Coquille d’oeuf au jardin, les bons plans du jardinier bio

Des nombreux produits existent dans le commerce pour venir à bout des problèmes rencontrés au jardin. La coquille d’oeuf n’en fait pas partie et pourtant elle peut être utilisée de différentes manières par le jardinier bio.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 13 Jul 2020, à 13 h 45 min

La coquille d’oeuf tient un peu du couteau suisse du jardinier bio quand on sait tout ce à quoi elle peut servir. Utiliser les coquilles d’oeuf au jardin c’est une formidable démarche anti-gaspi et surtout efficace quand on sait comment s’y prendre !

Les coquilles d’oeufs comme godet de semis

Simple et efficace, utilisez des coquilles d’oeufs dont vous n’aurez retiré que le tiers supérieur (comme pour un oeuf à la coque). Remplissez de terreau, semez vos graines à l’intérieur et disposez le tout dans une boîte à oeufs pour pouvoir les déplacer facilement.

coquille d'oeuf

Ne reste plus qu’à patienter © aidart

Pensez également à percer un petit peu le fond pour que l’eau en surplus puisse s’en écouler.

Les coquilles d’oeufs contre la cloque du pêcher

La cloque est une maladie du pêcher qui peut faire perdre beaucoup d’énergie à l’arbre au point d’en condamner les fruits ou pire si elle se répète année après année.

Mettez de côté les coquilles d’oeufs non cuits et non lavés et remplissez-en un petit sac du type filet de pommes de terre que vous aurez rétréci. Attachez ensuite ce sac à une branche au coeur de votre arbre.
Certaines bactéries vont alors se multiplier sur vos coquilles d’oeufs qui devraient contre-carrer la cloque… Il faudra cependant changer le sac 3 à 4 fois sur la saison pour que cela fonctionne.

Lire aussi : Coquilles de moules et d’huîtres : leurs mille et une vies

Les coquilles d’oeufs en barrière anti-limaces

Une fois cassées, les coquilles d’oeufs ont des bords coupants pour les animaux tels que les limaces ou les escargots.

Broyez-les légèrement pour augmenter la surface de bords coupants et réaliser un cercle autour de vos plants pour créer une barrière. Il faudra réitérer la démarche tout au long de la saison et dès que vous avez des coquilles car les intempéries émoussent assez rapidement les bords des coquilles.

coquille d'oeuf

Les coquilles d’oeufs pour vos poules

Dans la nature rien ne se perd, tout se transforme. Si vous voulez boucler la boucle avec vos poules, c’est le moment ou jamais… et elles vous en remercieront.

En effet, pour pouvoir produire des oeufs de qualité, vos poules ont besoin de calcium afin de former la coquille de leurs oeufs. Si vous leur amenez des coquilles vides, elles vont les picorer avec plaisir et produiront ainsi plus de calcium pour développer leurs futurs oeufs.

Les coquilles d’oeufs contre la nécrose de la tomate

Aussi appelée pourriture apicale, la nécrose de la tomate s’exprime par des fruits dont la partie basse devient noir et impossible à consommer. Elle résulte d’un manque de calcium que vous pouvez commencer à combler grâce à de la poudre de coquille d’oeuf.

Broyez très finement les coquilles, avec un rouleau à pâtisserie par exemple, et incorporez-les directement dans la terre tout autour de votre plant de tomate avant d’arroser généreusement. Reproduisez la chose plusieurs fois dans la saison…

La méthode fonctionne, mais elle est plus efficace si vous commencez l’apport en coquilles en début de saison.

Les coquilles d’oeufs pour alimenter votre compost

Les coquilles d’oeufs sont pleines de minéraux même si elles sont surtout constituées de calcium. Leur décomposition lente est un atout pour le compost et permet de le structurer pour accélérer la décomposition générale des aliments.

Il faut cependant bien broyer les coquilles dans votre main avant de les mettre dans votre compost sans quoi vous les retrouveriez plus ou moins entières l’année d’après.

Les coquilles d’oeufs comme engrais

Les coquilles d’oeufs sont donc composées de calcium mais également d’autres minéraux qui peuvent avoir un intérêt pour vos plantes que ce soit au potager ou en pot.

Utilisez-les avec parcimonie, c’est-à-dire une ou deux fois l’an, et broyez-les le plus finement possible pour qu’elles se dissolvent rapidement et soient facilement assimilées par les plantes. Vous pouvez aussi les mélanger avec la terre après les avoir répandues en surface pour accélérer le phénomène.

Illustration bannière : De la cuisine au jardin, un retour à la terre © Arina P Habich
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis