Retour des farines animales dans l’élevage

Rédigé par Alan, le 17 Feb 2013, à 16 h 14 min

Nous le répétons régulièrement sur consoGlobe : à défaut de supprimer toute viande de son alimentation et devenir végétariens, il faut savoir que la consommation de viande moyenne est généralement trop importante, à la fois pour la santé, et pour l’environnement. Néanmoins, si toute la population ne peut (veut) devenir végétarienne, il est important de pouvoir avoir des répères concernant la production de viande, afin de vérifier qu’elle soit à la fois supportable par l’environnement et qu’elle respecte la santé de l’Homme.

Une annonce européenne tel un pavé dans la mare

C’est ce qu’on appelle un mauvais timing. Alors que toute l’Europe est plongée dans un scandale alimentaire, la Commission européenne a décidé de réintroduire les farines animales dans l’élevage. Sans rentrer dans un débat omnivore-végétarien (quoique), on peut néanmoins se demander ce qui passe par la tête des décisionnaires.

Les farines animales sont de retour

farines-animales-01

(© CC, Dave Wild)

L’information n’a pas pu vous échapper : plusieurs centaines de tonnes de viande de cheval ont remplacé le boeuf dans des préparations alimentaires. Pendant ce temps, l’Europe décide de revenir aux farines animales pour nourrir une partie des animaux d’élevage.

Pas tous, bien entendu, mais dans un premier temps pour l’aquaculture dès le 1er juin 2013. La situation pourrait changer en 2014 avec une permission étendue aux porcs et aux volailles. L’interdiction pour les bovins serait maintenue, à condition que cette interdiction soit respectée sur le terrain, bien entendu…

La crise de la “vache folle” n’est pourtant pas si loin

L’Europe a pourtant suffisamment souffert des dérives de l’élevage. Le scandale a éclaté dans les années 90, une crise sanitaire sans précédent ayant conduit à l’interdiction pure et simple des farines animales. Des milliers de vache ont ainsi été contaminées par une maladie, l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), et des troupeaux entiers ont été abattus. La raison ? Les animaux étaient nourris avec des farines de viandes et d’os. Outre les animaux, les humains ont été touchés et ont ainsi développé la maladie de Creutzfeld-Jacob, dégénérative et à issue fatale.

Une interdiction complète en 2001, une réintroduction en 2013

poule-mange

(© CC, Will Merydith)

A la suite de cette crise sanitaire, les farines animales ont donc été interdites en 1997 pour les ruminants, interdiction étendue à tous les animaux en 2001. Pour mieux réapparaître en 2013. Les raisons sont multiples : les farines de poissons, utilisées en aquaculture, deviennent plus chères puisque les ressources halieutiques sont moins importantes. Les éleveurs de porcs et de volaille trouvent le prix des céréales trop élevé. On remplace donc cette nourriture par de la poudre de carcasse sans sourciller. D’un point de vue purement écologique, l’idée n’est pas si mauvaise : il ne s’agit que de réutiliser des protéines, ce qui suppose moins de cultures végétales et moins d’eau. Néanmoins, sur un plan sanitaire, l’idée est beaucoup plus douteuse.

Les farines seraient sans danger : du 100 % boeuf aussi ?

La Commission Européenne affirme que ces farines seraient sans danger. Sur le papier, bien entendu, le principe a été revu. Les farines seraient issues de morceaux propres à la consommation, garanties donc sans prions, ces protéines pathogènes. Cette première étape est déjà douteuse : peut-on le garantir ?

farines-animales-02

(© CC, Phu Thinh Co)

La deuxième condition est que le cannibalisme soit proscrit. Les porcs ne mangeraient pas de farine de porc mais de volaille, et inversement. Certes, le risque de transmission de l’ESB entre animaux non ruminants est négligeable, comme le rappelle Bruxelles. Seulement, certains argueront que les lasagnes 100 % boeufs examinées récemment contenaient du cheval roumain sans que quiconque ne soit inquiété jusqu’à une date récente. Beaucoup suggèrent que les normes sanitaires et le traçage ne seraient pas exactement dignes de confiance ; la suspicion ne peut en tout cas pas être empêchée. Si Bruxelles a émis un avis, rien n’oblige cependant la France à suivre. En octobre 2011, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) avait émis un avis négatif quant au retour des farines animales.

