Ferme des 1000 vaches, 1000 veaux : l’opposition à l’élevage intensif s’organise

Si l’élevage intensif est encore la norme en France, un sondage montre que les Français, qui aiment manger de la viande, y restent pourtant majoritairement opposés. Explications.

Rédigé par Alan, le 17 Jan 2015, à 12 h 19 min

La lutte s’organise même pour s’opposer concrètement à des projets intensifs particulièrement spectaculaires, comme la Ferme des « Mille vaches » dans la Somme ou le centre d’engraissement des 1.000 veaux dans La Creuse.

L’élevage intensif, majoritaire en France

Si plus d’un millier d’animaux sont tués à chaque seconde dans le monde pour la viande, d’autres chiffres font également froid dans le dos, à commencer par celui-ci : plus de 80 % de l’élevage en France est intensif. Ainsi :

  • 80 % des poules pondeuses vivent en cage et ne voient jamais la lumière du jour,
  • 82 % des poulets sont élevés dans des bâtiments clos et grandissent en accéléré,
  • 90 % des cochons vivent enfermés dans des bâtiments en béton,

elevage-intensif-ban

  • 99 % des lapins sont élevés en batterie, sans litière.

Ainsi, loin du cliché du berger et son troupeau, l’élevage français est souvent synonyme d’effet de serre, de gaspillage, de risques sanitaires et de souffrance animale.

Des contrôles encore rares

Si la traçabilité de la viande est parfois limitée, les normes de protection animale, elles, sont globalement le cadet des soucis quand on examine les contrôles des élevages.

Les sanctions sont rares, donc l’animal reste un produit comme un autre.

90 % des Français opposés à l’élevage intensif

elevage-intensif-cochons-02

(© CC, Farm Sanctuary)

Le paradoxe veut qu’un sondage montre que les Français sont globalement contre ces pratiques. L’étude, réalisée auprès d’un panel représentatif de la société en février 2013, montre que :

  • 84 % des personnes interrogées pensent que le Salon International de l’Agriculture ne rend pas fidèlement compte des conditions d’élevage en France.
  • 90 % sont opposées aux élevages d’animaux dans des bâtiments confinés.

 

L’élevage intensif, un modèle pourtant encouragé

Le sondage a été mené pour le compte de l’association L214, dont la porte-parole Brigitte Gothière commente sur le site :porcs-elevage intensif

« Ce sondage ne fait que confirmer une évidence : la majorité des Français est opposée à l’élevage industriel pourtant pratiqué à 80 % en France. Le gouvernement, loin d’en tenir compte, encourage ce modèle agricole et tolère les infractions à la réglementation avec une complaisance alarmante. »

Lire page suivante : exemple d’action avec les 1.000 vaches, une opposition ferme à un projet d’élevage intensif

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

198 commentaires Donnez votre avis
  1. profits profits . On ne respecte plus rien, encore moins les animaux malgré les lois qui ne sont pas toujours respectées.
    LES ANIMAUX SONT DES ETRES VIVANTS. MEME CEUX QUI NOUS NOURISSENT.
    METTEZ VOUS CA DANS LE CRANE TRES CHERS FERMIERS ET PROPRIETAIRES
    les chiens de chasse ne sont pas « des outils »
    Paulette

    • La Traboule Paris 8ème, restaurant vendant ces viandes d’industriels aussi sont à boycotter. Son patron se vente fièrement et ouvertement qu’il faut nourrir tout le monde. Ils servent ces immondes viandes d’élevages au rabais sans aucun scrupule. Le combat contre l’élevage c’est bien mais ceux qui réclament ça, les professionnels de la restaurant doivent être également boycottés ..affichez devant les restaurants sinon aucune prise de conscience de ceux qui l’ont dans l’assiette. AFFICHEZ CES HONTEUSES MÉTHODES DEVANT CES RESTAURANTS POUR SENSIBILISER LA CLIENTÈLE. On Aime les animaux  » pas certains restaurateurs »

  2. c’est à la suite du manque de respect envers l’animal et pour faire de plus en plus de fric le plus rapidement possible que j’ai décidé il y a
    deux ans de ne plus manger de viande ni de charcuterie et je ne m’en porte pas plus mal.
    Jacques.

    • il y a belle lurette que je ne mange pas de viande et je me porte à merveille.

    • ouais pas mal

  3. Bonjour
    Et la liste s’allonge toujours
    Une autre  » ferme usine  » est entrain de ce monter sur la commune d’Ennezat prés de Riom Dans le 63
    80 000 lapins pour produire de l’électricité ,du méthane de la farine animale avec les lapins non vendus ,du compost pourri,faire passer dans le méthaniseur une grande quantité de paille produite par les céréaliers environnants Alors que beaucoup de petits éleveurs en auront besoin avec les manques de fourrages qui s’annoncent

    • Bonjour,
      Je viens de voir votre commentaire mais ne trouve aucune info sur ce sujet sur internet, est-ce normal?
      Merci.

    • c est trop bien

  4. J’aime beaucoup les pommes de terres.

    • arreter l elevage de pika et de dedenne ou bien je me mettrais vraiment en colère!!!

  5. les poussins broyés par milliers tous les jours en France ou étouffés dans des sacs,les lapins angoras écorchés vifs en Chine qu’on laisse mourir sanguinolents dans leur enfer, ces actes d’extrême cruauté, on les ramasse à la pelle de quoi charger nos nuits de cauchemars abominables jusqu’à la fin des temps…………………
    la torture, la mort donnée à un animal est aussi abominable que les hommes qui torturent, tuent d’autres humains
    la souffrance des animaux n’est pas secondaire par rapport à la souffrance humaine,
    car tant que nous torturerons,tuerons, manquerons de respect envers les animaux, nous agirons de même envers les hommes
    pour ceux qui souhaitent poursuivre leur réflexion autour de cette question fondamentale, voici un extrait des Cahiers Antispécistes , Réflexion et action pour l’égalité animale:(que l’on peut consulter sur internet)

    « Le spécisme est à l’espèce ce que le racisme et le sexisme sont respectivement à la race et au sexe : la volonté de ne pas prendre en compte les intérêts de certains au bénéfice d’autres, en prétextant des différences réelles ou imaginaires mais toujours dépourvues de lien logique avec ce qu’elles sont censées justifier.

    En pratique, le spécisme est l’idéologie qui justifie et impose l’exploitation et l’utilisation des animaux par les humains de manières qui ne seraient pas acceptées si les victimes étaient humaines.

    Les animaux sont élevés et abattus pour nous fournir de la viande ; ils sont pêchés pour notre consommation ; ils sont utilisés comme modèles biologiques pour nos intérêts scientifiques ; ils sont chassés pour notre plaisir sportif.

    La lutte contre ces pratiques et contre l’idéologie qui les soutient est la tâche que se donne le mouvement des antispécistes pour la libération animale. »

    • bravo!! je pense et écris partout où je peux ce que vous venez d’écrire.. nous sommes sans aucun doute une minorité mais qui s’accroisse d’année en année; la maltraitance animale existera malheureusement toujours mais nous devons oeuvrer pour informé la population qui est bien souvent mise dans une ignorance et un aveuglément.

    • cc

    • La Traboule Paris 8ème, restaurant vendant ces viandes d’industriels aussi sont à boycotter. Son patron se vente fièrement et ouvertement qu’il faut nourrir tout le monde. Ils servent ces immondes viandes d’élevages au rabais sans aucun scrupule. Le combat contre l’élevage c’est bien mais ceux qui réclament ça, les professionnels de la restaurant doivent être également boycottés ..affichez devant les restaurants sinon aucune prise de conscience de ceux qui l’ont dans l’assiette. AFFICHEZ CES HONTEUSES MÉTHODES DEVANT CES RESTAURANTS POUR SENSIBILISER LA CLIENTÈLE !

  6. Nous vivons dans un monde méprisant l’humanité au profit de la rentabilité et donc de l’argent. D’énormes magots produits par la cruauté de certains qui se disent « ELEVEURS ». Mon C–. Plus rien n’a d’intérêt autre que se faire un max de fric tout en évitant de payer des impôts. Ou alors le moins possibles.Les grands groupes alimentaires et autres grandes distributions y contribuent très largement. Comme d’autres, j’évite de manger de la viande. Après tout on s’intoxique moins l’organisme, donc moins de maladie dues aux produits ingérés par les bêtes. Contre leur gré bien sûr. L’idéal, serait de boycotter massivement nos achats. Car à la finale, c’est bien le consommateur qui a le pouvoir.

  7. **Le projet d’engraissement est une aberration : souffrance animale, pollution de l’environnement ( plateau des Millevaches, la courtine espace magnifique ) pas porteurs d’emplois ( que 3 )
    ** Aberrant de nourrir des bêtes avec du soja et autres céréales qui viennent d’où ( transport important )? alors que le Limousin est une terre d’élevages extérieurs, avec de l’herbe bien verte !
    **Qui sont ces éleveurs qui optent pour engraisser les veaux retirés à leurs mères tôt, dans un hangar sur un sol bétonné ?
    CERTAINEMENT PAS DES VRAIS ELEVEURS QUI AIMENT LEURS ANIMAUX !!!

  8. C’est Scandaleux de tolérer de telle souffrances pour ces Animaux je suis contre tout cela laisser vivre et profiter ces Animaux de leurs liberté Mettez vous à leurs place

  9. Madame, Monsieur. Bonjour,

    Une manière ultra rapide d’en finir avec ce massacre des animaux, autorisé par par les gouvernements. Que nous cessions sur le champ de consommer la viande d’animaux. Il y a des alternatives merveilleuses, su côté végétarisme comme la germination les tofus présentés dans des goûts différents.

    En terminant il serait très important d’organiser des manifestations monstres en Europe et aux USA surtout. Si possible mettre sur pied des équipe volantes qui manifesteraient dans le calme devant les entrées des chaines d’alimentations pour sensibiliser leur clientèle.À ne pas acheter de la viande animale.

    Une autre alternative acheter du temps d’antenne,aux heures d’écoute
    très élevée,

    C’est un bonheur pour moi, de vous présenter mes opinions.

    Bien à vous André Chrétien.

    • Dommage que j’ai besoin de travailler car je serais de tout cœur avec vous, même si je m’autorise la consommation de poulet une fois par semaine et du poisson deux fois par semaine. Fini le bœuf, le porc…etc et depuis très longtemps je ne mange plus de veau, d’agneau…etc Je préfère depuis longtemps les céréales, les légumineuses, les légumes, les œufs indice 1 ( car là aussi ne plus acheter d’œufs code 2/3 : pauvres gallinacées)
      Certains vont penser que nous faisons tous de l’anthropomorphisme, mais non nous considérons tout simplement l’animal comme un être vivant ( beaucoup sont mammifère comme nous ) et qui vit à nos côtés. Voilà pourquoi nous devons le traiter avec égard ! ce serait un grand pas que reconnaitre que dans le cœur de notre humanité nous avons un tant soit peu de respect pour eux.

  10. Des élevages concentrationnaires ! mangez de la viande est une abération !
    Quand l’humanité aura concsience que les animaux ont une vie qui leur appartient, une concsience, des désirs, des peurs, un langages, des émotions, bref tout ce qui fait un humain (qui est aussi un animal, ne l’oublions pas !) elle aura honte d’avoir participé au massacre de milliards d’animaux chaque années (3 millions par jour – 35 par seconde – rien qu’en france, uniquement pour les bouffer !)
    N’oubliez pas qu’il y a peu, les femmes et les noirs n’avaient pas d’âmes ! les esclaves étaient conscidérés comme des animaux !
    Il y a quelques semaines, les animaux étaient légalement conscidérés comme des meubles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Qu’il y a t’il de difficile de dire : les animaux sont mes frères, je ne peux pas les tuer par plaisir ou pour les manger sans renier la par d’humanité qui est en moi ! si je fais ça, je ne vaut pas mieux que celui qui tue un étranger par racisme !
    Surtout que l’on vit trés bien sans manger de viande
    Bien sur je parle pour nous, qui vivons dans des pays occidentaux…. je ne parle pas de l’esqumau qui va tuer un phoque pour nourrir toute sa famille pendant plusieurs jours et « utiliser » tout de l’animal : peau, os, graisse, etc…. et qui le fait que quand il en a besoin !

    sans parler des conséquences environnementales !

