Le régime Paléo, régime moderne ou archéo ?

Rédigé par Emma, le 22 Oct 2014, à 16 h 47 min

Les journaux féminins en parlent, il refait l’objet de nombreux livres récents : le régime Paléo ou ancestral, connu depuis longtemps par certains, a été largement démocratisé depuis quelques mois. Il est aujourd’hui à la mode, prôné pour ses vertus amaigrissantes et pour réduire ou prévenir les maladies métaboliques

Que penser de ce régime ? Est-il vraiment adapté à notre siècle et à nos vies ?

Le paléo, régime primitif originel

“Paléo” signifie en fait “paléolithique”. Ce régime fait référence à l’époque paléolithique, qui commence avec l’apparition des premiers Hommes, il y a environ 3 millions d’années ( ! !). Cette période de l’humanité est la première et la plus longue de notre Préhistoire et correspond à celle des chasseurs-cueilleurs (1). Ni l’agriculture, ni l’élevage ne sont connus et pratiqués à cette période.

« – 3 kilos en mangeant sain : le régime paléolithique » Elle.fr, n°3414

paleo-aliments

L’alimentation des chasseurs-cueilleurs est-elle compatible au XXIe siècle ?

C’est donc sur le régime alimentaire primitif des chasseurs-cueilleurs que se base le régime Paléo. Il est la coqueluche des médias féminins en ce moment.

Au menu d’origine des chasseurs-cueilleurs du Paléolithique  :

– de la viande d’animaux sauvages, des poissons sauvages,

– des fruits, des légumes,

– des graines et des noix.


Absents de cette alimentation primitive :

  • les céréales et les légumineuses (issues de l’agriculture, pas encore en place),
  • les produits laitiers (issus de l’élevage, lui aussi pas encore en place),
  • les produits sucrés (inexistants, sauf sous forme naturelle comme le miel ).

Bref, 2 grandes familles d’aliments/nutriments ne sont pas présentes dans ce régime : les glucides et les produits laitiers.

Les grands principes du régime paléo d’origine

Plus de calories

On estime à 3 000 kcal les besoins en énergie des chasseurs-cueilleurs. Leurs dépenses physiques étaient en effet beaucoup plus importantes que les nôtres ne serait-ce que pour aller chercher leur nourriture !

  • 3 000 kcal correspond aujourdhui aux besoins d’un homme qui exercerait un métier très physique ou à un sportif de niveau élevé.

Plus de protéines

Avec environ 19 à 35 % des apports journaliers, les chasseurs-cueilleurs mangeaient effectivement plus de protéines que nous (10 à 15 % des AJR), essentiellement animales. Ils ne pouvaient pas en trouver dans les sources végétales, car ils ne mangeaient pas de céréales, ni de légumineuses.

Autant de graisses, mais des meilleures

  • Issues des graines et des noix, voire des viandes et des poissons, les graisses étaient de meilleures natures, c’est-à-dire surtout insaturées et avec beaucoup plus d’omégas-3 que d’omégas-6, contrairement à nous (30 à 40 % des AJR).

graines-de-lin- paleo

Beaucoup moins de glucides

La différence la plus importante dans les nutriments vient de la quasi inexistance des glucides puisqu’ils ne consommaient pas de céréales ni de légumineuses, source de protéines et de glucides en même temps (et aussi de fibres !).

  • Aujourd’hui, on estime les besoins en glucides entre 45 et 55 % par jour (contre 20 à 40 % pour le régime paléo). Ils sont les principales sources d’énergie du corps.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

9 commentaires Donnez votre avis
  1. Ce n’est pas une nouvelle mode dans l’absolu car il existe depuis 20 ans, c’est la façon extrêmiste de la pratiquer sans en connaître les tenants et aboutissants qui est une mode.
    Les céréales à supprimer sont uniquement celles contenant du gluten, en particulier le blé car il a été volontairement trafiqué pour contenir 20x plus de gluten qu’à l’origine (le gluten fait gonfler le pain, beaucoup de volume pour peu d’ingrédient, tout bénèf pour le vendeur !).
    Les sucres raffinés en excès provoquent une acidification du corps, ce qui est très néfaste (lire les ouvrages sur l’équilibre acido*basique).

    Pratiquer ce “régime” sur le court terme à seule fin de perdre du poids est sans intérêt, ce n’est pas son but ! Et là c’est un effet de mode (ah les médias, pour vendre ils récupèrent tout !!!)

  2. Bonjour,

    Le Dr Seignalet n’a jamais interdit les légumineuses (bien au contraire) ni le sel (mail le modérer).
    C’est un régime qui m’a permis de recouvrer la santé (maladie auto-immune) et un énorme dynamisme. Je le pratique depuis 16 ans, ce qui me permets de faire quelques écarts sans conséquences depuis quelques années.

  3. Tout d’abord, mes excuses pour mes fautes d’orthographes éventuels, je ne suis pas francophones d’origine.
    J’ai suivi les cours à l’Ecole Hôtelière de Coxyde (Belgique).
    J’ai lu cet article avec beaucoup d’attention.
    De mon humble avis: Ces hommes/femmes n’avait pas une vie tel que nous connaissons actuellement, c.a.d. Ils ne prenaient pas leur voiture ou autre pour aller travailler et gagner leur pain. Ils devaient se battre (et donc dépenser bcp d’énergies (=calories) pour se nourrir, se tenir au chaud etc.. (bref.. survivre). Je crois qu’on n’a pas le droit de comparer ce qui n’est pas comparable et de ce fait j’estime que ce régime n’est peut-être pas inutile mais que surtout !!! n’a aucun lien avec la vérité actuelle.

  4. Aujourd’hui seuls quelques Inuit ont un régime qui approche le Paleo, si tant est qu’ils ne sont pas contaminés par MacDo, Philip Morris et les alcooliers. Je ne sais pas quelle est leur espérance de vie. Effet de mode certain.
    La bonne vie c’est un régime sobre avec des moments-plaisir, de l’exercice physique sans obsession, et avant tout une vie sociale et culturelle aussi riche que possible.

  5. Absurde immondisme que toute cette merde, il n’y a QU’UN seul soit-disant représentant, l’autre personne est morte “prématurément” lol normal et comme par hasard on ne sait pas de quoi il est mort, comme c’est étrange lol de plus vous conseillez l’alcool xd n’importe nawak dans vos têtes et le café qui même avec modération peuvent avoir des effets néfastes mais allez-y gobaient toutes ces conneries mais sachez une chose, à manger la mort, on accélère notre propre mort !!!!!!! Donc continuez à suivre ce régime pour mourrir plus jeune !!!!!!

  6. Pour nourrir un boeuf destiné à terminer dans notre assiette, il lui faudra environ 1500 repas à base de céréales. Avec ces 1500 repas un humain en fera 12 000. A l’origine du régime paléo, il y a avait combien d’habitants sur la planète, de combien était l’espérance de vie, 20 ans? 30 ans? Appliquer ce régime dans le cadre d’une thérapie pourquoi pas, suivre une mode comme le régime Ducan, c’est toujours nous prendre pour des narvalos, toi aussi un jour tu vas crever !

  7. Je suis d’accord avec le coté mode du régime paléo, c’est de l’exotisme historique, manger cru ou supprimer les céréales pour se rapprocher de la “pureté” de nos origines de chasseur-cueilleur, c’est pipeau. C’est en plus un choix que nous avons mais que les paléo n’avaient pas. Pour les animaux, moi je reste omnivore, là encore on a le choix.

  8. Encore une nouvelle mode dont les animaux vont une nouvelle fois faire les frais !

Moi aussi je donne mon avis