Brocoli : offrez-vous un bouquet vitaminé

Rédigé par Alan, le 21 Nov 2013, à 15 h 44 min

Dès l’arrivée de l’automne, nous manquons de tonus, et les aliments sont les bienvenus pour nous aider à faire le plein de vitamines. Zoom sur le brocoli, un allié tout vert plein de ressources.

Brocoli, romanesco, chou-fleur : des atouts santé

Brocoli, romanesco, chou-fleu… trois cousins à distinguer ! Tous trois sont des crucifères, issus de la famille des Brassicacées, tous de l’espèce Brassica oleracea, mais ce n’est pas la même variété.

Le chou-fleur : des avantages pour la santé

Le chou-fleur est une plante herbacée bisannuelle qui produit une boule tendre et compacte souvent blanche mais parfois aussi verte, jaune ou violette. Il est d’ailleurs amusant de constater qu’on parle de chou-fleur alors que la partie consommée n’est pas une fleur mais bien un méristème, un organe pré-floral.

© CC, Roger Prat

© CC, Roger Prat

Le chou-fleur a des propriétés intéressantes, préventif de certains cancers (des poumons ou des ovaires), et des accidents cardiovasculaires. Comme son cousin le brocoli, il contient nombre d’antioxydants et de vitamines.

© CC, Jon Sullivan

© CC, Jon Sullivan

Le romanesco, chou ou brocoli ?

Difficile de trancher complètement puisque ce végétal partage les caractéristiques de ces autres Brassica oleracea.

Il est parfois vu comme un brocoli à cause de ses origines italiennes, mais les botanistes l’ont classé comme une variété de chou-fleur dont il partage le nom scientifique : var. bothrytis, du fait de son méristème.

Les bourgeons floraux sont très particuliers, en spirales régulières. Sa géométrie similaire en fait un très bon exemple de fractale naturelle, pour les adeptes des maths, et de fait un objet de décoration dans la cuisine autant qu’une légume à préparer.

Ses propriétés sont très proches de celle du chou-fleur !

Le brocoli, un bouquet tout vert

© CC, Fir0002

© CC, Fir0002

Originaire du sud de l’Italie, il a été sélectionné à l’époque romaine et depuis est très utilisé dans la cuisine italienne. Catherine de Médicis l’introduit en France au XVIème siècle.

Par comparaison, il est donc plus facile de distinguer le brocoli de ses congénères. Il se présente sous la forme d’une tige centrale bien ferme et de petits bouquets ramifiés ressemblant à une série d’arbres. Le mot “brocoli” vient d’ailleurs du latin “bracchium” qui veut dire “branche”.

On le cueille comme les autres avant la floraison. Le brocoli est généralement de couleur vert foncé voire vert sauge mais la partie comestible peut être aussi jaune, blanche ou d’une couleur légèrement violette.

> Suite : Brocoli : un atout vitaminé à l’année !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Pourquoi parlez-vous de la partie comestible ? Tout le brocoli est comestible, et je peux vous dire que ceux que j’achète chez le maraîcher bio près de chez moi ont un “trognon” particulièrement délicieux. Il suffit de l’éplucher avec un économe comme les pommes de terre ou les carottes, de le couper en rondelles et de faire cuire celles-ci avec les bouquets. D’ailleurs, je trouve le “trognon” presque meilleur que les bouquets, il est particulièrement fondant. Ne jetez plus rien du brocoli, tout se mange !

    • Alan

      Bonjour,
      vous avez totalement raison. En réalité, je parlais des feuilles, qui sont comestibles en théorie mais sont assez dures et pas très bonnes en règle générale (mais cela dépend peut-être des variétés).

Moi aussi je donne mon avis