    A voir :
    https://www.youtube.com/watch?v=3-NiHE9IBFg

    A voir (hard !) :
    https://www.youtube.com/watch?v=FM_wAN2id58

  11. A mon sens, la meilleur opposition est celle qui consiste à ne pas acheter ces produits. Il suffit d’acheter des produits bio. Le jour où tous les consommateurs auront fait ce choix, ce genre d’élevages disparaîtra! C’est la loi de l’offre et de la demande.

    • Je suis bien d’accord avec vous, mais apparement ça ne suffit pas.
      Je pense que la solution passe par les enfants et donc par la sensibilisation à l’école. Sensibiliser les enfants, c’est éduquer les parents !Pourquoi pas revisiter la semaine du goût?

    • Pour moi le bio est une foutaise et une arnaque, parlons plutôt de culture raisonnée, nous serons plus prés de la réalité.

  12. Au moment ou nous parlons tant de valeurs de notre démocratie, il serait temps d’engager une réflexion nationale sur l’agriculture conventionnelle et l’élevage intensif. Du fait du premier nous détruisons nos sols, avalons des produits toxiques, du fait du second nous sommes dans une indignité scandaleuse par rapport aux animaux et ignorons tout des conséquences ( directes et indirectes ) de ces pratiques, que ce soit en terme de préservation des ressources, de problème social et politique ( pays pauvres ou nous détruisons les petits paysans et leur agriculture tradiitonnelle), de problèmes de santé,etc… La liste est longue. Nos politiques auront le courage de se lancer dans cette tache quand nous les y aurons poussé . Alors ?

  13. découvrez un site sur la défense de la planète « MA PART DE SOLEIL »

    ma-part-de-soleil.nagakanaya.com/

    Merci de votre soutien, de signer et faire suivre notre pétition :

    http://bit.ly/PF9wYf

    contre un élevage intensif de plus, au coeur du pays de Loué, pour lequel nous avons fait un recours ignoré, au final, par l’administration…

    le comité de lutte intercommunal de Sarthe.

  14. Bonjour, pourriez-vous communiquer les sources des chiffres que vous mentionnez ainsi que des documents à consulter si l’on souhaite approfondir le sujet? Merci

  15. de plus en plus l’espece humaine devient monstrueuse denuee de tout sen timent envers l’espece animale.ce type de projet est des plus condamnables.

  16. La ferme des mille vaches est une horreur absolue. Un crachât contre tout ce qui reste de beau dans la nature. On croyait aprés la dernière guerre avoir détruit le monde concentrationnaire et on le réorganise paisiblement. Ce que l’on trouve acceptable pour les animaux n’est qu’une première phase, on le trouvera pus tard acceptable pour les humains qui seront jugés comme sous hommes ou danger pour le régime. Cette indiffērence face à la souffrance animale est INACCEPTABLE.

    • Non à l usine des 1000 vaches quel honte à la france de se laisser faire !! Protégeons les animaux, Arrêtons pour l argent les faire souffrir ! Remettons les dans les pâturages avec leurs petits ! Stop

  17. Je suis d’accord avec Duroux : la population a vraiment besoin d’être informée et pour ça, il est indispensable que le gouvernement prenne les bonnes décisions : 1 – interdire tout projet d’élevage industriel et cesser de les subventionner
    2 – informer la population des méfaits de l’élevage intensif sur la santé humaine et animale et de la cruauté envers des animaux innocents dont la population est inconsciemment complice par le paiement de leurs impôts qui alimentent les subventions pour ce type d’élevage.

    • Ca, c’est dans vos rêves !
      Personne n’informera la population de ces dérives, surtout pas le gouvernement manipulé par les divers lobbies et celui des éleveurs est très puissant.
      Et puis les français n’ont qu’à se documenter eux-même !
      Ca suffit de devoir prendre tout le monde par la main, il est très facile d’obtenir des informations sur ces questions et de b…….. certains produits (je n’écris pas le mot car il est maintenant interdit et peut générer des poursuites : http://lesinsoumis.org/le-boycott-est-desormais-interdit-en-france/)

    • Compter sur un gouvernement quel qu’il soit pour informer la population de : surtout ce qu’on ne veut pas… Faut pas rêver, jamais ça n’existera. ADK a raison, le peuple est suffisamment intelligent ou pas, pour s’informer de lui-même et avoir un peu de bon sens. Il est vrai qu’encore beaucoup de personnes j’imagine que tous ceux qui ont le pouvoir ne veulent que du bien au peuple…

  18. On marche complètement sur la tête .ou va le monde! Et les générations futures dans tout cela qui y pense????

  19. Je réagis fortement contre toute forme d’escalavage y compris sur le monde animal et meme si celui-ci contribue à nous nourrir.
    Notre conduite à leur égard est celle de tyrans.
    Ces animaux sont traités comme dans des camps de concentration.
    C’est en ce qui me concerne insupportable, inhumain.
    Merci d’intervenir comme vous le pourrez afin de faire cesser ces crimes à ranger au rang de ceux allant contre l’humanité, notre humanité.
    Merci à vous.

    • Bonjour,
      La meilleure façon d’intervenir est d’arrêter d’acheter de la viande en grande surface et même chez votre boucher!
      Personnellement nous nous sommes regroupés, 71 familles en AMAP de légumes bio, et nous avons également un producteur de viande de veau et de boeuf bio : 14,50euro le kg de boeuf, 17euro le kg de veau. Nous avons des oeufs bio et de l’agneau bio 15€ le kg. Les producteurs en sont malades d’amener leurs bêtes à l’abattoir, car ils finissent par s’y attacher malgré tout et leurs bêtes sont d’abord assommées avant d’être tuées. Sinon elles vivent en liberté (nous les avons vu, car nous pouvons aller les voir.
      Tout est du local, du bio, et les animaux sont très bien traités.
      C’est faisable sans aucun problème, cela fait bientôt 8 ans que nous fonctionnons de cette façon.

  20. La plupart des gens sont formatés pour nuire aux animaux. C’est dans leur culture. Les enfants naturellement aiment les animaux et ne veulent pas les voir souffrir. Puis on leur explique qu’il faut les manger, ou s’amuser avec (chasses, pêches, corridas, combats de coqs, chiens,…), porter de la fourrure (c’est chic), acheter de l’ivoire (c’est de l’art), etc, etc…
    Les religions ont une grande part de responsabilité dans ces horreurs car il est dit dans leurs recueils de stupidités que l’homme doit dominer toutes les autres créatures et a le droit de vie et de mort sur les animaux. De nos jours les industriels et les publicitaires enfoncent le clou : l’animal n’est plus qu’un produit de consommation.

  21. Les media sont à la solde des puissants. Leur rôle informatif est limité à son strict minimum et il ne faut pas en attendre de la vraie information! Si les gens savaient vraiment, comprenaient vraiment à quel point ceux qui nous vendent leur merde se fichent pas mal de nous empoisonner et de faire souffrir les animaux, les esprits se réveilleraient plus vite qu’ils ne le font actuellement.
    Tant de cruauté envers les animaux pour remplir nos ventres, est-ce bien nécessaire?… C’est l’argent qui fait tourner les esprits, et tant que cette valeur trônera au sommet de la hiérarchie des « sentiments », il n’y aura pas d’espoir d’amélioration.
    Ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas continuer à se battre pour essayer de faire qu’un jour, enfin, les consciences s’éveillent et stoppent cette invraisemblable course au pognon qui fait fi de tout sur son passage, y compris du bien être des animaux!

  22. Mais bien sûr!!avec l accord de la FNSEA!! a la botte de la FINANCE
    quel désastre! quand allons nous vraiment dire NON à tous ceux qui ne pensent qu à leur actions et bénéfices?

  23. bonjour! oui je réagis, je viens de me réveillez, j’ai 25ans et je constate que l’etre humain ne controle plus son ame et son espris, notre concience est en cage. J’ai donc décider d’agir, depuis toute petite les autres se moque de moi quand je commence a vouloir (refaire le monde) en faite il est déja fait, nous nous pouvons l’améliorer et moi je pense pouvoir aider les autres personnes à ouvrir leurs concience! pour qu’il puissent alors réagir, en faite les humains mangent de la viande tout les jours, ils oublient que la viande est un annimal, ils ne savent pas, ils ne voient pas dans quel condition tout cela se déroule… imprimons des images, avec des phrases qui font réagir et balançons les dans les grande surfaces, directement sur les produits, je crois que les gens n’ont pas ouvert leurs conciences !!! et que ça peut faire quelque chose, en tout cas moi j’ai commencé et je crois que oui c’est bien

    • Bravo, j’aime lorsqu’une personne, peu importe son âge, se révolte contre la dérive qui a commencé… depuis bien trop longtemps. Effectivement on laisse faire souffrir les animaux, mais en fait cela a une suite logique, car si les animaux souffrent, l’être humain est également considéré comme une bête par tous ceux qui ne voient qu’une seule et unique chose… le profit, le profit à grande échelle, être plus riche, de plus en plus riche, et peu importe les moyens utilisés. J’ai 68 ans, et toute ma vie je me suis battue contre ces pratiques, je les ai refusé et si tout le monde en faisait autant, il n’y aurait plus de ces pratiques honteuses.
      Si les gens n’achètent plus et se tournaient vers les producteurs de viande bio, producteurs qui d’ailleurs, ont du mal à supporter de voir tuer leurs animaux, même si ceux-ci sont fait de la manière où l’animal ne se rend même pas compte qu’il meure. La nourriture qui est donnée à l’animal est bio, donc dans le respect de l’animal et par voie de conséquence, dans le respect de l’être humain.
      Mais pour cela, il faut changer toutes les mentalités… ça commence petit à petit à avancer, mais trop d’être humains sont encore simplement des « bêtes » pas encore sorties de la « pré-histoire ».
      Bien à vous Alison, bon courage dans votre chemin, mais vous êtes sur la bonne route!!!!

    • bonjour mois je vu pas parlé de la viande ou autre chose
      je veus parlé des éleveur français qui font de l’élevage pour le lait
      y enfonce les vrai fermier qui se son battu depuis des génération pour rien et tu regarde le ministre d agriculture qui se barre
      sans commentaire et l’ex femme de l’autre con de président on va le reconnaitre celui qui taxe les pauvre ou les geans sans moyen pas se plaindre si la france se rebelle je suivrai derriere et je soutien les fermier qui se batte pour la bonne cause

    • Bravo Alison. Nous comptons sur votre génération pour faire bouger les lignes.

      Janine : Le bio n’est PAS fait dans le but de respecter l’animal. Cela donne juste bonne conscience aux consommateurs de produits carnés et laitiers.
      Ce que vous marquez me ferait presque hurler. « les producteurs de viande bio ont du mal à supporter de voir tuer leurs animaux » : et qu’est-ce qui les empêche d’arrêter à part l’appât du gain ?
      « ceux-ci sont fait de la manière où l’animal ne se rend même pas compte qu’il meure » Franchement, vous y croyez ou s’est juste pour vous rassurer ?
      La viande bio, c’est juste ne pas manger d’OGM pour l’humain. La finalité, c’est la mise à mort de l’animal qui a juste quelques mois de plus à vivre que les autres.
      Il faudrait en effet changer les mentalités pour que les gens comprennent réellement que les animaux n’ont pas « eu une belle », que ce n’est pas le « cycle de la nature » et autres billevesées servant à s’ôter toute culpabilité.
      Lisez Bidoche de Fabrice Nicolino !

