Sauvez les abeilles en leur fabriquant un nid !

Quand on évoque les abeilles, on pense très vite aux colonies redoutables qu’elles constituent. Mais en réalité, la plupart des abeilles ne vivent pas en colonies…

Rédigé par Consoglobe, le 16 Apr 2016, à 18 h 00 min

En effet, les abeilles dites « solitaires » représentent plus de 80 % de la population totale des abeilles. Mais ces excellentes pollinisatrices sont malheureusement menacées. Protégeons-les en leur fabriquant un nid douillet !

Pourquoi fabriquer un nichoir pour les abeilles ?

Dans le monde merveilleux des abeilles solitaires, vous n’apercevrez ni reines ni ouvrières, mais seulement des mâles et des femelles, tout simplement. Elles apprécient nos jardins où elles butinent, surtout quand on les aide.

Toutefois, ces charmantes petites abeilles sont actuellement en déclin, notamment à cause de l’usage outrancier des pesticides. Pour les naturalistes, il s’agit d’un constat des plus alarmants car l’homme dépend beaucoup de ces espèces pour les cultures agricoles et horticoles. Plus 80 % des espèces végétales ont besoin de ces pollinisatrices.

abeilles-miel-animaux-disparition-ban

Fabriquer un nid à abeille

Par ailleurs, en raison de la destruction croissante des abris naturels, les animaux disposent de moins en moins d’abris pour se protéger de l’hiver, et de sites de nidification. Or, certains endroits de votre jardin peuvent leur être très utiles pour cela.

Comment fabriquer un nichoir à abeilles 100 % naturel en 3 étapes ?

Certaines abeilles solitaires s’approprient rapidement les nichoirs créés par la main de l’homme et conçus spécialement pour les accueillir.

Pour un nid 100 % naturel, il vous faut simplement une bûche en bois dur (chêne ou hêtre par exemple).

  • Coupez la bûche en deux dans le sens de la hauteur.
  • Puis, percez des trous de dix centimètres de profondeur, de diamètre variable – de 3 à 10 mm – en les espaçant de 2 cm environ et en évitant de transpercer complètement la bûche.
  • Enfin, placez le nichoir à 30 cm du sol environ (ne pas dépasser 3 mètres de hauteur), au soleil, orientés au sud, à l’abri des intempéries, et très près d’une zone fleurie.

Vous verrez, les cavités de la bûche plairont très vite aux pollinisatrices !

Si vous n’avez pas de bûches à disposition, vous pourrez toujours trouver des nichoirs à abeilles solitaires plus ou moins originaux dans les jardineries.

Abeilles – Le saviez-vous ?

  • Il est possible pour les entreprises comme pour les particuliers de participer à la sauvegarde des abeilles en parrainant une ruche grâce à Un toit pour les abeilles.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




8 commentaires Donnez votre avis
  1. Nous sommes une association sans but lucratif dénommer Initiative pour le Progrès et la protection de l’Environnement(IPPE asbl) en sigle, au départ des nos objectifs l’apiculture est une activité que beaucoup des personnes préféré réalisées, mais cela est interrompu par manque d’accompagnement, comme notre association compte aujourd’hui quinze ruche remplies habitent par des abeilles que nous considérons comme un projet d’auto-financement et que nous avons l’envie d’une tiers personnes pour que nous puissions accroître cette activité

  2. Je suis totalement d’accord avec vous, pouvez vous partager ce lien ? C’est : sauvons-les-abeilles.over-blog.com
    Merci d’avance !
    Et c’est vrai, SAUVONS LES ABEILLES !

  3. petites précisions sur l’article lui même : les abeilles sont butineuses, et pas carnivores. Elles ne s’occupent pas des
    ” ravageurs”
    Les carnivores, ce sont les guêpes et les frelons, qu’on peut aider aussi en leur fabriquant des nichoirs, pour qu’elles détruisent les millions de moustiques et mouches.
    Sauf bien sûr le frelon asiatique ( vespa velutina ) à détruire d’urgence.
    Autre précision, la photo est celle d’une abeille domestique ( apis mellifica), donc pas celles dont on parle dans l’article.
    hormis ces détails, bonne initiative.

  4. Une autre manière de faire un nichoir à abeilles solitaires (mégachiles…)c’est de réaliser un petit fagot de morceaux de bambou. Chaque morceau aura environ 10 cm de longueur, un diamètre intérieur de 5mm environ. On fera en sorte de garder un tunnel dans chaque morceau de 5 cm au moins,fermé d’un côté par une cloison naturelle du bambou. Les morceaux seront assemblés en alternant les ouvertures d’une extrêmité à l’autre du fagot. Ce fagot, lié par du fil de fer, pourra être suspendu dans un endroit un peu abrité.
    Rappel: une abeille ne pique pas ! Sans crainte, caressez délicatement une abeille qui butine. Prenez confiance: elles ne réagissent qu’à la phérormone de la peur que peut émettre l’humain.

    • je crois que vous faites erreur, il a été installé des ruches près du cimetière que je connais et par temps orageux plusieurs personnes se sont fait piquées, notamment sur la tête !

  5. Le côté percé n’est pas le plus important, le principal est la distance qui sépare les trous, le diamètre et la profondeur du trou (la profondeur doit être d’environ 10 centimètres).
    En fait, le principe est de reproduire des galeries d’insectes xylophages, qui, en général, attaquent l’arbre à partir d’un endroit affaibli de l’écorce (de vieux arbres ou du bois mort)

  6. Elles subissent aussi les prédateurs comme les frelons venus des pays asiatiques depuis 2 ou 3 ans.
    Très bonne idée cette fabrication de nichoir.
    Je suppose que la buche est coupée dans le sens de la hauteur ? De quel côté les trous : Tronc ou le plat de coupe ? comment les disposer au sol ?
    Merci

Moi aussi je donne mon avis