Ferme des 1000 vaches, 1000 veaux : l’opposition à l’élevage intensif s’organise

Si l’élevage intensif est encore la norme en France, un sondage montre que les Français, qui aiment manger de la viande, y restent pourtant majoritairement opposés. Explications.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 17 Jan 2015, à 12 h 19 min

La ferme-usine des Mille vaches est stoppée… de manière temporaire

En janvier 2014, nouveau rebondissement.

Suite à une forte mobilisation, la ferme-usine des 1.000 vaches ne sera pas construite. La décision a été confirmée par le préfet de la Somme et la ministre de l’Aménagement du territoire, Cécile Duflot, qui avait de nouveau reçu la Confédération paysane et Novissen.Cette fois, des moyens légaux ont permis au projet d’être stoppé.

La réflexion continuait puisque l’industrialisation de l’agriculture est toujours une réalité et que d’autres projets comme celui des 1.000 vaches pourraient voir le jour, à moins qu’un dispositif législatif plus précis ne soit instauré. Des espoirs lorgnaient sur la Loi d’avenir pour l’agriculture dans le futur, afin de développer l’agroécologie.

vache-elevage

Septembre 2014 : la ferme des Mille vaches démarre son activité

Plusieurs mois plus tard, Ramery a eu gain de cause et la construction a commencé en mars 2014. Des autorisations ont été accordées petit à petit et si le projet initial prévoyait 1.000 vaches, le projet a été réduit de moitié. 150 vaches ont été installées à la ferme de Michel Welter à Drucat-le-Plessiel en septembre 2014, 350 devant arriver un peu après. Il n’en reste qu’aucun engagement écrit n’a été pris et que les opposants aux projets restent très inquiets.

En réalité, les procédures judiciaires ne sont pas terminées, mais l’activité a néanmoins commencé.

Un projet de méthanisation bien plus important

500 vaches sur le site, mais l’épandage, lui, a été prévu pour bien plus et les opposants craignent que le projet de méthanisation original soit petit à petit mis en place. La Confédération paysanne souhaite à présent qu’une table ronde soit organisée au ministère de l’Agriculture à Paris.

Si Ségolène Royal pour l’Écologie a déclaré à Reporterre que les fermes comme celle des « Mille vaches ne sont pas notre modèle économique ni écologique », il n’en reste pas moins que le gouvernement a envoyé des signaux trop faibles au goût de beaucoup avec une loi agricole en demi-teinte.

La taille du méthaniseur inquiète particulièrement les opposants au projet qui voudraient que sa taille soit effectivement réduite et que la puissance des méthaniseurs soit limitée.

Lire page suivante : la Ferme des 1.000 veaux : l’élevage intensif s’étend en France

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

205 commentaires Donnez votre avis
  1. c’est tout simplement ignoble.
    retirer un petit à sa mère au bout de 24h

  2. On vit vraiment dans une époque de m…… où il n’y a plus aucun gouvt qui dirige la vie des citoyens mais seulement la belle vie pour leur parti politique ainsi que de sa clique qui l’entoure, les besoins du PEUPLE ???? qu’il se débrouille…….

Moi aussi je donne mon avis