  24. J’aime trop les animaux, pour les voir souffrir. STOP à l’élevage intensif, dans de telles conditions

    • bonjour! oui je réagis, je viens de me réveillez, j’ai 25ans et je constate que l’etre humain ne controle plus son ame et son espris, notre concience est en cage. J’ai donc décider d’agir, depuis toute petite les autres se moque de moi quand je commence a vouloir (refaire le monde) en faite il est déja fait, nous nous pouvons l’améliorer et moi je pense pouvoir aider les autres personnes à ouvrir leurs concience! pour qu’il puissent alors réagir, en faite les humains mangent de la viande tout les jours, ils oublient que la viande est un annimal, ils ne savent pas, ils ne voient pas dans quel condition tout cela se déroule… imprimons des images, avec des phrases qui font réagir et balançons les dans les grande surfaces, directement sur les produits, je crois que les gens n’ont pas ouvert leurs conciences !!! et que ça peut faire quelque chose, en tout cas moi j’ai commencé et je crois que oui c’est bien

  25. *** AU SECOURS ***
    Une menace pèse sur l’avenir du poulet de loué…

    Une première dans le secteur : l’installation d’un élevage intensif de 2 vastes poulaillers (2000 m2 chacun) pour près de 700.000 poulets « standard »/an, va voir le jour, sur la petite commune de caractère d’Asnières-sur-Vègre, commune sarthoise, bien connue pour son patrimoine, son tourisme « vert » et ses engagements écologiques avec LPO (la ligue de la protection des oiseaux), village fleuri, campagne anti-pesticides, projet d’habitat écologique…

    Cette exploitation va être à moins de 100 m du premier volailler « label Loué », label qui compte aujourd’hui plus de 1000 élevages de qualité, bien meilleurs créateurs d’emplois que ces usines robotisées, confortant la « malbouffe » et ses conséquences visibles.

    ****************Merci de signer la pétition**************

    secure.avaaz.org/fr/petition/A_Monsieur_le_Ministre_de_lAgriculture_et_Monsieur_le_Prefet_de_la_Sarthe_Ne_pas_autoriser_louverture_dun_elevage_intens/?email

    • Et, avez-vous entendu parler de la ferme industrielle qui est en train de se construire en Picardie, ferme de 1000 vaches!!!!!
      Une honte de laisser un tel projet se construire, alors que la majorité des gens sont contre.

      Article 35 des droits de l’Homme de 1793 :
      Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

      Nos gouvernements violent nos droits en permanence, il faudra bien qu’un jour nous nous décidions à faire valoir nos droits en réclamant à ce que l’Armée et la Police soient de notre côté, tout comme les droits de l’Homme nous donne « ce droit »…
      Ma réponse va-t’elle être publiée ? Je l’espère, car je ne blasphème pas, je n’insulte personne et ce que j’écris est écrit noir sur blanc dans « les droits de l’homme et du citoyen de 1793 »!

    • le problème c’est que je ne signe pas pour « avaaz » – mais il y aura bien une autre pétition

    • Alan

      loulotte, simple curiosité : quel(s) problème(s) avec avaaz ?

  26. Heureuse de voir de plus en plus de français qui se mobilisent :
    Un : pour défendre l’animal, être vivant, sensible malgré ce que beaucoup peuvent penser ou croire ( la réflexion est pauvre chez certains )
    Deux : pour leur alimentation, effectivement tout est lié dans la Nature Rien ne va sans l’Autre. Alors nous Humains, notre grand intérêt c’est de veiller au respect du Vivant car tout l’environnement est vivant. Nourrir la planète pousse à beaucoup de malhonnêteté et irresponsabilité. Il faut changer tout cela, et les hypermarchés ne pratiquent pas des prix plus bas. Le boucher, si vous mangez de la viande, pratique des prix tout à fait raisonnable. Choisissez votre boucher, exigez qu’il change lui aussi dans sa façon d’acheter, dans son choix de l’éleveur….c’est toute une éducation…Rien ne sert de courir après l’argent, c’est futile, éphémère. Il y a d’autres valeurs sur cette Terre, il faudrait se pencher dessus un peu plus souvent.

    • bonjour! oui je réagis, je viens de me réveillez, j’ai 25ans et je constate que l’etre humain ne controle plus son ame et son espris, notre concience est en cage. J’ai donc décider d’agir, depuis toute petite les autres se moque de moi quand je commence a vouloir (refaire le monde) en faite il est déja fait, nous nous pouvons l’améliorer et moi je pense pouvoir aider les autres personnes à ouvrir leurs concience! pour qu’il puissent alors réagir, en faite les humains mangent de la viande tout les jours, ils oublient que la viande est un annimal, ils ne savent pas, ils ne voient pas dans quel condition tout cela se déroule… imprimons des images, avec des phrases qui font réagir et balançons les dans les grande surfaces, directement sur les produits, je crois que les gens n’ont pas ouvert leurs conciences !!! et que ça peut faire quelque chose, en tout cas moi j’ai commencé et je crois que oui c’est bien

  27. Il faut que l’on réagisse massivement pour que tout change, le peuple a le pouvoir et non l’état.Il faut apprendre à quelle porte frappée !!Savez vous aussi que lorsque vous irez en vacances cette année l’état va remettre la vignette voiture en place,l’information a quand même passée elle devait rester secrète !!. Les multinationales veulent nous faire dépendre du codex alimentarius,ils veulent le monopol par l’alimentation,comme ça sa touche tout le monde.Savez vous que les graines bio sont sur le point d’être interdit, à notre insu ?!.Vous trouverez des semences de plus en plus HYBRIDE F1 croisées et carencées histoire de gros sous ..vous ne pourrez pas les resemencer l’année d’après il faut racheter tout le temps ! sans compterque l’organisme n’aura plus de cefait une alimentation assimilable, de plus en plus de maladies …, allez voir les dossiers secrets sur secretsplantessante . il faut se battre ensemble,réagir auprès de nos élus .Même une viande avariée en mettant de l’activa une poudre d’enzymes, rend la viande rouge fraîche à en perdre son latin.
    je préfère ne plus manger de viande que de rendre la vie des animaux (un enfer). Dans les abattoirs c’est l’horreur !!.Nous sommes tous responsable de la politique actuelle, l’argent est dépensé grassement par l’état, c’est lescontribuablesqui paient ! on grogne mais on paie !!!
    On se laisse tondre comme des moutons !! Rds Csg et d’autres on n’a pas à les payer demandeans tous le remboursements sur une dette que l’état à mis en place pour mieux nous plumer.regarder aussi le sitede Sylvie Simon ..vous comprendrez.
    liliane

    • je voulais juste ajouter que j’ai un problème d’ordi (la touche espace) ne fonctionne pas très bien !excusez je n’avais pas regardé avant d’envoyer mon contenu.
      Liliane

    • bonjour! oui je réagis, je viens de me réveillez, j’ai 25ans et je constate que l’etre humain ne controle plus son ame et son espris, notre concience est en cage. J’ai donc décider d’agir, depuis toute petite les autres se moque de moi quand je commence a vouloir (refaire le monde) en faite il est déja fait, nous nous pouvons l’améliorer et moi je pense pouvoir aider les autres personnes à ouvrir leurs concience! pour qu’il puissent alors réagir, en faite les humains mangent de la viande tout les jours, ils oublient que la viande est un annimal, ils ne savent pas, ils ne voient pas dans quel condition tout cela se déroule… imprimons des images, avec des phrases qui font réagir et balançons les dans les grande surfaces, directement sur les produits, je crois que les gens n’ont pas ouvert leurs conciences !!! et que ça peut faire quelque chose, en tout cas moi j’ai commencé et je crois que oui c’est bien

    • Et, avez-vous entendu parler de la ferme industrielle qui est en train de se construire en Picardie, ferme de 1000 vaches!!!!!
      Une honte de laisser un tel projet se construire, alors que la majorité des gens sont contre.
      Article 35 des droits de l’Homme de 1793 :
      Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
      Nos gouvernements violent nos droits en permanence, il faudra bien qu’un jour nous nous décidions à faire valoir nos droits en réclamant à ce que l’Armée et la Police soient de notre côté, tout comme les droits de l’Homme nous donne « ce droit »…
      Ma réponse va-t’elle être publiée ? Je l’espère, car je ne blasphème pas, je n’insulte personne et ce que j’écris est écrit noir sur blanc dans « les droits de l’homme et du citoyen de 1793″!

    • Article 35 des droits de l’Homme de 1793 :
      Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
      Nos gouvernements violent nos droits en permanence, il faudra bien qu’un jour nous nous décidions à faire valoir nos droits en réclamant à ce que l’Armée et la Police soient de notre côté, tout comme les droits de l’Homme nous donne « ce droit »…
      Ma réponse va-t’elle être publiée ? Je l’espère, car je ne blasphème pas, je n’insulte personne et ce que j’écris est écrit noir sur blanc dans « les droits de l’homme et du citoyen de 1793″!

  28. Ne devons-nous pas tout simplement revoir notre façon de nous nourrir ? Moins de viande dans la semaine, en moindre quantité mais surtout de meilleure qualité. Alors, pour ma part, je suis d’accord de donner le juste prix dans le respect de l’éleveur, d’un abattage correct et surtout d’une vie correcte pour l’animal !
    Il y a des protéines ailleurs mais nous ne sommes pas exclusivement carnivores, ne l’oublions pas.

  29. Tout à fait d’accord : à quand une vraie campagne d’information au sujet de la viande et des animaux que nous mangeons. Comment vivent ces pauvres bêtes ? Comment sont-elles abattues ? Où est le respect de la vie ? Manger de la viande d’accord mais pas n’importe comment …
    Pas toujours facile de trouver de la bonne viande directement chez l’éleveur! Comment pouvons-nous faire pour être éthiques ??? Qui veut peut, je suis d’accord, mais comment ?? Dites-moi car je suis prête à vous soutenir !

    • bonjour! oui je réagis, je viens de me réveillez, j’ai 25ans et je constate que l’etre humain ne controle plus son ame et son espris, notre concience est en cage. J’ai donc décider d’agir, depuis toute petite les autres se moque de moi quand je commence a vouloir (refaire le monde) en faite il est déja fait, nous nous pouvons l’améliorer et moi je pense pouvoir aider les autres personnes à ouvrir leurs concience! pour qu’il puissent alors réagir, en faite les humains mangent de la viande tout les jours, ils oublient que la viande est un annimal, ils ne savent pas, ils ne voient pas dans quel condition tout cela se déroule… imprimons des images, avec des phrases qui font réagir et balançons les dans les grande surfaces, directement sur les produits, je crois que les gens n’ont pas ouvert leurs conciences !!! et que ça peut faire quelque chose, en tout cas moi j’ai commencé et je crois que oui c’est bien

    • Il existe désormais une très large gamme de produits végétariens en grande surface 🙂 Il faut essayer.

  30. la faute à ces eleveurs sans scrupule qui ne pense qu’au fric…mais esperons qu’ils aurons le retour du baton…

  31. évidemment que que la majorité des francais est contre l élevage intensif mais posez leur la question s ils sont prets à payer plus pour favoriser l élevage plus éthique la réponse risque d etre différente d autant plus que des alternatives existent(label rouge,pro duction bio etc ..)mais cela a un prix

    • Faux, je mange bio et je ne paie pas plus cher la viande, directe producteur… le boeuf 14,50euro le kg, toutes pièces confondues…!
      Ma fille achète sa viande à la boucherie et paie bien plus cher en définitif…

  32. C’est au consommateur de choisir pas aux groupes de pression qui fait dire ce que l’on doit penser.

  33. Ces élevages industriels sont cruels et dignes de l’âge des cavernes! Comment peut-on traiter les animaux de la sorte? La rentabilité à tout prix aveugle les hommes et leur fait faire les pires horreurs! Souhaitons leur une vie aussi sordide que celle de ces pauvres animaux!

  34. « Les Français opposés à l’élevage intensif ».
    Le problème c’est qu’on nous l’imposera quand même.

    • oui, quand on voit que ce sont des bureaucrates qui ont pour mission de donner ou non leur aval à ces projets de constructions nazis, et qu’ils n’ont même pas conscience des besoins physiologiques et biologiques d’une vache ou d’un cochon, on sait d’avance que c’est perdu pour ces pauvres créatures qui n’ont pas le pouvoir de s’exprimer. C’est bien à nous de les défendre en commençant par ne pas cautionner l’alimentation carnée, qui, de plus, affament les pays du tiers-monde en les privant des protéines végétales qui sont leur alimentation de base et que nous distribuons, sans état d’âme, à ce pauvre bétail qui vivra sans soleil, sans herbe verte et qui périra dans la plus grande des souffrances dans les abattoirs. Pour un plaisir de quelques minutes dans notre bouche, nous infligeons la souffrance à des créatures qui n’ont pas demandé à naître, mais que les éleveurs font quand même par pur profit, qui ne sont aimés que par les défenseurs d’animaux qui, eux, ont compris que l’animal a une pensée sans parole et que chaque vie est importante et pas seulement celle de l’humain, et ensuite nous plongeons le tiers-monde dans la famine. Oui, comme nous depuis maintenant 35 ans optez pour le respect du vivant en adoptant le végétarisme voire le véganisme. Nous sauverons bien plus de vies que la médication anti-tout!

    • bonjour! oui je réagis, je viens de me réveillez, j’ai 25ans et je constate que l’etre humain ne controle plus son ame et son espris, notre concience est en cage. J’ai donc décider d’agir, depuis toute petite les autres se moque de moi quand je commence a vouloir (refaire le monde) en faite il est déja fait, nous nous pouvons l’améliorer et moi je pense pouvoir aider les autres personnes à ouvrir leurs concience! pour qu’il puissent alors réagir, en faite les humains mangent de la viande tout les jours, ils oublient que la viande est un annimal, ils ne savent pas, ils ne voient pas dans quel condition tout cela se déroule… imprimons des images, avec des phrases qui font réagir et balançons les dans les grande surfaces, directement sur les produits, je crois que les gens n’ont pas ouvert leurs conciences !!! et que ça peut faire quelque chose, en tout cas moi j’ai commencé et je crois que oui c’est bien alors si vous me suivez partagez cette idée

    • D’accord avec le commentaire précédent. On ne vous impose rien, c’est vous qui choisissez d’acheter cette viande malgré tout.

  35. j’aiter former en eleveges je peut vous dire qu ‘on fait tout pour respecter les annimeaux parcontre y a un chose qui me revolte c’est les elevage enbateries sans litiere et ou les annimeaux sont les un sur les autres il leur faud de la litiere et un minimome d’espesse pour etre bien

    • « Les uns sur les autres », c’est bien ce qui est reproché dans ce genre d’élevage !Car en plus du mal être de l’animal, ça favorise les comportements agressifs, les maladies et les masses de déjections qui polluent les sols.

  36. bonjour très chers éminent responsable du centre d’Élevage je m’appelle HOUETO Agossou cosme née au Bénin le 09/07/1985 à porto-novo.je suis formée en élevage des volailles et j’aimerais avoir des apports de mon domaine

    • que voulez vous dire « avoir des apports de mon domaine ».
      J’ai 4 poules 1 coq ils sont heureux et en pleine air, j’ai des oeufs frais tous les jours, les poules n’ont rien avoir dans un élevage intensif ou tout simplement confiné dans un endroit manquant d’espace.Aujourd’hui il y a des techniciens qui passent dans les fermes et élevages pour les vacciner et inséminer !! Ce qui est dangereux c’est la masse de volailles concentré à un seul endroit qui engendre des maladies comme la grippe !on nous fait croire à des virus venant des oiseaux migrateurs et tout le monde y croit.Moi je donne un complément alimentaire « du chlorure de magnésium » j’en met un peu dans l’eau et j’en jette sur le sol et dans les graines pas de chance à ce qu’un virus se développe …mais ça on ne vous le dira pas !on veut nous imposer leur loi.. !. C’est comme la puce RFID avec ça on pourrait même tuer à distance…allez voir les dossier secret sur secretsplantessante.fr

  37. Ancien éleveur de porcs ,j’affirme que les porcs ne souffrent pas dans des locaux modernes et bien adaptés à leurs besoins.Dans la majorité des cas ,les éleveurs sont consciencieux .Pour en vivre il faut impérativement rèspècter le cahier des charges.Ce qui n’empêche pas du tout de s’attacher à ses animaux.Ces aménagements sont fait pour mieux produire ,offrir de bonnes conditions de travail aux éleveurs.S’il n’y avait pas ces aménagements rationnels le kilo de roti couterait beaucoup plus cher

    • … »mieux produire…bonnes conditions de travail de l’éleveur… »
      c’est bien le problème ! Quid de l’animal ? On en revient toujours au même: production à bas prix et de mauvaise qualité sanitaire pour toujours plus de rapport.
      Il a pourtant été démontré que faire de la qualité dans ce domaine était possible mais personne ne veut l’entendre pour acheter toujours moins cher. Désolée, je ne mange pas de ce pain là !
      Je ne consomme pas beaucoup de viande mais quand j’en mange, je me fournis chez le producteur dont les animaux sont dehors, même les cochons (eh oui, ça existe encore !). Et croyez moi si vous voulez, ce n’est pas du tout la même qualité que la viande de grande surface !
      Ma devise est « peu, mais bon, sinon rien ».
      Il faudrait vraiment que le monde se réveille pour faire changer tout ça avant que ça ne devienne un vrai problème de santé publique ( d’ailleurs, on est déjà dedans mais le monde des affaires et de la politique sont sourds!!!!!!!)

    • sans commentaire
      infos-animaux.jimdo.com/2011/07/30/cruaut%C3%A9-choquante-dans-un-m%C3%A9ga-abattoir-mais-les-responsables-ne-seront-pas-poursuivis/

  38. Je suis d’accord avec certains. Les consommateurs sont de plus en plus éloignés « de l’agriculture » et des modes d’exploitation bien qu’il y aie certains mouvements pour ce qui s’y intéresse. Ms qui n’a pas déjà acheter du jambon blanc « basique » du hard discount… Certes je déplores ces systèmes là, ms il faut pour oublier que cette alimentation est présente partout : restaurant, toute les marques… Seul le consommateur est sure en achetant du direct Direct! L’agriculture s’est industrialisé pour suivre ce mouvement de mondialisation, les agriculteurs ont suivi ce mouvement pour répondre à une demande aux risques de se voir disparaître faute de compétitivité, sûrement pour certain à leur grand désespoirs… A bon entendeurs!

    • Le consommateur ne connait pas les dessous de l’agriculture « moderne » s’il ne s’informe pas lui-même. Il se contente de ce qu’on veut lui vendre à coups d’opérations marketing !
      Les agriculteurs eux-mêmes ne sauraient plus produire autrement que ce qu’on leur a appris ces cinquante dernières années. On les a obligés à suivre le mouvement qui est en train de se retourner contre eux.
      Pour comprendre, il suffit de regarder ce film. C’est très explicite.

      http://youtu.be/JHTWUDyuwOA

      J’entends déjà certains dire  » ce sont des anarchistes, des bobos, des écolos-bobos, etc. » Ce n’est pas le cas. Ils ne font que dénoncer les dérives du système qui entraîne le monde à sa perte.
      A une certaine époque, on traitait de la sorte une personne qui s’appelait Pasteur. S’il n’y avait pas eu une oreille attentive pour l’écouter, où en serait-on aujourd’hui ?
      S’informer avec l’esprit libre en gardant sa raison. Ensuite seulement on peut donner son avis en toute connaissance de cause.

  39. Les gens sont toujours contre la souffrance animale mais continuent d’acheter dans la grande distribution parce que c’est moins cher… A quand une vraie campagne d’information au sujet de la consommation de viande?

    • il y aurait un lobby des eleveurs en France (style FNSEA) …rohh ! tout de suite l’esprit mal placé …

  40. La place des animaux est dans la Nature , pas en prison où ils souffrent le martyr toute leur vie , pour , in fine ,être égorgés vivants !!! Leur vie leur appartient ; on n’a pas à la leur voler !!! Les « humains  » sont aussi cruels avec les animaux que l’était Hitler avec les juifs ….

  41. Il faudra bien faire un choix entre soit consommer de la viande à tout prix avec des animaux élevés dans n’importe quelles conditions soit consommer moins et veiller à notre santé en s’alimentant avec des produits sains, provenant d’élevage nourri traditionnellement et dans de meilleures conditions pour les animaux. Ceux qui encouragent les élevages intensifs, tout comme l’agriculture intensive d’ailleurs, s’interrogent-ils, s’inquiètent-il sur l’appauvrissement de notre planète en eau potable ?

  42. c’est une honte de traiter ainsi des êtres vivants ! un peu d’humanité !

  43. Élevage intensif de 1000 têtes de bovins dans la Somme, on est en retard, l’Allemagne en est déjà à 3000 têtes de bovins par élevage, je suis contre bien sur, je préfère voir les animaux dans les champs où l’herbe est grasse sans aucun autre aliment comme les tourteaux de soja OGM en provenance du Brésil. Il faut donc du bio bien sur.
    On ne changera pas l’Europe avec sa PAC, malheureusement, les prochaines élections européennes ne changeront rien puisque nos partis politiques recasent les non élus, rebus des dernières élections, ce qui fait de l’assemblée Européenne la poubelle des partis politiques français, je ne sais pas pour les autres pays.

  44. L’avenir sera végéta*ien ou ne sera pas !
    Tous à vos AMAP, arrêtez d’acheter des fruits et légumes venant plus loin que l’europe, si vous achetez des oeufs les 0 ou les 1, les autres sont bourrés d’antibiotique (comme la majorité de la viande qu’on vous donne)
    Pour une alimentation saine, je limite la consommation de produits issus d’animaux, ou je reste dans l’ignorance et je fini malade.

  45. 90% des gens s’opposent à l’élevage en batterie et à la souffrance animale, mais 90% des gens veulent acheter leur viande à moins d’1 € par portion… cherchez l’erreur !

    • C’est la réflexion que je me faisait aussi !
      Pas forcement évident comme compromis !

    • Exactement, les gens sont idiots. « Non c’est pas bien de maltraiter les animaux… Viiiiiiite faut que j’achète de la viande car il y a une promotion à Carrefour! »

      Je ne suis pas végéta*ien, j’aime la viande, le goût et la texture. Mais voilà, maintenant j’en mange une fois par semaine, viande qui vient du boucher qui achète la carcasse dans la région à des éleveurs respectueux (certificats, médaille et compagnie). C’est sûr c’est plus cher. Mais au final sur la semaine, mon budget n’a pas changé. Je ne mange que des légumes et de fruits bios du marché. Fromage du marché, yaourt du marché, céréals à la biocop du coin. Je ne mange plus rien des grandes surfaces et je le vis mieux. J’ai aussi perdu du poids (moins de sel, moins de gras, moins de sucre dans les plats).

      Que du bonheur de faire attention à son alimentation 🙂

  46. A quand la possibilité d’acheter de la viande d’élevage respectueux, avec indication sur l’emballage que l’animal a vécu une vie « normale », comme on peut acheter des œufs de poules élevées en plein air.

    • En général, quand un label ou une marque commercialise de la viande de qualité provenant d’élevages extensifs, elle ne se prive pas de bien le mettre en avant 😉

      Mais un affichage généralisé du mode d’élevage et d’abattage devrait être mis en place.

    • Il faut savoir que « plein air » ne veut pas forcément dire dans de bonnes conditions.
      Et sinon, à défaut de trouver de la viande produite d’une manière plus éthiques, on peut aussi ne plus en manger, ou au moins pas tous les jours. Il existe désormais une large gamme de produits végétariens dans de nombreuses grandes surfaces.

  47. Au lieu de parler des droits de l’homme réservés qu’à une certaine partie des soit disants êtres humains!!!
    Instauront dès à présent les droits des animaux, mais pour tous les animaux!!! Qu’en pensez-vous les politiques vous qui permettez l’élevage des animaux en batterie pour l’abbattage!!!
    Quelle déchéance et vous osez encore vous regarder dans une glace et donner des leçons de société!!!
    Pour moi vous ne méritez pas votre salaire et même pas du bénévolat,mais POLE EMPLOI

  48. bonjour ou bonsoir, et si nous signons tous une énorme pétition ?

    JE VOUS ATTENDS

  49. Je suis heureuse de lire vos commentaires et de voir que d’autres personnes partagent mon avis. Personnellement je suis sur la voie du végétarisme mais je constate autour de moi que les gens ne sont pas assez informés ni conscients des conditions d’élevage et d’abattage des animaux. Par exemple mon compagnon ne comprenait pas que je lui interdise de manger du lapin de batterie. Quand il a vu le reportage sur les pauvres lapins en cage, il était écœuré et n’en a plus mangé. Ce n’est qu’un exemple mais qui est représentatif. Utilisons les médias, les réseaux sociaux pour informer, sensibiliser. J’espère que nous arriverons un jour à ne plus considérer les animaux comme des produits!

