Gel : 10 erreurs d’hivernage qui détruisent les plantes, même protégées

En hiver, parfois même dès l’automne, le thermomètre chute et les températures négatives mettent à rude épreuve les plantes du jardin. Même protégées, ces dernières peuvent subir des dégâts irrémédiables si leur hivernage n’est pas correctement réalisé. 10 erreurs courantes sont ainsi à éviter.

Rédigé par Cecile, le 12 Dec 2022, à 15 h 53 min
Gel : 10 erreurs d’hivernage qui détruisent les plantes, même protégées
Précédent
Suivant

En matière d’hivernage, la première des erreurs consiste à ne pas tenir compte des particularités de chaque plante. Certaines nécessitent ainsi d’être installées en intérieur ou sous serre dès l’automne, quand d’autres possèdent la résistance nécessaire à un hivernage en extérieur. Pour ces dernières, certaines erreurs ou oublis fréquents diminuent leurs chances de traverser l’hiver sans dégâts.

Éviter les principales erreurs d’hivernage des plantes

1 – Protéger les plantes avec un voile d’hivernage inapproprié

Le voile d’hivernage, protection essentielle pour les plantes d’extérieur en hiver, permet de protéger du gel les parties aériennes des végétaux ne pouvant être rentrés. Quand bien même installées en serre, certaines plantes nécessitent également d’être protégées avec ce type de voilage, puisque les serres aussi peuvent être soumises au gel.

À lire aussi – Empêcher une serre de geler en hiver : l’astuce simple et ultra-efficace d’un ingénieur

Si le voile d’hivernage est donc indispensable pour bien des végétaux, il ne doit pas être confectionné avec n’importe quels matériaux. Il s’agit d’articles à acheter en jardinerie ou bien à fabriquer soi-même, dans un tissu isolant, mais respirant, tel que le polypropylène non tissé. Les voiles d’hivernage peuvent aussi être fabriqués avec de la toile de jute, une matière naturelle qui n’empêchera pas la circulation de l’air et évitera donc le développement de maladies, notamment cryptogamiques.

Bon à savoir : s’il est possible de protéger les pots des plantes d’extérieur avec du papier bulles, ce dernier ne doit donc pas servir à emballer les parties aériennes de la plante, qui doivent respirer.

Hiverner les plantes avec un voile d'hivernage

2 – Mal installer les voiles d’hivernage

Le voile d’hivernage, à installer en amont des épisodes de gel, requiert donc de suivre la météo de près, car mieux vaut éviter de l’installer trop tôt dans la saison. Il convient également de couvrir l’ensemble des parties aériennes de la plante, de l’arbuste ou de l’arbre, de manière à éviter tout courant d’air froid. Prenez donc soin d’emballer toutes les extrémités des végétaux à protéger, en nouant le voile d’hivernage à l’aide d’une ficelle suffisamment serrée.

Pour une meilleure isolation des plantes les plus fragiles, n’hésitez pas à doubler le voilage, chaque épaisseur permettant de gagner de 4 à 5 C. Les plus gros sujets, comme les arbres nécessitant une protection hivernale, peuvent être protégés avec une housse d’hivernage, plus facile à installer.

MOTCLE, coup de coeurMOTCLE
HOUSSE HIVERNAGE 50 X 100CM

Une housse d’hivernage pratique à installer, qui protège les plantes tout en les laissant respirer.

A découvrir sur Prêt à Jardiner

 

3 – Ne pas nettoyer les plantes avant de les protéger

Avant d’installer les housses d’hivernage, pensez à nettoyer vos végétaux de leurs parties abîmées, pourries ou mortes, qui pourraient contribuer à la propagation de maladies ou moisissures une fois le voilage en place. Profitez-en également pour tailler les plantes le nécessitant, une opération qui ne doit pas être réalisée une fois le gel installé et qui doit être menée, si possible, un jour de beau temps.

