4 recettes de fertilisant naturel

Un beau jardin nécessite un bon fertilisant. Si vous souhaitez préserver la nature, découvrez quatre astuces simples et économiques pour fertiliser votre jardin sans nuire à l’environnement.

Rédigé par Elwina, le 19 Jun 2017, à 14 h 40 min

Qui a dit que les engrais chimiques sont la meilleure solution pour un joli jardin ? Pour un jardin digne des plus beaux parcs français (ou presque), préférez les méthodes non polluantes et plus économiques. L’idée est de recréer le fonctionnement de l’humus, qui fertilise les sols et nourrit les plantes dans les milieux naturels.

Fabriquez votre fertilisant naturel avec des feuilles mortes

Des feuilles mortes traînent encore dans votre jardin ? Elles vous seront utiles ! Ramassez-les et faites-en un tas auquel vous ajouterez de la terre, puis laissez fermenterpour en faire un compost. Aérez-le et arrosez-le régulièrement.

fertilisant naturel, fertiliser avec du compost

Le compost est un excellent fertilisant pour votre jardin © vvoe

Idéal au printemps, utilisez ce fertilisant naturel pour rempoter vos plantes et nourrir le sol. Si vous n’avez pas de feuilles mortes, cela marche aussi avec l’herbe tondue.

En savoir plus sur le compost

Un fertilisant au cendres de bois

Qu’elle viennent de votre cheminée ou de votre barbecue, les cendres de bois sains sont également une bonne alternative aux engrais chimiques. Riches en potassium et en phosphore, les éléments nutritifs qu’ils contiennent participent au bon développement de vos plantes.

fertilisant naturel

On pense rarement aux cendres de bois, pourtant idéales pour fertiliser son jardin

Pour cela, répandez de façon régulière les cendres sur la pelouse et les massifs. Il vaut mieux en déverser un peu fréquemment plutôt que tout un tas en une seule fois.

Fertiliser votre jardin en récupérant le marc de café

Le marc de café a également un effet fertilisant sur les plantes. De plus, il éloignera les fourmis, les pucerons, les limaces et les chats de votre jardin !

fertilisant naturel, marc de café

Avez-vous pensez au marc de café pour fertiliser naturellement vos plantes ? © Monthira

Disposez le marc de café au pieds des plantes. Lors des semis placer une couche fine et régulière pour aider vos plantes à pousser.

Même chose pour le thé, si vous faites une infusion de thé et que vous ne buvez pas tout, déversez le reste doucement sur vos plantes.

Découvrez toutes nos astuces avec du marc de café

Créer un engrais naturel à base d’orties

Les orties sont considérées comme des mauvaises herbes, et pourtant ! Riches en azote, elles activent la croissance des plantes et améliore leur résistance à certaines maladies.

fertilisant naturel, orties

Le purin d’orties est un excellent fertilisant naturel © Jinga

Confectionnez un purin d’orties. Celui-ci a la particularité d’avoir plusieurs usages : fertilisant et insecticide.

Vous n’avez désormais plus d’excuses pour utiliser un engrais chimique grâce à ces 4 solutions naturelles, économiques et faciles à mettre en oeuvre dans votre jardin ou pour vos plantes d’intérieur.

Illustration bannière © Gajus

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

17 commentaires Donnez votre avis
  1. bernardfontvieille@gmail.com

    Chercheur utilisant la méthode systémique cf mon livre Assainir et fertiliser aux Edition de Terran

    Mise en évidence de l’HUMUS le matériau de base de la terre

    Des américains avouent qu’ils ne pouvaient pas le fabriquer .

    L’HUMUS disparaît de la culture générale
    Il ne se dissolvent pas comme tous les autres matériaux que l’on trouve sur terre. Par exempe vous mettez côte à côte deux tas et vous verser de l’acide chlorhydrique Le tas d’humus reste intact
    Il ne se dégrade pas On le retrouve dans le sol sous forme de couche homogène dans le sol . Vu dans une ferme SI on l ‘enlève on peut le réutiliser sur le champ
    Il ne se lessive pas comme le compost qui lui perd toute vie biologique sous l’effet de l’eau . L’humus se charge d’humidité ,il devient lourd . Par exemple les lombrics n’arrivent plus à se déplacer et ils meurent . Mais l’eau ne se charge de rien. L’humus sec recommence à fertiliser .
    D’ailleurs dans un compost il y a une vie biologique importante alors que dans l’humus on ne trouve que des lombrics et des bactéries du cycle de l’azote
    Il est le meilleur fertilisant de la planète . Tous les feuillus de la terre poussent grâce à moi . Cela n’a rien de comparable avec les engrais chimiques
    IL sert de support de culture .Il n’y a pas que la terre qui joue ce rôle . Par exemple sur un humus en formation à Isotry un noyau d’avocat jété dans les dechets végétaux s’est mis à pousser de façon étonnante . Manifestement ni sur la terre ni avec des engrais chimique cela ne pouvait pas se passer
    L’ humus est aussi un matériau qui éteint les odeurs . Quelle différence entre les stations d’épuration que l’on installe loin des lieux habités dans un lieux peut venté.ou des toilettes à humus
    L’humus est le résultat de la digestion par les lombrics de tous les déchets de la nature . Dans leur circuit tous les éléments pathogènes sont transformés par les bactériophages en phages . C’est à dire que l’humus est toujours un matériau sain
    Le recyclage des dechets de la nature et de leur réutilisation dans la vie de tous les jours est assuré en continue par le couple LOMBRIC-HUMUS . Bien sûr la biodiversité de la nature participe à ce processus

