Feuilles mortes au jardin : pourquoi vous ne devez surtout pas vous en débarrasser

Avec l’automne vient le temps des feuilles mortes. Des débris végétaux qui envahissent rapidement les jardins et que de nombreux jardiniers ramassent régulièrement, dans le but de faire place nette. Pourtant, les feuilles sèches tombées au sol offrent de nombreux avantages. Explications.

Rédigé par Cecile, le 27 Sep 2022, à 13 h 05 min
Feuilles mortes au jardin : pourquoi vous ne devez surtout pas vous en débarrasser
Précédent
Suivant

À l’automne, saison aussi propice à la nostalgie qu’à la poésie, la nature offre un spectacle saisissant en se parant de couleurs flamboyantes. Si la baisse de luminosité peut jouer sur notre moral, elle agit également sur la photosynthèse des végétaux, ce qui a pour conséquence d’entraîner la disparition de la chlorophylle, pigment vert, au profit d’autres, déjà bien présents dans les feuilles : les carotènes (tons orange) et les xanthophylles (couleurs jaunes). Résultat : la nature se teinte de coloris chauds qui contrastent avec la survenue des premiers frimas. Une atmosphère des plus photogénique qui petit à petit, laisse place pour beaucoup d’arbres à des silhouettes dénuées de feuilles.

Pourquoi les arbres perdent leurs feuilles en automne ?

Si les feuilles changent de couleur en automne, c’est donc en raison de la baisse de luminosité. Une lumière pourtant essentielle à la photosynthèse, processus permettant aux végétaux d’absorber le gaz carbonique pour le rejeter en oxygène. Les feuilles, qui n’ont donc plus d’utilité pour les arbres, tombent pour leur permettre de concentrer leur sève dans le tronc et les branches, afin de passer l’hiver.

Un petit bouchon de sève se forme alors à la base des feuilles, ce qui provoque leur dessèchement. Une fois mortes, les feuilles tombent au sol. Un phénomène qui ne concerne toutefois que les arbres à feuillage caduc. Au jardin, en fonction du nombre d’espèces présentes, le sol peut rapidement se couvrir d’une importante couche de feuilles mortes et pousser les jardiniers à s’en débarrasser. Pourtant, leur utilité est bien réelle.

Des feuilles mortes au jardin en automne

Pourquoi ne faut-il pas ramasser les feuilles mortes ?

Préserver du froid les insectes utiles au jardin

Ne pas ramasser les feuilles mortes tombées sur les parterres permet de réaliser un excellent isolant thermique à l’approche de l’hiver. Une couche d’une bonne dizaine de centimètres de feuilles sèches est idéale, afin de protéger la biodiversité et permettre aux insectes utiles au jardin de survivre.

De plus, en se décomposant, la couche de feuilles mortes fera office de compost et viendra enrichir la terre.

Protéger les plantations du gel

Les feuilles qui tombent au sol à l’automne permettent aussi de protéger du froid les plantes les plus fragiles, notamment celles qui craignent le gel. Ramassez-les, puis disposez-les en couche épaisse au pied des végétaux à protéger, notamment les plantes persistantes dont l’eau contenue dans la sève peut cristalliser avec le froid.

Pailler les plantes en pleine terre avec des feuilles mortes va ainsi protéger leurs racines du gel, tout en faisant là aussi office de compost enrichissant lors de leur décomposition.

Ramasser les feuilles mortes dans le jardin en automne

Lire aussi : Les souffleurs de feuilles, un fléau à bannir ?

Les feuilles mortes du jardin, utiles en toute saison

Profiter d’un paillis efficace au printemps

Les feuilles mortes qui tombent en automne permettent donc de réaliser un paillis efficace, quelle que soit la saison. En hiver, elles protègent du froid et dès l’arrivée des beaux jours, elles servent de rempart contre les premières vagues de chaleur.

Pour en profiter, ramassez les feuilles tombées à l’automne et regroupez-les dans un endroit sec. Après les dernières gelées, vous pourrez les disposer aux pieds de vos plantations pour protéger leurs racines du dessèchement. Les feuilles mortes accumulées en couche épaisse maintiendront un bon niveau d’humidité, tout en nourrissant le substrat durant leur décomposition.

Réaliser un terreau de feuilles sèches

Les feuilles mortes font ainsi office d’excellent terreau, parfait notamment pour alléger les sols compacts. Attention toutefois, pour réaliser un bon terreau, toutes les feuilles ne se valent pas. Il faut notamment écarter les feuilles trop épaisses ou coriaces, qui se décomposeront plus lentement que les autres. Évitez aussi les feuilles du noyer, dont le tanin puissant peut s’avérer nocif, tout comme les aiguilles des résineux. Les feuilles en provenance d’arbres porteurs de maladies sont également à mettre de côté.

Autres conseils pour réaliser un terreau de feuilles sèches : ne pas les ramasser quand elles sont gorgées d’eau, mais simplement humides. Deux manières de procéder existent, comme expliqué dans l’article détaillé : ‘Faire un terreau de feuilles mortes‘.

Réaliser un terreau de feuilles mortes

Vous l’aurez compris, les feuilles mortes qui tapissent les jardins en automne ont une réelle utilité ! Attention toutefois à celles porteuses de maladies, tombées des arbres déjà atteints. Mieux vaut ramasser rapidement ces dernières et s’en débarrasser définitivement.

Une couche trop épaisse de feuilles sèches sur une pelouse peut également contribuer à son affaiblissement, en la privant de lumière et d’oxygène. Il convient donc de les ramasser pour les concentrer au pied des végétaux les plus fragiles, les transformer en terreau ou bien servir de futur paillis printanier !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis