Vivre avec un enfant végétarien à la maison : les bons réflexes

Votre enfant a décidé de devenir végétarien ? Découvrez les bons réflexes à avoir pour l’accompagner dans ce changement tout en surveillant son alimentation.

Rédigé par Marie Mourot, le 17 Oct 2018, à 14 h 15 min

Que ce soit par dégoût de la viande ou tout simplement par souci de protéger les animaux, certains enfants décident de devenir végétariens. Si ce choix peut déboussoler les parents de prime abord (surtout lorsque tout le monde mange de la viande à la maison), il peut aussi être moteur de changement dans la famille.

Mon enfant est végétarien, que faire ?

Il n’est pas étonnant que de plus en plus d’enfants deviennent végétariens aujourd’hui. En effet, la plupart d’entre eux, sensibilisés à l’écologie et à la cause animale, vont avoir envie d’agir et de se mobiliser pour ces sujets qui leur tiennent bien souvent à coeur.

Ne plus manger de viande leur semble alors soudainement évident. Si vous ne vous attendiez pas à une telle décision, pas de panique, une alimentation végétarienne équilibrée est possible chez l’enfant, à condition qu’il n’est pas des goûts trop difficiles.

Aborder la question du respect mutuel

Avant toute chose, questionnez votre enfant sur ses motivations. Il est important pour vous de savoir pourquoi, désormais, il ne veut plus manger de viande. Il est nécessaire aussi de vous assurer qu’il ne s’agisse en aucun cas d’un trouble alimentaire mais bien d’une décision motivée.

enfant végétarien

Des enfants de plus en plus sensibilisés à la cause animale © Elena Sherengovskaya

N’hésitez pas à lui dire ce que vous ressentez face à ce choix, à lui faire part de vos éventuelles inquiétudes sur son bon équilibre alimentaire, tout en lui assurant que vous respecterez son nouveau mode d’alimentation.

Abordez aussi avec lui la question du respect mutuel. En effet, cela ne doit pas devenir une source de tension dans la famille, notamment avec les frères et soeurs qui eux, souhaitent toujours manger de la viande. Chacun doit être tolérant et apprendre à respecter les choix des uns et des autres, même s’ils sont différents des siens.

L’impliquer en cuisine

Si votre enfant devient végétarien, l’impliquer en cuisine est une bonne idée. En effet, cela permet de discuter avec lui des nouveaux menus.

Vous pouvez déjà commencer par lister les recettes que vous mangiez déjà auparavant et qui ne contenez pas de viande. Vous pouvez aussi réfléchir ensemble aux recettes les plus faciles à adapter en version végétarienne pour les préparer avec lui. Tofu, seitan, galettes végétales, les alternatives existent pour remplacer la viande tout en mangeant de manière équilibrée.

enfant végétarien

Impliquez votre enfant dans le choix et la préparation des menus © George Rudy

Même s’ils continuent de manger de la viande, les membres de la famille peuvent ainsi en profiter pour goûter de nouveaux produits et augmenter leur consommation de fruits et légumes. Quoiqu’il en soit, impliquer votre enfant végétarien en cuisine lui sera très bénéfique car cela lui permettra de maîtriser ses choix.

Mettre en place une alimentation végétarienne équilibrée

Vous vous inquiétez sûrement quant au bon équilibre alimentaire de votre enfant. Cependant, rassurez-vous, si les protéines sont indispensables à son organisme, elles ne se trouvent pas que dans la viande.

En effet, d’autres produits d’origine animale en contiennent, comme les oeufs et les produits laitiers. Si votre enfant consomme régulièrement ces produits, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Il existe aussi des protéines d’origine végétale dans les céréales complètes, le soja ou encore le tofu, les légumineuses et les oléagineuses. Veillez ainsi principalement à ce que votre enfant ait une alimentation riche en calcium, en vitamine D mais aussi en vitamine B12. Cette dernière ne se trouve que dans les produits enrichis ou dans les produits d’origine animale.

