être végétarien, oui mais sans les carences!

Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :
Envoyer cet article par e-mail

Manger des fruits et légumes tous les jours, c’est bon pour la santé. Oui, mais est-ce qu’on peut décider de franchir le cap et devenir 100% végétarien sans conséquence pour la santé sachant que les privations peuvent être néfastes ? Quels sont les bienfaits du végétarisme?

Le végétarisme: un mode de vie

En France, tandis que le patrimoine culinaire s’est construit sur une grande quantité de recettes à base de viande, il est souvent délicat d’expliquer son végétarisme. Pourtant, exclure la chair animale de sa consommation est plus qu’une préférence alimentaire, on observe chez les végétariens plusieurs mobiles :

  • un penchant écologiste prononcé,
  • une  prise de conscience qui, après  avoir modifié l’alimentation,  rejaillit tôt ou tard sur les  habitudes quotidiennes (habillement, sorties, achats…),
  • une véritable compassion envers les animaux.

Regime vegetarienAujourd’hui, on évalue le pourcentage de Français végétariens entre 3 et 5% de la  population. Bon nombre d’études ont démontré par ailleurs les risques que prennent les gros mangeurs de viande : cancer de l’intestin multiplié par 3. Mais également les avantages du végétarisme : maladies cardio- vasculaires, cancers, diabète et problèmes de surpoids moins fréquents.

Ce qui n’empêche pas les végétariens de manger des produits d’origine animale :

  • Les Ovo-lacto-végétariens mangent des produits laitiers et des oeufs,
  • Les lacto-végétariens ne mangent pas d’oeuf mais conservent les produits laitiers,

Le comportement à adopter

Opter pour le végétarisme impose d’acquérir un minimum de connaissances en diététique. Il faut savoir élaborer des repas équilibrés, et avoir comparé auparavant les qualités respectives des protéines végétales avec celles d’origine animale.

On dit souvent que l’alimentation des sportifs doit être riche en viande. Mais en réalité, le corps a surtout besoin de carburant ou d’énergie qui se trouve principalement dans les aliments à index glycémique bas comme les céréales et les féculents.

>>>D’ailleurs, certains athlètes de haut niveau sont strictement végétariens! exemple: Carl Lewis (8 médailles d’or en athlétisme aux Jeux Olympiques)…

Carl lewis

Quelques conseils

Pas facile de devenir végétarien! Notre corps est une machine complexe qui a besoin de nombreux éléments pour fonctionner correctement. Pour compenser le manque de protéines animales, il suffit de favoriser les légumineuses (lentilles, pois secs..). Les oeufs et les produits laitiers offrent eux aussi des protéines de bonne qualité, de même que les aliments à base de soja.

  • Les légumineuses sont sans
    doute les plantes qui, actuellement, reçoivent le moins de traitements
    chimiques, même en culture conventionnelle intensive

Pour assurer le plein de vitamines du groupe B (stimulant immunitaire), rien ne vaut les aliments céréaliers complets : riz brun, pain aux céréales, flocons d’avoine, de préférence bio afin d’éviter les pesticides. La vitamine D, quant à elle, est présente dans les oeufs et les fromages.

céréalesPour le fer et le zinc, privilégiez les fruits et légumes secs! (haricot blanc, lentille, petits fruits rouges, cresson, épinard, pistaches, amandes)…

Et le régime végétalien?

Un régime alimentaire sans oeufs ni lait peut provoquer des carences en fer, zinc, calcium, acides gras oméga-3, vitamine B12 et D. Déconseillé donc.

Il est important de garder en tête qu’un régime végétarien ne s’improvise pas et son équilibre doit être étudié avec rigueur. Il n’est pas conseillé chez l’enfant. De plus, en cas de besoin accru de l’organisme (grossesse, maladie grave…), un régime végétarien peut devenir dangereux, si mal suivi.