-> une pétition en ligne ici : http://www.avaaz.org/fr/petition/Demandons_linterdiction_definitive_des_farines_animales/

Illustration bannière : © CC, GreenViking

*

Je réagis

D’autres articles sur l’élevage :

Sur le végétarisme :

Retrouvez aussi tous les Conseils Nutrition

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

56 commentaires Donnez votre avis
  1. Quelques solutions pour écouler nos carcasses:
    Les carcasses de volailles pourrais être donné à manger à nos chiens de compagnies. La carcasse peut être broyée et congelée . Les chiens adorent cela.
    Les carcasses de bovins pourraient partir à l’équarrissage soit pour transformation des engrais . Soit pour les produits de maquillage pour nos femmes s’est se qui se faisait dans le temps .

  2. Ne pourrait-il pas y avoir une autre association que Avaaz.org, car avec elle je me retrouve submergée, envahie de virus…ce n’est vraiment pas plaisant de se retrouver vérolé sur internet, on a autre chose à faire que de lutter contre tous les parasites de la planète, déjà on perd du temps à se débarrasser des mails importuns, de plus ils ne sont pas aimable au téléphone lorsqu’on leur demande de remédier à ce problème. Leur action est louable mais quelle Merde après!

  3. Je ne mange plus de viande depuis longtemps,et bien j’arrête de manger le poisson aussi!

  4. les animaux vegetaliens (certains poissons par ex)
    vont devenir carnivore par force

    les petits animaux vont consommer de gros animaux (en farine)
    ce qui ne se produit jamais dans la nature
    un poisson ou un poulet qui mange un boeuf !!!

    La Palice
    La Fontaine
    et moi, et moa, et moa…

  5. Au fou,imaginer qu’il existe une barriere infranchissable des especes.Croire qu’il n’y aura que des gens vertueux qui ne mettrons jamais dans le cicuit que des produits estampillesqualitè plus.
    La belle aventure de la viande de cheval ,fait decouvrir que la tromperiee est etendue a toute l’europe ,en grattant un peu on va voir que la tricherie est mondiale.Les appretis sorciers ont encore de beaux jours devant eux.

  6. Le décideur du retour des farines animales pour l’élevage n’aura qu’à les manger lui-même, pour ma part je m’en passerai !… Qu’il ne nous fasse pas le coup du “responsable, pas coupable”, il est prévenu !…

  7. Re Bonjour tout le monde. Nos politiques, à quelque niveau qu’ils soient, voyage vraiment à coté de leurs godasses. Avec ce qui vient de se passer avec de la viande de cheval à la place de la viande de boeuf, en plein marasme à ce sujet, viennent nous annoncer: ” ON VA REMETTRE LES FARINES ANIMALES AU MENU” . Alors qu’elles étaient interdites depuis 10ou 12 ans, suite à l’épisode de la vache folle et du “PRION”
    Nos politiques, vont encore bien se remplir les poches. Il y a d’autres sujets “BEAUCOUP PLUS IMPORTANTS” à s’occuper que ces poudres de M . . . E

  8. Sûrement que plusieurs dizaines de milliards d’euros sont en jeu. Rien d’autre, donc, qu’une histoire de gros sous pour nos dirigeants et certaines sociétés très étroitement liées à ces derniers… !
    Et dans leur monde de financiers il n’y a pas de place pour le respect du vivant.
    Pas même pour leurs propres descendances, alors ne leur demandons pas de penser à la santé de ceux qui ne se soucient pas de savoir ce qu’ils mangent pourvu que çà ne soit pas cher.
    On le voit tous les jours avec les légumes, OGM ou traités avec des produits mortels pour pour tout être vivant, si çà rapporte à l’état c’est donc bon à vendre ! Le pire dans tout çà, c’est que çà marche !
    Et il en sera malheureusement de même avec ces farines.
    J’en mets ma main à couper ! Avec la mention “VIANDE ISSUE D’ANIMAUX NOURRIS DE FARINE DE CARCASSES D’AUTRES ANIMAUX MALADES”, çà se vendra toujours plus qu’une viande estampillée BIO, puisque bien moins cher.
    Pauvre monde…