Lisez bien les étiquettes car cette vitamine est nécessaire à votre enfant.

enfant végétarien

Une alimenation végétarienne et équilibrée, c’est possible pour votre enfant © marilyn barbone

Enfin, les besoins en fer des végétariens sont plus élevés que ceux des non végétariens car l’organisme n’absorbe pas bien le fer d’origine végétal. Pour mieux l’assimiler, donnez à votre enfant des aliments riches en vitamines C tels que des agrumes, du kiwi et combinez-les avec des aliments riches en fer comme les légumineuses par exemple.

Si vous avez des difficultés à mettre en place un régime alimentaire végétarien équilibré pour votre enfant, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un nutritionniste.

Lui donner des clés pour l’aider à affirmer son choix auprès de son entourage

De nombreux clichés circulent encore sur les végétariens et votre enfant sera sûrement un jour amené à y faire face. Pour l’aider à affirmer ses choix auprès de son entourage, informez-vous ensemble sur le sujet.

Expliquez-lui la différence entre protéines animales et protéines végétales, intéressez-vous à la composition d’une assiette équilibrée d’un point de vue nutritionnel. Plus il sera informé sur le sujet, plus il sera à même de défendre son propre choix auprès de ceux qui ne jurent encore que par un bon steak pour faire le plein de fer !

enfant végétarien

Informez-vous avec votre enfant sur le végétarisme © LightField Studios

Comme toujours, n’hésitez pas à vous tourner vers la littérature de jeunesse pour dialoguer plus facilement de ce sujet avec votre enfant.

De nombreux albums existent sur le véganisme : Végan is love ou Ne nous mangez pas de Ruby Roth ou encore La promesse de Mirto de Jennifer Dalrymple.

Illustration bannière : Mon enfant est végétarien, quels sont les réflexes à adopter ? – © Africa Studio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Si il est végétarien c’est que ses parents lui ont inculqué ce mode de vie, alors ils assument, point.

    • Ben non pas forcément,
      C’est peut-être parce que maintenant des infos sur la maltraitance animale circulent sur les réseaux sociaux et que les jeunes sont plus informés que leurs ainés. Les jeunes sont plus facilement touchés que les parents qui ont toujours consommé de la viande…

  2. C’est très bien de devenir végétarien mais je crains que la majorité des parents n’ait pas suffisamment d’ouverture d’esprit pour accompagner leur enfant dans cette voie.
    Il faut faire attention à ne pas compenser par des produits laitiers qui sont une catastrophe pour la santé. Si les gens savent que les protéines se trouvent en grande quantité dans les végétaux, ils savent moins que pour le calcium c’est pareil. On privilégiera les amandes, les choux, surtout le chou chinois mais aussi les laits végétaux enrichi en calcium (Lithothamne)…

  3. Vous avez un enfant végétarien ? Ce n’est tous les jours faciles, alors faites preuve de créativité.

    Par exemple dans son gratin de poivrons-tomates, hachez menu-menu une petite tranche de viande de cheval. Les enfants adorent les chevaux. Puis mixez très fin. C’est quasiment de la même couleur, il n’y verra rien.
    Idem pour son dessert gourmand, Yaourt aux graines de lin, céréales et miel de pissenlits, rajoutez-lui le vieux morceau de poulet de dimanche dernier quand il a jeté une tranche de jambon par la fenêtre, qu’il ne voulait pas non plus. Toujours la même technique : hachez menu-menu, c’est de la même couleur. Ni vu ni connu. Tant qu’il ne vomit pas, c’est que ça lui convient.

    Un jour, il a même repris plusieurs fois d’un de ses plats préférés, Risotto d’orge avec asperges et maïs aux vrais OGM du jardin, dans lequel j’avais finement haché, mais vraiment menu-menu-menu, Roudoudou, son joli petit lapin agora qui avait dévoré ma carte bleue.
    Et bien vous savez ce qu’il m’a dit ? : «Je m’ai bien régalé, c’est trop bon mon papa chéri ! ».

    Vous voyez, il suffit juste d’un peu d’inventivité.

    Bob le Malin

Moi aussi je donne mon avis