Lire également

Article rédigé par Elwina, août 2009

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

40 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjours je veut devenir végétarienne mais j ai superbe peur de la réaction de mes parent car depuis tout bébé j raffole aider moi vit c plus supportable

    • Allo à toi fille qui a besoin d’aide! Je te. On prend moi aussi je voulais devenir végétarienne et j’avais peur de leur réaction. Mais parent ne voulais pas que je devienne végétarienne mais je leur ait expliquer mon point de vue et il ont accepter a condition que je mange une fois par moi du poisson! Voilà tu peut peut être trouver une entante avec eux!! Et si quelle qu’un veut des conseils sur son alimentation n’hésitera pas a m’en poser!!

    • effectivement, il faut être prudent quand on décide de ne manger plus que végétarien, mais c’est possible. Je prends une nutrition qui est végétarienne et qui comble tous manques. Cela se prend 2 fois par jour en plus des repas (par ex avant de prendre son petit-déjeuner, et vers 16h ou bien avant le dîner). Cela ne fait pas prendre de poids, car c’est de la nutrition et non de l’alimentation. Cela permet d’avoir des cellules bien nourries, bien équilibrées. Allez voir ce site si vous voulez en savoir plus, et je peux vous en dire plus aussi. N’hésitez pas.
      lanutritionsimple.com/

  2. ok

  3. Bonjour. à mon avis, si on est végétarien et on prépare nous-même la nourriture, ça fait plus d’apport en vitamines et microéléments que manger des sandwitchs et frittes etc..
    ça fait 1 mois que je suis végétarienne, et je me sens mieux. La digestion est meilleure aussi. Je prépare les légumes seulement à la vapeur, chaque jour huile d’olive de bonne qualité, cure de pollens 2 semaine, un peu de miel chaqu jour, noix, noisettes etc..
    Je pense si on fait attention ça peut fonctionner.

    Tout de bon à tout le monde!
    Assia

  4. bonjour j’ai 17 ans et je voudrais faire un régime végétarien que doi-je manger

  5. Bonjour a tous
    Je suis un homme de 39 ans je ne mange plus de « bébés » depuis bien longtemps (20 ans) ce qui fait rire autours de moi mais pas trop fort quand même car on me connait nerveux.
    Et depuis une semaine je ne mange plus les parents…
    Je vais donc me contenter des menstruations de poule et vu que je ne bois pas de lait il me reste tout types de yaourts…
    Pour ce qui est des carences je mange mal je suis déjà carencé en fer B12 calcium et vitamines mais ceci est bien avant cette semaine ;)
    Je continuerai car de toute façon la viande est pour moi signe de richesse, gâchis, société qui va mal, bref je tiens mon bouc émissaire « la viande » ….
    Je pense que tout cela ne colle pas vraiment mais marre de tout ce gâchis et cette opulence notre société s’appauvrit (je sais que c’est humainement parlant ) ? et bien je m’appauvris avec elle plus de viande pour moi…
    Bon combat a tous (même si pour certains pratiquant ce n’en est pas un).

  6. Le mythe du lait…à propos de calcium…voir le site:
    .veganisme.fr/Un%20Monde%20Vegan/Mythelait.html

    • ouais enfin, ton site révèle sa faiblesse quand il dit qu’il faut manger des légumes riches en fer (épinards…) ahahah la blague !

    • C’est vrai,il vaut mieux croire à ce que disent les pubs à la télé: »Le calcium pour des nonos solides », »La viande qui rend fort comme un boeuf ».Achetez tout ce que vous voyez à la télé,vous contribuerez à la santé financière des annonceurs,mais sûrement pas à la vôtre.C’est vôtre problème,c’est pas le nôtre.Les priorités sont ailleurs.Pour info,les lentilles sont riches en fer,mais gavez-vous de viande rouge,c’est comme ça que vous rendrez service à la communauté(vous tomberez malade,vous coûterez cher à la collectivité,et oh… miracle,un éclair de lucidité…).