    David

  9. Décidément, nous avons la mémoire courte et je ne comprends pas pourquoi elles sont de nouveau autorisées.
    Pas de manifestation!! pas de réaction!!
    comment peut-on accepter ça!
    On ne mange plus de viande et maintenant, plus de poisson!
    Je suis furieuse

  10. Il n’y a pas si longtemps, chaque paysan cultivait les céréales destinées à nourrir ses bovins et porcins. Pourquoi veut-on obliger des animaux végétariens par nature à se nourrir d’autres animaux? On marche sur la tête!!! Réagissons en boycottant tous ces produits bricolés à partir d’animaux trafiqués! Pour ma part, je suis végétarienne depuis 7 ans et me nourris en majorité de produits bio et complets.Je me soigne uniquement par les plantes, n’ingurgite aucun produit pharmaceutique et suis en pleine forme.

  11. pour Sandenico sur la consommation de gazole des chalutiers
    Bonjour
    je tiens ces chiffres d’un ami pêcheur sur la côte normande, le chalutage est le mode le plus coûteux en carburant , entre 1 et 2.5 l de gazole par kilo de poisson pêché contre 0.5 à 0.2 litres pour les fileyeurs et palangriers (lignes de fond) . Voyez aussi cette étude bloomassociation.org/fr/l-empreinte-carbone
    si vous avez des chiffres de votre côté je suis ouvert à la discussion

  12. je boycotte sytématiquement la malbouffe je mange le plus bio possible mais moins et si tout le monde fesait pareil il y aurait moins de malades. n’engraissez pas les lobbies agro-alimentaires

    • La même ,et labelisé au Max ,pour un maximum de sécurité sanitaire .
      Si tous avions ce bon sens,nous serions déjà dans un monde meilleur !

  13. Une pétition existe !!! A signer !!! et a faire passer ..

    http://www.avaaz.org/fr/petition/Demandons_linterdiction_definitive_des_farines_animales/?pv=1&nbsp

    • Merci beaucoup de nous avoir signalé cette pétition que j’ai signée immédiatement

  14. Bonjour,

    je ne vois pas l’utilité des farines animales surtout à une aire ou la nourriture bio revient en force.je suis contre cette pratique contre nature

  15. Pourquoi ne pas se mobiliser pour une pétition nationale ? nous avons vu les effets sur les animaux et par extension sur les humains.
    On va encore se laisser faire et “bouffer” de la M…. ! Respectons les animaux et respectons-nous. Réagissons
    Sthonoré

    • Saint Honoré, bien le bonjour. Saviez-vous que lorsque vous achetez un morceau de viande “BOVINE”, dans 80% des cas, c’est de la viande de réforme que l’on vous vend. Viande de réforme ? Oui des vieilles vaches laitières qui ne donnent plus de lait.Steak haché, “beuf bourguignon” paleron etc, etc, tout ça c’est de la viande de réforme. Alors où trouver, par exemple du “BABY BEUF”, ou des vrais beufs comme on en voit dans les expositions ?
      Il n’empèche que ces vindes des réforme sont vendues comme viandes “BOVINE” mais jamais sur les étiquettes viande de beuf.
      Dans votre super marché, demandez si c’est de la viande de beuf ? ? ?

  16. J’espère qu’il y aura un appel d’envergure au boycott des produits concernés!… avec une mise en avant des marques et filières refusant cette alimentation…

  17. Arrêtons le gâchis alimentaire , achetons des fruits, oeufs, légumes non calibrés avec quelques défauts!
    Exigeons que les super marchés recyclent des denrées non vendues en les donnant….
    Il y aura toujours des structures pour les cuisiner et les donner, sinon a nous de les créer.
    Dans les pays développés,30 a40% de la production alimentaire est gaspillée plutôt a la distribution et la gestion; mais aussi a la production et au stockage dans tous les pays ;
    – VOUS de Bruxelles- Respectez la Terre et la Nature et arrêtez de jouer avec NOTRE santé !

  18. CA Y EST C ‘EST REPARTI EN ATTENDANT LE PROCHAIN DESASTRE !!!!

Moi aussi je donne mon avis