À lire aussi – 9 plantes à ne surtout pas oublier de tailler en hiver pour une bonne reprise au printemps

4 – Ne pas protéger les pots des plantes extérieures

Les pots des plantes extérieures doivent également être isolés du froid, de manière à protéger les racines des végétaux, d’autant plus exposées au gel qu’elles ne se trouvent pas en pleine terre. Contrairement aux parties aériennes des plantes, il est tout à fait possible d’utiliser du plastique pour protéger les pots et jardinières, comme du papier bulle. Pensez également à surélever les contenants, de façon à les couper du froid remontant par le sol. Une simple planche de bois ou bien quelques briques peuvent faire l’affaire.

L'hivernage des plantes

À lire aussi – Plantes en pot : Quelles précautions prendre avant l’hiver ?

5 – Ôter trop tard les voiles d’hivernage

Autre erreur fréquemment constatée dans les jardins : retirer trop tard les voiles d’hivernage, qui doivent être ôtés dès lors que les gelées sont passées. Mieux vaut donc passer l’hiver à installer, puis enlever les voilages, en fonction des épisodes de gel, de manière à ce que vos végétaux puissent profiter de l’air libre et d’une luminosité optimale tout l’hiver.

6 – Ne pas pailler le sol

Le paillage est également indispensable pour un bon hivernage des plantes extérieures, à condition de pailler les pieds des végétaux avec une épaisseur suffisante : entre 5 et 10 cm. Ce paillage peut être réalisé avec des feuilles mortes ramassées au jardin, des écorces ou bien de la paille, qu’il est possible de maintenir à l’aide d’une toile de jute. Evitez toutefois les paillages composés d’écorces ou aiguilles de conifères, qui peuvent être toxiques pour certaines plantes.

Paillage pour protéger les plantes du gel

À lire aussi – Réalisez un paillis naturel pour un beau jardin

7 – Pailler sans désherber au préalable

Attention toutefois, pour être efficace, mieux vaut pailler après avoir si nécessaire désherber la zone concernée, puisque le paillage va protéger l’intégralité des végétaux, mauvaises herbes comprises ! Une fois en place, le paillis permettra a contrario de freiner la prolifération de ces herbes indésirables.

8 – Oublier de protéger le point de greffe des rosiers

Si les rosiers nécessitent d’être protégés pour traverser l’hiver en beauté, le point de greffe est un élément primordial nécessitant toutes les attentions. Cette partie, où le greffon se trouve fixé sur le porte-greffe, se reconnaît au bourrelet qu’il forme sur la tige. S’il vaut mieux éviter de l’enterrer s’il ne se trouve pas déjà en terre – sauf pour les sujets soumis à des hivers particulièrement rigoureux -, il est indispensable de protéger le point de greffe des rosiers en l’entourant de matières isolantes (paillage généreux, papier journal, etc.).

Protéger le jardin et les rosiers du gel

À lire aussi – Préparer les rosiers pour l’hiver : 5 gestes essentiels à leur survie

9 – Arroser les plantes même en cas de gelées

En hiver, l’arrosage bien plus succinct des plantes, qui peut tout à fait être réalisé même en présence d’un voile d’hivernage, ne doit toutefois pas se faire en cas de gelées annoncées. Si les températures frôlent le zéro, n’arrosez pas non plus, car les racines de vos plantes pourraient bien geler.

En dehors des périodes de gel, préférez arroser votre jardin en début d’après-midi, lorsque les températures sont les plus clémentes et avant que ne s’abatte le froid des soirées hivernales. Une partie de l’eau aura ainsi été correctement absorbée avant la tombée de la nuit.

Bon à savoir : bien que l’arrosage des végétaux en hiver soit fortement réduit, pensez à soulever le paillage avant d’arroser si nécessaire ; car un paillage mouillé perd sa fonction isolante tout en contribuant à maintenir un taux d’humidité trop élevé, lequel favorise l’apparition de certaines maladies.

Protéger le jardin du gel : comment arroser ?

A lire aussi – L’arrosage en hiver : 6 règles essentielles et autres conseils pour arroser ses plantes quand il fait froid

10 – Utiliser du sel de déneigement

Dernière erreur pouvant fortement nuire à vos plantes durant l’hivernage : l’utilisation de sel de déneigement pour empêcher de geler les allées et terrasses des jardins. Si certains endroits de votre jardin s’avèrent glissants, préférez les protéger avec des produits naturels évitant toute glissade comme de la cendre de bois, matière qui ne nuira pas à vos plantations.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis