Le safran du Morbihan, l’or rouge bio de France

Rédigé par Flor, le 7 Aug 2013, à 17 h 22 min

Le safran, mode de production et de récolte

© Aurélie Garel

© Aurélie Garel

« La plante produisant le safran se produit en culture inversée. C’est à dire qu’elle s’endort au printemps, à l’inverse des autres fleurs » , signale Jean-Vincent Le Berre.

Le Crocus sativus (nom du bulbe) est planté entre début juillet et mi-août et fleurit entre mi-septembre et mi-novembre, lorsque les températures atteignent plus de 15°C en journée et diminuent la nuit à environ 0°C.

La récolte se fait au moment de la floraison sur les fleurs fermées pour préserver les stigmates (la partie rouge vif de la fleur donnant l’épice) de la poussière, de l’humidité et du soleil.

Les bulbes nécessitant un climat tempéré pour pousser de manière optimale, le sud de la Bretagne s’avère un endroit propice, selon le cultivateur de safran. La plante peut donc grandir « dans un climat qui est le même qu’en Iran, au Maroc au pied des montagnes ou dans la Mancha en Espagne« .

L’histoire du safran

Épice utilisée depuis 4 000 ans, le safran vient à l’origine du Moyen-Orient et a été amené en Europe par des croisades. La première culture s’est faite en Grèce et a gagné peu à peu la Méditerranée. Plusieurs plats sont composés de cette épice, comme la célèbre paella ou certains risottos et tajines.

© Aurélie Garel

© Aurélie Garel

Les vertus du safran

Il semblerait que l’or rouge, ne soit pas seulement une épice au goût extraordinaire, mais il serait aussi un excellent remède. Le safran pourrait être efficace contre les maux de ventre, les règles douloureuses. De plus, il serait utilisé comme aphrodisiaque et anti-déprime.

Alors le safran, plante aux milles propriétés ? En tout cas, ça donne envie d’y goûter !

Consulter le site de Jean-Vincent Le Berre :

  • http://www.safran-de-bretagne.fr

*
Je réagis

(*) Photo en bannière : Les fleurs de safran © Aurélie Garel 

Pour plus d’articles sur les épices :

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rêvant de voyages aux quatre coins du monde, je me consacre actuellement à l'alimentation et aux sciences sociales. Je m'intéresse en particulier aux...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. Il faut être totalement inconscient pour donner le nom de la personne et
    sa localisation ! combien de visites auront ces pauvres gens dans un pays où certaines populations sont prêtes à tout et n’importe quoi; ne
    va-t-on tuer dans les champs des vaches, des chevaux, etc … on veut vraiment leur mort et leur ruine !!!!

  2. On en cultive depuis un moment déjà en Belgique. On produit même un whisky aromatisé au safran.

  3. vive le safran breton, pardon, FRANCAIS !!

  4. où vendez vous votre safran ?

  5. j ignore qu en France il y avait la culture du safran

  6. j’ai lu quelque part que ce n’est pas une culture rentable, il faut l’associer avec d’autres cultures. Est-ce vrai ?

    • Flor

      Pour une réponse plus appropriée, je vous recommande de contacter directement Jean-Vincent Le Berre, qui est agriculteur et spécialiste en ce domaine-là, sur son site internet : http://www.safran-de-bretagne.fr

  7. Le climat de Bretagne permet la culture de nombreuses plantes.J’ai moi-même eu quelques crocus « safran » ici en Nord-Bretagne, pour le plaisir de le voir fleurir à l’automne!C’est une belle fleur!Bravo donc à M. Le Berre pour sa culture et sa diffusion!

Moi aussi je donne mon avis