Les 6 erreurs à éviter pour un compost parfait

Faire du compost, c’est 100% bénéfique : cela permet de réduire les déchets et les mauvaises odeurs dans sa poubelle, tout en apportant un fertilisant naturel à son jardin. Mais savez-vous bien vous y prendre ?

Rédigé par Khalil Laajine, le 4 Apr 2019, à 8 h 10 min

Un bon compost doit répondre à quelques règles de base pour que le processus de décomposition s’enclenche correctement. Trop sec, trop humide, votre compost ne sera pas optimal et il risque de développer des mauvaises odeurs, des moucherons ou de ne pas se décomposer. On évite ces quelques erreurs de base pour avoir un bon compost, puis… on laisse faire la nature !

Comment réussir son compost ?

Installez votre composteur dans un endroit ensoleillé du jardin, pas trop loin de la maison. Vous pouvez acheter une caisse à compost dans le commerce ou la faire vous-même avec des palettes ! Ensuite, que mettre dedans ?

Erreur n°1 : on ne met que des épluchures de cuisine

Le compost, c’est une alternance de déchets verts et bruns, ou de déchets humides et secs. Autrement dit : d’épluchures de légumes et de fruits et de feuilles mortes, petites branches ou papier-carton. Si on ne met que des déchets de cuisine, on risque d’avoir un compost trop humide, et donc beaucoup de moucherons. L’idéal est de suivre un mélange de 40 % de déchets verts pour 60 % de déchets bruns. On met donc par exemple une pelletée de feuilles mortes à chaque apport d’épluchure de légumes.

compost erreurs

Un aide-mémoire que vous pouvez imprimer et coller sur votre composteur

Vous pouvez constituer à l’automne un stock de matières brunes en tas à côté de votre compost et en ajouter régulièrement durant l’hiver.

Erreur n°2 : on ne mélange pas son compost

Un bon compost doit être mélangé régulièrement, idéalement une fois par semaine. Ainsi, vous le faites respirer et mélangez les matières en fermentation avec les autres plus fraîches. Récoltez votre compost deux fois par an environ, au début du printemps et à l’automne et épandez-le dans votre potager : c’est un excellent fertilisant naturel.

Erreur n°3 : on met tous les déchets organiques quelque soit la quantité

Peut-on tout mettre dans le compost ? Non : on évite certains déchets organiques en trop grosses quantités qui peuvent le déséquilibrer. Ainsi :

  • Pas trop d’épluchures d’agrumes, trop acides ;
  • Pas trop de peaux d’avocats ou d’ananas, trop dures ;
  • Les épluchures de pomme de terre sont à couper en morceaux ;
  • Les coquilles d’oeuf sont à écraser en petits morceaux.

Autre règle qui vaut pour tous les ingrédients de notre compost

Plus c’est petit, mieux c’est !

Ainsi, on peut mettre les coquilles d’oeuf au compost, qui apporteront du carbonate de calcium à vos plantes. En revanche, il vaut mieux les écraser en petits morceaux, elles seront dissoutes plus rapidement. Idem pour les épluchures d’agrumes, de pommes de terre, les peaux d’avocat ou d’ananas à couper en petits morceaux.

Erreur n°4 : on met les restes alimentaires au compost

On évite carrément les restes alimentaires, surtout de viande ou de poisson avec arêtes et os, qui risquent d’attirer les rongeurs ou les nuisibles dans votre compost. Évitez aussi de les donner à votre chien ou votre chat !

De même, les coquilles de moule ou d’huître ne se compostent pas.

compostage

N’oubliez pas de mélanger le compost © sylv1rob1

Erreur n°5 : Peut-on mettre les cendres de cheminée ?

Les avis divergent à propos des cendres de bois dans le composteur. Composter des cendres n’est pas idéal : on peut en mettre quelques poignées au compost mais pas de trop ! Les  matières en décomposition dans le compost peuvent être acides et les cendres, alcalines, peuvent compenser cette acidité. Il vaut mieux en déposer un peu et épandre le reste directement au jardin.

Et pour les résidus de toilettes sèches et la litière du chat ?

Les avis divergent également. Les résidus de toilettes sèches (sciure, papier toilette et excréments) font un excellent compost, à condition de les laisser reposer quelques mois avant de les intégrer au composteur.

En ce qui concerne les litières pour animaux, on n’y dépose que les litières biodégradables (à base de sciure ou de paille), pas trop régulièrement non plus.

Erreur n°6 : on met les sacs compostables

Avec la fin des sacs en plastique sont apparus des sacs dits compostables ou biodégradables. Or ils se dégradent en réalité difficilement dans un composteur domestique, ils sont plutôt dédiés à un compostage industriel (lorsque votre collectivité récupère vos déchets verts). L’Ademe recommande de les déposer plutôt dans le bac de tri de vos déchets ménagers.

Enfin, évitez que le compost soit trop sec car il a besoin d’humidité pour que la décomposition s’effectue, mais évitez également de l’arroser trop ou de le noyer en l’exposant à la pluie.

Article republié
Illustration bannière : Compost erreurs à éviter  © Iomiso
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédacteur web et blogueur. Passionné par l’écologie, les modes de vie alternatifs et persuadé que nous pouvant vivre mieux avec une production et une...

20 commentaires Donnez votre avis
  1. Dans le composteur, je ne mets ni les feuilles d’eucalyptus, ni celles des différents lauriers, leurs essences bloquent la fermentation et sont autant résistantes que les peaux d’avocats !

  2. C’est tout con, mais on y pense pas forcément : les étiquettes des fruits ! Elles ne sont pas en papier mais en plastique et ne se décomposent pas, donc penser toujours à les retirer au risque d’avoir une drôle de surprise…

  3. Tous les restes de fruits et légumes ??? Pas tous : outre les épluchures d’agrumes, se méfier des pelure d’oignons (un biocide naturel ) comme les épluchures de pomme de terre ( avec l’eau de cuisson de vos pommes de terre versée même froide sur une plante vous avez un meilleur résultat qu’avec du Round up ) évitez aussi les peaux de bananes tellement traitées qu’elles tuent toute vie microbienne !!!

  4. les agrumes, il faut oublier ainsi que les déchets des toilettes sèches si vous prenez des médicaments !
    La cendre peut aussi servir à faire de la lessive.

  5. Oui bon…avec tout ca, ben on s’en sort pas plus !
    il faudrait détailler chaque réponse avec le message le plus juste qui soit…
    D’où en fait avoir une excellente connaissance de chaque chose, ce qui me pousse a dire qu’à ce moment je vois plus l’intéret de venir chercher réponse…..Que l’on connait déjà !
    Merci cependant pour vos bonnes volontés !!!

    • 100% exact. Cet article ne nous apprend rien.

  6. Petite astuce pour les jardiniers : gardez le marc de café et les coquilles d’oeufs (que vous broierez) et épandez-les autour de vos semis au printemps. Vous éviterez ainsi que ceux-ci se fassent attaquer par les limaces et escargots.

  7. mon compost contient aussi des coquilles d’oeufs et la litière de mon cochon d’Inde qui ne mange que des végétaux. Il est parfait. Je garde de coté le marc de café que j’ajoute avec le compost mûr pour le rendre plus léger pour mes semis.Je vais essayer les emballages d’oeufs recyclés en carton, j’ai lu qu’il pouvait y être mis . Qu’en pensez-vous?

  8. Il serait bon de dire aussi que si vous jetez des débris de légumes pleins de pesticides, vous les retrouverez dans le compost, et ultérieurement dans vos cultures.
    C’est pour cela que je ne jette dans mon compost que les débris de légumes venant de mon jardin, ou de sources fiables ( certains paysans qui vendent sur les marchés)

    • La décomposition microbienne est capable de venir à bout de la plupart des pesticides utilisés, les seuls pouvant résister sont les pesticides à forte rémanence (ex DDT qui est indestructible par des processus naturels) interdit aujourd’hui. Donc pas de problème pour composter des matière ayant été traités par produits de synthèse, d’ailleurs c’est autorisé en agriculture biologique. si compostage pas de problème.

  9. pour le compost on peut aussi ajouter les mouchoirs en papier, essuie tout, coton et petit papier . ces elements se decomposent tres bien. je mets meme du carton, du caca de chiens, du marc de cafe avec les filtres, et tout disparait en une annee.

    • des papiers ou cartons en petites quantités et surtout sans ruban adhésif et sans traces d’encres.

    • Effectivement, je les composte depuis longtemps, c’est de la cellulose !

  10. J’ai lu votre article sur les toilettes sèches qui est très intéressant mais en contradiction avec celui-ci: pour faire un bon compost il ne faut pas de déchets organiques , donc pas d’excréments alors que comment peut-on faire fonctionner ses toilettes sèches si on ne peut pas mettre les excréments dans le compost du jardin?

    • comment pourrait-on faire duc composte sans matières organiques ??! Une définition s’impose: Les matière organiques sont à opposer aux matière minérales. Les matières organiques sont fabriqués par les êtres vivants à un moment ou l’autre de leur cycle biogéochimique. Elles sont caractérisées par des chaines de structures carbonnées composées de carbone d’oxygène et d’hydrogène (sucres, protéines, lipides). Donc tout ce qui est passé par un être vivant est de la matière organique. Ensuite ce sont les bactéries et les champignons qui sont capables de les retransformer en matières minérales pour êtres de nouveau assimilables par les plantes qui vont en faire des matières organiques (feuilles tiges fleurs fruits) grâce à la photosynthèse. Ses organes composés de matières organiques seront mangé par des animaux champigons ou bactéries et seront petit à petit retransformés en matières minérales. Un compost est donc un mélange de matières organiques en décomposition (en train d’être mangé) par des animaux (insectes, miriapodes, arachnides, colemboles…)champignons, mollusques( escargot limaces), vers des terre, bactéries qui les transforme peu à peu en maitères minérales assimilable par les plantes. mais tout comme les légumes osnt important pour notre digestion, le smatière organiques non encore complètement décomposées sont importantes pour les plantes pour assimiler et maintenir dans les sols les éléments nutritifs.

  11. A tous.
    Ce n’est pas « éviter TOUS les déchets organiques » ; mais bien « éviter les déchets organiques QUI GÉNÈRENT des fermentations ».

  12. Erreur de votre part?
    « éviter les déchets organiques » pour le compost?????
    Tous les végétaux sont organiques et font un très bon compost!!!

  13. compost pur et dur bof ,moi je préfère un tas avec tout ce qui se décompose ,un peu du vieux sur le nouveau en cas d’odeurs à craindre ,ça ne fonctionne que depuis 8ans ….

  14. Nous habitons dans la région de Marseille et faisons un compost depuis toujours dans notre jardin.
    Il pleut rarement et de plus, notre tas est caché sous une haie de cyprès. Ce sont les cloportes (petits cochons, comme les appellent les enfants) qui font le travail.Nous jetons absolument tous les déchets de la cuisine en plus de l’herbe et récupérons un compost sec. Tout est « recyclé » en un temps record et le tas a quasiment toujours la même hauteur.

  15. « éviter les déchets organiques » dans le compost ? Mais l’herbe coupée, les feuilles, les fruits et légumes et autres restes des plantes sont des déchets organiques. Vous vouliez dire déchets « animaux » ?

Moi aussi je donne mon avis