A-t-on vraiment besoin d’un calendrier lunaire pour jardiner ?

Le jardinage avec la lune est une technique, controversée, qui se base sur les différents stades de la lune pour définir quand on peut ou doit faire quelque chose au potager. Suivre un calendrier lunaire – somme tout relativement contraignant – pour jardiner, peut-être utile, mais cela s’adresse-t-il à tous les publics de jardiniers ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 18 Jan 2019, à 8 h 35 min

Le jardinage, comme bien des autres domaines surtout dans le loisir (même si pour beaucoup de gens il devient une nécessité) demande une organisation méticuleuse. Entre la météo et les week-ends chargés (surtout quand on travaille), il peut être vraiment difficile de jongler avec tous les paramètres. Édité par de nombreux magazines de jardinage, le calendrier lunaire résume jour après jour les principales interventions à privilégier au jardin., pour simplifier la tâche.. Maisest-ce bien utile ?

Calendrier lunaire : jardiner avec la lune a-t-il un intérêt pour le jardinier amateur ?

Travailler son potager avec la lune est une façon ancestrale de donner une impulsion aux diverses plantes que l’on cultive afin de les aider à se défendre des maladies et des ravageurs ou encore de pousser plus rapidement.

calendrier lunaire

Jeune pousse devant la lune © Etaphop photo

Ce mode de jardinage qui perdure depuis l’Antiquité, a été mis de côté au XXe siècle avec l’avènement de la culture intensive et des produits phytosanitaires pétrochimiques.

À quoi sert un calendrier lunaire ?

Sorte d’agenda du jardin, un calendrier lunaire fait un apparaître tous les travaux à effectuer au jardin, en fonction des saisons, des phases lunaires et du mouvement de cet astre.

Jardiner avec la lune est une façon de cultiver qui se base sur les rythmes de la lune pour définir quand il est bon de planter, de semer, de greffer, de tailler…

Le jardinage avec les astres prend en compte plusieurs rythmes différents :

  • La lune croissante et décroissante qui joue sur la vitalité et la résistance des plantes
  • La lune montante et descendante qui dicte les gestes à faire : récolte, greffe, taillage, repiquage, apport d’intrants…
  • Les noeuds lunaires qui marquent les jours de repos du jardinier

Il s’agit de respecter les « rythmes cosmiques porteurs de vie » :

  • Rythme sidéral (passage de la lune en constellation zodiacale sur 27,3 jours aussi),
  • Rythme synodique (lune croissante et décroissante sur un cycle de 29,5 jours),
  • Rythme draconitique (noeud lunaire avec le soleil deux fois par mois),
  • Rythme tropique (lune montante et descendante qui dure 27,3 jours),
  • Rythme anomalistique (passage au plus près et au plus loin de la terre tous les 27,55 jours).

À chaque signe du zodiaque son élément et sa famille de plantes. Les plantes racines sont ainsi l’élément terre (Taureau, Vierge et Capricorne). Les plantes feuilles sont l’élément eau (Cancer, Poisson, Scorpion). Les plantes fruits sont l’élément feu (Bélier, Lion, Sagittaire) et les plantes fleurs sont l’élément air (Gémeaux, Verseau et Balance).

Dans les faits : jardiner avec la lune grâce à un calendrier lunaire

Il est assez compliqué de qualifier et de quantifier l’intérêt agronomique de la culture sous calendrier lunaire. D’une part elle est tellement complexe – excepté pour les producteurs en permaculture ou biodynamie, rares sont les jardinier qui le suivent à la lettre, et les ouvrages qui la traitent ne sont de loin pas toujours de bonne qualité qu’elle ne s’adresse pas à des jardiniers amateurs. D’autre part la preuve que le respect de ce calendrier fonctionne n’est toujours pas faite.

