Le sorgho : source d’alimentation et de biocarburant ?

Des chercheurs sont parvenus au séquençage du génome du sorgho et sont peut-être en mesure de savoir pourquoi cette céréale peut supporter la sécheresse et la chaleur.

Cette découverte pourrait ainsi permettre d’élaborer des cultures mieux adaptées aux régions arides et lutter contre la faim dans le monde.

Existant depuis des millénaires, cette plante robuste qu’est le sorgho présente également l’énorme avantage de supporter les sols salins, calcaires ou même gorgés d’eau.

  • il consomme 2 fois moins d’eau que le maïs et 8 fois moins que la canne à sucre.

"Vous devriez avoir vu le maïs pousser là-bas, à quel point il était décharné, et à côté de ça, il y avait le sorgho, grand et vert et résistant aux maladies", a déclaré le biologiste moléculaire Joachim Messing de l’Université de Rutgers dans le New Jersey, l’un des chercheurs qui a contribué à l’étude.

Le sorgho, signifiant "je pousse" en italien, est une herbacée utilisée comme produit alimentaire, comme fourrage ou pour les biocarburants.

  • Le sorgho demeure un aliment de base en Chine et en Afrique.

L’équipe, qui a réalisé le séquençage, a notamment noté des duplications de gènes absentes chez les autres céréales, et qui pourraient participer à la capacité du sorgho à supporter la sécheresse.

  • 60 millions de tonnes sont produites dans le monde

Le grand intérêt de posséder le génome de cette plante, "c’est de pouvoir utiliser ces données pour améliorer les récoltes en variant les stratégies de culture", et de transposer ces informations à des plantes similaires comme la canne à sucre et l’herbe à éléphant, explique Takuji Sasaki, de l’Institut national des sciences agrobiologiques du Japon.

  • Le sorgho ou sorghum vulgare est encore appelé gros mil, c’est la céréale la plus cultivée au monde après le blé et le riz.

Les différents types de sorgho

  • le sorgho fourrager : récolté plante entière pour l’alimentation du bétail, il peut être pâturé, ou coupé sur pied pour être distribué en fourrage vert, ou être ensilé comme du maïs.
  • le sorgho-grain : qui est le plus répandu en Europe et en Amérique, est un sorgho annuel de petite taille. Il est utilisé sur notre continent et aux Etats-Unis comme céréale dans la fabrication d’aliments pour le bétail.

Il existe d’autres types de sorgho dont les appellations évoquent ses usages multiples :

  • le sorgho papetier (permet d’obtenir une qualité de fibre d’une résistance extrême),
  • le sorgho sucrier (peut produire pas moins de 7 000 litres d’éthanol par hectare. Aux Etats-Unis on l’utilise pour la production d’alcool et de sucre) 
  • et le sorgho à balais.
  • Mais il faut se méfier du sorgho d’Alep qui est une mauvaise herbe redoutée des agriculteurs.

Par ailleurs, "C’est une étape importante pour le développement de biocarburants faits à partir de plantes qui ne sont pas destinées à l’alimentation" a ajouté Anna Palmisano, directrice associée du département de l’énergie américain pour la recherche environnementale et biologique.

Voyez les statistiques sur les productions de céréales dans le monde dans le Planetoscope 

Lire également

Article rédigé par Elwina, janvier 2009