    • Merci

  7. Bonjour à tous.
    Au sujet de la vitamine B12…elle ne se trouve dans la viande que par voie de supplément ajoutée à l’alimentation des animaux…voir le site VG…http://forum-vg.freeforumfree.com/t782-la-vitamine-b12
    Ne laissons pas les mangeurs de viande nous influencer car notre cœur et notre conscience sont de meilleurs guides pur une vie plus saine et juste!
    Vivons honnête, vivons végétaliens!

    • mais il faut ds compléments alimentaires pour survivre dans ce cas… c’est la Nature avec un grand N

    • Il y en a qui vivent vraiment dans le MYTHE de la viande ici…Prendre à la source végétale des nutriments plutôt que par le biais d’animaux cachetonnés,ça c’est une Révolution,dis-donc!Non,en fait ça a toujours existé,c’est la Nature avec un grand N,un grand A,un grand T…blabla…J’aimerais bien que les partisans de la viande exposent un point de vue et des références claires et précises plutôt que de nous assommer de phrases creuses.Petite précision,ne me parlez pas d’hommes préhistoriques,de chasse et d’omnivorisme car ce ne sont pas des arguments,c’est du blablatage de premier niveau.Il n’y a pas que les téléphones portables et les ordinateurs qui sont sensés évoluer.Merci.

  8. Bonjour,

    Je reviens sur les dernières phrases de votre article concernant la dangerosité du végétalisme. Je suis végétalienne et ne souffre d’absolument aucune carence, au grand regret de mon médecin traitant qui a du mal à comprendre ce régime (et qui n’est pas nutritionniste…)
    Je vais exposer pourquoi vos explications concernant les carences contournables des végétaliens sont totalement infondées et traduisent une faible connaissances de votre part sur ce régime.

    Le fer :

    Il existe du fer héminique (trouvé dans la viande etc..), et non héminique (trouvé dans les végétaux, le lait, les oeufs).
    Le fer héminique, bien que plus absorbé que le fer non héminique (25% contre 5%) n’est pas de qualité supérieure. De plus, la consommation de produits riches en calcium (fromage à la fin du repas par exemple), freine son absorption.
    Le fer non héminique se retrouve en quantité satisfaisante dans les légumineuses (soja, lentilles, pois chiches, fèves, haricots), les cérales complètes (millet, quinoa), les graines (tournesol, courge, sésame, lin), les fruits secs (abricots, amandes, noisettes, noix, figues), les légumes (persil, fenouil, cresson, pourpier), les algues et graines germées (superaliments), et dans des aliments comme le cacao, la mélasse, le sucre non raffiné et les germes de blé.
    L’argument de la présence de phytates dans les aliments végétaux, dont l’action freine l’absorption du fer, peut être contournée en trempant les légumineuses par exemple. De plus, on peut augmenter l’absorption du fer en consommant un produit riche en vitamine C au cours du même repas (bore un verre de jus d’orange par exemple, ou de goyave, de cassis… on a le choix)

    Le zinc : Le pain complet, les céréales complètes, les légumineuses ainsi que les fruits secs dont de bonnes sources de zinc. Le processus est relativement proche de celui du fer.

    Le calcium et la vitamine D

    C’est probablement le pire mythe alimentaire jamais entretenu dans l’histoire planétaire.
    Nous sommes la seule espèce à continuer à boire le lait (d’un autre mammifère !), après le sevrage. La consommation de lait après le sevrage est absolument inutile. Qui plus est, les hormones IGF-1 contenues dans le lait de vache sont adaptées au veau, pas à l’être humain, et je vous laisse imaginer les dégâts que cela peut avoir sur notre santé.
    Si de plus en plus de personnes sont intolérantes au lactose, ce n’est pas une maladie. C’est une normalité. Car en effet, la lactase, l’enzyme permettant de digérer le sucre du lait (lactose), n’est plus sécrétée après le sevrage, période à laquelle nous ne sommes plus censés consommer du lait.
    Rappelons que c’est le lactose qui permet une meilleure absorption du calcium contenu dans le lait de vache, et que les laits délactosé sont une véritable arnaque…
    Alors où puiser le calcium ? Là encore, les végétaux sont la réponse évidente. Il y en a en grandes quantités dans le chou chinois, le chou frisé, les épinards, les épinards chinois, le chocolat, les fruits secs, le persil, et de nombreuses eaux minérales sont enrichies en calcium.
    Rappelons aussi que la vitamine D permet une meilleure absorption du calcium. Les boissons au soja enrichies en calcium et en vitamine D sont donc tout à fait adaptées, ou encore dans les céréales, les champignons (shitake), les levures, les feuilles de salade, poireau, artichaut.
    Il est également conseillé de consommer des produits riches en calcium en dehors des repas composés de produits riches en fer, et ce pour maximiser l’absorption des deux !
    A noter aussi que ce n’est pas parce qu’on consomme plus de calcium qu’on diminue les risques de fracture et d’ostéoporose. En effet, la Suède, pays qui consomme le plus de produits laitiers, est aussi le pays où la population est la plus largement touchée par l’ostéoporose. A l’inverse, les pays consommant peu de lait comme les pays asiatiques, connaissent beaucoup moins l’ostéoporose… Plus on consomme de calcium (laitier de surcroît), plus on a des risques de fractures. Cela a été constaté par l’OMS et la propagande laitière est littéralement en train de nous empoisonner.

    Acides gras oméga 3 :
    Aucun souci pour les trouver là aussi. Présents dans les graines et huiles de lin, huiles de colza, noix, germe de blé et soja.

    La vitamine B12 :

    Là aussi, grosse blague puisqu’on pense qu’elle n’est contenu que dans les produits animaux (viande notamment). La SEULE raison qui fait que la viande en contient, c’est parce qu’on supplémente le bétail dans leur fourrage. Ils n’en contiennent donc ni plus ni moins que les végétaux !
    Au lieu de prendre de la vitamine B12 par le biais d’un animal, autant la prendre directement en se supplémentant car de toute façon, la B12 vient seulement et uniquement de la supplémentation. Enfin, de nombreux omnivores consommant des quantités excessives de viande souffrent de carences en vitamine B12. Cherchez l’erreur. Il y a d’ailleurs des compléments un peu partout, donc n’hésitez pas à en prendre. A long terme, une carence en vitamine B12 peut entraîner de graves séquelles neurologiques. Et si vous mangez de la viande, vous n’êtes pas à l’abri ;-)

  9. J’ai 20 ans et je ne mange plus d’animal (on entend ici ni viande ni poisson ni mollusques/crustacés divers) depuis mes 16 ans. J’ai, comme la plupart des végétariens, été dégoûtée du traitement des bêtes durant leur vivant (et on ne parle pas de la façon dont on traite leur carcasse). Je vis bien mon végétarisme, mais j’ai eu une grosse carence en fer au début et le médecin a été jusqu’à me déconseiller de faire du sport pendant plusieurs mois le temps que j’assimile un traitement en comprimés. Je cherche aujourd’hui une bonne façon de m’alimenter car endurer cette carence n’a pas été facile (fatigue, maux de tête au point de ne pas tenir debout) et je conseille à ceux/celles qui veulent devenir végétarien(ne)s de faire attention à bien se nourrir. Devenir végétarien n’est pas un « jeu » !

  10. Bonjour, j’ai 13ans je suis vegetarienne depuis 2mois et demis, j’ai resentis bcp de fatigue. je ne pouvais plus mangée de viande c’est plus fort que moi…

  11. bonjour,
    j’ai 14 ans et vis toujours chez mes parents et mange encore de la viande contre mon plein grés, depuis que j’ai vus un reportage sur les abbatoirs je me sens mal devant la viande qui est dans mon assiette, pourtant je n’ose rien dire à mes parents car j’ai peur de leur réaction, je n’ai lpus envis de manger de la viande, à chaque fois que j’en mange je sens que je vais vomir et je me dis « pardon de te manger ». Je ne trouve pas le courrage de le dire à mes parents, j’ai peur, je ne sais pas quoi faire car je ne veux pas qu’ils soient contre moi, et je sens qu’ils ne me comprendrons pas.
    aidez-moi, je veux absolument arrêter de manger de la viande !!!
    pauvres animaux, je ne veux plus me dire « on les tus pour les manger ».
    HELP !!!

  12. J ai 10 ans et veut etre végétarienne esque c est possible

    • oui si tu le veux vraiment et quepour toi la viande ses comme ton pire edemi quand il est dans ton assiette et que tu l adore quand il est vivant devant toi en chair et en osoui ses possible

  13. Salut tout le monde!
    Moi, je suis végétarienne depuis seulement 24 heures, et encore, peut etre moins!! Tout sa pour vous dire que pour moi tout cela est nouveau donc si vous aviez quelques petits conseils pour moi je les prend volontiers! Je n ai que 13 ans et j adore le poulet… :/ mais je trouve sa vraiment horible tout ce qu on fait subir au animaux! alors je vous en pris donné moi des conseils pour mieu y arriver!

    Merci d avance!!!!

  14. Je tombe par hasard sur ce site voulant des informations sur les dangers éventuels d’être végétarien
    Je suis en rémission d’un cancer du sein hormonodépendant
    J’ai décidé après de multiples recherches de ne plus consommer de viande rouge ou blanche
    Les animaux sont nourrit aux hormones et aux antibiotiques
    Ils sont élevés, pour la plupart, dans des conditions épouvantables et je n’ose même pas aborder le chapitre « abattage » !!!
    Malheureusement le poisson n’est pas formidable non plus
    Partant de ces constatations, j’ai décidé de favoriser une alimentation « presque » végétarienne
    Je dis « presque » car il m’arrive de consommer un beau morceau de blanc de poulet élevé selon la tradition
    Je consomme des yaourts que je fais moi même, des oeufs bio, de temps en temps une belle tranche de jambon, des sardines en boite et en abondance des fruits, des légumes, des céréales, des légumineuses, des fruits secs
    Le tout en bio ou bbc
    Je fais une activité physique régulière
    Je vais continuer de me documenter sur ce mode d’alimentation pour préserver ma santé
    Bien amicalement
    Grenouille64

  15. Bonjour, J’ai 15 ans et cela fait quelques mois que je suis végétariennes. Mon entourage ne l’a pas très bien accepté, ma mère continuait à me cuisiner de la viande et quand elle en a eu marre de la jeter, elle a compris que c’était une décision sérieuse.
    J’ai toujours été élevé à la viande, j’en mangeais tous les jours sans exception. Et c’est maintenant que je me rends compte que pendant ces années, je mangeais des animaux, leur chair. Je ne cherchais pas au delà de ce qu’il y avait dans mon assiette, pour moi c’est  » de la viande  » , sans vraiment comprendre le sens.
    Je m’en suis rendu compte quand ma mère avait mal fait cuire un steack haché, ça m’a écœuré.
    Et, un jour, lors d’une discussion sur le Japon, on m’a raconté une anecdote :  » J’étais au Japon pour le travail, et comme on avait conclus une affaire, mon client japonnais m’a invité à restaurant sushi. Dans l’allée du restaurant, il y avait un bassin avec des poissons. Donc, on s’attable, et au Japon le chef cuisine devant toi. Donc, on commande, on choisit nos poissons dans le bassin et ils les emmènent en cuisine pour les tuer en leur donnant un coup sur la tête. Le cuisiner revient à notre table et embroche les poissons sur deux pics afin de les couper. Et là, je remarque que le poisson remue sa queue. Il était mal tué ! Il commençait à le découper, et à le faire griller vivant. Et comme , j’étais avec un client, je n’ai pas refusé la nourriture car cela aurait été une offense.  »
    Je suis une personne très sensible, quand on m’a raconté cette histoire, j’en étais malade, j’en ai pleuré. C’est vraiment horrible, ignoble. Et c’est donc à partir de ce moment là que j’ai eu un énorme déclic.
    On élève des animaux dans les meilleures qualités possible afin qu’ils aient une chair plus savoureuse quand on les tue. C’est barbare, cruel!
    Les gens ne comprennent pas ma façon de voir les choses pour eux c’est  » la chaîne alimentaire « . Mais l’Homme peut se passer de viande.
    Depuis que je ne mange plus de viande , ça paraît bizarre à dire mais je me sens incroyablement bien dans ma tête et mon corps.
    J’espère que vous me comprendriez.

    • t’es un peut une trizo

    • je suis complètement d’accord avec toi, on n’a pas le droit de vie ou de mort sur les animaux !!!

    • bonjour je m appelle naomi j ai envie d etre végétarienne mais ma mere me dit tout le temp que j aurai le droit quand je saurai plus grande mais j ai 10ans doncma mere ma dit a16 ans aider moi a la convaincrede me laisseretre végétarienne

  16. Bonjour à tous
    La raison qui m’a poussé à devenir végétarienne est assez bizarre vous en conviendrez: quand j’étais enfant, ma mère me forçait à manger de la viande (boeuf, volaille, foie de veau …) et cela me dégoutait.

    En grandissant je me suis rendue compte que je mangeais des animaux ! Ca y a fait beaucoup aussi.
    J’ai d’abord commencé à m’assurer qu’aucune viande que je consommais était « hallal » et un jour j’ai sauté le pas !

    Honnêtement, mon entourage ne me soutient absolument pas. Quand je prends des repas en famille l’on me considère comme une pestiférée, l’on me force même à manger des plats à base de viande. Mon compagnon ne me comprends pas. Aujourd’hui, je consomme des oeufs et du lait mais je ne peux PLUS manger un plat contenant de la viande. J’en cuisine pour mon compagnon mais je ne veux plus y toucher.
    Je ne forcerait pas mes enfants à être comme moi, ils le décideront seuls ou ils mangeront de la viande comme « tout le monde ».

    Je peux même vous dire: je me sens mieux depuis que je ne mange plus de viande. Tout le monde me prend pour une dingue mais c’est vrai. Mon corps va bien et me le fait comprendre. Pourtant je fais pas mal de sport. Je ne manque de rien.

    Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, quand on faisait des BBQ entre amis ou en famille, l’on m’obligeait à manger des saucisses, des merguez et j’étais systématiquement malade, pas bien, écoeurée.
    Je pense 1) que mon corps n’aime pas la viande et n’en a pas besoin, 2) que le mental y est aussi pour beaucoup.
    Résultat: aujourd’hui j’ai 22 ans, j’ai décidé de m’imposer face aux critiques des gens. Et même si lors d’un repas dominical il n’y a que des lasagnes et de la salade, je mange ma salade ! Tant pis !
    Je ne voudrais pas manger mon chat, alors je ne vais pas manger du porc, du boeuf, du lapin…

    • Anais Marie ton témoignage m’a touchée car j’ai 23 ans et moi aussi j’ai décidé de devenir végétarienne il y a quelques mois. Ca me travaillait depuis longtemps mais j’avais toujours été élevée en pensant qu’il fallait manger de la viande, que c’était indispensable. Mais je me suis enfin rendue compte de l’horreur de cette industrie et je me suis dis STOP je ne peux plus être complice de ça. Moi aussi j’ai du mal à me faire comprendre auprès de ma famille même s’ils acceptent, mais ils trouvent toujours que j’en fais « trop ». Alors que s’ils savaient la vérité comme moi je suis sûre qu’ils réfléchiraient différemment. C’est dur d’en parler et d’expliquer son choix mais nous savons que c’est nous qui avons raison et que manger de la viande c’est cautionner la barbarie des élevages et des abattoirs. Donc voilà il faut tenir bon et dans quelques années les gens verront bien que nous n’étions pas des folles/fous!!