Nombre d’institutions ont statué sur le fait que, si le respect du calendrier lunaire dans les cultures avait une influence, celle-ci serait en réalité alors plus que minime. Et au potager, on ne doit oublier les règles de bon sens : les saisons, les conditions climatiques, l’état du sol et les éventuelles maladies ou ravageurs présents sont prioritaires, quelque soit la lune. Pour le jardinier amateur, il s’agit plutôt d’une indication et l’achat d’un calendrier lunaire n’est vraiment pas nécessaire !

Illustration bannière : Pleine lune – © Klahan
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Rythmes lunaires et planétaires et travaux de jardinage
    ==========================================
    Lune descendante ( période de plantation ) Automne lunaire
    ============================================
    Elaboration du compost : Surtout au printemps
    Epandage du compost : En automne de préférence
    Labours et préparation du sol : Evitez si le terrain est trop humide ou trop sec
    Repiquage, transplantation, plantation,
    Récolte des légumes-racines et des pommes de
    terre
    Si possible, l’après-midi, en jours-racines
    Taille des fruitiers, fruits rouges, vigne Pour renforcer la vigueur
    Taille en vert Pour renforcer la vigueur
    Application de la bouse de corne : Le soir ( en biodynamie )
    ===========================================
    Lune montante : Printemps lunaire
    Application de la silice de corne : Le matin ( en biodynamie ) en opposition Lune-
    Saturne
    Semis ( sauf pommes de terre ) En jours-racines, jours-feuille, jours-fruits,
    jours-fleurs suivant la famille des légumes
    Taille des fruitiers, fruits rouges, vigne, en vert si on veut diminuer la rigueur
    Récolte des légumes-feuilles ,des fruits,
    aromatiques, médicinales
    Le matin, si possible en jours-fleurs
    ==================================
    Avant la pleine Lune
    Semis ( sauf pommes de terre ) De 2 à 5 jours avant la pleine Lune
    Application d’engrais liquides, tisanes,
    décoctions, purins, cuivre, soufre
    ========================================
    Juste avant la pleine Lune, l’après-midi
    Contrôle des maladies cryptogamiques: Surtout si la Lune est en périgée
    ====================================
    Opposition Lune-Saturne
    Semis, repiquage, plantation, transplantation
    Application de la silice de corne Le matin ( en bio-dynamie )
    ============================================
    Avant la nouvelle Lune et/ou en Apogée
    Plantation des pommes de terre
    ==============================================
    Journées à éviter absolument
    Noeuds lunaires et planétaires, éclipses, jour de la nouvelle Lune , Apogée ( sauf pommes de terre )

    • Bonjour,
      La jardinage lunaire comme la biodynamie ne font qu’enrichir leurs promoteurs sans faire pousser mieux les plantes.
      Pour le calendrier lunaire, il est présenté comme ancestrale mais à partir de quelles sources? L’influence de la Lune est nulle sur le potager et cela a été expliqué très bien par Mr de la a Quintinie dans ses livres publié en en 1690: « Une autre espece d’ignorans sont ceux qui ne sçauroient dire trois paroles de leur métier sans y mêler la pleine Lune & le decours, prétendans, & n’en sçachans pourtant aucune raiion,quec’ c’est une observation absolument necessaire pour le succés de tout le jardinage j ils croyent ces bonnes gens nous persuader par tels mots,qu’ils gavent à point nommé tous les mylteres de l’Art, si-bien que quand avecune fierté présompueuse ils auront avance en leur jargon que tout Vendredy porte decours , que le jour du grand Vendredy est infaillible, & pour les semences, & pour les.
      greffes, & pour le plantée pour la taille, &c. ils prétendent qu’on sera trop heureux de les avoir pour ]ardiniers. »

      https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96082614/f86.image.texteImage
      https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96862038/f602.image

      Lisez donc ces 2 ouvrages et votre porte monnaie ainsi que votre potager s’en portera que mieux.
      Pour la biodynamie, il ne s’agit que d’une pratique développée par la secte Steiner à al fin du 19ème siècle sans aucune base scientifique.

Moi aussi je donne mon avis