge, salade frisée, laitue, et une variété très spéciale de céleri rave ! (avec une peau verte), radis noir, potiron…
    C’est toujours un plaisir de découvrir le panier chaque semaine, et la fraicheur est incomparable! 🙂

  2. je suis de l’avis de tous, pourquoi ne pas manger le vert du poireau ; il est plein de chlorophylle ; quel gaspillage ! moi aussi ,je passe dans l’extracteur de jus les côtes du chou et chou-fleur ou brocolis ; un grand absent : le céleri branche ; passé aux oubliettes ? ma biocoop en foisonne ; il est plein de sels minéraux ; à noter que la plupart des légumes peuvent être consommés crus ou en jus pour notre plus grand bien ; et le fenouil ? délicieux en jus également ; le jus de topinambour était conseillé par Norman Walker

  3. Mais qui a redigé cet article ?
    Depuis quand ne mange t on que le blanc des poireaux ?
    Cà ce sont certaines habitudes aristocratiques de notables car partout en France et depuis toujours, les gens ont mangé, l’ensemble du poireau (vert et blanc ).
    Dans la même veine, autant conseiller aussi de jeter la majeure partie d’une salade pour ne garder que le coeur, ( cela se fait dans certains grds resto) puis faire aussi de même avec les carottes, en enlevant systématiquement le coeur etc …..
    Brefs achetez, jetez les 2/3 de vos légumes a la poubelle et mangez le reste.
    Vous ne serez pas comme tous le monde et n’est ce pas là l’essentiel ?

  4. En ce qui concerne les poireaux, je mange aussi les feuilles et depuis toujours. Où est le problème ?

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous Lolote63 je les consomme depuis toujours aussi, coupés plus finement dans la soupe, fondu puis incorporés aux tourtes maison,en béchamel accommodés de saumon.
      J’utilise aussi les feuilles et côtes du chou fleur,les verdures de carottes en extraction de jus et mange la peau des pommes de terre cuite bien sûr! Sans oublier de garder (au congélateur si ce n’est pas dans immédiat!)l’eau de cuisson des légumes pour les sauces ou les soupes.Pour une meilleur consommation pour tous…

Moi aussi je donne mon avis