  50. Tous ces reportages racontant la souffrance animale me révoltent et m’attristent. Je signe des dizaines et des dizaines de pétitions, je sensibilise mon entourage mais j’ai l’impression que c’est une goutte d’eau dans une mer de douleur. Cependant victoire pour les vaches de la Somme! Et là je dis merci à tous ceux qui se sont battus! Continuons, continuons, il y a tellement à faire…

  51. Vous bougez-vous hors de ce forum ? Ecrivez-vous aux députés, sénateurs de votre région, au ministre de la consommation, de l’Agriculture ? C’est ce que j’ai fait, en plus de devenir végétarienne et de ne plus fréquenter les supermarchés pour tout ce qui est frais.
    Les adresses de nos chers représentants sont très faciles à trouver sur internet, ils ne vous répondent pas tous, mais croyez bien que votre message les mobilise : vous êtes leurs électeurs.
    J’ai adhéré à l’OABA (oeuvre d’assistance aux bêtes d’abattoir), je convainc mon entourage ; plusieurs se détournent de la viande, ou retournent chez un boucher sérieux. La France peut et doit proposer de la qualité (voir le secteur du luxe). Cher ? pas si on en mange moins.

  52. Parmi ceux qui critiquent, combien sont ils à accepter de payer leur viande 3 fois plus cher

    • Moi, si je suis sûre de la traçabilité : une fois par semaine + des oeufs bio, plus du poisson de qualité, ne revient certainement pas plus cher.

  53. devenons TOUS végétariens, c’est la seule solution pour rester en bonne santé

  54. Il est inadmissible de faire souffrir les animaux d’élevage de cette façon! Et après, l’on se taxe d’être des gens civilisés….Il serait grand temps que l.on aide les éleveurs à passer en bio car leur cahier des charges impose plus d’humanité; qui plus est, c’est une filière qui crée des emplois…Et entre nous, sommes nous obliges de consommer de la viande tous les jours? Pour ma part, il y a de nombreuses années que je suis passée à une fois par semaine…

  55. Il est bien temps de se réveiller. Si tous les français boycotent la viande et les produits laitiers, il n’y aurait certainement plus de ces élevage intensifs qui sont notre honte. Allez visiter un élevage de veaux ou de porcs et vous n’aurez certainement plus envie d’en manger. Sans oublier ces transports odieux, où ces pauvres bêtes sont trimbalées pendant plus de 8H00 sans boire, vous ne croyez pas que tout cela doit s’arrêter. Mais malheureusement il n’y a que le profit qui compte. Je suis également végétarienne depuis 20 ans, et je ne me suis jamais sentie aussi bien, aucune maladie, rien, avant j’avais toujours quelque chose, alors faite comme moi, ne mangez plus de viande et vous verrez, votre santé ne s’en portera que mieux.

  56. Bonjour
    bien sûr il faut mettre un terme à l’élevage intensif, mais attention de ne pas aller porter le haro sur les seuls éleveurs, qui ne sont bien souvent que des sous-salariés d’un groupe industriel soi disant coopératif. Ils sont propriétaires de leur bâtiment et de tous les porcs et de tout l’équipement, ce qui veut dire endettement lourd et mensualités très élevées, en fait c’est surtout la banque qui gagne de l’argent. Ils achètent l’aliment à un prix imposé et vendent les animaux à un prix imposé. Au bout du compte il ne reste pas grand chose, et aucune indemnité de chômage en cas de faillite. Le taux de suicides est l’un des plus élevés par catégorie sociale.
    Le tableau n’est pas meilleur en élevage extensif : j’ai un chiffre récent de la Chambre d’agriculture du Pays d’Auge, région herbagère par excellence avec ses vaches et ses pommiers en fleurs et son camembert : le revenu moyen d’un éleveur de bovins viande ne dépasse pas 9000 Euros par an , soit 750 euros par mois pour environ 60 heures de travail par semaine…Les éleveurs laitiers s’en tirent un peu mieux, mais il faut une technicité au top sinon on coule. Les bios qui ont survécu jusqu’ici sont d’une part hypercompétents et d’autre part ils savent travailler en groupe, échanger leur expérience, se former etc. ce que ne savent pas bien faire les conventionnels en intensif .
    Il faut recréer des circuits courts et des petites-moyennes unités de production agroalimentaire, mais ce n’est pas gagné avec les lobbys industriiels et celui des céréaliers, sans parler de la grande distribution…

    • et ce n’est pas l' »agroécologie intensive » du Ministre de l’agriculture Le Foll qui va résoudre la chose, avec comme axes principaux l’usage de soi-disant « bons pesticides » et la méthanisation des lisiers pour greenwasher les porcheries bretonnes (2 milliards d’euros investis)
      L’enjeu est énorme : il faudrait cesser de cultiver des céréales, pommes de terre betteraves etc. en grandes parcelles de monoculture si on voulait venir à une vraie agriculture durable faite de polyculture-élevage dans toutes les régions, et non cantonner les céréales en Beauce et l’élevage en Bretagne. Aucune exploitation agricole ne devrait dépasser les 120-150ha, or aujourd’hui un céréalier peut cultiver seul sans aucun salarié 200ha avec 3 mois de vacances par an et un revenu confortable.

  57. Un animal élevé dans la souffrance, traité comme une marchandise sur pattes, tué dans la souffrance et dans la terreur, comment voulez-vous que cette nourriture puisse faire du bien à votre corps et à votre âme? Si vous ne pensez pas à eux, pensez à votre santé et à votre conscience….

  58. Un anima

  59. Ca me fait « bien rire » de lire que soit disant, 90% de gens sont contre l’élevage intensif.
    Lorsque je vois les étales dans les supermarchés et le nombre d’acheteurs, je me dis surtout que l’humain ne pense qu’à lui (et je reste polie).

    S’ils étaient réellement contre l’élevage intensif et la souffrance des animaux, ils devraient arrêtés de manger de la viande (boycott) afin de faire changer les choses.
    Personnellement je suis végétarienne de mes 23 ans, car je ne pouvais plus dire que j’aimais les animaux et continuer à en manger et à porter leur peaux (vêtements, chaussures, sacs,…)

    • et bien désolé de vous dire vous êtes sacréement vous aussi hypocrites, car étant végétarienne vous buvez du lait?mangez du fromage?et savez -vous d’où vient ce lait?!l’industrie laitière est tout aussi atroce que l’industrie de la viande!une vache pour produire du lait doit être constamment en gestation, elle donne naissance à$ un veau qui au bout de 48 heures est arraché à$ sa mère et finira à$ l’abattoir!!!!!!!

      Moi je suis vegan je ne mange aucun produit d’origine animale, je suis en excellente santé et je peux affirmer que OUi j’aime vraiment les animaux,le végétarisme est un progrès mais n’est pas encore en accord total avec le respect des animaux!

  60. Après l’élevage en batterie et l’abattage Hallal.consommer de la viande

    d ‘un animal qui à eu une vie faite de souffrance et terminé son court

    passage sur terre en agonisant.Je souffre du manque de respect envers eux.

    Soyez sérieux lors de vos achats .Merci pour eux.

  61. lutter contre lélevage intensif dont les animaux sont vendus essentiellement dans les grandes surfaces, ce n’est pas difficile:il suffirait de faire ses achats dans les « bonnes boucheries,sur les marchés,partout ou les provenances des animaux l’indique.Mais pour cela ilfut se remuer un peu,ne pas prendre la solution de facilité : »toutes ces courses en un même lieu » de plus cela fait faire de la marche,cela amène de la convivialité,des rencontres,mais cela demande du temps he oui qu’il faudrait prendre sur!!!!la télé par exemple…après il faut « faire la cuisine » quelle corvée RÉVEILLEZ VOUS DÉFENDEZ VOUS…….ce n’est pas la planète qui craint elle s’en est tourjours sortie…ce qui craint c’est la race humaine mais ça ce n’est pas pour tout de suite alors les générations futures on s’en fou voyons!!!!!!!!!a bon entendeur salut

    • Vous avez raison, la planète se fout bien de nous, les bactéries et virus survivront toujours à nos folies. Plus on est petit plus on a de chances.
      Si nous voulons épargner la catastrophe à nos enfants il est grand temps de réagir, mais sur toute la filière agricole et agroalimentaire et non sur les seuls éleveurs.

  62. Bonjour,
    L’élevage intensif, l’agriculture intensive = le pourrissement de la France intensif !!!!!!

  63. La faune et la flore est en train d’en prendre un sacré coup. Pas sur que la planète puisse se remettre de toutes les horreurs que l’homme fait endurer aux animaux, à la planète et à lui-même.

    • Oh, vous savez, à son échelle temporelle, la planète se remet de tout… L’humanité passera.

    • Je suis entièrement d’accord avec vous, la planète ne s’en remettra pas et tout est fait pour que la Terre devienne une planète pourrie!
      Quant à l’espèce humaine et aux animaux, bientôt d’horribles mutants et ça a déjà commencé…!

    • Que la planète et la nature s’en remettent ou pas, c’est à voir mais en attendant, toujours est-il que des milliards d’animaux paient de leur souffrance, chaque jour, notre barbarie et notre cruauté gratuite, parce que les choses pourraient tout à fait être autrement.

  64. assez de souffrance, et assez de faire n’importe quoi!!

  65. Assez de cette folie à vouloir produire toujours plus de viande à bas prix ,au détriment de la qualité et en faisant subir mille maux aux animaux. STOP !

  66. En consommant de la viande d’animaux qu’on maltraite, nous devenons complices de crimes commis contre le monde animalier ! Il faut que cela cesse et que les responsables de telles abominations soient arrêtés et punis ! Le meilleur service que nous pourrions rendre au monde animalier, c’est d’en manger moins (150 gr par semaine suffisent) et devenons végétaliens. Cela va déjà faire diminuer le nombre d’animaux d’élevages … Réapprenons à manger ! Il y a va de notre humanité et de notre santé ! Arrêtons de manger de la merde !

  67. C’est assez inquiétant toutes ces infos.

    Où sont les politiques publiques chargées de prendre des mesures sanitaires à l’encontre de éleveurs maladroits?

    C’est sidérant tout cela!

  68. de pire en pire je vois que l’humain en veux de plus en plus alors continuons à entasser ces animaux sans prendre la peine de savoir si cela est normale d’en mettre de plus en plus dans une cage… si seulement ces personnes prennaient leurs places comment feraient t-ils rien qu’une heure… et ils disent aimer les bêtes c’est beau l’amour…
    Que fait le gouvernement rien déjà pour les humains dure dure alors les animaux quel honte.

  69. Bonjour,
    Je ne suis pas mécontente d’être devenue végétarienne, mais la raison est tout simplement que mon corps rejetait toute nourriture animale. A ce rythme là, nous allons finir par manger nos propres morts transformés en plaquettes ou en comprimés (ça me rappelle le film « Soleil Vert » qu était supposé être un film de science-fiction il y a une bonne trentaine d’années, mais qui finalement, ne faisait qu’anticiper les choses). Tout être vivant, quel qu’il soit, mérite de vivre dans la dignité et d’être respecté. De quel droit en arrivons-nous à des extrémités pareilles ? C’est effrayant !

    • Très bonnes remarques ! le film dont vous parlez m’avait choquée, et j’ai bien peur qu’un jour cette fiction devienne réalité. Il est grand temps de prendre soin de nos animaux et de la nature !

  70. Faut-il comprendre que le terme « civilisé » est synonyme de « le monde m’appartient, j’en fait ce que je veux, la vie animale n’a pas d’intérêt » ?
    Pauvre humanité si nous en arrivons la !

  71. Bonjour,
    Pouvez-vous me dire quelle est la position de la FNSEA sur ces « pratiques » d’élevage industriel?
    Merci

  72. Cela donne franchement envie de devenir végétarien. Quand le gouvernement va arrêter de nous prendrepour des pigeons

  73. 90% est contre l’élevage intensif, mais 90% ne sont pas prêts (financièrement ou psychologiquement) à payer le vrai prix de la viande. Ce n’est pas uniquement l’élevage qu’il faut remettre en question, mais aussi la façon de consommer la viande, puisque beaucoup en consomment 2 fois par jour. Revenir à 3 fois par semaine semble impossible à beaucoup. Et entre leur goût immodéré pour la viande et les conditions de vie des animaux, leur choix est vite fait.

    • Consommer de la viande 1 à 2 fois par semaine serait largement suffisament,surtout quand on a conscience de l’élevage,et du prix.Ce n’est pas d’aujourd’hui que l’élevage intensif existe,mais les français sont passifs,toujour avec une longueur de retard.On aime bien laisser faire,après tout,cela arrange beaucoup de monde.Peu en prenne conscience..!

