Le panier AMAP du mois de février

Chaque mois, consoGlobe met son nez dans la composition des paniers de saison et passe au crible les différents légumes. Voici ceux que vous pourrez trouver dans les paniers AMAP de votre région au mois de février.

Rédigé par Aurore, le 5 Feb 2019, à 14 h 15 min

Panier AMAP février Région Sud-Ouest : un panier toulousain

Ce mois-ci dans le Sud-Ouest, il y a fort à parier que vous trouverez dans votre panier AMAP :

Dans le Sud-Ouest, les AMAP proposent des brocolis

Côté Cuisine : moyennement calorique et énergétique, le brocoli a souvent mauvaise réputation et a pourtant beaucoup de goût. Il préfère la cuisson à la poêle ou la vapeur.

panier amap février

Brocoli © Bukhta Ihor

Côté bienfaits : d’après plusieurs études, la consommation régulière de crucifères (comme le brocoli) pourrait diminuer le risque de développer un cancer du poumon, de la prostate ou encore du sein et de l’estomac. Une consommation régulière de brocolis pourrait prévenir également les risques de maladies cardiovasculaires.

Carottes, pommes de terre et laitues batavia sont aussi à l’honneur dans les paniers AMAP du Sud-Ouest en février

Voir le détail page 1 : Le panier AMAP de février du Sud-Est

On se régale avec les oignons présents dans les AMAP de février dans le Sud-Ouest

Côté Cuisine : comme l’échalote, l’oignon est plus souvent utilisé comme condiment que comme légume. Il peut être consommé cru, cuit, frit, farci, confit ou mariné. 

panier amap février

Oignons © NUM LPPHOTO

Côté bienfaits : on reconnaît à l’oignon plusieurs bienfaits et notamment son action hypoglycémiante. L’oignon cru serait très bénéfique pour le système cardiovasculaire puisqu’il permet de fluidifier le sang. Il est également antimicrobien et légèrement diurétique.

Le panier AMAP de février du Sud-Ouest vous permet également de redécouvrir les saveurs des navets

Voir le panier AMAP de février du Nord

Lire page suivante : région Ouest : un panier d’Ille-et-Vilaine

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis amapienne à Toulouse. Cette semaine, mon panier se compose de chicorée rouge, que je ne sais pas trop comment cuisiner, autrement que en salade.
    Nous avons eu ce mois-ci une grande variété de légumes :
    choux vert frisé, céleri rave, des poireaux, des carottes, des pommes de terre, de la mache, des radis d’hiver (très gros radis!), de la courge, salade frisée, laitue, et une variété très spéciale de céleri rave ! (avec une peau verte), radis noir, potiron…
    C’est toujours un plaisir de découvrir le panier chaque semaine, et la fraicheur est incomparable! 🙂

  2. je suis de l’avis de tous, pourquoi ne pas manger le vert du poireau ; il est plein de chlorophylle ; quel gaspillage ! moi aussi ,je passe dans l’extracteur de jus les côtes du chou et chou-fleur ou brocolis ; un grand absent : le céleri branche ; passé aux oubliettes ? ma biocoop en foisonne ; il est plein de sels minéraux ; à noter que la plupart des légumes peuvent être consommés crus ou en jus pour notre plus grand bien ; et le fenouil ? délicieux en jus également ; le jus de topinambour était conseillé par Norman Walker

  3. Mais qui a redigé cet article ?
    Depuis quand ne mange t on que le blanc des poireaux ?
    Cà ce sont certaines habitudes aristocratiques de notables car partout en France et depuis toujours, les gens ont mangé, l’ensemble du poireau (vert et blanc ).
    Dans la même veine, autant conseiller aussi de jeter la majeure partie d’une salade pour ne garder que le coeur, ( cela se fait dans certains grds resto) puis faire aussi de même avec les carottes, en enlevant systématiquement le coeur etc …..
    Brefs achetez, jetez les 2/3 de vos légumes a la poubelle et mangez le reste.
    Vous ne serez pas comme tous le monde et n’est ce pas là l’essentiel ?

  4. En ce qui concerne les poireaux, je mange aussi les feuilles et depuis toujours. Où est le problème ?

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous Lolote63 je les consomme depuis toujours aussi, coupés plus finement dans la soupe, fondu puis incorporés aux tourtes maison,en béchamel accommodés de saumon.
      J’utilise aussi les feuilles et côtes du chou fleur,les verdures de carottes en extraction de jus et mange la peau des pommes de terre cuite bien sûr! Sans oublier de garder (au congélateur si ce n’est pas dans immédiat!)l’eau de cuisson des légumes pour les sauces ou les soupes.Pour une meilleur consommation pour tous…

Moi aussi je donne mon avis