    J’applique ce processus de recyclage des déchets par la nature.

    En France , à La Salvetat sur Agout où je mène une culture de légumes sur support d’humus . Humus provenant de la transformation de fumier de bovin et Humus provenant du compostage des herbes sauvages

    A Madagascar où pour la première fois au Monde j’ai conçu une toilette HUMUS pour plus de 40 personnes . Toutes les odeurs et les mouches ont disparu et les habitants on vu disparaître tout reservoir de stockage des matières fécales . Le Directeur du service du Ministére de l’eau de l’assainissement et de l’hygiène est venu voir .

    Il a décidé d’en construire 3 dans un quartier inondable .Je suis intervenu pour adapter ces bâtiments au recyclage par la nature

    Trouver de l’humus est devenue difficile . Les lombricomposteurs influencés par les américains dénaturaient l’humus en le filtrant trés finement

    J’ai donc en installant une deuxième toilettes humus dans le même quartier chez des gens très pauvres mis en place un atelier de production d’humus . Pour diminuer la pollution des dépôts d’ordures en ville j’ai demandé aux jeunes de récupérer les déchets fermentescibles , légumes et fruits et j’ai ajouté de la bouse de zébus et de la panse .

    Actuellement les 5 toilettes humus sont en activité et nous assurons l’apport d’humus et d’eiseinia foetida

    Cette démarche relève de la volonté d’établir un parfait hygiène pour améliorer la santé

    J’ai appris auprés de la coopérative tata que les lombrics sont une basse de protéines et qu’aussi les lombrics était des acteurs de la santé de l’humain

    Cet élargissement de ma mission humanitaire permettra si on trouve des relais d’établir dans la plupart des familles pauvres de la planéte une autonomie réelle’ en matière d. hygiène, , de nourriture aussi bien en protéines qu’en production agricole et bien sûr de SANTE

  2. latrine HUMUSA tous ceux que je connais et à tous ceux que je ne connais pas j’ai le plaisir de dire que le site merci lombric donne une photographie d’une latrine HUMUS Qui va révolutionner la vie des oubliés des industriels de l’Assainissement . Attachez vous à produire de l’humus puis mettez en place la latrine c’est un jeu d’enfant . Il n’y a pas de stockage de matiéres fécales , pas d’odeur , pas de mouche . Environnement deviendra sain . Et condition merveilleuse les gens pourrons utiliser l’HUMUS produit dans la latrine par les vers du fumier pour fertiliser leurs fleurs, leur légumes sans aucun risque sanitaire . L’HUMUS qui est l’engrais de base de la planéte est toujours sain

  3. Bonjour

    Voici un résumé de mon innovation visible sur le site web Merci lombric

    . On en a un aperçu sur le site Merci Lombric ou le texte a changé . Il contient des informations sur les différentes utilisations de l’humus . A savoir d’abord le pouvoir hautement fertilisant de cet engrais (Mr Marcel Bouché dans son livre « des vers de terre et des hommes montre le rôle de vers à transferrer l’azote vers les racines ) Vous verrez en particulier l’expérience que je méne de culture de légumes sur humus ce qui donne des légumes gouteux et sain. On decouvre aussi les toilettes humus ! Les latrines humus sans odeurs , sans mouches , sans eau et sans stockage de matiéres fécale. Des toilettes en surface . Si des populations se dotent de telles toilettes par leur propre moyen , ils installeront l’hygiéne et aussi une importante augmentation de la producton agricole

  4. Nous avons simplifié la construction des toilettes fertilisantes au point que des villages malgaches s’enflamment pour cette méthode d’assainissement hygiénique et pourvoyeuse d’engrais. Il suffit de faire au sol une surface en ciment de 50 cm de large et 1 mètre 20 de long. Ce ciment a une très légère pente vers un réservoir à urine nitrate . A l’entrée de ce ciment une étagére à hauteur de siège avec un simple trou pour déféquer . L’utilisateur a à sa disposition une caisse pleine d’humus et il met sur sa déjection une petite poignée d’humus pour éloigner les mouches et surtout permettent aux vers du fumier de faire leur travail. Pour ceux qui urinent seulement l’étagère n’existe pas . On peut rallonger la surface en béton en effet il faut donner le temps aux bactéries de transformer l’ammoniaque en nitrate. la surface en ciment est entouré de planches ou de briques c’est à dire que le réservoir à environ 45 à 50 cm de haut c’est amplement suffisant. Si vous êtes très nombreux vous pouvez modifier ces données seulement techniques. Ce réservoir contient de l’humus et des vers du fumier. Pour être sûr que l’on aura suffisamment de lombrics il faut mettre de l’humus dans une petite caisse , y mettre de vers du fumier que l’on récupère dans des composts où dans l’environnement . On doit nourrir cette population animales afin qu’elle se multiplie 0n n’achète pas ces toilettes on en devient le créateur et vous verrez c’est un travail agréable Bon courage

    • Tout simplement magnifique!Merci et bonjour à vous!

  5. J’ai installé mon composteur directement sur terre . En le vidant, j’ai trouvé une grosse quantité de racines et de pousses de lierre. Est-ce que ces plantes n’appauvrissent pas mon compost ? Ne vaut-il pas mieux l’installer sur une bâche?
    Qu’en pensez-vous ?

  6. Tous ces conseils sont excélents mais personnellement je n ai pas le temps de le faire.

    J achete des fertilisants organique eco-vers

    Consultez leur site http://www.eco-vers.com

    Jean

  7. On peut aussi utiliser l’urée dissoute dans l’urine.
    Le corps humain métabolise l’azote inutile en urée, de formule chimique CO(NH2)2, car sa solubilité est très importante et permet donc d’en dissoudre une grande quantité dans un petit volume d’eau.
    Grâce à l’urine qui semble pourtant être un déchet, on peut alors apporter de l’azote aux plantes.
    Cependant, qu’elle provienne des industries chimiques, ou de la pisse de manière biologique, l’urée reste de l’urée, et sa composition ne change pas. On peut en dire la même chose pour tous les autres molécules.

    • Dans les toilettes fertilisantes si on suit leur fabrication , en même temps que les lombrics transforment les déjections en humus engrais , des bactéries transforment l’ammoniaque de l’urine en nitrate on obtient un liquide sans odeur qui est autre engrais Nous allons publier un livre pour aider chacun à s’équiper de toilettes humus sans eau ou avec eau , sans lombrics ou avec lombrics , toujours avec bactéries

  8. Que diriez vous si vous aviez des toilettes sans eau ou si peu dans lesquelles se trouvent de l’humus et des lombrics . Vos déjections sont transformées en humus fertilisant Pour en savoir plus regardez le site mercilombrics.com

  9. J’ai constaté depuis plusieurs année d’utilisation d’un composteur que le compost récupéré comportait une grande quantité de gros vers blancs que je retrouve ensuite dans les parterres avec les dégats qui les caractérisent( pour ceux que je n’ai pas retrouvés et détruits lors de la récupération du compost…)….y a t il un moyen de palier à cet inconvénient ???

    • <NON, les vers blancs que l'on trouve dans le compost ne sont pas nuisibles, ce sont des vers de cétoines dorés. La cétoine dorée, joli petit scarabée, est un insecte auxiliaire bien utile au jardin. La larve de cétoine, à ne pas confondre avec celle du hanneton, décompose les déchets végétaux et s'avère précieuse dans un tas de compost, quant à la cétoine adulte, elle pollinise les fleurs… Protégez-la !
      Au contraire, les vers blancs de hannetons se nourrissent des racines de légumes.

  10. Quel truc afin de stériliser ce substrat qui malgrés ses vertus(mauvaises herbes et semences exclues) infeste le sol de diverses végétations non souhaitées merci.

  11. Récente constatation, cet automne, environ 15 cm de ce fameux compost fut étalé sur une parcelle. Quelle fut la facilité du bechage? et sans végétation de surface « j’attents la bonne surprise ».

  12. d’accord sur ce qui est dit sur le compost, cependant,éviter tout déchet de cuisine cuit et autres faisant le régal des rats, bien que? ceux-ci remuent le tas!

    C’est bien pourquoi utiiser un composteur est utile car c vrai qu’avec un compost à l’air libre a de petits inconvénients

  13. On peut aussi mélanger dedans les déchets des poulets et lapins, toutes épluchures, SAUF agrumes, Citron, orange etc, car il ont un tel effet antiseptique qu’ils empêchent le démarrage du compost

  14. Fertilisant naturel, fertilisant bio : un bon compost est issu d’une réaction des ingrédients et de tout ce qui y vit. les tontes et feuilles ne suffisent pas : il faut y ajouter en alternance les déchets de cuisine (sauf produits laitiers, carnés et agrumes) pour obtenir un bon fertilisant naturel

Moi aussi je donne mon avis