  74. Bonjour.
    Ces pauvres animaux on déjà une courte existence de misère, alors je trouve vraiment horrible, ces affreux bonshommes qui les maltraitent et les torturent pendant ce laps de temps. En tout cas j’admire les personnes végétariennes, végétaliennes et encore plus les vegans. De partout on remplace les graisses végétales par des graisses animales. Faire les courses devient un vrai casse tête, avec toutes ces étiquettes à lire et les mensonges camouflés. Dans la rue si quelqu’un tabasse son chien, 70% des personnes présentent vont porter plaintes ou trouver ça scandaleux. Pourtant tout le monde sait ce qui se passe dans les abattoirs et les laboratoires, et trop de personnes ferment les yeux. Par facilité, par égoïsme, je ne sais pas Pour mes enfants je ne choisi que de la viande élevés en pleine air et abattu dans le «  » » »respect » » » » de l’animal. Par contre je sèche sur les poissons. Et ces madames qui se baladent avec un cadavre de fourrure sur le dos alors qu’elles chérissent leur petit chien tout aussi en fourrure. Pathétique.

  75. Si l’immense majorité des consommateurs se mettaient à boycotter systématiquement ce type de produits, il n’y aurait même pas à se poser la question, car toute la chaîne de production en serait impactée et le système changerait immédiatement… Tout cela n’est qu’une question d’argent; il s’agit de faire le maximum de profit au bénéfice des trusts agro-alimentaires qui se fichent pas mal de la santé des gens (voir toutes les marques sur les listes noires des associations de consommateurs). La seule question c’est pourquoi les gens acceptent-ils cette situation? L’argument économique ne tient pas la route: Il suffit de faire attention à son budget et la filière « bio » est de + e + accessible (cf n° de « 60 Millions » sur le sujet) d’autre part une meilleure alimentation contribue à la santé et donc fait faire des économies… Je laisse les lecteurs conclure par eux-mêmes sur l’état déplorable de la conscience collective sur ce sujet & sur bien d’autres hélas…

  76. pour les poules en pleine air,le veau sous la mére,les poissons dans la mer ,les vaches au pré…& une mort la +douce possible ….mais avec la recherche de la compétitivité à tout prix je n’y crois pas …car même moi-même n’ai pas le budget pour acheter plus cher …ces produits là !
    Déjà ;je n’ai plus la possibilité d’acheter souvent viande et poisson!Et je ne suis pas persuadée pouvoir être VEGETARIENNE à 100%…ALORS QUE FAIRE????

  77. Bali a tout dit , et comme dirait jean pierre cofffe… arretons de manger de la m… , et revenons au goûts d’antan en mangeant moins et mieux. mais avant d y arriver et de prendre conscience de tout cette mal bouffe ,, il y a du boulot!..

  78. c’est honteux de mettre c’est animaux entasser dans des cage et des engard ou il ne voit pas le jour ni respirer l’air dehors et nie cour-rire dans les champs et qu’il est une vie correct et ce que font les humain c’est très cruel il ne pense pas au animaux ,il pense qu’a eux et a ce remplir les poches sur le dos de c’est pauvre bête ,cet cruel et horrible dans les condissions qu’il sont traiter part les humains.

  79. Je suis totalement contre c’ est horrible comment peut on traiter ainsi les animaux de plus leur chair n’ est même pas bonne!!!!!

  80. Avec tout ce gaspillage et ses déchets laissés déjà part :
    les comsommateurs eux mêmes,
    ces grands distributeurs,
    clients trop chichiteux etc…

    DIMINUER LA CHAINE ALIMENTAIRE

  81. Go Vegan, et vous serez en total accord avec vos principes.

  82. Je suis contre

  83. Laboratoires avec expérimentations sur animaux, fermes « industrielles » animales, quel beau fleuron français !

  84. Je suis, moi-aussi, passée au végétarisme car je ne supportais plus la souffrance animale. En fait, j’aime trop les animaux pour les manger. J’ai 71 ans, je me porte très bien (sauf quand je consomme des produits laitiers… c’est bizarre!!! ) je ne vais jamais voir un médecin, je ne suis aucun traitement médicamenteux, bref, je suis en bonne santé, surtout : je me sens en paix avec mes convictions car je me les applique, à moi.
    Un vieux proverbe dit : « ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l’on te fasse…  »
    Nous n’avons absolument pas besoin de consommer de la viande en quantité pour bien nous porter, arrêtons de faire souffrir les animaux.

    N’oubliez pas ceci : le changement commence par nous-même car (autre proverbe) : « les petits ruisseaux font les grandes rivières »… C’est votre prise de conscience individuelle qui fera que les choses bougeront. Si vous continuez, chacun d’entre vous, à consommer de la viande (et tous les dérivés…) deux fois par jour, rien ne changera. Si vous « boycotez » la viande, là, il y aura un fort impact, pas avant cela.

  85. Ils me font rire ! 90 % contre , bein arrêtez d acheter cette viande alors si vous êtes contre !!

    Etre contre et consommez !! Ca ne sert pas à grand chose

  86. Beaucoup d’indignés, mais pas beaucoup de gens décidés à manger moins de viande et surtout de bonne qualité, locale et fermière, d’une traçabilité irréprochable! La crise?…je crois qu’elle a bon dos!!!! Quand je vois le contenu des caddies au supermarché, ça ça me fait froid dans le dos! La moitié du caddie est du superflu…dvd, jouets, barres chocolatées, plats tout-prêts et j’en passe…et la base de l’alimentation est elle,du premier prix!!!! Cherchez l’erreur!!! Quand est-ce que les gens prendront conscience que l’acte d’achat est aussi un acte citoyen! Acheter du porc à 2,50€ est une aberration! Non seulement à ce prix là ça ne peut être que du porc industriel avec la souffrance animale qu’il y a derrière, un engraissement pas du tout naturel,nous cautionnons donc de tels actes en l’ayant acheté, mais en plus, nous favorisons le déclin de l’agriculture en France qui à force de pratiques aussi contre-nature aura bien du mal à se redresser! Pour finir, acheter du porc industriel, mais aussi oeufs de batterie, poulets et dindes qui ne voient jamais le jour etc…c’est ce voir raccourcir sérieusement son espérance de vie, avec notre propre souffrance derrière malheureusement quand il s’agit de maladies aussi importantes que le cancer pour la plupart directement liées à notre maniére de s’alimenter! Ayant peu de moyens, je me suis définitivement tournée vers une alimentation bonne pour ma santé et mon porte-monnaie!!! Céréales et légumineuses, un bon coktail protéinique pouvant remplacer la viande beaucoup de légumes et de fruits achetés à peine tachés à 1€ chez mon légumier du marché, je me suis libérée du temps pour cuisiner (ça se trouve, même si on travaille, on passe un peu moins de temps devant son ordi, et la cuisine c’est plus convivial, comme on a pas l’esprit occupé en épluchant ses légumes on peut discuter avec mari et enfants!) et quelquefois pour des occasions plus festives, nous achetons un bon poulet fermier directement chez un producteur bio de la région dont nous connaissons le mode d’élevage! Le bon sens peut être aussi simple que ça, et toute la filière du producteur au consommateur ne s’en portera que mieux!!!!

  87. C’est horrible et indigne d’un être vivant, d’autant plus qu’on prend leurs vie pour se nourrir. La moindre des choses serait qu’ils aient des conditions de vie correct!!!

  88. Écœurée par le monde dit humain qui pratique de telles façons d’élever des animaux pour le profit c’est indigne, cruel et inacceptable!

  89. Dégoutée que personne se soucie de la condition animale!!!!!!! Cela étonne les gens quand on parle de respecter les animaux et de ne pas vouloir manger certaines viandes ou peu!!!
    Faut manger tout le temps!!! Et copieusement!!!!!!!!! Au risque qu’il y ait du gâchis! Mais tant pis, bien entendu, ce qui est le plus important pour beaucoup, c’est de faire de grands repas pour faire comme tout le monde!!

  90. Le pouvoir du consommateur est énorme et si en dehors du prix (important bien entendu pour les personnes au budget hyper serré) on s’intéressait de près à la condition de l’animal qui nous nourrit on achèterait différemment, on mangerait différemment et les surproducteurs verraient leur bénéf fondre comme neige au soleil et devrait s’adapter où disparaître.
    Ce n’est pas une utopie, juste de l’info et une éducation pas forcément anti-consommation mais des achats raisonnés par une connaissance de l’environnement et un intérêt pour la souffrance quelle qu’elle soit : humaine, animale ça ne se compare pas, ça se cumule.

  91. C’est drôle, j’ai mis un commentaire tentant de faire remarquer que l’élevage de poulet en batterie n’existe plus pour éviter la diffusion de fausses informations, et il a été effacé par magie…Bravo la transparence.

    • Je retire ce que je viens d’écrire. Il devait être en attente de réponse. Mes excuses.

    • Alan

      Oui, oui, il y a parfois un délai, tout dépend qui s’en occupe et quelle charge de travail il y a :). L’information a d’ailleurs été corrigée, mais le commentaire est visible.
      Bonne journée à vous !

  92. je suis absolument contre l’elevage intensif . La moindre des choses est de respecter les animaux qui nous nourrissent en leur donnant une vie digne en rapport avec leurs besoins vitaux : nourriture espace amour soins adaptes.il faudrait refuser de manger de la viande issue de ces elevages

    • Le respect c’est de ne pas élever des animaux sensibles pour les tuer !
      Le végétarisme est à la portée de tous.

  93. Petite précision par rapport à l’article.
    L’information « 82% des poulets sont élevés en batterie » est entièrement fausse. En France, on n’élève plus du tout de poulet dans des cages individuelles. Ils sont mis sur litières dans des conditions plus ou moins discutables mais JAMAIS en cages. Il faut arrêter de diffuser des informations fausses. On comprend mieux après pourquoi les consommateurs se sentent perdus lorsqu’il s’agit de connaître la véritable origine de leur alimentation. Je suis des élevages avicoles, jamais je n’ai vu de cages dans des bâtiments d’élevage destinés aux poulets aussi standards soient-ils.

    • Alan

      Effectivement, au temps pour moi, je rectifie, il y a eu confusion.
      Par contre, désolée mais je ne peux être d’accord avec « Il faut arrêter de diffuser des informations fausses. On comprend mieux après pourquoi les consommateurs se sentent perdus lorsqu’il s’agit de connaître la véritable origine de leur alimentation. »
      Je crois au contraire qu’il y a des raisons de s’inquiéter et qu’on est très loin de tout cerner. Et entre une cage et un bâtiment fermé avec des poulets entassés…
      Merci néanmoins pour votre intervention, bien cordialement.

    • Bien qu’il y ait un mieux, je ne vivrai pas sur litière et dans leur conditons quand meême et vous ? pour ma part, je suis vegetarienne depuis plus de 15 ans car je ne digère plus du tout les « produits de consommation courante » ni les colorants et autre d’ailleurs ! quand manger vous rend malade et puis je choisis le respect. Le film, Nos enfants nous accuserons, n’est pas une vue de l’esprit mais une realité qu’il nous faut integrer, MAINTENANT, merci à tous

  94. c’est inadmissible que l’on ne considère plus les animaux qu’en termes de plus de bénéfices on vit dans une drôle de societé qu’allons nous laisser à la génération future?

    • Je suis d’accord avec vous mais si aujourd’hui le gouvernement veut autoriser la recherche sur l’embryon humain pour l’argent, je le trouve encore plus atroce! .vous-trouvez-ca-normal.com/je-m-informe cordialement

    • Mais on considère aussi les hommes en terme de bénéfice et de rentabilité, alors les animaux….

  95. Bonjour

    moi aussi je suis TOTOTALEMENT CONTRE l’élevage intensif et pour toutes les catégories d’animaux. Et je suis prete à payer plus ou a ne plus manger de viande uniquement pour le respect de l’animal. Si vous étiez cochon, vache, chèvre, poulet, canard, oie aimeriez vous que l’on vous fasse subir de tels sévices quotidiens. Respectez les autres quelqu’ils soient si vous voulez que l’on vous respecte aussi. Et puis il ne faut pas oublier que l’homme est le pire et le plus cruel animal qui puisse exister sur cette terre, donc plus rien ne nous étonne ! Jamais un animal ne ferait autant de mal à un homme, faut le savoir ça.

    • Je suis d’accord avec vous, moi aussi je paye plus cher mes oeufs plein air n°1 ou bio n°0 (par exemple). malheureusement, en France, 80% des oeufs vendus sont des oeufs estampillés n°3 (batterie). Cela prouve bien que le français reste radins pour certaines choses, et préfère utiliser son argent dans des achats que je considère comme futiles: nouvel i phone, tabac, alcool, sorties au restaurant… Chacun a ses propres priorités.

  96. oui, élevage intensif, ce n’est pas bien, c’est sûr. Cependant de nos jours on se soucie plus pour les animaux que pour l’homme.
    Aujourd’hui interdite en France,la recherche sur l’embryon sera autorisée demain !La loi « garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie » (article 16 du code
    civil). Aujourd’hui, ce principe fondamental est menacé : le gouvernement veut passer de l’interdiction à l’autorisation de la recherche sur l’embryon humain.
    Après le vote du Sénat, une proposition de loi
    va être examinée par l’Assemblé nationale !
    1.Vote au Sénat :
    Le 4 décembre, le Sénat a voté une proposition de loi du groupe radical de gauche. L’objectif : libéraliser la recherche sur l’embryon humain.
    2.Prochaine étape :
    l’Assemblée Nationale :
    Le texte sera examiné par l’Assemblée Nationale très probablement
    Le 28 mars

    cela ne vous touche pas?

    • Je ne vois pas en quoi « on se soucie plus des animaux que des hommes » ??? De plus la dignité des hommes passe par notre attitude vis à vis des animaux, la compassion ne peut-être à géométrie variable !

  97. Qu’elle honte, il faut que cela cesse.

  98. L’élevage intensif c’est honteux, odieux, ignoble pour les animaux traités ainsi et pour les hommes qui le pratiquent!L’élevage intensif est inadmissible dans un pays évolué!

  99. Alors il faut réduire vite notre consommation de viande! Il n’y a pas de miracle.

    • Oui c’est triste,le business agro alimentaire, l’incompétence grandissante des agriculteurs qui ne plus produire le moindre végétal ou le moindre animal de façon naturelle. Quoi que vous ayez dans votre assiette, c’est un bouillon de culture qui ne respecte plus ni l’homme ni l’animal. Devenez végétarien, la production d’animaux en batterie se vendra à l’exportation, ce sera la seule différence. Pour arrêter ce massacre, il faudra assumer sur une grande echelle, en changeant les lois du pays et celles de l’Europe. Bon courage…

  100. Un grand merci, Delphine, d’évoquer ce projet de « ferme-usine » en Picardie (J’ai oui-dire qu’il en existait un autre, dans le centre ou sud, voir si je retrouve la source…) projet trop méconnu même « localement » ! Ce n’est pourtant pas faute d’avoir manifesté à plusieurs reprises !
    Si j’ai bien suivi, le projet est en stand-by, le nouveau député semble bien embarrassé avec cette « patate chaude » !
    Autre conséquence trop peu évoquée : le désastre écologique sur la Baie de Somme !

  101. les élevages de poulets ou de porcs n’ arrivent pas à vivre.Je suis fils de paysan,je sais ce que je dis:êtes-vous prêt à payer le double voire le triple pour ne plus avoir d’élevages intensifs ??

    • OUI ! Mais j’en achèterai 2 fois ou 3 fois moins !
      C’est évidemment le mode de vie et l’industrialisation qui ont changé nos « habitudes ». Mais les « intermédiaires » ont un coût !
      Les producteurs sont surs d’écouler leurs stocks et, par facilité (je ne critique pas, je constate…) les consommateurs vont majoritairement dans les supermarchés…avec les « pertes » (insensées !) qui se répercutent sur les prix de vente ! Le système est rodé, il semble presque « naturel » et il sera très difficile de revenir à un système « artisanal » !
      Vive les marchés et les achats directement aux producteurs !
      Des exemples ? Localement, je trouve des pommes de terre à 6€ le sac de 25 kg et des endives à 90 ctms le kg… hélas la plupart des fermes ont disparu, remplacées par les cultures pour nourrir le bétail industriel ! C’est triste…

    • Tout à fait d’accord! avec vous, le soucis est que d’un coté les Français en ont ras le bol de manger n’importe quoi et que de l’autre coté ils n’ont pas les moyens financiers de s’acheter des produits fermiers de qualité. Ex tres parlant: j’avais un élevage de volailles uniquement fermières donc élevés à l’ancienne exclusivement au grain et à l’herbe et bien moi mon poulet pour le finir en 6 mois je le vendais 14€ en moyenne pendant que les supermarchés vous vendent 10€ un produit qui n’en a que l’appellation qui est fini en 4 mois car élevé au soja et qui de plus n’a jamais vu un herbage de sa vie!Sans compter les injections d’antibiotiques pour tout et rien!Inadmissible …Amicalement ESTELLE

    • Oui, je le fais déjà par le biais d’une AMAP. L’éleveur s’en sort très bien, il vend TOUTE sa production de volailles et d’oeufs. IL fait « un tabac » en fin d’année avec les volailles « festives ».
      C’est la même chose avec l’AMAP fruits & légumes : le maraîcher a embauché un ouvrier et il n’a plus jamais d’invendus. Il connaît toutes les personnes qu’il « nourrit », cela crée des liens, forts parfois, et ça n’a rien à voir avec la grande distribution.
      De plus, les adhérents d’une AMAP vont aider à la ferme pour installer des tunnels, repiquer, désherber, cueillir…
      Il y a des solutions alternatives qui fonctionnent, donc au lieu de vous plaindre à longueur de temps alors que vous touchez des subventions, allez voir ce qui se passe du côté du bio : des personnes fières de ce qu’elles font (même si c’est dur, très dur et il ne faut pas le cacher) et qui vivent décemment de leur travail.
      IL n’y a pas assez de bio en France pour satisfaire la demande, ça pourrait vous donner des idées.

  102. MANGEZ MOINS DE VIANDES ET IL N’Y AURA PLUS BESOIN D « ELEVAGES INTENSIFS.LES ANIMAUX SOUFFRENT A CAUSE DE NOUS

    • On est d’accord, c’est évident ! mais combien de gens sont prêts à s’auto-appliquer ces préceptes ? …Soyons réalistes : il y a quand même beaucoup d’hypocrites !
      « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! »… et dans ce registre les politiques ont la palme d’or !

  103. d’accord, mais il faudrait aussi parler de l’abatage des animaux selon des normes qui sont aussi une atteinte à leur intégrité qui font souffrir et ne donne pas des sécurités d’hygiène vomissements…..

    • on en parle déjà sans arrêt, en appelant ça à tort « abattage rituel » ou « halal », alors qu’il s’agit d’abattage industriel… Et oui, les méthodes d’abattage sont scandaleuses, mais c’est bien aussi de temps en temps de rappeler qu’avant d’être abattus, les animaux sont d’abord atrocement mutilés sans anesthésie (coupe des queues, du bec, des oreilles, des testicles, arrachage des dents, tout ça pour éviter que les animaux rendus fous par la surpopulation ne se mangent entre eux !) puis on les fait vivre dans des conditions atroces (aucune possibilité pour les truies de bouger ou de se retourner 8 mois par an, les volailles ne peuvent même pas déployer leurs ailes, etc.).
      Sans parler de la manière dont on nourrit ces animaux, et des conséquences de nos importations de soja et huile de palme pour nourrir les animaux d’élevages ! Il faut jusqu’à 17 kg de céréales pour faire 1 kg de viande : ça aussi c’est un problème !

  104. Ce n’est pas parce qu’ils sont destinés à nourrir les humains qu’ils faut les maltraités et leur faire vivre l’enfer!!!
    Ils ont le droit de vivre leur courte vie DIGNEMENT dans CONFORT pas dans ces CAGES, c’est honteux !!!
    Mettons-yles HUMAINS, cette sale race qui ne respecte RIEN SUR CETTE TERRE ! Que vont-ils laisser à leur enfants et petits enfants, la DESOLATION !!! STOP!!! REAGISSONS VITE RESPECTONS la planète, la nature et nous même…

  105. Je suis d’accord avec une grande partie de ces commentaires également, mais il y a quelques points sur lesquels j’aimerais réagir :
    – Où l’article cite-t-il le nom de l’organisme de sondage ? (sinon je ne peux pas le citer à mes scientifiques d’amis et il n’y a plus de crédibilité).
    – Non, les vaches ne hurlent pas quand on leur enlève leur veau dans l’heure qui suit sa naissance, elles souffrent en silence (elles n’ont pas encore eu le temps de s’y attacher on m’a dit). Par contre, lorsqu’on le leur prend quelques jours plus tard (leur lait n’est pas consomable pour les humains les premiers jours d’ailleurs), là oui elles le cherchent longtemps. Mais elles ne crient pas (aucune sur la centaine que j’ai vue).
    -L’élevage est nécessaire pour l’agriculture (mais pas l’intensif). Nous avons besoin des herbivores pour donner vie aux zones où il ne pousse rien d’autre que de l’herbe. Je pense à toutes nos prairies humides et herbages de montagnes. Sans l’élevage pour les entretenir, la biodiversité qui y vit serait très différente. C’est mieux d’avoir des omnivores (poule, cochon …) pour consommer les restes de nourriture et épluchures (voyez les gâchis de bonne nourriture de nos usines agroalimentaires). Et c’est ça vivre avec les animaux pour moi, cela n’empêche pas le respect, ce sont des animaux domestiques comme les autres.
    -Donc le végétarisme n’est pas une obligation. Par contre, une réduction drastique de la consommation moyenne de viande, oui. Reste ce problèmme d’éducation où les gens croient que c’est nécessaire de manger de la viande et de des produits laitiers pour survire.
    -Le végétaLisme, quant à lui pose le problème de la vitamine B12. D’où viennent les compléments alimentaires ? Je ne sais pas si les algues offrent une solution ou pas… Mais quand une poule pond, il n’y a pas meurtre à manger l’oeuf (SI il n’y a pas eu de coq à proximité bien entendu).

    Pour le reste, je suis parfaitement d’accord avec tous vos commentaires.
    Je suis moi aussi végétarienne (depuis maintenant 13 ans et aucun problème de santé pour les sceptiques) parce que également révoltée par cette industrie de la mort.
    Au moins je remercie la législation d’obliger l’assomement avant l’égorgement (sauf pour les abattages rituels, parce que nous sommes dans une société civilisée capable de donner la mort sans douleur physique, mais que quand même c’est mieux pour nos convictions quand ça hurle, pardon je m’arrête là).

    Bon appétit !

    • Je suis d’accord avec vous !
      Nous n’avons pas besoin de manger tant de viande !
      POUR LE LAIT, il n’est pas bon, C’EST VRAI, MAIS LES GENS NE LE SAVENT PAS !

    • Tout d’abord, je voulais vous remercier la végétarienne d’avoir dit qu’il « n’y a pas meurtre à manger un œuf » (tout dépend de la provenance évidemment). Je m’étais fait incendier (sur un réseau) pour avoir osé faire cette réflexion… L’extrémisme nuit en tout !
      J’avoue, non sans honte, ne pas avoir franchi le pas (je ne vis pas seule…) mais les menus sont en cours d’évolution !
      Et enfin, non négligeable, on ne jette RIEN !
      Pour le reste OK avec vous… sauf pour les vaches. Même si elles ne hurlent pas, j’ai vu une vidéo montrant un vache qui meugle et court après le véhicule dans lequel on vient de charger son veau… Triste à pleurer…

    • Alan

      Bonjour,
      vous pourrez dire à vos scientifiques d’amis que le sondage a été mené par OpinionWay :).
      Bien cordialement.
      Delphine

    • Pour vos prairies de montagne pourquoi devraient-elle exister? La montagne n’était pas un désert avant qu’on y fasse paitre nos moutons. J’aurais même tendance à dire qu’il y avait bien plus de biodiversité avant qu’on la façonne (prédateurs où êtes-vous?).
      Quand au végétalisme et la vitamine B12, vous oubliez un point important, à savoir que les animaux d’élevage sont supplémentés en B12, sans cela, même les zoophages seraient obligés de se supplémenter.

  106. Assez de viande il faut limiter au maximum l’importation de soga transgenique pour ces élevages usine qui nous empoisonnent.

  107. ASSEZ DE VIANDE ET D’ANIMAUX NOURRITS AU SOGA TRANSGENIQUE des USA

    • Avec le TAFTA, ceux qui ne mangent pas bio, vont y avoir droit !!

  108. végétarien… certes mais nous sommes des animaux omnivores pas complètement équipés physiologiquement pour tout tirer des végétaux! A côté de ça, nul besoin de se gaver de viande tous les jours, plutôt choisir de la viande de bonne qualité 1 fois par semaine ou par quinzaine, à condition d’y mettre le prix!

    • VOILA DES PAROLES SENSEES !

    • Nous sommes des singes anthropoïdes, donc frugivores. Révisez vos cours de biologie.

    • je suis biologiste pas besoin de réviser…et je n’ai pas le tube digestif d’un lapin ou d’une vache! de plus les singes anthropomorphes ne sont pas tous végétaliens à vous de réviser, même les chimpanzés restent des omnivores consommant occasionnellement des la viande!!!!

  109. Trouver respectable ou pas de manger des animaux, c’est un large débat. Au fait, les légumes sont-ils contents d’être mangés ? Ce qu’il y a de sûr, c’est qu’on doit tous mourir un jour mais que personne n’a envie d’être torturé toute sa vie (ni même 30 secondes) . Alors au nom de quoi nous permettons-nous impunément de torturer les animaux, dont de nombreux mammifères dont la souffrance est identique à la nôtre ? C’est ça notre supériorité d’être humain ? Je n’arrive pas à comprendre qu’aucun comité d’éthique ne se penche sur la question. Je ne suis pas pour les mères porteuses mais les conséquences me paraissent moins dévastatrices que cette maltraitance de masse.

  110. bonjour
    Il faudrait d’abord dire au grand public qu’il n’est pas nécessaire de manger 90kg de viande et autant de produits laitiers par an. On se porterait très bien et même beaucoup mieux avec le quart de ces quantités, la Sécu ferait des économies et ça arrangerait tout le monde – sauf bien sûr les firmes médicamenteuses, l’agro-alimentaire et la grande distribution. Produire 1/4 de ce que l’on fait aujourd’hui permettrait de généraliser un élevage non intensif, voire bio, ce serait plus cher mais pas tant que ça : 1.2 à 1.5 fois plus. Je viens d’acheter sur le marché en circuit court 300g de très bonne bavette d’aloyau sous vide à 18€/kg. Les maraîchers en profiteraient aussi pour vendre plus de légumes, mais c’est encore un dossier à ouvrir pour les pesticides. Ne seraient pas contents non plus les céréaliers dont plus de la moitié de la production (subventionnée) va aux firmes d’aliment d’élevage, et leurs fournisseurs de tracteurs engrais et pesticides. On nous brandit la menace des pertes d’emploi, mais il s’en créerait en élevage sur des fermes plus petites et dans des ateliers de transformation à taille humaine. Aujourd’hui, un élevage laitier héberge couramment 100 vaches qui ne pâturent plus mais restent en stabulation, un parquet de poulets fait 2000m² à 20poulets/m², un abattoir « traite » environ 60 à 80 gros bovins ou 450 porcs à l’heure…Je recommande la lecture du livre de Jocelyne Porcher « Vivre avec les animaux, une utopie pour le XXIème siècle » qui parle de l’élevage, du vrai, -qu’elle oppose aux « productions animales » – et du problème de la mort des animaux. Bon appétit

    • je redonne le lien cité plus haut : autoamates intelligents

    • Vous avez tout dit dans votre commentaire : tout ce que vous proposez (et que j’approuve) est défavorable à l’agro-alimentaire, la grande distribution, les gros céréaliers, les éleveurs, les industriels fabricants de matériel agricole…
      Il y a là suffisamment de lobbies pour bloquer tout changement institutionnel. Il incombe donc aux citoyens d’être acteurs de ce changement et ils en ont la possibilité.

  111. La majorité est opposée à la souffrance animale, mais une fois cela dit, que fait-elle ?? RIEN ou presque !
    En ce qui concerne les élevages intensifs, c ‘est une fausse question, car TOUT le monde veut avoir le DROIT de manger des animaux.. Or si quelqu’un peut m’ expliquer comment il compte trouver la solution de nourrir 7 milliards d’humains , avec des élevages dits « heureux » ( comme si la mort programmée d’un animal , pouvait être heureuse ) , je suis preneuse !! Ce n ‘est qu’hypocrisie, car pour des élevages heureux, il faudrait que beaucoup ne puissent plus manger d’ animaux..Qui seraient ces exclus de la viande ? Il n’y a qu’une seule solution, et c ‘est la seule à la fois possible pour arrêter cette industrie de la vie et de la mort et morale : devenir végé, et rapidement !! Le reste n’ est que blablas inutiles.. Nous pouvons nous passer de viande sans problèmes, au contraire, avec moins de problèmes de santé.. Il serait temps de s’interroger sur qui sont ces animaux torturés à chaque seconde de leur courte vie, et physiquement et moralement ( quand on enlève un veau à peine né à sa mère, celle ci hurle pendant des semaines, en cherchant son petit.. et ceci n’ est qu’un exemple parmi d’ autres )..Le faire, ce serait aussi s’interroger sur nous, et cela semble être urgent, si nous voulons redonner un peu de dignité à notre espèce, qui en a sacrément besoin.

  112. @ Fissomad : je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous, même si sur le fond, les français sont bien contradictoires, ou plutôt flemmards ! Ce ne sont pas seulement les végétariens et les végétaliens qui doivent être recensés dans votre calcul, mais aussi et surtout les gens qui consomment de la viande de façon raisonnée (1, 2, 3 fois par semaine par exemple). Et là, le chiffre augmente de beaucoup. De plus, je pense qu’être végétalien est une erreur, mais ce n’est que mon avis, car tous les aliments ne fournissent pas des nutriments dans les mêmes proportions et se priver d’oeufs et de lait est une idée formidable pour se créer des carences. Et je ne serait jamais végétarienne car malgré mon respect de la condition animale, et c’est en réponse à l’intervention de Théophil, j’aime le goût de la viande et la richesse de notre cuisine française. On peut allier gastronomie et respect de l’animal, je pense d’ailleurs que plus on s’attarde sur ces sujets, plus on essaye de trouver des moyens plus respectueux de consommer et plus on découvre de nouvelles façons de cuisiner. Ce n’est pas incompatible et tout est une question de mesure !

    • @elsa: être végétalien est une erreur?

      mais avant de dire n’importe quoi informe toi!au contraire c’est le seul type de nourriture adapté à lhuma<in, il faut que tu saches que nous possédons un intestn grêle 4 fois plus long que celui d'un carnivore (un vrai) et donc la viande pourrit et se libère alors bactéries pathogènes, cancers etc

      pour répondre à la conso de viande actuel il faudrait 2 fois notre planète!!!!la viande est l'un des plus grand désastres écologiques, il faut pr produire 1kg de boeug 16 000litres d'eau, il y a un milliard de personnes qui meurent de faim alors que notre agriculture pourrait nourrir 14 milliards d'habitants!il faut arrêter la viande popur notre santé, la planète et les animaux

      si vous n'êtes pas convaincus lisez ca:

      pat21150.skyrock.com/2938309221-NON-NOUS-NE-SOMMES-PAS-CARNIVORES-La-verite-sur-les-besoins.html

      youtube.com/watch?v=qsQhQTyOKMI

    • Puisque vous me citez, je me permets de répondre. La notion de « respect de la condition animale » est LA notion contradictoire. Mais encore une fois, nos traditions nous poussent à en détourner notre regard.

      On pourra choyer la bête, lui mettre du Mozart, la nourrir avec l’herbe la plus verte, etc. Elle finira sans aucune chance de s’en tirer, d’une manière peu ragoutante.

      A mes yeux, deux questions se posent, et les deux nous renvoient à nos contradictions :

      – 1 éthique = faut-il tuer ? la 1ère chose qui m’a poussé voici peu de temps vers le végétarisme, c’est que je ne supportais plus avoir un carré sanguinolent dans mon assiette qui devait s’appeler Marguerite quelques jours plus tôt. Et que la personne qui l’a fait passer de « Marguerite » à « charal » est certainement un type sans pitié qui ne se pose pas ce genre de questions. Et malgré tout le soin qu’aura pu lui apporter son éleveur, le type sans pitié ne devait pas trop faire la distinction entre « Marguerite » et « N°453, box 58 » qui a fini pareil qu’elle ! Voila des années que je me dis, « mon gars, si tu veux manger de la viande flingue là toi-même, et tu ne seras plus en contradiction », sauf que voila, je n’en suis pas capable (d’autres le sont, par ex : lepoint.fr/societe/zuckerberg-l-hygiene-du-carnivore-18-06-2011-1343360_23.php). Mais même ces chasseurs écolos ne répondent pas à la question : des êtres doués d’un système de pensée complexe peuvent-ils (avec leur grande intelligence et leurs outils) s’en prendre avec une grande facilité à leurs voisins de pallier ?

      – 2 socio-économique : 7 milliards d’êtres humains. 80% d’élevage intensif dans le pays de la gastronomie (et combien ailleurs ?) Comment allons-nous faire quand le tiers-monde revendiquera son entrecôte ? Quand 7 milliards d’être humains auront les moyens de se payer le hamburger 5 étages, je doute qu’on trouve encore beaucoup de « Marguerite » en train de brouter peinarde dans leur carré vert !

  113. Édifiant !

    On remarque que les questions de l’élevage et de l’abattage soulèvent souvent des contradictions. Parler de ces sujets en famille ou entre amis provoque souvent des débats passionnés.

    On a envie de continuer à manger de la viande sans trop chercher à imaginer l’animal. On souhaite qu’il ait été bien élevé, en plein air… mais on souhaite rarement qu’il ait été « bien abattu » (bah oui, c’est impossible).

    Il est vrai que s’en passer dans un pays où le « repas gastronomique » est inscrit à l’UNESCO n’est pas d’une immédiate simplicité. On peut imaginer devant certaines cartes de restaurants qui présentent comme un défis la giga tranche de steak de 1kg ou le burger 5 étages, le chemin qu’il reste à parcourir pour enfin sortir de cette contradiction.

    PS
    Comble ironique de la contradiction à mes yeux : ces déclinaisons d’enseignes de charcutiers qui ne choquent pas grand monde et qui présentent des porcs attablés, serviette autour du cou, fourchette et couteau à la main, un bout de jambon dans l’assiette, se préparant avec appétit à déguster l’un de leurs congénères…

  114. Alors en France on a :
    – 90% des français opposés à l’élevage intensif,
    – Plus de 80% des animaux consommés en France qui proviennent des élevages intensifs
    – Seulement 2% de végétariens…

    Alors soit les français ne sont pas cohérents, ou soit dans le fond ils s’en fichent pas mal de la provenance de leur viande. Soit ils se sentent obligés de manger de la viande (traditions, mythes alimentaires), et du coup attendent que les changement viennent d’ailleurs que d’eux-même…

    Si vous voulez que les choses changent, changez d’abord vous-même! Devenir végétarien, puis végétalien, fait de vous un acteur de la solution, et non un facteur du problème.

    • C est exactement ce que je me suis dis en lisant l’article! ce n est pas cohérent du tout..

    • D’accord aussi avec ce commentaire…
      on peut dire par ailleurs, que les sondages (en général) ne sont pas d’une grande fiabilité, vu que les Français répondent n’importe quoi quand ils sont sondés !

    • « Si vous voulez que les choses changent, changez d’ abord vous même… »
      Ma petite famille a adoptée, avec beaucoup de difficultées, car il faut changer quelque peu son comportement et ses mauvaises petites habitudes alimentaires, la méthode dite du circuit-court.
      Je comprends trés bien qu’autours de nous, les achats alimentaires se font encore au moyen de grosses centrales achats.
      Mais je dit une chose, goutez la différence.
      C’ est cette differnce de qualitée des produits, qui finissent à la fin de l’ histoire, au fond de nos estomacs, qui devrait en principe vous permettre de choisir comment voulez vous « etre » nourrit… 🙂
      PascalG.

Moi aussi je donne mon avis