    • je suis d’accord avec vous, aller les végétariens !!!

  17. Encore des erreurs, pire de la désinfo.
    « un régime végétarien peut devenir dangereux, si mal suivi. » Oui, se nourrir de chips coca c’est végé, mais mauvais pour la santé. Quel scoop. Un régime carné mal suivi est tout aussi néfaste!
    Un enfant peut très bien être végétarien sans aucun danger, il est bien plus dangereux pour lui d’être nourrit avec pâtes-jambon tous les jours [là, bonjour les carences].
    La seule vitamine absente du monde végétal est la vitamine B12. A savoir que la quantité nécessaire de cette vitamine/jour est de 2 à 6 μg. On peut la trouver dans des aliments supplémentés : doses pour 1µ
    * Lait de soja (1/2 litre)
    * Divers types de céréales de petit déjeuner
    * Jus multivitaminés, cocktails de jus de fruits, jus de fruits (1/5 litre à 2/3 litre)
    * Compléments alimentaires : comprimés et ampoules vendus en pharmacie.
    Rien d’impossible donc!

    • Rien d’impossible, mais il faut quand même la pilule ! c’est naturel, tout comme le multi-vitaminé, Héhé ! Il faut donc admettre qu’être végétalien est impossible sans complément alimentaire, délivrée par notre société malade et dégénérée !

    • On trouve également la vitamine B12 dans le germe de blé,produit végétal on ne peut plus naturel…Quand je suis devenue végétarienne,j’ai souvent entendu/lu cette information-épouvantail: »Attention à la B12,risque de carences!Introuvable dans les produits végétaux!!Bouh! » Eh bien j’ai toujours consommé du germe de blé,et je me suis aperçue qu’il en contenait,c’est marqué sur la boîboîte!Non,quand ça veut pas,ça veut pas,il n’y a rien à admettre…J ‘ai lu un bouquin dernièrement,dont l’auteur,un médecin suisse,démontait aussi cette affirmation.
      Ce que j’ai du mal à démentir,en revanche,c’est la formidable capacité dégénérative et « maladifiante »de notre société,mangeuse de vaches aux hormones,de poulets à la dioxyne et j’en passe.

  18. Merci docteur.
    Au sujet de la femme enceinte, il a meme ete fait des etudes récentes montrant la detoxication du lait maternel (article et références au lien ci dessous)

    http://www.icilavie.com/blog/1-1-Information%20chlorella%20&%20femmes%20enceintes

    A condition que la chlorella soit cultivée loin de source polluantes (milieu fermé etant idéal, ce que semble etre Algofit)

  19. Concernant l’alimentation des végétariens et particulièrement des femmes , j’ai pu constaté des carences notamment chez la femme enceinte et allaitante (protéines fer vitamine B et DHA omega 3)au vu des analyses biologiques .
    Particulièrement la carencel en DHA oméga 3 n’est pas facile à mettre en évidence biologiquement (teneur erythrocytaire )mais pouvant avoir des conséquences graves sur le mental de la maman (baby blues ) et sur le développement de l’enfant ( sommeil, attention…) Je conseille , pour le respect du mode d’alimentation des végétariens les compléments alimentaires à base de microalgues type chlorelle et DHA base microalgues (pas de poisson) .
    ALGOFIT semble être adapté à une réponse diététique pour les végétariens .
    trés cordialement
    Dr BOUCLY

  20. Bonjour,

    j’ai 37 ans et suis végétarienne depuis l’âge de 16 ans. Je suis très sportive (ex-triathlète) et mon alimentation n’a jamais été un obstacle, au contraire, à ma condition physique. Mes deux filles de 11 et 15 ans ont toujours été végétariennes et s’en portent très bien, elles aussi : bonne santé, pas de retard de croissance lié à un manque de protéines, elles sont mêmes grandes !. Je conseille tout de même d’avoir quelques notions de diététiques pour avoir une alimentation équilibrée, mais cela est valable pour les végétariens comme pour tous les autres : beaucoup trop de non-végétariens ne s’aliment pas de façon équilibrée. Il n’y a aucun problème pendant la grossesse et l’allaitement si l’on est ovo-lacto-végétarien, et les enfants, même les bébés et très jeunes enfants peuvent y être (demandez conseil au pédiatre pour apprendre à équilibrer l’alimentation des jeunes enfants).
    Ce type d’alimentation est respectueuse de la vie et favorable à la santé.

  21. Votre article est globalement intéressant mais ne vois pas pourquoi vous parlez de « privations » qui pourraient être « néfastes » : ce n’est pas du tout « se priver » que de manger de façon végétarienne !
    Et je ne crois pas du tout qu’il soit nécessaire d’avoir des connaissances en diététiques avant de devenir végétarien…C’est au contraire quelque chose de très simple. Moi par exemple je suis végétarienne depuis 13 ans et je ne me suis jamais trop penchée sur la diététique, en tous cas pas au début ! Je suis aussi végétalienne depuis plus de 6 ans et non, aucune carence contrairement à ce que vous écrivez. Il est vrai que, lorsqu’on est végétalien, il faut surveiller ses apports en vitamine B12 car l’alimentation végétale n’en contient quasiment pas, en la prenant en supplément alimentaire ou dans des aliments qui en sont enrichis (ce qui est quelque chose de très simple, pas plus compliqué que de manger une orange pour avoir + de vitamine C par exemple). Les omegas 3, le zinc et le calcium se trouvent aisément dans l’alimentation végé (en vrac: huile de colza, légumes divers, céréales complètes, germe de blé, soja, eau minérale, laits de soja enrichis…). Pour la vitamine D, absorber le soleil quelques minutes par jour est suffisant en général. On en trouve aussi dans les champignons, donc aucun souci pour le végétarisme. Il existe des personnes carencée mais elles ne sont pas forcément végéta*iennes ! Comme l’écrit Wikipédia, pour la vitamine D, « Les principales causes de carence sont l’exposition insuffisante au soleil et le phototype foncé. »
    Pour finir, je ne vois pas du tout pourquoi, selon vos dires, un état de grossesse ou de maladie grave ferait devenir dangereux un régime végétarien ! Les végétariennes sont aussi parfois enceintes vous savez, et n’ont aucun problème pour avoir des enfants, et ceci depuis bien longtemps ! Si on est affaibli par une maladie, il faut en effet s’assurer de consommer suffisament de calories et de manger équilibré, mais nul besoin de produits animaux pour ça, on peut parfaitement le faire avec une alimentation végétale.

    • Bonsoir Cocolapin,
      Franchement je suis tout à fait d’accord avec vous. Je suis végétarienne depuis presque deux ans et à mon grand plaisir je ne me suis jamais sentie aussi bien ! J’ai d’ailleurs une amie qui me l’a fait redécouvrir grâce à son association « Arterre » à La Réunion. Elle est végétalienne et enceinte ! Et se porte très bien !!! Mes enfants n’en souffrent pas et mon petit garçon de 6 ans déjeune facilement avec de l’ananas le matin. J’ai repris goût à la nourriture, je m’écoute et ne subit pas de contrainte ou de privation nutritive !
      Bien à vous et vive le végétarisme/lisme !
      Béatrice

Moi aussi je donne mon avis